Les derniers avis commentaires et témoignages de clients sur le laboratoire Biologiquement

  • Josiane Taupin 1 décembre 2020 à 21:25 dans Les bienfaits de l’Artemisia annua bio sur la santéBonjour, André celà fait 4 Ans
    Que vous avez fait votre cure d'Artémisia, comment vous sentez vous aujourd'hui. Vous pouvez me répondre sur mon mail gypsiefiby@yahoo.com. Cordialement. Josiane
  • Cristèle 1 décembre 2020 à 20:05 dans Les bienfaits de la Myrtille bio sur la santéUn très grand merci pour votre réponse détaillée. Et merci pour la qualité de vos produits.
  • Biologiquement.com 1 décembre 2020 à 11:32 dans L’Artemisia Annua armoise annuelle contre le coronavirus COVID-19Bonjour,
    L'armoise annuelle contribue au maintien de l'équilibre du système hormonal de la femme. L’artemisia annua tient son nom d'Artemis, déesse de la nature et de la chasse, en hommage à ses bienfaits pour les femmes. Déjà, Hippocrate l'indiquait pour les troubles du cycle féminin. En tisane, on peut la consommer sans danger durant quelques jours (pendant 6 jours) en cas d'absence de règles par exemple ou encore de douleurs menstruelles. Elle stimule également la digestion et tonifie les nerfs.

    La maca est hautement nutritive (protéines, acides gras, minéraux) et riche en stéroïdes, proches des hormones sexuelles, est une adaptogène très utile pour lutter contre le stress et agir sur la libido et les déficiences hormonales.La maca agit sur la régulation des hormones dans notre corps.
    La Maca contribue non seulement à réduire l’excès d’œstrogène, mais agit également sur la testostérone pour améliorer votre énergie et votre libido.
    Elle peut réguler et augmenter la testostérone, une hormone qui agit comme un stéroïde naturel et orienter le système endocrinien pour utiliser cette hormone de manière plus efficace. Elle agit naturellement sur la production et la régulation d’hormones sexuelles, Les niveaux excessifs d’œstrogènes augmentent souvent à des niveaux toxiques en fonction de facteurs environnementaux, de changements de mode de vie, d’une mauvaise alimentation, du stress.
    Ils peuvent également causer de l’irritabilité, de la fatigue constante, et peuvent affecter votre poids.
    La maca possède des vertus anabolisantes naturelles idéales pour les sportifs, permettant d’améliorer l’endurance et la résistance à l’effort.
    Plante riche et complète, elle contient 10 à 15% de protéines,16 minéraux (calcium, zinc,magnésium), 7 vitamines, 19 acides aminés, des tanins, glucosinolates, acides gras essentiels...
    Rappelons que la maca est un aliment dit adaptogène, c’est-à-dire qu’elle agit sur l’ensemble de l’organisme et permet d’augmenter la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, de régulariser les diverses fonctions du corps, et donc de favoriser une bonne santé globale.
    Son spectre d'action est large en soutenant les performances tant physiques que intellectuelles.
    Cette action régulatrice joue sur toutes les fonctions essentielles : tension artérielle, système nerveux, système hormonal, système immunitaire, etc., ce qui fait que la maca est bonne pendant la ménopause.
    De nombreux témoignages rapportent un meilleur moral, moins de phases de cyclothymie, une augmentation de l’énergie, une baisse de la fatigue physique et psychique, du stress, après seulement quelques jours de consommation de maca.

    La Maca est l'amie des femmes: régule le cycle féminin et troubles menstruels et de la ménopause, favorise la fertilité et aide à lutter contre l'ostéoporose( richesse en calcium végétal).
    Mais aussi des hommes, en augmentant le taux de testostérone et en donnant force et courage.
    En 1939, des chercheurs de la prestigieuse Université de Pennsylvanie, ont mis en évidence la présence dans les tubercules d’igname (aussi appelé le Yam en anglais), d’une quantité importante d’un précurseur hormonal : la diosgénine, une substance naturelle très proche des hormones produites par l’organisme de la femme. Cette substance stimule les synthèses de la DHEA (l’hormone qui ralentit le vieillissement et nous garde jeune plus longtemps) et de la progestérone. La production habituelle de progestérone par les ovaires pendant la deuxième partie du cycle, diminue de façon très importante dès la pré-ménopause. Cette diminution s’accentue à la ménopause et un complément est alors nécessaire pour éviter les conséquences du déséquilibre hormonal. Pendant plus de vingt ans, un médecin américain, le Docteur John Lee, a étudié les propriétés de l’hormone naturelle qu’est la diosgénine, ce qui lui a permis d’atténuer sensiblement chez ses patientes, les troubles de la ménopause et d’enregistrer des succès notables dans le traitement de l’ostéoporose. Cette hormone naturelle essentiellement destinée aux problèmes hormonaux de la femme, notamment à l’heure de la ménopause, est une véritable progestérone végétale.
    Le yam, ou igname sauvage, était utilisé depuis longtemps en Amérique centrale pour soulager les douleurs des ovaires et les troubles menstruels ; mais c’est en 1939 que fut mis en évidence la présence d’une quantité importante d’un précurseur hormonal, la diosgénine, dans les tubercules du yam.
    La diosgénine est une substance naturelle très proche des hormones produites par l’organisme de la femme.
    C’est cette similitude qui permet au foie, au fur et à mesure des besoins, de transformer lui-même ce précurseur végétal en hormones.
    Biologiquement vôtre
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • Nanou 1 décembre 2020 à 11:05 dans L’Artemisia Annua armoise annuelle contre le coronavirus COVID-19Bonjour,
    J’ai 55 ans et je suis en pleine ménopause avec tous les inconvénients que ça comporte. Bouffées de chaleur, irritabilité, suées nocturnes importantes... Que me conseillez vous de prendre et pendant combien de temps ? Merci de votre réponse.
  • Remi de Rennes 30 novembre 2020 à 15:11 dans Les bienfaits de la feuilles de Moringa bio pour la santéJ'étais souffrant, très fatigué. Je ne savais pas de quoi je souffrais. J'ai pris du moringa pendant trois mois et la fatigue est partie. Six mois après la fin du traitement, les mêmes symptômes ont réapparu. Je me suis rendu à l'hôpital où le diabète a été diagnostiqué. Mais depuis lors je ne prends ni insuline ni aucun autre produit pharmaceutique. En prenant du moringa de du fruit du baobab, ma glycémie est redevenue normale. J'avais aussi des crises de goutte qui ont également disparu. Depuis lors j'ai conseillé du moringa à d'autres personnes qui se sont déclarées soulagées après l'avoir pris.
    Merci pour votre conseil précieux
  • Biologiquement.com 29 novembre 2020 à 12:17 dans Les bienfaits de l’huile de Baobab Baoil bio sur la santéBonjour,
    Le zona est une maladie de fondement viral. Il survient lorsque le VVZ ou virus varicelle zona se réactive. En effet, lorsque la varicelle s’estompe après une émergence plus ou moins agressive, les virus de la varicelle sont presque tous détruits, mais il en reste quand même quelques-uns. Étant porteurs du VVZ, ceux qui ont déjà eu la varicelle peuvent être atteints du zona.
    De plus, le système immunitaire tend à moins contrôler le virus avec l’âge. Cette maladie se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses. Les vésicules rouges apparaissent le plus souvent au niveau du thorax ou du visage.
    La survenue du zona est qualifiée de crise de zona, qui n'apparaît qu’une seule fois dans la majorité des cas. Il arrive rarement que plusieurs crises du zona surviennent. Si cette maladie n’est pas traitée, les lésions peuvent durer jusqu’à trois semaines en moyenne.
    Non contagieux et bénin, le zona n’en reste pas moins très douloureux au quotidien. En période de stress, de surmenage ou encore de système immunitaire affaibli, les éruptions cutanées peuvent devenir un vrai handicap. Les lésions prennent en effet la forme de vésicules ou boursouflures qui occasionnent des démangeaisons, picotements, brûlures et douleurs névralgiques. Outre ces plaques intenses, la personne affectée peut souffrir de fatigue et d’une légère fièvre. Contre cette réactivation du virus de la varicelle, chacun a son traitement : médicaments, acupuncture, guérisseurs (coupeurs de feu), magnétiseurs… Pour vous soulager façon grand-mère, voici quelques remèdes naturels contre le zona.

    Le zona survient lorsque le système immunitaire ne parvient plus à contrôler le virus de la varicelle présent dans l'organisme. Cela arrive à cause de l'âge ou parfois d'une autre maladie (VIH, certains cancers) qui affaiblit le patient.
    Le fruit du baobab est très riche en fibres, ce qui en fait un très bon allié pour notre système immunitaire. En effet, la haute teneur en fibres de la pulpe représente des bienfaits prébiotiques et probiotiques. Elle contribue ainsi à stimuler l’activité de la flore bactérienne et à améliorer notre santé.
    Les prébiotiques sont des substances qui bonifient l’environnement interne de l’intestin. Ce faisant, ils aident à nourrir et à conserver les bonnes bactéries déjà présentes dans l’organisme, et permettent aux probiotiques d’agir dans des conditions optimales.
    Les pro et prébiotiques sont des micro-organismes vivants qui ont un effet bénéfique sur l’individu en stimulant la croissance et l’activité d’une bonne flore microbienne afin d’améliorer son équilibre intestinal et stimuler le système immunitaire.
    La santé digestive est un sujet de préoccupation pour de nombreuses personnes, en particulier chez les personnes âgées chez qui l’appétit peut diminuer . Probiotiques et prébiotiques peuvent puissamment booster le système immunitaire et ainsi préparer les consommateurs à affronter de nombreux problèmes de santé et les aider à se sentir mieux .
    Il est important de consommer régulièrement des prébiotiques et des pro-biotiques pour maintenir son système immunitaire en forme , améliorer sa santé générale et aider à prévenir les maladies.
    Le curcuma (Curcuma longa), originaire d’Inde et également connu sous le nom de safran indien, et sa principale substance active, la curcumine, sont considérés comme de véritables remèdes miracles pour la santé et le bien-être. On le sait déjà depuis des milliers d’années : le curcuma vous réchauffe de l’intérieur.
    Plus de 6.000 études et des milliers d’années d’utilisation en médecine indienne et chinoise documentent de nombreux avantages pour la prévention et le traitement des maladies, d’un soutien efficace, d’une supplémentation ou d’un remplacement des médicaments pharmacologiques. En tout cas, on stimule le système immunitaire et améliore le bien-être général. Grâce à son effet stabilisateur sur la flore intestinale et à la stimulation des substances anti-inflammatoires endogènes qui augmentent le système immunitaire (les leucotriènes), le curcuma aide à maintenir l’équilibre du système immunitaire.
    Les chercheurs ont démontré que les nanoparticules d’argent modifiées par la curcumine, la substance active du curcuma, ont un effet inhibiteur très efficace contre les infections virales. De plus, le curcuma comme le fruit de baobab ne pose pas problème pour les jeunes enfants s’il est consommé comme épice en quantités habituelles.

    En raison de ses propriétés thérapeutique, l’aloe vera en gélule est également considéré comme un excellent remède naturel pour le zona. Il peut apaiser la peau affectée, réduire la douleur et les démangeaisons, et accélérer le processus de guérison .
    D’après certaines recherches, la propriété antivirale de l’émodine contenu l’Aloe Vera agit sur l’herpès, sur les VVZ, sur les virus de la pseudo-rage, et sur celles de la grippe, de sorte qu’ils ne puissent plus s’activer pour proliférer des maladies.
    L’Aloe Vera régénère efficacement l’épiderme, et relance le processus de régénération cellulaire comme l’ont démontré plusieurs études scientifiques sérieuses à ce sujet. Cette utilisation est majeure car l’Aloe Vera agit efficacement pour tous les problèmes de peau, les boutons, les psoriasis, l’eczéma, l’impétigo, les zonas, l’herpès, les rougeurs de la peau, les peaux sèches et déshydratées. Non seulement l’Aloe Vera participe à régénérer efficacement la peau, mais en plus elle va nourrir les cellules de la peau abîmées et atteintes par des mutations anormales. Les gélules d’aloe vera participent à réparer les cellules atteintes par des brûlures, mais aussi à lutter contre les cellules cancéreuses, les tumeurs et maladies dégénératives de la peau. L’Aloe Vera a la capacité incroyable d’assainir, régénérer et adoucir nettement les peaux les plus irritées, en combattant l’acidité localisée. C’est donc une grande protectrice de la peau dans son ensemble, et est donc très intéressante à utiliser dans n’importe quelle situation qui génère un problème de peau irritée, douloureuse, brulée ou rouge.

    Le zinc, parmi d'autres éléments, permet de soutenir voire même de relancer le système immunitaire, souvent mis à rude épreuve dans le cas de cette pathologie. Les aliments contenant des valeurs importantes sont les huîtres, les coquillages en général, les germes de blé, le foie (abat), la farine de sésame et le tahini, le rôti de bœuf. Les graines de potiron, de courges, de pastèque ainsi que le chocolat en sont d'excellentes sources mais ils contiennent également de l'arginine : mieux vaut donc s'en abstenir.
    Soyez plus vigilant si vous consommez des céréales : elles contiennent de l'acide phytique qui se lie au zinc et gêne son absorption au niveau intestinal. Mieux vaut donc éviter d'associer une portion de protéines animales et de céréales.
    Pour assurer un apport quotidien assez important en zinc, la boutique du laboratoire Biologiquement propose de consommer quotidiennement des amandes amères d'abricot bio qui en sont très riches.

    Les feuilles de Moringa sont une excellente source de protéines, calcium, sélénium, vitamines A, E et C, méthionine et cystéine (acides aminés essentiels). 100 g de feuilles de Moringa fournissent autant de protéines qu’un œuf, autant de calcium qu’un verre de lait, autant de fer que 200g de viande de bœuf, autant de vitamine A qu’une carotte et autant de vitamine C qu’une orange.
    Au-delà de ses valeurs nutritionnelles, le Moringa possède aussi des propriétés biologiques et médicinales. Il a une action antibactérienne et anti-inflammatoire, de même que des effets positifs sur l’état immunologique qui pourraient être dus à la baisse de stress oxydatif lié aux vitamines A, C, E, et à l’augmentation des mécanismes naturels de résistance liée au contenu en protéines, zinc et sélénium des feuilles. Il est aussi établi que l’amélioration de l’état nutritionnel a un impact direct sur l’état immunologique.
    Les feuilles de moringa sont très riches en antioxydants, elles en contiennent 46 ! Parmi ces derniers, on trouve de nombreux flavonoïdes : rutine, rhamnétine, quercétine, apigénine, etc… Cette composition lui permet ainsi d’avoir un puissant pouvoir antioxydant.
    Les antioxydants sont les remèdes naturels qui permettent de rompre la chaîne de formation des radicaux libres dans l’organisme. Ils limitent les effets de vieillissement et de dégénération des cellules, engendrés par ces substances.
    Le corps est capable de synthétiser lui-même ses propres antioxydants, mais quand le taux de radicaux libres est élevé, il est nécessaire d’augmenter la quantité d’antioxydants dans l’organisme. Pour cela, il faut intégrer des aliments aux vertus antioxydantes dans le régime alimentaire.
    La feuille de Moringa est donc une source précieuse en nutriments qui fait entièrement partie de notre panel d’outils soutenant notre système immunitaire, à la fois de par ses valeurs nutritionnelles et de par son effet immunitaire direct.

    Un remède formidable pour traiter et apaiser l’eczéma et le zona, c’est l’huile de baobab aussi idéale pour les personnes allergiques aux huiles essentielles.
    En local, l’huile de baobab vierge a des propriétés anti-inflammatoires ainsi que des propriétés antivirales qui aident à traiter le zona.
    – Appliquez cette huile sur la peau affectée et couvrez la zone avec de la gaze.
    – Changez toutes les quelques heures.
    L’huile de baobab est efficace pour soigner un zona. Elle permet d’éliminer le virus et de soulager les symptômes tels que les douleurs et les éruptions. C’est une huile antivirale, antalgique, anti-inflammatoire, apaisante et cicatrisante.
    L'huile de baobab est l'un des meilleurs remèdes naturels pour soigner l'eczéma et le zona. Parfois, la sensibilité de la peau atteint un niveau tel que l'infection de la peau augmente encore en raison de crèmes et onguents prescrits par les dermatologues et approuvées médicalement.
    Le sel de mer de Guérande a des propriétés antiseptiques, et donc il va aider à traiter le zona naturellement. Le sel de mer permet d’assécher les ampoules rapidement pour une récupération plus rapide.
    – Mélangez une cuillère à soupe de sel gris de Guérande dans une demi-tasse d’eau.
    – Utilisez une boule de coton pour appliquer le mélange sur la zone touchée.
    À faire trois ou quatre fois par jour pendant une semaine pour aider à guérir les ampoules.
    Vous pouvez également ajouter une demi-tasse de sel de gris de Guérande à l’eau de votre bain et y tremper 30 minutes par jour.

    Enfin il faut réduire au maximum votre consommation d’aliments favorisant les inflammations : gluten, produits laitiers, sucres raffinés, aliments transformés, chocolat, viande rouge…
    Cordialement
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • Évelyne 29 novembre 2020 à 12:01 dans Les bienfaits de l’huile de Baobab Baoil bio sur la santéBonjour ma petite nièce est atteinte d'un zona elle a déjà essayé plusieurs crèmes, par un traitement traditionnel que son médecin lui à prescrit et cela ne fonctionne pas correctement. Est-ce que vous avez des produits naturels à nos conseillers
    Merci d'avance
    Évelyne de La Rochelle
  • Biologiquement.com 28 novembre 2020 à 10:49 dans Les bienfaits de la Myrtille bio sur la santéBonjour,
    Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique qui entraîne une perte progressive de la vision commençant tout d'abord en périphérie et progressant graduellement vers le centre. Il détruit progressivement le nerf optique, réduisant le champ visuel jusqu’à la cécité.
    Le glaucome est à l’origine d’une dégénérescence des axones des cellules ganglionnaires de la rétine. Il est souvent associé à une pression intraoculaire élevée, mais il peut dans certains cas continuer d’évoluer malgré un facteur pressionnel contrôlé. Les facteurs vasculaires et la neurodégénérescence, hors facteurs mécaniques pressionnels, sont souvent impliqués dans la nécrose du nerf optique et de la rétine. S’il est nécessaire de réduire la pression intraoculaire, la stratégie idéale serait de s’attaquer aussi aux autres facteurs engendrant cette dégénérescence cellulaire. Parmi eux, certains jouent un rôle important, comme la présence de radicaux libres primaires et secondaires et l’apoptose qui en découle. Les compléments naturels permettent d’agir sur le glaucome en maintenant un bon niveau d’antioxydants dans le liquide lacrymal, en stabilisant voire en réduisant la pression intraoculaire et l’écoulement de l’humeur aqueuse.
    Les gélules de Ginkgo biloba sont reconnues pour leurs vertus antioxydantes et leurs capacités vasodilatatrices.
    Au niveau du glaucome, des travaux indiquent que la prise de 300 mg de feuille ginkgo biloba, trois fois par jour pendant un mois, améliore de manière significative le flux sanguin dans les artères ophtalmiques et la pression intraoculaire. Une bonne oxygénation cérébrale est donc essentielle pour maintenir des fonctions neurologiques normales. De plus, le pouvoir antioxydant des flavonoïdes présents dans l’extrait de Ginkgo biloba permet de protéger le cerveau contre les dommages causés par les radicaux libres. Grâce à tous ses effets bénéfiques, le Ginkgo biloba est désormais associé à la prévention de nombreuses affections comme les vertiges, l’anxiété, la démence, le glaucome, la maladie d’Alzheimer, ou encore les maladies cardiaques.
    De plus, les scientifiques ont prouvé que des cannabinoïdes comme le CBD peuvent cibler les tissus oculaires et réduire la pression oculaire pour prévenir les dégâts permanents sur les cellules de la rétine qui peuvent entraîner la cécité.
    Les produits CBD (huile de cannabis) contiennent un principe actif vasorelaxant. Il peut aider à favoriser la circulation sanguine dans les yeux. De nombreuses études ont prouvé jusqu'à présent que le traitement avec les gélules de CBD ou d'autres produits à base de cannabis diminue la pression interne des yeux et réduit ainsi les lésions oculaires.
    Le glaucome provoque des lésions oculaires dues à la libération excessive de la substance chimique glutamate. Ce composé chimique est responsable de la mort des neurones dans la rétine après la formation du peroxynitrite. Dans des études, il a été reconnu que Cannabidiol (CBD huile de chanvre) peut bloquer la formation de peroxynitrite et protège donc les nerfs des neurones de la mort cellulaire induite par le glutamate.
    L’huile de Cannabidiol (CBD) en capsules peut également aider contre certains facteurs de risque.
    Les antioxydants présents dans la papaye sont appréciés pour lutter efficacement contre le cancer. Consommer régulièrement de la feuille de papaye apporte des bienfaits très positifs à votre santé oculaire.
    Ces effets sont dus à sa grande teneur en antioxydants, tels que la lutéine et la zéaxanthine, ou les bêta-carotènes et la bêta-cryptoxanthine, qui sont des précurseurs de la vitamine A.
    Aussi l'enzyme papaïne dans la chair, la peau de la papaye et ces feuilles (encore plus concentrée que dans le fruit) peuvent aussi protéger contre les cataractes, le glaucome.
    Grâce à ces nutriments, la papaye prévient les maladies oculaires telles que la cataracte, le glaucome ou la dégénérescence maculaire.
    En outre, en mangeant régulièrement de la papaye, vous aiderez également à protéger vos yeux des dommages provoqués par les rayons ultraviolets du soleil.
    La myrtille est une petite baie bleue foncée comestible, fruit du myrtillier, arbuste de la famille des éricacées, comme le bleuet, poussant dans les régions montagneuses.
    La récolte se passe pendant l’été et une partie de l’automne.
    Si les feuilles ou les baies de cet arbrisseau sont utilisées depuis des siècles pour traiter les diarrhées ou les troubles de la circulation veineuse, elles permettent surtout d’améliorer de nombreux problèmes de vision.
    La myrtille favorise la production de rhodopsine ou pourpre rétinien, présent dans les bâtonnets, qui sont avec les cônes l’un des deux types de cellules photoréceptrices présents dans la rétine.
    La myrtille réduit les risques de glaucome, de cataracte et de la dégénérescence maculaire, cela s’explique par le fait qu’elle agit sur la composante vasculaire des yeux en les tonifiant.
    Toutes ces actions ont été prouvées par des preuves scientifiques datant des années 80.
    La myrtille est un fruit aux pouvoirs curatifs immenses pour la vision : amélioration de la vue la nuit, prévention de la DMLA, de la cataracte, du glaucome.
    La myrtille contient également des anthocyanosides (variété de (bio) flavonoïdes, qui sont des petits pigments végétaux) à vertu anti oxydante, ralentissant ainsi le vieillissement prématuré de la rétine.
    Ces substances permettent notamment une protection des artères et renforcent les vaisseaux sanguins.
    La consommation de myrtille est bienfaitrice pour la vue, amélioration de la vision nocturne, en augmentant la capacité à mieux voir dans l’obscurité, protection contre les dangers d’une exposition prolongée aux écrans d’ordinateur ou de télévision, action en faveur de la microcirculation oculaire, comme l’hamamélis, diminution de la fatigue visuelle, prévention de la dégénérescence maculaire, comme le bleuet, prévention et correction des cataractes, protection contre les glaucomes.
    Biologiquement vôtre
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Cristèle Fenech 27 novembre 2020 à 22:43 dans Les bienfaits de la Myrtille bio sur la santéBonjour,
    Auriez-vous des recommendations/suggestions pour de la tension trop élevée dans les yeux, un glaucome, chez un homme de 78 ans en forme par ailleurs?
    Je vous remercie
  • Katia Becha 27 novembre 2020 à 15:35 dans Les bienfaits du Graviola Corossol sur la santéBonjour sana votre mère a eu des résultats ?enfin. A pu éviter de faire la chimio.? Je suis dans ta même situation mais cancer au poumon
  • Biologiquement.com 25 novembre 2020 à 13:50 dans Les bienfaits du Cannabidiol CBD sur la santéBonjour Maud,
    Effectivement avant de faire le laser vous devriez d'abord tester la cure de nos produits naturels pendant au moins 3 mois, vous pouvez même arrêter les gouttes ophtalmologique, vous allez retrouver avec nos produits un confort et une acuité visuel.
    Par contre comme tout les traitements naturels ils doivent s'accompagner d'exercice. Ces exercices vont multiplier les effets thérapeutiques des produits naturels, voici quelques explications.
    Avec l’âge, la microcirculation a tendance à fonctionner au ralenti. Les yeux sont moins bien oxygénés, nourris et les déchets s’accumulent Conséquences ? Les maladies s’installent. Ce processus est naturel de faire une gymnastique des yeux, va booster la microcirculation, permettant ainsi aux principes actifs d’être transportés efficacement aux cellules des yeux et de les réparer.
    Appelée aussi yoga des yeux, la gymnastique oculaire sollicite les muscles des yeux en les tonifiant ou en les relaxant. Un meilleur confort visuel se fera alors ressentir ! Pour que les muscles soient bien détendus, une régularité est nécessaire puisque le but premier est de pouvoir réhabituer ses yeux à regarder sans tension. Mais pas d’inquiétude, les exercices ne prennent pas beaucoup de temps ! De plus, on peut s’exercer vraiment partout : au travail, à la maison, dans les transports en commun...
    Faites ces mouvements régulièrement, installez-vous confortablement, en position assise, détendez vous… Voici quelques exercices :
    Le palming pour apaiser vos yeux : Mettez vos coudes sur votre bureau pour garder votre dos droit ainsi que votre tête. Chauffez les paumes de vos mains en les frottant puis posez-les sur vos yeux sans mettre de pression. Fermez également vos yeux pour que la lumière environnante ne puisse pénétrer. L’obscurité et la chaleur de vos mains vont permettre à vos yeux de se détendre et de ressentir un bien être. En fonction de vos besoins et de la fatigue ressentie, vous pouvez rester entre 2 à 5 minutes.

    L’infini pour assouplir vos muscles oculaires et améliorer votre vision périphérique : Décrivez la forme de l’infini – ou huit couché - avec vos yeux pendant une vingtaine de secondes et 3 fois de suite. Si vous avez quelques difficultés, vous pouvez dessiner dans l’air avec votre index le signe en partant du centre et suivre le mouvement des yeux.

    "Cligner des yeux" : Activer les glandes lacrymales. En vision rapprochée soutenue, par exemple regarder longtemps un écran. La fatigue oculaire ressentie est souvent liée à une insuffisance de l'œil à larmoyer. Clignez des yeux durant 30 secondes en exagérant le mouvement. Vous activez ainsi les glandes lacrymales qui vont produire des larmes et humidifier l'œil. Simple, rapide et efficace, cet exercice peut se faire également en échauffement des exercices précédents.

    "Le crayon" : Rééduquer les yeux fatigués.L'exercice renforce les muscles qui interviennent lorsque les yeux sont en mouvement.
    Tendez votre index ou un crayon, face à votre visage, à hauteur des yeux, le bras tendu et fixez-le du regard.
    Sans jamais cesser de fixer votre index ou votre crayon, expirez et rapprochez-le de votre nez.
    En inspirant, éloignez-le doucement le plus loin que votre bras vous le permet, en continuant de le fixer.
    Répétez lentement ce va-et-vient 25 fois, au rythme de votre respiration

    La gym oculaire consiste à faire travailler les muscles des yeux pour apporter un meilleur confort visuel, et régule la pression oculaire.
    Nous possédons en effet, autour de chaque œil, six muscles qu’il est possible d’exercer comme n’importe quel muscle de notre corps.
    Amicalement
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • maud brun§ 25 novembre 2020 à 12:53 dans Les bienfaits du Cannabidiol CBD sur la santéBonjour
    Suite à la lecture de votre réponse à mon mail concernant un glaucome aux deux yeux, j'ai commencé depuis 3 semaines la prise des divers produits que vous m'avez conseillés, pour l'instant tout se passe bien. Question : a votre avis dois je continuer les gouttes ophtalmiques que bien sur j'ai du mal à supporter, ma tension oculaire est à 17 prise hier.
    on m'a proposé du lazer mais je sens pas du tout ce truc! et je prefère pendant quelques mois faire avec vos produits. Si vous pouvez me donner un avis merci
  • Biologiquement.com 24 novembre 2020 à 09:28 dans Les bienfaits du fruit de Baobab bio sur la santéBonjour Sylvie,Vous avez donc compris que vous aviez beaucoup de toxines dans le corps à éliminer, ces toxines se sont accumulées pendant toutes ces années où vous avez fumé, elles se sont ajoutées à toutes celles que vous avez consommé dans votre alimentation.L'intoxication aujourd'hui à des causes multiples, ce que l'on mange, ce que l'on boit, ce que l'on respire, et la consommation quotidienne de cigarette accentue encore plus l'ensemble des troubles du fonctionnement de l'organisme.Fumer impact directement de façon négative vos organes vitaux, et contrairement à ce que l'on nous a dit pendant des années, qu'au bout de 10 ans tout redevient comme avant, en fait les dégâts sur ces organes sont malheureusement irréversibles. Cela va aussi impacter le capital génétique que vous transmettez à vos enfants, c'est dire!
    Dans votre cas, il va falloir un peu plus que du curcuma pour votre traitement, il faudra l'associer au Desmodium, à la feuille de Moringa, à la poudre de fruit de baobab, à l'artemisia et au pissenlit pour opérer une détox en profondeur et réactiver les fonctions vital de votre métabolisme affaibli.
    Votre dysfonctionnement a mis des années à s'installer, il va falloir aussi beaucoup de temps pour retrouver une condition physique normale.
    Pour multiplier les effets thérapeutiques de ce traitement il va falloir transpirer au moins tous les deux jours, faire une activité sportive qui vous sort de votre zone de confort, et oblige votre corps à forcer.
    Cela va efficacement stimuler le système lymphatique qui a beaucoup à faire en période de détox.Il faut aussi arrêter tout ce qui donne le cancer, le sucre (tout ce qui est sucré à part le miel bio et les fruits), la viande, qui est chargée en hormones, produits chimiques ingéré par l’animal, antibiotiques... et les produits laitiers, qui sont des matières grasses, qui concentrent encore plus tous ces agents cancérigènes.Mangez un maximum de légumes de préférence crus ou cuits à la vapeur, et des fruits, mais moins que les légumes (et bio de préférence).Cordialement
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • laborde 23 novembre 2020 à 20:18 dans Les bienfaits du fruit de Baobab bio sur la santéBonsoir et merci de votre réponse. J'ai bien retenu que pour l'asthme il fallait prendre du curcuma par 2 gélules matin et soir, ainsi que des graines de moringa. Je tiens cependant à signaler que je ne fume plus depuis 7 ans. Que je fais des lavages de nez matin et soir et pourtant mes polypes repoussent et que je ne sais toujours pas pourquoi j'ai ces polypes. Et vous, comprenez vous pourquoi ?
    Cordialement.
  • Biologiquement.com 23 novembre 2020 à 07:57 dans Les bienfaits du fruit de Baobab bio sur la santéBonjour,
    La BPCO emphysème, définie par une diminution quasiment irréversible du débit expiratoire, est causée par l’altération progressive des voies respiratoires. L’inhalation quotidienne de particules et de gaz nocifs – principalement dus au tabagisme – provoque des lésions dans les bronches. Les parois perdent leur élasticité, se durcissent et leur diamètre se rétrécit, freinant le passage de l’air. La répétition quotidienne de ces lésions entraîne une inflammation qui accentue le rétrécissement du diamètre des bronches.
    Ce processus inflammatoire s’accompagne d’une production de mucus dont l’accumulation réduit encore l’efficacité de la respiration. En temps normal, certaines cellules de l’appareil respiratoire sont munies de cils dont le battement permet d’évacuer le mucus hors des bronches.
    La BPCO emphysème perturbe ce processus de « nettoyage » et, pour se débarrasser de ces sécrétions, les malades toussent et crachent beaucoup.

    Le curcuma bio en gélules du laboratoire Biologiquement est un décongestionnant naturel. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il stoppe l’accumulation du mucus dans les cavités nasales et décongestionne les voies respiratoires.
    Avalez 2 gélules de curcuma bio avec un verre d'eau chaque matin et avant de dormir. Vous vous sentirez mieux au bout de quelques jours.
    En complément, la graine de nigelle aide grandement à soigner l'asthme, l'insuffisance respiratoire et les différentes maladies respiratoires.
    Malheureusement, la BPCO emphysème ne réagit pas bien aux médicaments anti-inflammatoires tels que les corticostéroïdes topiques. On observe que les patients atteints de BPCO ont tendance à développer une résistance aux stéroïdes, souvent recommandés pour gérer la BPCO. Les stéroïdes influencent essentiellement l'activité d'une enzyme spécifique, appelée histone désacétylase (HDAC) 2, pour ralentir l'inflammation. Cependant, le stress oxydatif réduit l'activité et l'expression de (HDAC) 2 chez les patients atteints de BPCO emphysème et d'asthme sévère.

    Bien que cesser de fumer soit évidemment la meilleure chose à faire si vous voulez protéger vos poumons, éviter la BPCO et améliorer ses symptômes, le tabagisme crée une forte dépendance et c'est difficile d'arrêter. Donc, à cet égard, des approches efficaces peuvent aider à réduire l'inflammation et à améliorer les symptômes chez les patients atteints de BPCO.

    C'est là que la curcumine peut aider, car elle:
    Réduit le stress oxydatif qui pourrait entraîner une inflammation
    Réduit l'inflammation dans les voies respiratoires en contrôlant la production et l'activité des molécules inflammatoires
    Inverse la résistance aux stéroïdes, fréquemment observée chez les patients atteints de BPCO et d'asthme. La curcumine y parvient en améliorant l'activité et l'expression des enzymes, qui sont affectées par les dommages oxydatifs chez les patients atteints de BPCO.

    Le lavage du nez au lota est recommandé dans les soins et la prévention des affections des voies respiratoires supérieures : nez bouché, rhumes et rhinites, sinusites et allergies, polypes nasaux.
    Méthode
    Remplir le LOTA d`eau tiède et ajouter une cuillerée à café de fleur de sel de Guérande. Remuer afin de dissoudre le sel en totalité.
    Introduire l`embout anatomique du LOTA dans une narine, la tête inclinée sur le côté opposé, et le corps légèrement penché en avant.
    L'eau s'écoule naturellement par l'autre narine, sans passer par la gorge, procurant une agréable sensation de fraîcheur.
    Se moucher et recommencer le lavage par la narine opposée.
    Pour terminer, se moucher doucement afin d'expulser le peu d`eau demeurant dans les narines.

    Les feuilles du moringa sont connues pour soulager les enfants souffrant d’infection de la peau et des voies respiratoires supérieures. En outre, on a découvert l’activité purgative, antipyrétique, antispasmodique, anti-inflammatoire et diurétique des graines du moringa.
    Les produits naturels participent à diminuer les symptômes de l’allergie mais aussi à faire reculer l’allergie. L’alimentation anti-allergie est en fait une alimentation riche en antioxydants et en aliments anti-inflammatoires. Les feuilles de Moringa bio sont reconnues par la médecine traditionnelle indienne ayurvédique pour leurs richesses en nutriments : vitamines (A, B1, B2, B3, C, E), minéraux (calcium, chrome, cuivre, fer, magnésium...). Le moringa bio contient 7 fois plus de vitamines C que les oranges, 4 fois plus de vitamines A que les carottes, 4 fois plus de calcium que le lait et 3 fois plus de potassium que les bananes. Parce que le moringa est un complexe de nutriments naturels, l'organisme les reconnaît, les absorbe et les assimile facilement. Concentré de nutriments, le moringa est un booster d'énergie et de vitalité, il augmente la concentration et la résistance tout en stimulant le système immunitaire.
    Les graines de la Moringa oleifera, surnommé "arbre de vie" ou "arbre miracle" est un arbre tropical très réputé en Médecine Ayurvédique. Les acides gras saturés contenu dans la graine de moringa (AGS) sont notamment constitués d’acide laurique, myristique et palmitique, aussi appelé oméga 7, qui est un puissant protecteur des alvéoles pulmonaires (donc très utile dans les cas d’insuffisances respiratoires, asthme et emphysème.

    Vous devez associer ces produits naturels avec la poudre de fruit de baobab, le lapacho et le desmodium pour avoir des résultats positifs plus rapides, et pour être sûr que la pathologie ne sera manifeste pas.
    CordialementLes médicaments antiasthmatiques existants ne constituent pas un remède, et ne permettent pas de modérer les complications liées à l’asthme. Cependant l’ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, préconise depuis des milliers d’années l’utilisation du moringa, l’« arbre miracle » ou « arbre de vie », dans le traitement de l’asthme.
    Les feuilles du moringa sont connues pour soulager les enfants souffrant d’infection de la peau et des voies respiratoires supérieures. En outre, on a découvert l’activité purgative, antipyrétique, antispasmodique, anti-inflammatoire et diurétique des graines du moringa.
    Les produits naturels participent à diminuer les symptômes de l’allergie mais aussi à faire reculer l’allergie. L’alimentation anti-allergie est en fait une alimentation riche en antioxydants et en aliments anti-inflammatoires.

    Au cours d’une étude publiée dans le « Indian Jounal of Pharmacology » en 2008, une recherche a été menée sur les effets des graines de Moringa oleifera sur l’asthme. Vingt patients des deux sexes souffrant d’asthme léger à modéré ont été traités avec trois grammes de graines de moringa séchées en poudre pendant trois semaines. Les résultats ont montré une amélioration significative du taux d’hémoglobine, ainsi qu’une diminution de la sévérité des symptômes de l’asthme (essoufflement, respiration sifflante, oppression thoracique et toux), des fonctions respiratoires et d’autres paramètres liés aux fonctions pulmonaires. Aucun effet négatif n’a été observé, ce qui permet de conclure que le moringa est utile dans le traitement de l’asthme.
    Le même groupe de chercheurs a mené une autre étude sur les effets de l’extrait alcoolique de graines de moringa sur différents modèles expérimentaux de l’asthme. Les résultats montrent que le moringa est à l’origine de bienfaits antiasthmatiques significatifs :
    Effet bronchodilatateur : Le moringa aide à dilater les bronches et bronchioles, et ainsi à maintenir un flux d’air normal jusqu’aux poumons et réduire la résistance dans les voies respiratoires.
    Effet stabilisateur des mastocytes : Le moringa bloque la libération d’histamine (composé allergène) produit par les mastocytes, et contribue ainsi à contrôler les troubles allergiques.
    Effet anti-inflammatoire : Le moringa possède une activité anti-inflammatoire similaire à celle des médicaments « anti-inflammatoires non stéroïdiens » (AINS), mais contrairement à ces derniers, ils sont sûrs et peuvent être utilisés sans effets négatifs.
    Effet anti-microbien : Il a été démontré que les graines de moringa présentent une activité antimicrobienne quand elles sont testées contre différents agents pathogènes des voies respiratoires. C’est pourquoi il protège des différents microbes qui causent des infections broncho-pulmonaires pouvant empirer la gravité de l’asthme.
    La science a ainsi confirmé les propriétés antiasthmatiques des graines de moringa. Le moringa est tout spécialement efficace dans le traitement de l’asthme bronchique grâce à sa grande concentration en bêta-sitostérols, qui exercent un effet anti-inflammatoire sur une inflammation des bronches causée par un allergène.
    Une étude publiée en 1995 a par ailleurs démontré que les feuilles de moringa présentent des propriétés antimicrobiennes puissantes. Elles peuvent ainsi être utilisées pour contrôler et améliorer des complications respiratoires telles que l’asthme. D’autres chercheurs ont conclu que les résultats de leur étude « suggèrent que les extraits et le jus de moringa oleifera peuvent être utilisés pour découvrir un agent antibactérien afin d’élaborer de nouveaux médicaments visant à contrôler des bactéries pathogènes responsables de maladies humaines graves ».

    Le Lapacho permet d'éliminer les toxines, de stimuler le Système Immunitaire, de soulager l'asthme. Il est utilisé en phytothérapie. Le lapacho contient du potassium, du calcium, du fer, du baryum, du strontium et de l’iode, mais pas de caféine. Il contient aussi un puissant antibiotique, le lapachon. Quand les organes sont surchargés, il faut se détoxifier. C’est-à-dire quand la quantité de toxines est supérieure à la capacité d’élimination. Il devient alors indispensable de se débarrasser de tous ces déchets, pour cela le lapacho et le desmodium sont excellents. D’importance fondamentale, le nettoyage de notre terrain reste une des règles de base de l’hygiène de vie, chère aux naturothérapeutes. Indispensable en cas de problème physique, la cure de désintoxication est conseillée régulièrement à tous les changements de saison, en particulier à l’automne et au printemps. 5 organes-filtres, appelés émonctoires, se répartissent l’élimination de nos déchets et toxines, en fonction de leur composition : le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau.
    L'asthme est souvent mit en place par le métabolisme, le système immunitaire, pour évacuer des toxines quand tu n'arrives pas à le faire par un des 4 autres émonctoires.

    Le curcuma bio en gélules du laboratoire Biologiquement est un décongestionnant naturel. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il stoppe l’accumulation du mucus dans les cavités nasales et décongestionne les voies respiratoires.
    Avalez 2 gélules de curcuma bio avec un verre d'eau chaque matin et avant de dormir. Vous vous sentirez mieux au bout de quelques jours.
    En complément, la graine de nigelle aide grandement à soigner l'asthme, l'insuffisance respiratoire et les différentes maladies respiratoires.
    Enfin , le lavage du nez est recommandé dans les soins et la prévention des affections des voies respiratoires supérieures : nez bouché, rhumes et rhinites, sinusites et allergies, polypes nasaux.

    Le Desmodium est une légumineuse africaine de la famille des Fabacées, voisine de la luzerne.
    Dans certaines ethnies, au Congo, Guinée, Nigeria, Afrique du Sud et Occidentale, et dans les îles du sud du Pacifique, on l’utilise traditionnellement depuis fort longtemps contre les troubles hépatiques les plus divers.
    Au Ghana, par exemple, les guérisseurs l’employaient contre l’asthme, alors qu’au Cameroun et en Côte d’Ivoire c’était plutôt contre la jaunisse, c’est à dire, généralement, dans ces pays, contre l’hépatite B. Le nettoyage du foie est une première étape importante car un des dénominateurs communs aux terrains allergiques est une forme plus ou moins importante d’insuffisance hépatique. Une cure de trois semaines de desmodium, que l’on peut répéter après une semaine de pause, permet ainsi de soulager l’asthme allergique et l’eczéma.

    Par ailleurs, la bromélaïne bio est un mucolytique, c'est-à-dire qu'elle fluidifie les sécrétions. Si, selon certains, elle diminue la viscosité du mucus favorisant ainsi son élimination des voies respiratoires, selon d'autres avis, les mucolytiques ne sont pas conseillés aux asthmatiques. Des précautions s'avèrent donc nécessaires avant de la consommer, testez d'abord la réaction de votre organisme par la prise d'une petite quantité de bromélaïne.

    Enfin, pour renforcer le système immunitaire et réduire le risque d'infections, la pourdre de fruit de baobab est excellente. Elle permet d’éliminer les bactéries ou les virus pouvant causer une infection qui risque d’aggraver l’asthme.

    les cause de l'asthme
    L’étiologie de l’asthme est assez complexe, car elle tire ses racines de nombreuses causes conjointes. Citons les causes émotionnelles, les causes liées à la fragilité des muqueuses des bronches (souvent combinées à l’intolérance vis-à-vis de poussières, de particules, d’acariens, etc.), les causes liées au foie, qui possède une influence sur la sphère pulmonaire, et les causes liées à l’état de la barrière intestinale. Inutile de vous dire que pour l’allopathe, les causes de l’asthme sont purement respiratoires, et ce dernier ne tient pas compte du rôle du foie, des intestins, ou de l’état émotionnel.
    Le stress donc, une forte colère, une peur soudaine ou n’importe quelle autre émotion forte peuvent entraîner une crise d’asthme. L’imagerie cérébrale a prouvé le lien entre les émotions et les réactions inflammatoires. Il serait donc recommandé aux asthmatiques d’éviter les situations anxiogènes.
    Les aliments
    Dans des cas plutôt rares, l’asthme peut être provoqué par une réaction allergique à certains aliments comme les noix, le lait, les crustacés, les poissons, les œufs, le blé, le soja et certains additifs. Les jeunes enfants sont particulièrement à risque.
    L’air pollué
    Les particules toxiques présentes dans l’air pollué liées à la combustion, à l’incinération, au trafic automobile peuvent aggraver les symptômes de l’asthme. Le lien a été établi, mais les chercheurs ne sont pas encore en mesure d’en expliquer la raison exacte.
    Les médicaments
    Certains médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les bétabloquants, ainsi que des traitements utilisés en cardiologie ou en ophtalmologie, peuvent aggraver l’asthme.
    Bien à vous
    L'équipe du laboratoire biologiquement.com
  • laborde 22 novembre 2020 à 20:39 dans Les bienfaits du fruit de Baobab bio sur la santéBonjour. J'ai 55 ans et je suis en ménaupose. J'ai pas mal prit de poids. Je dois être à 88kgs pour 1m70. J'ai des douleurs musculaires que je n'avais pas avant, pas toujours au memes endroits... Mais ce qui me gêne le plus ce sont des polypes naseaux, dont je viens d'être opérer il y a environ 2 mois et déjà j'ai l'impression que ma narine droite se rebouche. Ils doivent recommencer à pousser sans doute ! Je n'ai pas voulu prendre de produits à pulvériser dans les narines à base de cortisone parce que j'en ai assez de la cortisone ! J'ai un asthme léger pour lequel je prends du symbicort tous les 2 ou 3 jours le soir. Mais cela dure depuis 20 ans. J'aimerai que mes polypes partent pour que je puisse retrouver pour plus lgts le gout et l'odorat, car là depuis l'opération j'ai retrouvé mes sens mais juste pour 1 mois et demi... Snifff. En bref que faut il que je fasse ? Je vais commander pour l'instant de la poudre de fruit baobab en attendant de vous lire...
    Cordialement
  • Kat de Bordeaux 22 novembre 2020 à 10:38 dans Les bienfaits du Graviola Corossol sur la santéMerci de nous proposer cette pharmacie naturelle, c'est des produits que je n'ai pas trouvé en France.
  • Biologiquement.com 21 novembre 2020 à 11:34 dans Les bienfaits de la Vitamine C sur la santéBonjour Malika, votre sélection de produits naturels contre le cancer est vraiment excellente, mais vous pouvez tout à fait il rajouter de la vitamine C.
    L'apport en vitamine C par l'alimentation est connu pour être fondamental en raison de ses propriétés antioxydantes. Mais des chercheurs chiliens viennent de démontrer qu'il sert également de bouclier aux cellules tumorales dans différents types de cancer.
    La vitamine C est une vitamine soluble dans l’eau que les humains sont incapables de synthétiser par eux-mêmes. Puisque la vitamine C est essentielle à de nombreuses réactions enzymatiques, ainsi qu’un puissant antioxydant, il est important d’en assurer un apport quotidien d’origine alimentaire.
    Les études menées dans les années 1970 et 1980 par Linus Pauling, prix Nobel, et ses collègues, suggèrent que de fortes doses de vitamine C pourraient être utiles aux patients cancéreux en phase terminale. Sans surprise, et comme pour toute autre chose qui n’est pas hors de prix et semble aider les patients cancéreux, une controverse entourant l’efficacité de la vitamine C dans le traitement du cancer s’ensuivit.
    Outre son utilisation pour les patients cancéreux, la vitamine C est aussi largement utilisée depuis des décennies pour renforcer le système immunitaire pendant la saison du rhume et de la grippe, ou pour traiter les infections virales ( covid-19 ). Plusieurs études in vitro ont montré que la vitamine C stimule à la fois la production et la fonction des leucocytes, ces globules blancs qui sont au cœur de notre système immunitaire et nous aident à lutter contre de potentielles attaques ou déséquilibres du métabolisme.
    Un article datant de 2019 et publié dans le « European Journal of Microbiology and Immunology » rapporte que « les puissants effets antioxydants, immunomodulateurs et anti-infectieux de la vitamine C sont connus depuis les années 1930 » et que la vitamine C a des propriétés antimicrobiennes, antibactériennes, antivirales (coronavirus ), antiparasitaires et antifongiques. Tout comme pour l’utilisation de la vitamine C contre le cancer, la communauté scientifique repousse l’idée d’utiliser la vitamine C contre un virus.
    Sur les réseaux sociaux, il a été signalé que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a organisé des réunions avec Facebook, Amazon, Google et autres géants d’internet, pour mettre fin à la « désinformation » sur le Coronavirus. Les informations sur le caractère anti-infectieux de la vitamine C sont considérées comme de la désinformation.
    La vitamine C a un effet antiprolifératif dans le cancer lorsqu’elle est utilisée à doses fortes (20 à 30 g par jour). Des études officielles récentes ont démontré que la vitamine C a une action anticancéreuse, confirmant ainsi les travaux de Linus Pauling : elle inhibe plusieurs gènes impliqués dans la prolifération cellulaire cancéreuse. Mieux encore : « Des souris cancéreuses traitées à de fortes doses d’acide ascorbique (par voie intraveineuse) survivent quasiment toutes, leur tumeur régresse et aucune métastase ne se forme. » Malheureusement, la vitamine C sous forme injectable est devenue introuvable en France, seul le Dr. med. Dieter Hartung à Kehl, près de Strasbourg, prodigue ce traitement.
    Cordialement
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • malika 21 novembre 2020 à 09:26 dans Les bienfaits de la Vitamine C sur la santébonjour,

    peut on prendre de vitamine c en plus avec les gel d artemisia anna,moringa,graviola,pissenlit,bromeliane,desmodium,lapacho,pulpe de baobab et du cbd je fais prendre tout ça pour mon père qu on vient de lui diagnostiquer un cancer du poumon avec métastases. je voudrais lui rajouter la vitamine c.
    merci pour vos renseignements precieux.
  • Park 16 novembre 2020 à 19:25 dans L’Artemisia Annua armoise annuelle contre le coronavirus COVID-19Je viens de soigner toute ma famille, y compris moi, les symptômes de Covid ( maux de tête, courbatures, perte d'odorat, nez bouché etc) avec l'artémisia annua en gélule plus teinture mère, très vite nous avons eu des soulagements puis au bout de 4 et 5 jours, selon la capacité du système immunitaire, quasiment aucune gêne. Que le monde entier connaisse cette merveilleuse plante. Merci la Terre-Mère 😇🙏
  • Biologiquement.com 15 novembre 2020 à 16:53 dans Les bienfaits de la racine de Maca bio sur la santéBonjour,
    Merci de l'avoir remarqué, effectivement nous essayons de répondre aux interrogations de nos visiteurs le plus vite possible car c'est la plupart du temps pour des pathologies assez lourdes, nous essayons aussi d'être le plus précis possible, et tous nos dires peuvent-être vérifier en consultant naturopathe.
    La question se pose souvent entre l'interaction qu'il y a avec les produits naturels j'ai un traitement chimique, les gens devraient se demander avant tout quelle est l'interaction entre le traitement chimique et leur métabolisme.
    Quand nous déconseillons de prendre de la Maca lorsque le patient a un traitement hormonal, c'est surtout pour le faire réfléchir au traitement chimique qu'il fait subir à son corps et qui pourrait être remplacé par des produits naturels tels que la Maca.
    La Maca agit dans le sens du rééquilibrage et du renforcement des glandes hormonales, et le traitement chimique à la prétention de pouvoir les remplacer. Il est regrettable en même temps d'en prendre le poison et son antidote.
    Il n'y a pas de contre-indication médicale connue à la prise de la Maca, quel que soit le traitement chimique donc, il est tout de même conseillé de prendre de la Maca surtout si elle peut à terme remplacer ce même traitement.
    Amicalement vôtre
    Équipe du laboratoire Biologiquement
  • Biologiquement.com 15 novembre 2020 à 16:42 dans Les bienfaits de la Bromélaïne sur la santéBonjour, les traitements naturels sont très efficaces sur les animaux, on a très rapidement des résultats positifs sur l'équilibre de leur métabolisme.
    Nous avons déjà répondu un commentaire sensiblement identique au vôtre, voici la réponse que nous avions donné:
    https://www.biologiquement.com/bromelaine-bio-ananas/#comment-823837
    Si vous avez besoin de plus de détails n'hésitez pas à revenir vers nous.
    Cordialement
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • ingrid 15 novembre 2020 à 09:35 dans Les bienfaits de la Bromélaïne sur la santébonjour,
    on vient de diagnostiquer un lymphome de l'intestin ainsi qu'un gros ganglion entre le colon et vessie à ma chatte de 8 ans
    que puis je lui donner en complément de la bromalaine ?
    en vous remerciant pour votre réponse
  • greggylong 14 novembre 2020 à 20:21 dans Les bienfaits de la racine de Maca bio sur la santéVous répondez à une vitesse et précision spectaculaire, merci !
    Juste pour être sûr d'avoir bien compris, vous dites :" Cette recommandation s'adresse à toutes les personnes qui ont un traitement chimique hormonal..."
    Vous parlez bien de ce que j'ai lu sur internet, déconseillant l'extrait de maca pour les personnes ayant des kystes ovariens (ou endométriose) ?
    Merci encore
  • Biologiquement.com 14 novembre 2020 à 19:53 dans Les bienfaits de la racine de Maca bio sur la santéBonjour,
    Pour rééquilibrer les fonctions vitales de votre thyroïde nous vous conseillons de consommer quotidiennement de la feuille de Graviola corossol en poudre ou en gélule.
    La feuille exerce une action régulatrice sur la glande thyroïde, et pour avoir de meilleurs résultats nous vous conseillons d'associer la feuille de Graviola à la feuille de Moringa biologique et à la racine de maca biologique.
    Les utilisations médicinales et nutritives de la moringa concernent: l'anémie et la dénutrition, les douleurs inflammatoires et arthritiques, l'asthme, les problèmes cardiaques et la haute pression, digestifs et intestinaux, les maux de tête, les pierres aux reins, la rétention de liquides, les infections bactériennes, virales, parasitaires et fongiques et les troubles de la thyroïde. Et bien plus …
    La feuille de moringa exerce une action régulatrice sur la glande thyroïde. Et des études in vivo ont démontré qu'un extrait au méthanol de la feuille aurait des effets protecteurs contre les radiations.
    Les feuilles de Moringa contiennent des acides aminés, dont les 8 acides aminés essentiels qui ne peuvent être synthétisés par l’organisme. Par conséquent, il faut les trouver au travers de l’alimentation ou des compléments alimentaires.

    La phénylalanine contenu dans la feuille de moringa biologique du laboratoire Biologiquement joue un rôle dans le système nerveux, notamment en stimulant la glande thyroïde, en atténuant la douleur, en participant à la synthèse de certains neurotransmetteurs. Elle est également considérée comme un stimulant intellectuel.
    Le produit naturel qui peut aussi beaucoup vous aider , c’est la maca bio (Lepidium meyenii).
    Les plantes telles que la maca, une racine médicinale d’Amérique du Sud est utile dans le traitement des maladies auto-immunes. Il s’agit d’une plante qui pousse dans les Andes péruviennes et dont les propriétés médicinales sont connues depuis plus de 5 000 ans. La maca semble avoir une réaction adaptative sur le système immunitaire, ce qui encourage le renforcement des défenses immunitaires sans stimulant. Contrairement à d’autres herbes, les stérols végétaux que contient la maca déclenchent la production d’hormones appropriées qui jouent un rôle important dans la prévention de nombreuses maladies auto-immunes comme des conditions thyroïdiennes hypothyroïdies de Hashimoto. Elle contribue à améliorer le fonctionnement du système endocrinien et favorise la stimulation de l’hypothalamus et l’hypophyse.

    Des recherches récentes démontrent que la maca a une action stimulante sur l’hypophyse et l’hypothalamus, ce qui explique son rôle considérable dans le bon fonctionnement des autres glandes endocrines telles que les ovaires, les testicules, les glandes surrénales, le pancréas ainsi que la glande thyroïde.

    Les effets anti-fatigue de la maca se manifestent rapidement (dans les 72 heures) et cette augmentation de l’énergie serait due à l’action régulatrice que la maca exerce sur la glande thyroïde.
    Vous devriez commencer par faire un traitement de 3 mois, que faire une pause thérapeutique de 10 jours, c'est-à-dire que vous arrêtez tous les produits pendant 10 jours, et vous reprenez si besoin.
    Au plaisir
    L'équipe du laboratoire Biologiquement

Logo facture Biologiquement

Le laboratoire Biologiquement.com est spécialisé dans la promotion et la distribution de produits naturels de santé.
Une gamme de produits riches en antioxydants anti cancer naturels puissants pour retrouver ou garder la vitalité, recommandés aux enfants en phase de croissance, aux étudiants, aux sportifs et aux seniors.
Tous ces produits sont issu du commerce équitable.

La phytothérapie : Traitement ou prévention des maladies par l’usage des plantes.
La phytothérapie fait partie des médecines parallèles, ou médecines douces. Dans la plupart des pays, notamment en Occident, seuls les laboratoires ont le droit de pratiquer la phytothérapie sous forme de consultation, et seuls les pharmaciens et les herboristes sont habilités à donner des conseils au moment de l’achat.

L’herboristerie correspond à la méthode de phytothérapie la plus classique et la plus ancienne. Après être tombée en désuétude, elle est de nos jours reprise en considération. L’herboristerie se sert de la plante fraîche ou séchée ; elle utilise soit la plante entière, soit une partie de celle-ci (écorce, fleur, fruit, racine). La préparation repose sur des méthodes simples, le plus souvent à base d’eau : décoction, infusion, macération. Ces préparations sont bues ou inhalées, appliquées sur la peau ou ajoutées à l’eau d’un bain. Elles existent aussi sous forme plus moderne de gélules de poudre de plantes sèches, que le sujet avale. Cette présentation a l’avantage de préserver les principes actifs, qui sont fragiles. Pour que le traitement soit efficace en profondeur, les prises doivent s’étaler sur une période allant de 3 semaines à 3 mois.

La phytothérapie se donne un champ d’action sur de nombreux troubles, à titre préventif et curatif, dans des cas aigus ou pour modifier des terrains (tendances générales à être victime d’un type de maladie). Elle s’attache à traiter la cause du mal et non pas seulement ses symptômes. Son emploi s’appuie sur les connaissances traditionnelles, sur l’analyse des principes actifs des plantes et la compréhension de leur mode d’action, ainsi que sur les résultats constatés par les malades.

Addictions
Alcool
Binge drinking
Cannabis
Cigarette électronique
Drogues
Hyperconnectivité
Jeu excessif
Tabac

– Alimentation et nutrition
Alimentation et enfants
Alimentation et grossesse
Anémie
Anorexie
Ballonnements
Boulimie
Café et chocolat
Cancer et alimentation
Carences et vitamines
Chirurgie de l’obésité
Cholestérol
Compléments alimentaires
Constipation
Gluten
Intolérances alimentaires
Intoxication et empoisonnement
Jeun
Mécanismes de l’alimentation
Microbiote
Mieux-manger
Reflux gastro oesophagien
Regimes
Remèdes naturels
Sous-poids
Sucre, sel et graisses
Surpoids et obésité
Syndrome de l’intestin irritable
Troubles alimentaires atypiques

– Troubles digestifs
Autour de la maladie
Acariens et animaux
Allergie médicamenteuse
Allergies (autres)
Alzheimer et démences
Antidiabétiques et insuline
Appendicite
Arthrose
Asthme
Autisme
BPCO
Calculs rénaux et biliaires
Cataracte
Cécité
Dépression
Diabète de type 1
Diabète de type 2
DMLA
Eczéma
Epilepsie
Fibromyalgie
Glaucome
Grippe
Gros plan sur l’hypothyroïdie
Handicap
Hépatite
Hernie discale
Herpès
Infection urinaire
Infections nosocomiales
Insuffisance rénale
Lupus
Maladie de Crohn
Maladie de Parkinson
Maladies congénitales
Maladies des vaisseaux
Maladies génétiques
Maladies infectieuses
Maladies rares
Méningite
Migraines
Mucoviscidose
Ostéoporose
Prévention du diabète
Proches aidants
Psoriasis
Rhumatismes
Rhume des foins
Rougeole
Schizophrénie
Sciatique
Sclérose en plaques
Scoliose
Toxoplasmose
Traumatisme crânien
Trisomie
Tuberculose
Urticaire
VIH/Sida
Virus Zika
Vivre avec le diabète
Zona

– Bébés, enfants et adolescents
Accidents
Acné
Alimentation et enfants
Allaitement
Autisme
Binge drinking
Caries
Coliques
Croissance
Douleurs chez l’enfant
Dyslexie
Ecrans et jeux vidéo
Être parent
Harcèlement
Haut potentiel
Hyperactivité
Maladies congénitales
Maladies infantiles
Pipi au lit
Prématuré
Puberté et adolescence
Soins du bébé
Sommeil des enfants
Sport et enfants
Trisomie
Troubles de l’apprentissage

– Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l’estomac
Cancer de la gorge
Cancer de la peau
Cancer de la prostate
Cancer du cerveau
Cancer du côlon
Cancer du foie
Cancer du poumon
Cancer du sein
Cancer et alimentation
Cancer et génétique
Cancer et sexualité
Cancers (autres)
Cancers gynécologiques
Dépistage du cancer
Leucémie
Mélanome
Recherche anticancer
Traitement anticancer
Vivre avec le cancer

– Cardiovasculaire
Angine de poitrine
Arrêt cardiaque
AVC
Chirurgie cardiaque
Cholestérol
ECG
Embolie
Hypertension
Infarctus du myocarde
Maladies cardiovasculaires
Médicaments cardiovasculaires
Prévention cardiovasculaire
Thrombose et varices

– Ethique, politique et droit
Caisse et assurance maladie
Directives anticipées
Don d’organe
Don du sang
Dossier médical
Droits du patient
Ethique
Fin de vie et soins palliatifs
Génétique
Hôpital et cabinets médicaux
Médecine humanitaire
Médecine légale
Politiques de santé
Relation patient – médecin
Santé personnalisée

– Grossesse
Accouchement
Alcool, tabac et grossesse
Alimentation et grossesse
Allaitement
Césarienne
Dépression périnatale
Diabète gestationnel
Diagnostic prénatal
Grossesse et désir d’enfant
Infertilité et PMA
Interruption de grossesse (IVG)
Maux de grossesse
Médicaments et grossesse
Péridurale
Prématuré
Toxoplasmose
Gynécologie
Autres méthodes contraceptives
Cancer du sein
Cancers gynécologiques
Chlamydia
Contraception naturelle
Endométriose

– Gynécologie
Gonorrhée
Herpès
Implant contraceptif
Incontinence
Infection urinaire
Infertilité et PMA
Interruption de grossesse (IVG)
Ménopause
Papillomavirus (HPV)
Pilule contraceptive
Pilule d’urgence
Santé sexuelle
Sexualité féminine
Stérilet
Syndrome prémenstruel
Syphilis

– Médicaments, examens et traitements
Allergie médicamenteuse
Amputation
Anesthésie
Anti-inflammatoires
Antibiotiques
Antidépresseurs
Antidiabétiques et insuline
Aspirine
Automédication
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l’obésité
Chirurgie plastique et reconstructive
Coloscopie
Compléments alimentaires
Dépistage du cancer
Effet placebo
Examens médicaux
Génétique
Hypnose
Médicaments cardiovasculaires
Médicaments et grossesse
Méditation de pleine conscience
Paracétamol
Péridurale
Prothèses, implants et greffes
Psychothérapie et autres traitements
Psychotropes
Recherche et nouveaux traitements
Rééducation
Remèdes naturels
Stimulation cérébrale profonde
Technologie
Technologie en chirurgie
Thérapies alternatives
Traitement anticancer
Tranquillisants et somnifères
Vaccins
Viagra

– Personnes âgées
Alimentation des seniors
Alzheimer et démences
Arthrose
Bien vieillir
Canicule
Cataracte
DMLA
Fin de vie et soins palliatifs
Glaucome
Maladie de Parkinson
Médecine anti-âge
Mémoire
Ostéoporose
Proches aidants
Rhumatismes
Soins des aînés
Vieillir chez soi

– Psycho et cerveau
Addiction au travail
Alzheimer et démences
Anorexie
Antidépresseurs
Anxiété et crise psychique
Aphasie
Autisme
Borderline
Boulimie
Burnout
Dépression
Dépression périnatale
Déprime hivernale
Deuil
Douleurs chroniques
Dyslexie
Ecrans et jeux vidéo
Effet placebo
Emotions
Harcèlement
Haut potentiel
Hyperactivité
Hyperconnectivité
Hypnose
Libido
Mécanismes du cerveau
Méditation de pleine conscience
Mémoire
Phobie
Psychothérapie et autres traitements
Psychotropes
Santé du couple
Schizophrénie
Sexothérapie
Stimulation cérébrale profonde
Stress
Suicide
Troubles alimentaires atypiques
Troubles bipolaires
Troubles de l’apprentissage
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
Troubles psychiques
Violence domestique

– Santé au masculin
Andropause
Appareil génital masculin
Cancer de la prostate
Ejaculation précoce
Infertilité et PMA
Sperme et infertilité
Transpiration
Troubles de l’érection
Troubles sexuels
Viagra

– Santé au quotidien
Acariens et animaux
Accidents
Acné
Allergie médicamenteuse
Allergies (autres)
Anémie
Bactéries résistantes
Ballonnements
Blessures
Bronzage et coup de soleil
Brûlure
Canicule
Carences et vitamines
Caries
Conjonctivite
Constipation
Diarrhée
Douleurs du genou
Douleurs musculaires
Environnement
Fatigue
Froid et santé
Gastro-entérite
Gencives
Grippe
Handicap
Hémorroïdes
Incontinence
Intoxication et empoisonnement
Jetlag
Mal de dos
Mal de tête
Mécanismes du corps
Médecine anti-âge
Médecine humanitaire
Microbiote
Migraines
Migration et santé
Mycose des ongles
Perte de cheveux
Perturbateurs endocriniens et polluants
Pieds
Piqûres d’insectes
Piqûres de tique
Pollution
Problèmes de peau
Problèmes respiratoires
Rééducation
Reflux gastro-œsophagien
Rhume des foins
Rhume et refroidissement
Ronflements
Santé au travail
Santé bucco-dentaire
Sécheresse oculaire
Syndrome de l’intestin irritable
Tatouage et piercing
Toux et maux de gorge
Transpiration
Troubles auditifs et surdité
Troubles de l’odorat
Troubles de la vision
Troubles de la voix
Troubles vestibulaires
Urgences
Urticaire
Verrue
Vertiges

– Sexualité et couple
Cancer et sexualité
Chlamydia
Ejaculation précoce
Gonorrhée
Herpès
Libido
Maladies sexuellement transmissibles
Papillomavirus (HPV)
Santé du couple
Santé sexuelle
Sexothérapie
Sexualité féminine
Syphilis
Troubles de l’érection
Troubles sexuels
Viagra
VIH/Sida

– Sommeil et insomnies
Apnée du sommeil
Fatigue
Insomnies
Jetlag
Ronflements
Sommeil
Sommeil des enfants
Somnambulisme
Tranquillisants et somnifères