Les bienfaits de la fleur d’hibiscus bio sur votre santé

Effets thérapeutique de la fleurs d’hibiscus bio :

• Améliore la digestion
• Nettoie l’organisme et élimine la rétention d’eau (boisson detox)
• Aide à la perte de poids
• Contre l’ hypertension et le cholestérol
• Traite les infections urinaires
• Contre les douleurs menstruelles
• Soigne les eczémas
• Combat l’insomnie
• Contre les douleurs musculaires
• Préparation au jeûne

La fleur d’hibiscus, en plus d’être comestible, a différentes vertus médicinales et apporte également des bienfaits cosmétiques, notamment pour la peau et les cheveux.

Il est possible de l’utiliser pour la beauté des cheveux comme il est d’usage en Inde. Effectivement, les pétales de la fleur sont séchés puis mélangés à de l’eau pour en faire un masque capillaire.

Diminution de la tension artérielle
Plusieurs études suggèrent que l’infusion d’hibiscus réduit la tension artérielle très efficacement, même chez les personnes ayant des problèmes de santé qui augmentent leur risque d’hypertension artérielle.

Une étude menée en 2013 a trouvé que l’infusion d’hibiscus est utilisée dans une dizaine de pays comme un traitement naturel contre l’hypertension artérielle, sans preuves d’effets secondaires nocifs – mis à part lors d’une consommation excessive (1). D’autres études sont arrivées à la même conclusion, et ont confirmé l’idée que l’hibiscus peut diminuer la tension artérielle de sujets à risque d’hypertension, ou avec une hypertension légère.

La fleur d’hibiscus bio récolte par Biologiquement

Une donnée importante est que ces résultats se confirment chez les personnes diabétiques. En effet, une étude a trouvé qu’au bout de seulement 4 semaines, les participants diabétiques avaient une tension artérielle moins élevée en consommant de l’infusion d’hibiscus bio quotidiennement. La dose journalière recommandée était de 3 verres.

Une autre étude a trouvé que l’infusion d’hibiscus bio pouvait même être plus efficace que l’hydrochlorothiazide, une molécule largement utilisée contre l’hypertension artérielle, et n’avait pas le désavantage de provoquer des déséquilibres électrolytiques.

Se préparer pour le jeûne
La préparation, clé d’un jeûne réussi.
Vous pouvez compter sur la synergie des plantes pour optimiser votre préparation au jeûne.

  1. Le desmodium pour tonifier le foie
  2. La synergie tisane Hibiscus-Curcuma-Ginkgo biloba pour faciliter l’élimination et le drainage des toxines
  3. La feuille de Moringa et poudre de fruit de Baobab qui apportent des sels minéraux et des oligo-éléments pour soutenir le fonctionnement cellulaire. Ils reminéralisent l’organisme , les cellules fonctionnent mieux et la vitalité augmente.

Maintien d’un bon niveau de cholestérol et de triglycérides
L’hibiscus peut aider les individus avec de la dyslipidémie à mieux équilibrer leur niveau de cholestérol et de triglycérides. De plus, il s’agit de deux facteurs à risque du syndrome métabolique, un ensemble de symptômes qui peuvent avoir des effets particulièrement néfastes sur la santé des individus. Une étude a montré que la fleur d’hibiscus bio était un excellent remède naturel pour réduire le cholestérol et les triglycérides chez les personnes souffrant de syndrome métabolique.

Comme pour la tension artérielle, les effets de l’hibiscus bio sur les lipides du sang concernent également les individus diabétiques. En effet, une étude de 2009 a trouvé une augmentation du bon cholestérol HDL, et une diminution autant du mauvais cholestérol LDL et des triglycérides lorsque les patients souffrant de diabète buvaient de l’infusion d’hibiscus 2 fois par jour (8).

Prévention du stress oxydant
L’infusion d’hibiscus bio est pleine d’antioxydants qui luttent contre le stress oxydant provoqué par les radicaux libres. Ceci est dû aux anthocyanes qui se trouvent dans la plante, les pigments naturels qui donnent à la fleur sa couleur rouge.

Une étude a trouvé que la consommation d’infusion d’hibiscus augmentait la charge d’antioxydants dans le sang, et réduisait la quantité de composés qui contribuaient au stress oxydant. Puisque les participants avaient des quantités élevées d’acide hippurique, les chercheurs ont conclu que les polyphénols de l’hibiscus bio avaient été transformés par le microbiote intestinal.

Prévention de certains cancers
L’hibiscus est de plus en plus étudié en relation avec ses effets sur le cancer. Une étude en laboratoire a trouvé que l’extrait d’hibiscus pouvait tuer des cellules leucémiques. Les mécanismes à l’origine de cet effet ne sont pas encore connus, mais les résultats sont prometteurs.

Des résultats similaires ont été trouvé en relation avec le cancer de l’estomac.

Réduction de l’obésité et des risques qui l’accompagnent
Les antioxydants de l’hibiscus bio protègent les cellules, mais d’autres composés de cette plante peuvent aussi encourager la perte de poids et minimiser les problèmes de santé liés au surpoids et à l’obésité. Il existe plusieurs études qui ont trouvé un lien entre l’infusion d’hibiscus et un métabolisme plus rapide. L’extrait d’hibiscus bio peut même diminuer l’absorption d’amidon et de saccharose suite à un repas.

Boire de l’infusion d’hibiscus bio au moins une fois par jour peut aider à lutter contre la résistance à l’insuline, un signe commun du pré-diabète. En effet, cette infusion peut aider à maintenir un bon taux de glycémie chez les individus diabétiques.

Une autre maladie liée à l’obésité est la stéatose hépatique non alcoolique, une surcharge en graisse du foie sans rapport avec la consommation d’alcool. Des études ont suggéré que l’infusion d’hibiscus bio est bonne pour la santé du foie en empêchant l’accumulation de graisses dans celui-ci qui peut mener à la cirrhose, le cancer du foie et l’insuffisance hépatocellulaire.

Antidépresseur naturel
L’infusion d’hibiscus fait partie des remèdes naturels contre la dépression, en luttant contre certains signes de celle-ci tels que la fatigue, le désespoir, le manque de motivation, etc. Il s’agit d’un nouveau champ de recherche, mais des études ont prouvé que certains bio-flavonoïdes qui se trouvent dans la fleur d’hibiscus pourraient lui permettre de lutter contre la dépression.

Remède contre l’infection staphylococcique
Les fleurs d’hibiscus bio rosa sinensis, une des plantes parfois utilisée pour faire l’infusion d’hibiscus, a des capacités antibactériennes, notamment contre le staphylocoque doré.

Prévention des calculs rénaux
Puisque l’infusion d’hibiscus bio est un diurétique, il est étudié en relation avec le système rénal et le système urinaire. Une étude a trouvé que cette infusion permettrait de réduire l’apparition de composés participant à la formation de calculs rénaux.

L’hibiscus sabdariffa – l’Oseille de Guinée – est un arbrisseau dont les grandes fleurs colorées à longs pistils sont éphémères, et ne durent qu’un jour.

Originaire d’Afrique de l’Ouest, cet arbrisseau produit de jeunes pousses et des feuilles qui se mangent crues ou cuites comme des légumes.

Ses fleurs rouges séchées puis infusées sont aussi utilisées pour des sauces et confitures ou la préparation du bissap : infusion et sirop produisant une boisson rouge, bue fraîche et très sucrée (parfois préparée avec de la menthe) en Afrique de l’Ouest, dont au Sénégal et en Mauritanie où une de ses appellations populaires en vogue est devenue « Coc’Afrique » (« Seille » en Guinée, « roselle » en Jamaïque) ou « Agua de Jamaica »au Mexique. C’est une boisson riche en acide ascorbique (d’où son goût acidulé).

En Afrique de l’Est et au Moyen-Orient, cette boisson est appelée carcadé (ou karkadé, karkadeh ; de l’arabe karkandji). Très prisée en Égypte y compris pour des vertus médicinales, cette boisson y est bue froide ou chaude. Les fleurs de l’Hibiscus syriacus sont comestibles et ont des propriétés émollientes (= qui détend, ramollit les tissus). Elles étaient autrefois utilisées en médecine traditionnelle pour calmer la toux et guérir les angines.

Un commerce équitable

La fleur d’hibiscus est importé du Burkina Faso en partenariat avec une coopérative féminine, cette organisation assure une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés, leur permettant de satisfaire leurs besoins élémentaires : santé, éducation, logement, protection sociale. Cela garantit aussi le respect des droits fondamentaux des personnes (refus de l’exploitation des enfants, de l’esclavage…). Pour instaurer des relations durables entre partenaires économiques et favoriser la préservation de l’environnement pour vous proposer un produit de qualité.

5 avis / commentaires / témoignages sur “Les bienfaits de la fleur d’hibiscus bio sur votre santé

  1. Maté de Nantes :

    Mon problème de jambes lourdes est réglé depuis que je consomme des tisanes de fleurs d’hibiscus tous les matins, et c’est excellent au goût.
    Je comprends mieux pourquoi tous le monde en consomme au Sénégal, ça donne la pêche en plus.
    Merci

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Maîtriser les pics d’insuline dans votre corps pour perdre du poids facilement.
      C’est plutôt votre comportement qui influe sur votre poids et moins ce que vous mangez.
      Vous pouvez perdre 5 kg en deux semaines en décidant de vous m’intéresser aux conséquences de l’absorption des aliments dans votre corps…les fameux pics d’Insuline…
      En bref un pic d’insuline envoi un ordre aux cellules graisseuses de notre organisme : “STOCKER” et les cellules entrent dans une phase de stockages de toutes les calories dans le sang et ce pour une durée d’une heure…Après ce lapse de temps écoulé l’organisme reçoit un autre ordre : “DESTOKER/BRULER” et les cellules destockent pendant 4 heures (c’est le moment de se bouger un peu : marche, course à pied, Gymnastique)…
      Un café sucré à 11h c’est un pic d’insuline, une pomme à 15h c’est aussi au pic d’insuline…d’où le danger d’un stockage massif tout au long de la journée!
      Il faut donc limiter au maximum les pics d’insuline dans la journée.
      Autorisez vous 3 pics d’insuline par jour maximum : des baies de goji Himalaya et des gélules de thé vert le matin, un repas de midi copieux (entrée plat, dessert) mais avec beaucoup de fibres et le moins de sauce possible, et des gélules d’açaï le soir avant le repas puis (vers 20h00) un plat plus ou moins léger (poisson ou viande sans sauce avec fibres, pois gourmands, poivrons sautés…).
      Buvez 1 l de tisane de fleur d’hibiscus par jour, et arrêtez le café.
      C’est une prise en main stricte au début, mais qui peut s’équilibrer par la suite, maintenant vous pouvez remange un peu de chocolat, des tartes etc…et vous ne prendrez pas un gramme de graisse.
      nous pouvons tout de même vous conseillez de complimenter ça traitement avec de la poudre de fruit de baobab Baomix.
      Baomix contient une puissante source d’énergie telle que de la vitamine B6, de la vitamine C, de la thiamine, du potassium, du calcium et des fibres qui peuvent aider à augmenter votre taux métabolique et brûler les graisses.
      Ajouté à cela, il est important de mentionner que la poudre de baobab Baomix est également riche en fibres (pratiquement à 50%), ce qui permet de bien réguler le transit, de mieux évacuer les graisses lorsque l’on entreprend des actions pour maigrir.
      Baomix pour maigrir est une bonne option grâce aux différentes vertus de cet arbre, que nous résumons ici :
      Amélioration du transit intestinal
      Effets coupe-faim
      Amélioration des mécanismes de production d’énergie et d’assimilation des nutriments
      Propriétés brûle graisse grâce à la présence de vitamine C
      Régulation de la glycémie et du cholestérol
      Même si le baobab Baomix pour maigrir a encore été peu étudié, nos recherches nous ont permis de découvrir une étude visant à évaluer les effets du baobab sur la décomposition des amidons et sur la libération de sucre dans le sang suite à un repas.
      Cette étude était constituée de 2 groupes, l’un prenant du baobab et l’autre un placebo. Le premier groupe consommait un extrait de baobab intégré à un pain blanc, ainsi qu’une boisson d’eau mélangée à un extrait de baobab. Pour évaluer les résultats, les chercheurs ont mesuré la réponse glycémique, la sensation de satiété et la dépense énergétique après consommation.
      Les résultats ont montré que la consommation de baobab en plus des glucides a entraîné une baisse de la quantité de glucides assimilés, ainsi qu’une baisse de la réponse glycémique.
      Il faut toujours manger les fruits comme le baobab l’estomac vide. Les fruits ne sont pas digérés dans l’estomac mais dans l’intestin grêle. Les fruits transitent rapidement par l’estomac puis passent dans l’intestin, où ils libèrent leurs sucres. Mais s’il y a de la viande, des pommes de terre ou de l’amidon dans l’estomac, les fruits sont piégés et ils commencent à fermenter. Si vous avez mangé un fruit comme dessert après le dîner, et passez le reste de la nuit avec une lourdeur à l’estomac et un goût désagréable dans la bouche, c’est parce que les fruits stagnent dans votre estomac.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Aujourd’hui, plusieurs données suggèrent qu’un stress oxydant dans le cerveau (une agression des cellules par des radicaux libres, qui peut avoir une origine génétique ou environnementale, ndlr) joue un rôle important dans le développement des différentes formes de schizophrénie, un syndrome multiforme qui touche environ 100 000 personnes en Suisse. Ce stress oxydant induit des lésions neuronales qui provoquent entre autres des troubles cognitifs. Un complément alimentaire antioxydant et sans effets secondaires, la NAC (N-acétyle-cystéine), peut rétablir l’équilibre et atténuer certains symptômes.

      De nombreuses maladies, telles que le diabète et l’hypertension, peuvent être provoquées par des causes multiples qui ont néanmoins un impact sur les mêmes voies biologiques. Et elles répondent au même traitement. Il pourrait en être de même pour la schizophrénie. En effet, les nombreuses causes de la schizophrénie discutées ci-dessus peuvent toutes avoir au final le même effet : des niveaux accrus, dans le cerveau, d’un neurotransmetteur, la dopamine.

      Vous pouvez soigner l’anxiété et les angoisses par les plantes. Les plantes et certains nutriments constituent les meilleurs alliés pour notre santé, surtout lorsqu’il s’agit de la maintenir, mais aussi lorsqu’il s’agit de soins.

      Le Ginkgo Biloba, appelé aussi l’Arbre aux quarante écus, est la plus ancienne famille d’arbres connue, puisqu’elle serait apparue il y a plus de 270 millions d’années en Chine.

      Les oméga-3 sont classés acide gras essentiel car l’organisme humain en a absolument besoin et ne peut les produire lui-même ; il doit les trouver tels quels dans son alimentation. On commença à les étudier dès les années 1970, époque où ils ont été appelés provisoirement « vitamine F ».

      Les études cliniques indiquent que la prise de Ginkgo biloba (250-750 mg/jour) combinée à un antipsychotique (neuroleptique) peut réduire les symptômes négatifs, comparée à un antipsychotique seul. Le ginkgo biloba pourrait également réduire les effets secondaires de l’halopéridol.

      Il est possible de traiter la dyskinésie tardive avec le ginkgo biloba. Le Ginkgo biloba (1000 mg/jour pendant 12 semaines) peut réduire la sévérité de la dyskinésie tardive chez des patients schizophrènes traités aux antipsychotiques, comparé à un placebo. Cette effet à été démontré par les études cliniques de Zhang XY, étude parue dans le journal scientifique The Journal of Clinical Psychiatry, en Novembre 2001.

      L’équipe d’Hexagone Vert est allé à la rencontre de Jacques Leca, un jeune chercheur et étudiant français, qui étudie l’utilisation des cannabinoïdes en médecine au sein de l’Institut National de Santé Mentale (National Institut of Mental Health) à Prague, en République Tchèque. Jacques étudie notamment le cannabidiol (CBD) et ses effets sur la schizophrénie.
      Les maladies mentales sont comme des maladies physiques, mais au lieu de proposer des douleurs physiques et émotionnelles, elle propose des douleurs avec une dimension ‘émotionnelle et comportementale anormale’. Ces maladies peuvent se déclencher le plus souvent durant l’enfance et à l’adolescence, mais également à n’importe quel âge. Leurs symptômes sont beaucoup plus compliqués à traiter mais il existe de nombreuses possibilités d’améliorations. Et particulièrement grâce aux cannabinoïdes, comme le CBD, qui permettrait de diminuer les crises psychotique, alors que de l’autre côté son cousin le THC peut les déclencher.
      Les facteurs sont nombreux : environnementaux, génétiques, etc… Les médicaments actuels, comme certains cannabinoïdes, permettent de traiter une partie des symptômes, mais pas tous : on parle surtout d’amélioration. Je pense que les cannabinoides peuvent améliorer certains symptômes, et la qualité de vie des personnes concernées.
      Ses propriétés antipsychotiques chez l’homme ont été confirmées par un essai clinique récent. Pendant 6 semaines, 43 personnes atteintes de schizophrénie ont reçu 100 mg par jour de CBD, 45 un produit placebo, en complément de leur traitement médicamenteux. À l’issue du traitement, les participants sous CBD présentaient moins de symptômes positifs ; une amélioration a aussi été notée pour leur performances cognitives et leur fonctionnement global. Le traitement par CBD a été bien toléré par les patients.
      La graine de nigelle (graine de nigelle sativa) contient les éléments les plus bénéfiques que n’importe quel autre composé jamais découvert. Elle contient plus de 100 composés différents qui sont bénéfiques. Elle augmente les taux de glutathion, le principal antioxydant dans le corps alias la mère de tous les antioxydants.
      Des chercheurs américains travaillant sur la schizophrénie ont découvert un déséquilibre chimique cérébral, qui pourrait être responsable des symptômes de la maladie mentale. Ils ont pour cela comparé le cerveau de 81 patients schizophrènes avec celui de 91 personnes en bonne santé.
      Les analyses ont révélé que les patients schizophrènes présentaient des taux de glutamate (un neurotransmetteur chargé de transmettre les signaux entre les neurones) plus faibles que les individus en bonne santé. Les taux de glutathion, une autre substance chimique présente dans le cerveau et composée de glutamate, étaient également diminués chez les patients schizophrènes.
      Pour aller plus loin, les chercheurs ont démontré que le glutamate était impliqué dans les symptômes de la schizophrénie sur des modèles de rat.
      Une autre étude montre que l’huile de nigelle augmente la concentration en glutathion et le système de défense antioxydant au niveau du cortex rénal, de façon dose-dépendante du point de vue biochimique et histologique, ce qui implique une protection contre la néphrotoxicité.
      Un autre composé intéressant de la graine de nigelle c’est le Thymoquinone – Un ingrédient actif dans la graine de nigelle, les chercheurs étudient la TQ depuis les années 1960.
      Elle est bien connue pour ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anticancéreuses qui ont été rapportées pour aider à combattre l’encéphalomyélite, le diabète, l’asthme et la carcinogenèse.
      Fait intéressant, la thymoquinone agit comme un radical libre ou un piégeur de radicaux libres superoxydes, en plus de préserver les enzymes antioxydantes glutathion peroxydase et la glutathion-S-transférase.
      La glutathion peroxydase et la S-transférase sont toutes deux reconnues comme étant des détoxifiants majeurs et contribuent grandement aux systèmes de défense anti-oxydants cellulaires car elles protègent le foie contre les toxines et aussi clefs de la protection contre le stress oxydatif.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

Laisser un avis / commentaire / témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *