Contacter le laboratoire Biologiquement

AVANT DE NOUS CONTACTER : Pour trouver le numéro de suivi de votre commande, cliquez dans le MENU sur “MON COMPTE” puis “COMMANDE” puis “VOIR”. Le numéro de suivi va s’afficher, vous devez le copier coller sur la page de suivi Colissimo de La Poste, ici : SUIVI COLISSIMO

    Logo Biologiquement

    Le laboratoire Biologiquement.com est spécialisé dans la promotion et la distribution de produits naturels de santé.
    Une gamme de produits riches en antioxydants anti cancer naturels puissants pour retrouver ou garder la vitalité, recommandés aux enfants en phase de croissance, aux étudiants, aux sportifs et aux seniors.
    Tous ces produits sont issu du commerce équitable.

    La phytothérapie : Traitement ou prévention des maladies par l’usage des plantes.
    La phytothérapie fait partie des médecines parallèles, ou médecines douces. Dans la plupart des pays, notamment en Occident, seuls les laboratoires ont le droit de pratiquer la phytothérapie sous forme de consultation, et seuls les pharmaciens et les herboristes sont habilités à donner des conseils au moment de l’achat.

    L’herboristerie correspond à la méthode de phytothérapie la plus classique et la plus ancienne. Après être tombée en désuétude, elle est de nos jours reprise en considération. L’herboristerie se sert de la plante fraîche ou séchée ; elle utilise soit la plante entière, soit une partie de celle-ci (écorce, fleur, fruit, racine). La préparation repose sur des méthodes simples, le plus souvent à base d’eau : décoction, infusion, macération. Ces préparations sont bues ou inhalées, appliquées sur la peau ou ajoutées à l’eau d’un bain. Elles existent aussi sous forme plus moderne de gélules de poudre de plantes sèches, que le sujet avale. Cette présentation a l’avantage de préserver les principes actifs, qui sont fragiles. Pour que le traitement soit efficace en profondeur, les prises doivent s’étaler sur une période allant de 3 semaines à 3 mois.

    La phytothérapie se donne un champ d’action sur de nombreux troubles, à titre préventif et curatif, dans des cas aigus ou pour modifier des terrains (tendances générales à être victime d’un type de maladie). Elle s’attache à traiter la cause du mal et non pas seulement ses symptômes. Son emploi s’appuie sur les connaissances traditionnelles, sur l’analyse des principes actifs des plantes et la compréhension de leur mode d’action, ainsi que sur les résultats constatés par les malades.

    Addictions
    Alcool
    Binge drinking
    Cannabis
    Cigarette électronique
    Drogues
    Hyperconnectivité
    Jeu excessif
    Tabac

    – Alimentation et nutrition
    Alimentation et enfants
    Alimentation et grossesse
    Anémie
    Anorexie
    Ballonnements
    Boulimie
    Café et chocolat
    Cancer et alimentation
    Carences et vitamines
    Chirurgie de l’obésité
    Cholestérol
    Compléments alimentaires
    Constipation
    Gluten
    Intolérances alimentaires
    Intoxication et empoisonnement
    Jeun
    Mécanismes de l’alimentation
    Microbiote
    Mieux-manger
    Reflux gastro oesophagien
    Regimes
    Remèdes naturels
    Sous-poids
    Sucre, sel et graisses
    Surpoids et obésité
    Syndrome de l’intestin irritable
    Troubles alimentaires atypiques

    – Troubles digestifs
    Autour de la maladie
    Acariens et animaux
    Allergie médicamenteuse
    Allergies (autres)
    Alzheimer et démences
    Antidiabétiques et insuline
    Appendicite
    Arthrose
    Asthme
    Autisme
    BPCO
    Calculs rénaux et biliaires
    Cataracte
    Cécité
    Dépression
    Diabète de type 1
    Diabète de type 2
    DMLA
    Eczéma
    Epilepsie
    Fibromyalgie
    Glaucome
    Grippe
    Gros plan sur l’hypothyroïdie
    Handicap
    Hépatite
    Hernie discale
    Herpès
    Infection urinaire
    Infections nosocomiales
    Insuffisance rénale
    Lupus
    Maladie de Crohn
    Maladie de Parkinson
    Maladies congénitales
    Maladies des vaisseaux
    Maladies génétiques
    Maladies infectieuses
    Maladies rares
    Méningite
    Migraines
    Mucoviscidose
    Ostéoporose
    Prévention du diabète
    Proches aidants
    Psoriasis
    Rhumatismes
    Rhume des foins
    Rougeole
    Schizophrénie
    Sciatique
    Sclérose en plaques
    Scoliose
    Toxoplasmose
    Traumatisme crânien
    Trisomie
    Tuberculose
    Urticaire
    VIH/Sida
    Virus Zika
    Vivre avec le diabète
    Zona

    – Bébés, enfants et adolescents
    Accidents
    Acné
    Alimentation et enfants
    Allaitement
    Autisme
    Binge drinking
    Caries
    Coliques
    Croissance
    Douleurs chez l’enfant
    Dyslexie
    Ecrans et jeux vidéo
    Être parent
    Harcèlement
    Haut potentiel
    Hyperactivité
    Maladies congénitales
    Maladies infantiles
    Pipi au lit
    Prématuré
    Puberté et adolescence
    Soins du bébé
    Sommeil des enfants
    Sport et enfants
    Trisomie
    Troubles de l’apprentissage

    – Cancer
    Cancer colorectal
    Cancer de l’estomac
    Cancer de la gorge
    Cancer de la peau
    Cancer de la prostate
    Cancer du cerveau
    Cancer du côlon
    Cancer du foie
    Cancer du poumon
    Cancer du sein
    Cancer et alimentation
    Cancer et génétique
    Cancer et sexualité
    Cancers (autres)
    Cancers gynécologiques
    Dépistage du cancer
    Leucémie
    Mélanome
    Recherche anticancer
    Traitement anticancer
    Vivre avec le cancer

    – Cardiovasculaire
    Angine de poitrine
    Arrêt cardiaque
    AVC
    Chirurgie cardiaque
    Cholestérol
    ECG
    Embolie
    Hypertension
    Infarctus du myocarde
    Maladies cardiovasculaires
    Médicaments cardiovasculaires
    Prévention cardiovasculaire
    Thrombose et varices

    – Ethique, politique et droit
    Caisse et assurance maladie
    Directives anticipées
    Don d’organe
    Don du sang
    Dossier médical
    Droits du patient
    Ethique
    Fin de vie et soins palliatifs
    Génétique
    Hôpital et cabinets médicaux
    Médecine humanitaire
    Médecine légale
    Politiques de santé
    Relation patient – médecin
    Santé personnalisée

    – Grossesse
    Accouchement
    Alcool, tabac et grossesse
    Alimentation et grossesse
    Allaitement
    Césarienne
    Dépression périnatale
    Diabète gestationnel
    Diagnostic prénatal
    Grossesse et désir d’enfant
    Infertilité et PMA
    Interruption de grossesse (IVG)
    Maux de grossesse
    Médicaments et grossesse
    Péridurale
    Prématuré
    Toxoplasmose
    Gynécologie
    Autres méthodes contraceptives
    Cancer du sein
    Cancers gynécologiques
    Chlamydia
    Contraception naturelle
    Endométriose

    – Gynécologie
    Gonorrhée
    Herpès
    Implant contraceptif
    Incontinence
    Infection urinaire
    Infertilité et PMA
    Interruption de grossesse (IVG)
    Ménopause
    Papillomavirus (HPV)
    Pilule contraceptive
    Pilule d’urgence
    Santé sexuelle
    Sexualité féminine
    Stérilet
    Syndrome prémenstruel
    Syphilis

    – Médicaments, examens et traitements
    Allergie médicamenteuse
    Amputation
    Anesthésie
    Anti-inflammatoires
    Antibiotiques
    Antidépresseurs
    Antidiabétiques et insuline
    Aspirine
    Automédication
    Chirurgie cardiaque
    Chirurgie de l’obésité
    Chirurgie plastique et reconstructive
    Coloscopie
    Compléments alimentaires
    Dépistage du cancer
    Effet placebo
    Examens médicaux
    Génétique
    Hypnose
    Médicaments cardiovasculaires
    Médicaments et grossesse
    Méditation de pleine conscience
    Paracétamol
    Péridurale
    Prothèses, implants et greffes
    Psychothérapie et autres traitements
    Psychotropes
    Recherche et nouveaux traitements
    Rééducation
    Remèdes naturels
    Stimulation cérébrale profonde
    Technologie
    Technologie en chirurgie
    Thérapies alternatives
    Traitement anticancer
    Tranquillisants et somnifères
    Vaccins
    Viagra

    – Personnes âgées
    Alimentation des seniors
    Alzheimer et démences
    Arthrose
    Bien vieillir
    Canicule
    Cataracte
    DMLA
    Fin de vie et soins palliatifs
    Glaucome
    Maladie de Parkinson
    Médecine anti-âge
    Mémoire
    Ostéoporose
    Proches aidants
    Rhumatismes
    Soins des aînés
    Vieillir chez soi

    – Psycho et cerveau
    Addiction au travail
    Alzheimer et démences
    Anorexie
    Antidépresseurs
    Anxiété et crise psychique
    Aphasie
    Autisme
    Borderline
    Boulimie
    Burnout
    Dépression
    Dépression périnatale
    Déprime hivernale
    Deuil
    Douleurs chroniques
    Dyslexie
    Ecrans et jeux vidéo
    Effet placebo
    Emotions
    Harcèlement
    Haut potentiel
    Hyperactivité
    Hyperconnectivité
    Hypnose
    Libido
    Mécanismes du cerveau
    Méditation de pleine conscience
    Mémoire
    Phobie
    Psychothérapie et autres traitements
    Psychotropes
    Santé du couple
    Schizophrénie
    Sexothérapie
    Stimulation cérébrale profonde
    Stress
    Suicide
    Troubles alimentaires atypiques
    Troubles bipolaires
    Troubles de l’apprentissage
    Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
    Troubles psychiques
    Violence domestique

    – Santé au masculin
    Andropause
    Appareil génital masculin
    Cancer de la prostate
    Ejaculation précoce
    Infertilité et PMA
    Sperme et infertilité
    Transpiration
    Troubles de l’érection
    Troubles sexuels
    Viagra

    – Santé au quotidien
    Acariens et animaux
    Accidents
    Acné
    Allergie médicamenteuse
    Allergies (autres)
    Anémie
    Bactéries résistantes
    Ballonnements
    Blessures
    Bronzage et coup de soleil
    Brûlure
    Canicule
    Carences et vitamines
    Caries
    Conjonctivite
    Constipation
    Diarrhée
    Douleurs du genou
    Douleurs musculaires
    Environnement
    Fatigue
    Froid et santé
    Gastro-entérite
    Gencives
    Grippe
    Handicap
    Hémorroïdes
    Incontinence
    Intoxication et empoisonnement
    Jetlag
    Mal de dos
    Mal de tête
    Mécanismes du corps
    Médecine anti-âge
    Médecine humanitaire
    Microbiote
    Migraines
    Migration et santé
    Mycose des ongles
    Perte de cheveux
    Perturbateurs endocriniens et polluants
    Pieds
    Piqûres d’insectes
    Piqûres de tique
    Pollution
    Problèmes de peau
    Problèmes respiratoires
    Rééducation
    Reflux gastro-œsophagien
    Rhume des foins
    Rhume et refroidissement
    Ronflements
    Santé au travail
    Santé bucco-dentaire
    Sécheresse oculaire
    Syndrome de l’intestin irritable
    Tatouage et piercing
    Toux et maux de gorge
    Transpiration
    Troubles auditifs et surdité
    Troubles de l’odorat
    Troubles de la vision
    Troubles de la voix
    Troubles vestibulaires
    Urgences
    Urticaire
    Verrue
    Vertiges

    – Sexualité et couple
    Cancer et sexualité
    Chlamydia
    Ejaculation précoce
    Gonorrhée
    Herpès
    Libido
    Maladies sexuellement transmissibles
    Papillomavirus (HPV)
    Santé du couple
    Santé sexuelle
    Sexothérapie
    Sexualité féminine
    Syphilis
    Troubles de l’érection
    Troubles sexuels
    Viagra
    VIH/Sida

    – Sommeil et insomnies
    Apnée du sommeil
    Fatigue
    Insomnies
    Jetlag
    Ronflements
    Sommeil
    Sommeil des enfants
    Somnambulisme
    Tranquillisants et somnifères

    2 avis / commentaires / témoignages sur “Contact

    1. Sylvie H. :

      Bonjour,
      Je vous remercie pour l’assistance précieuse que vous nous offrez. J’ai complété la commande concernant mon mari, selon vos conseils avec Graviola et Curcuma.
      Aujourd’hui je reviens vers vous pour faire une commande pour moi. J’ai 56 ans, la ménopause en cours me fatigue à cause des bouffées de chaleur pour lesquelles je n’ai pas trouvé de solution. J’ai également les yeux très secs, et des corps flottants qui commencent à apparaître. La vision diminue et devient floue et je perds en acuité auditive. Si l’on ajoute à cela des taches de vieillesse qui apparaissent sur les bras, le visage, et même les jambes, on peut conclure que c’est normal…c’est le vieillissement.
      J’ai suivi un traitement pour une candidose l’année dernière, en lien avec une naturopathe. Aujourd’hui, bien que je fasse très peu d’excès alimentaires la candidose est de retour. J’envisageais de retourner voir cette personne, mais la qualité de vos réponses me donne l’envie de tenter d’abord quelque chose avec vos produits.

      Je peux encore préciser que depuis le mois de mars j’ai des douleurs musculaires persistantes le matin au niveau de la région lombaire. Je ne suis pas en surpoids, je n’ai pas de stress excessif, et je suis professeur de Qi Gong et de théâtre.J’ai donc l’habitude de porter une certaine attention à mon corps et à mon état énergétique et émotionnel.

      Je vous remercie par avance de votre réponse. Je vous autorise, bien sur, à publier ce billet sur votre blog, si vous pensez que cela peut être utile pour d’autres personnes.
      Bien Cordialement,
      Sylvie H.

      • Biologiquement.com :

        Bonjour,
        Merci pour votre message, une candidose est une infection fongique causée par des levures du genre Candida. Le terme peut désigner tout une gamme de manifestations pathologiques ayant pour facteurs ces champignons levuriformes.Se débarrasser du candida est difficile, les produits chimiques utilisés pour conserver les aliments transformés, avec des arômes alimentaires artificiels tuent les bonnes bactéries dans l’intestin. En outre, l’aspirine, l’acétaminophène (aspirine) et l’ibuprofène provoquent une inflammation de la muqueuse intestinale provoquant des maladies de l’intestin qui peuvent déclencher le syndrome de l’intestin qui fuit. Afin d’éliminer le candida, il faut inhiber sa capacité à se multiplier en coupant son approvisionnement alimentaire et en ajoutant des bactéries amicales.Les aliments transformés et raffinés créent l’environnement acide que le candida et d’autres maladies ont besoin pour survivre (telles les cellules cancéreuses). Éliminer les aliments riches en gluten, sucre et le sirop de maïs à haute teneur en fructose. Bien que le traitement de la candidose, limite votre consommation d’alcool, vinaigre, pain, aliments riches en sucre, les arachides, les champignons, lait et fromage. Les noix, les graines, les poissons sauvages et d’autres aliments frais de la mer (Naturel) sont tous utiles pour lutter contre le candida, avec l’ail. La cannelle, le gingembre, le poivre long intensifient la sécrétion d’enzymes digestives et peuvent être ajoutés quotidiennement à vos plats. Le passage à un mode de vie sain, si oui ou non vous avez le candida, ne peut que conduire à un corps sain avec l’avantage supplémentaire de la lutte contre toute future infection à levures.L’ail est un antibiotique naturel, anti-fongique puissant tandis que le curcuma, est un traitement efficace contre le candida, selon le Journal of Antimicrobial Chemotherapy. Les tests effectués au Département de Microbiologie au Centro de Engenharias au Brésil ont montré que le curcuma était un anti-fongique plus puissant que la fluconazole, un médicament couramment prescrit, vous pouvez prendre 4 gélules de curcuma par jours pour traiter une candidose.Le lapacho en gélules a de nombreuses propriétés, contre la candidose, certains parasites intestinaux, pour soutenir le système immunitaire, et bien d’autres choses. L’écorce interne de lapacho est utilisée traditionnellement avec succès pour traiter les infections gastro-intestinales et les infections à levure tels que que la candidose.Le Lapacho ou Pau d’Arco (bois d’arc) est un arbre que l’on retrouve dans les immenses forêt d’Amérique du Sud. C’est le seul arbre connu de cette région qui est complètement immunisé contre les infections provenant des champignons, c’est cette particularité qui a sans doute amené les populations locales à l’utiliser avec succès pour toutes les infections fongiques, ce qui convient particulièrement au traitement du Candida Albicans, mais aussi à ceux d’origine parasitaires, bactériennes et virales.Dans les années 1960, le National Cancer Institute des États-Unis a lancé un vaste projet d’identification et d’isolation de composés anticancer dans les plantes. C’est dans le cadre de ces travaux que des chercheurs ont isolé le lapachol, un des ingrédients actifs du pau d’arco.C’est lors d’essais in vitro, que les chercheurs ont observé que cet  extrait fluide tiré de l’écorce interne du pau d’arco, qu’est  le Lapachol présentait des propriétés antifongiques, antibactériennes et antiparasitaires.Le pau d’arco est aussi connu sous le nom de taheebo, il contient des combinaisons et des concentrations particulièrement intéressantes  de certains sels minéraux et oligo-éléments comme le calcium, le fer, le magnésium, le phosphore, le zinc, le chrome, le silicium, le manganèse, le molybdène, le cuivre, le potassium, le sodium, le cobalt, le bore, l’argent, l’or, le strontium, le baryum, le nickel et d’autres.  Au vu des carences dont nous souffrons aujourd’hui, il est aussi une réponse complémentaire à ces problèmes.Il est aussi possible de prendre le lapacho sous forme de capsules, la dose conseillée est d’une à six  gélules  de 325 mg par jour avec beaucoup d’eau.Enfin les probiotiques et les prébiotiques aident à rééquilibrer la flore intestinale, la pulpe de baobab Baomix est efficace pour prendre soin de votre flore intestinale.La poudre de baobab Baomix est une source de vitalité qui participe à la remise en forme de l’organisme et au tonus, mais elle rééquilibre aussi la flore intestinale grâce à ces probiotiques, c’est une autre arme formidable dans l’arsenal anti-Candida (prendre une cuillère à café par jour).La feuille de moringa bio en poudre ou en gélules peut aussi vous aider à régler cela, c’est aussi un aliment probiotique (prendre deux gélules par jour).Il est conseillé de faire une cure 2 mois avec ses produits naturels, de faire une pause thérapeutique pendant 10 jours et de reprendre si besoin.
        Pour vos yeux :
        Les produits naturels qui vont vous aider combattre cette pathologie, sont la poudre de fruit de baobab Baomix, pour sa forte teneur comment tu es aussi dans ta que la vitamine C, et sa capacité aider les tissus à se régénérer plus rapidement et plus efficacement, la poudre de feuilles de Moringa pour sa teneur en vitamine A, Ces deux vitamines sont fondamentales pour les tissus et les fonctions oculaires, et en plus, elles aident à freiner la détérioration du cristallin. 
        Les gélules de ginkgo biloba et la myrtille en gélules pour favoriser la microcirculation indispensable pour apporter à l’oeil tous les micronutriments, et enfin du Desmodium en gélules car le foie est très lié problème de vision, parce que les yeux sont nourris et humidifiés par le sang du foie. Si celui-ci est déséquilibré, cela se répercutera sur les yeux :- Un vide de sang du foie se manifestera par des yeux secs, une perte de la vision nocturne ou une vision floue- L’humidité – Chaleur du Foie et de la Vésicule Biliaire se manifestera par des yeux jaunes (jaunisse)- Un feu du foie engendre quant à lui des yeux rouges, irrités, gonflés- Une montée du Yang du foie par des vertiges visuels- Le vent interne du Foie peut engendrer un strabisme divergent, convergent ou vertical.Il faut aussi supprimer de notre alimentation les boissons sucrées et les sucres en général, car ils affaiblissent et abîment le système nerveux. Pour la même raison, nous devons aussi éviter la caféine et l’alcool.Il faut ajouter à votre régime alimentaires tous les aliments qui sont des sources naturelles d’antioxydants, fruits et légumes cru, les antioxydants combattent les radicaux libres (les molécules d’oxygène instables). Ces derniers peuvent s’accumuler dans les yeux et créer des cataractes ou l’aggraver.Il faut éviter les plat trop salé ou trop pimenté.Il est indispensable de faire une gymnastique des yeux, vous pouvez par exemple faire tourner les yeux vers la droite 50 fois (un cercle complet), puis vers la gauche 50 fois, puis loucher 50 fois, et ce que tous les jours.Avec l’âge, la microcirculation a tendance à fonctionner au ralenti. Les yeux sont moins bien oxygénée, nourrie et les déchets s’accumulent Conséquences ? Les maladies s’installent. Ce processus est naturel de faire une gymnastique des yeux, va  booster la microcirculation, permettant ainsi aux principes actifs d’être transportés efficacement aux cellules des yeux et de les réparer.Pensez à bien vous hydrater avant, pendant et après votre entrainement ! Une bonne hydratation permet une meilleure élimination des toxines et facilite aussi le flux sanguin et l’hydratation des yeux.
        Pour la ménopause :
        La maca originaire du Pérou est riche en vitamines, en minéraux et en acides aminés. Connue comme étant « la plante de la ménopause », la maca a des propriétés tonifiantes et lutte contre la fatigue et la baisse d’énergie.Dans le cas de syndrome prémenstruel, cette plante permet de réguler les troubles menstruels et de lutter contre la sécheresse vaginale. En tant qu’alternative naturelle à l’hormonothérapie, la racine de Maca biologique joue un rôle de stimulant hormonal et prévient l’apparition des bouffées de chaleur et autres symptômes de la ménopause.Ce qui est surprenant à propos de la racine de Maca biologique, c’est qu’elle contient des substances naturelles qui stimulent l’hypothalamus et la pituitaire; stimulant alors les ovaires, et la thyroïde pour les rajeunir.Préménopause : la racine de Maca biologique est utilisée avant la ménopause pour combattre les symptômes liés à la préménopause. Les femmes qui ont un cycle menstruel irrégulier l’utilisent pour corriger le cycle normal ; ainsi, la racine de Maca biologique combat efficacement les sautes d’humeur, la sécheresse du vagin, et la baisse du désir sexuel. Les femmes qui sont dans la préménopause, ont besoin en général d’une dose moindre (environ 1500 MG, 1 petite cuillère de poudre de maca bio ou 4 gélules) pour pouvoir diminuer les syndromes prémenstruels liés au déséquilibre hormonal. Les femmes, qui commencent déjà à prendre la racine de Maca biologique pendant leur pré ménopause, se plaignent moins au début et pendant la ménopause.Ménopause: la racine de Maca biologique peut être une alternative sûre et naturelle pour l’hormonothérapie substitutive (HTS). En premier lieu, les femmes ont besoin d’une dose élevée pour combattre les effets désagréables de la ménopause (comme la sécheresse vaginale, la peau sèche, les bouffées de chaleur et transpirations, etc). La femme à ce stade doit prendre environ 2500-5000 MG (une cuillère de poudre de maca bio par jour ou 6 gélules). Aucun produit n’est la panacée universelle, mais les résultats de la racine de Maca biologique sont étonnants. Beaucoup de femmes éprouvent déjà un soulagement après la première semaine et ensuite, les symptômes liés à la ménopause ne font que diminuer. Les médecins qui conseillent la prise de maca pendant cette étape sont de plus en plus nombreux.Post-Ménopause : les femmes qui sont dans la post-ménopause devraient prendre une dose mineure de racine de Maca biologique aussi. L’usage de racine de Maca biologique peut être bénéfique, parce que la racine de Maca biologique ralentit le processus de vieillissement, garde la peau jeune, et a un effet préventif contre la sécheresse du vagin et l’atrophie. La racine de Maca biologique renforce aussi les os, étant riche en minéraux comme par exemple le calcium et le fer. Pour cette raison, la Maca est utilisée pour combattre l’ostéoporose, pas seulement au Pérou mais également partout dans le monde de nos jours.La racine de yam, en latin Dioscorea villosa, induit un meilleur équilibre de la balance hormonale chez la femme. Cette plante favorise la production de progestérone. Ainsi le Yam permet de faire face aux troubles associés à cette période, tels que les suées et l’irritabilité.La médiatisation du yam remonte aux années 1940 lorsque le chercheur Russell Marker avait réussi à isoler de la diosgénine et de la dioscine dans la plante. Ces éléments servaient alors à fabriquer la DHEA, la progestérone et l’œstrogène, des hormones difficiles à produire à l’époque. C’est cette découverte qui a fait émerger la fabrication industrielle de la pilule contraceptive. Aujourd’hui, l’igname sauvage ou Yam est largement utilisée par les fabricants de compléments alimentaires qui laissent entendre que la plante est source de progestatif et de DHEA (ou déhydroépiandrostétone, une hormone stéroïdienne) et qu’elle est donc efficace pour soulager les symptômes de la ménopause. Le yam est souvent présenté comme un phytomodulateur hormonal car il est capable d’induire des modifications hormonales. Tout d’abord, cette plante peut stimuler la production d’hormones stéroïdiennes comme la progestérone et l’œstrogène. Ensuite, il semblerait qu’elle stimule certains récepteurs de la progestérone. De cette façon, le yam pourrait lutter contre certains déséquilibres et troubles hormonaux.Bouffées de chaleur, sautes d’humeur, prise de poids, baisse de la libido… les troubles de la ménopause sont liés à la diminution de la sécrétion d’hormones sexuelles. Or, le yam contient de la diosgénine, un précurseur végétal d’hormones stéroïdiennes. Cette plante peut ainsi contribuer à soulager les effets de la ménopause.En Amérique Centrale, le yam est traditionnellement employé pour soulager différents types de douleurs. On lui attribue notamment une activité anti-inflammatoire et une efficacité pour lutter contre les sciatiques et les douleurs rhumatismales comme l’arthrite.Dans les médecines traditionnelles, le yam est présenté comme un anti-douleur naturel et un décontractant musculaire. Il est ainsi préconisé pour soulager les crampes, notamment celles survenant au niveau de la sphère digestive.
        Au plaisir de vous servir
        Cordialement
        L’équipe de Biologiquement

    Laisser un avis / commentaire / témoignage

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *