Les bienfaits de l’huile de graines de cumin noir ou graines de nigelle

La graines de Nigelle bio nigella sativa plante pour le traitement anti-cancer naturel puissant

• Anti-diabète
• Anti-cancer
• Immunomodulateur
• Analgésique
• Antimicrobien
• Anti-inflammatoire
• Spasmolytique
• Bronchodilatateur
• Hepato-protecteur
• Protecteur rénal
• Propriétés antioxydantes
• Gastro-protecteur
• Douleurs articulaires
• Contre rhumatismes

Sur les 630 articles scientifiques évalués par des pairs qui ont été publiés sur les bienfaits de l’huile de graines noires, un fait est clair : il y a peu de problèmes dans le corps que cette huile ne peut pas aider à surmonter. Avec pratiquement aucun effet secondaire, la prouesse de guérison de la graine noire est en réalité tout à fait incroyable et il est ahurissant que la plupart des gens n’en ont jamais entendu parler !
Les bienfaits exclusifs de l’huile de graines noires
L’huile de nigelle est tirée de la plante appelée Nigella Sativa, ou nigelle. Elle est également connue sous la dénomination de cumin noir ou graine noire. La «graine noire» est en fait plus une description qu’un nom propre, mais elle est préférée car elle permet de la distinguer du carvi et du cumin. De nombreux experts en santé affirment qu’il s’agit, en effet, d’une véritable panacée. Capable de guérir tout, des allergies à l’hypertension. Très probablement, la recherche la plus prometteuse a été faite en reliant l’huile de nigelle (Nigella sativa) aux bactéries résistantes aux multiples médicaments. C’est vraiment une grosse affaire parce que ces soi-disant «super bactéries» deviennent un risque significatif pour la santé publique. Selon l’Institut national de la santé :

Les souches de bactéries et de virus résistants aux antimicrobiens deviennent pratiquement impossibles à traiter ; Y compris le VIH, le staphylocoque, la tuberculose, la grippe, la gonorrhée, le candida et le paludisme.
Entre 5 et 10% de tous les patients hospitalisés développent une infection à partir de super bactéries.
Plus de 90 000 de ces patients meurent chaque année, contre 13 300 décès de patients en 1992.
Les personnes infectées par des super bactéries ont généralement des séjours à l’hôpital plus longs, nécessitent un traitement plus compliqué et ne se rétablissent pas aussi.
Une étude menée par les chercheurs du collège médical Jawaharlal Nehru a cherché à déterminer à quel point l’huile de graines noires était puissante contre certaines de ces super bactéries par rapport à plusieurs antibiotiques tels que l’amoxicilline, la gatifloxacine et la tétracycline.

Capsules moles d’huile de graines de Nigelle pressées à froid

Selon l’étude :

Sur 144 souches testées, la plupart résistantes à un certain nombre d’antibiotiques, 97 ont été inhibées par l’huile de cumin noir.

À côté de l’huile d’origan, peu de choses sur la planète peuvent se vanter de ce type de puissance face aux microbes ! L’étude a révélé qu’il était particulièrement efficace contre les souches résistantes aux multiples médicaments de P. aeruginosa et S. aureus.

La clé pour comprendre pourquoi l’huile de graines noires est si bénéfique au corps est parce qu’elle est riche en 3 produits chimiques naturels clés : la thymoquinone (TQ), la thymohydroquinone (THQ) et le thymol.

La puissance derrière les bienfaits des graines noires :
Les phytochimiquesCumin noir avec de l’huile essentielle, huile de graines noires
Dans le but d’offrir une solution au problème de résistance face aux antifongiques croissants que les gens ont avec les levures et des moisissures, une étude récente a été effectuée dans le but de déterminer si l’huile de graines de nigelle (Nigella sativa) pourrait aider. Publié dans le Egyptian Journal of Biochemistry & Molecular Biology, les scientifiques ont testé le thymol, TQ et THQ contre 30 pathogènes humains et ont été surpris de découvrir que : Chaque composé a montré une inhibition à 100% pour les trente pathogènes évalués.
La thymoquinone était le meilleur composé antifongique contre tous les dermatophytes testés et les levures, suivie de la thymohydroquinone et du thymol.
Le thymol était le meilleur antifongique contre les moisissures suivi de TQ et THQ.
Ce que cette étude nous dit, c’est que l’huile de Nigella sativa possède une circonscription chimique très unique qui n’est pas seulement efficace individuellement, mais plus important aussi collectivement. Essentiellement prouvant que les champignons et les moisissures ne peuvent exister en présence de ces produits phytochimiques, il n’est pas étonnant que les chercheurs cherchent à résoudre le problème des super bactéries avec la puissance des graines noires.

Thymoquinone
Les chercheurs ont étudié la TQ depuis les années 1960, un ingrédient actif dans les graines noires. Il est bien connu pour ses propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires et anticancéreuses qui ont été rapportées pour aider à l’encéphalomyélite, le diabète, l’asthme et la carcinogenèse. Fait intéressant, la thymoquinone agit contre les radicaux libres ou comme un éliminateur de radicaux libres superoxyde efficace, en plus de préserver les enzymes antioxydantes, le glutathion peroxydase et la glutathion-S-transférase. Le glutathion peroxydase et la S-transférase sont annoncés pour être des détoxifiants majeurs et une aide considérable dans les systèmes de défense antioxydants cellulaires parce qu’ils protègent le foie des toxines. Thymohydroquinone
Un parent de la thymoqinone, la thymohydroquinone est l’un des inhibiteurs naturels les plus puissants de l’acétylcholinestérase (AChE) sur la planète. Les inhibiteurs d’AChE sont des produits chimiques qui arrêtent l’activité enzymatique, ce qui augmente la durée et la quantité d’acétylecholine neurotransmetteur restante active dans le cerveau. Pour vous donner une idée de leur utilité, les inhibiteurs de l’acétylcholinestérase de qualité pharmaceutique sont utilisés de manière médicale pour traiter un large éventail de conditions, y compris: Modèle de molécules grises

Apathie
Maladie d’Alzheimer
Autisme
Glaucome
Démence
Myasthénie
États neurodégénératifs
Syndrome de tachycardie postural
Schizophrénie
Maladie de Parkinson
Étant donné que l’approche pharmaceutique de ces maladies est très coûteuse pour le patient, elle offre beaucoup d’espoir à des millions d’hommes qui apprennent que des solutions sûres et végétales sont une alternative viable.

Thymol
L’ingrédient actif qui donne à l’huile essentielle de thym ses propriétés médicinales, le thymol est un monoterpène naturel qui possède plusieurs qualités utiles. Par exemple :

-Il est couramment utilisé comme tuberculocide et virucide pour tuer la tuberculose et divers virus.
– Il est utilisé comme désinfectant médical et à usage général.
C’est un pesticide dégradant rapidement et non persistant.
– Il est également utilisé dans les arômes alimentaires, les parfums, les bains de bouche, et même les cosmétiques.
Selon l’Environmental Protection Agency, le Thymol fait partie de ces pesticides pour lesquels l’EPA croit qu’un ensemble largement réduit d’exigences en matière de données génériques est approprié pour la réinsertion. Par conséquent, l’agence a renoncé à la plupart des exigences de données génériques pour le thymol à l’exception des études considérées comme essentielles, y compris des informations supplémentaires sur la pureté chimique et des études de chimie des produits.

L’huile de nigelle est obtenue par pression à froid et possède de nombreuses autres vertus médicinales, entre autres :

  • anti-inflammatoires : pour soulager les affections rhumatismales, les courbatures, les douleurs articulaires ainsi que les phénomènes inflammatoires causés par différents facteurs (le stress, le vieillissement, la maladie, la pollution).
  • assainissantes : pour assainir la peau, c’est pourquoi elle est indiquée pour traiter certaines dermatoses, telles que l’acné, l’exéma ou le psoriasis
  • anti-fongiques : l’huile de nigelle agit contre les mycoses
  • anti-allergiques : pour calmer les symptômes allergiques saisonniers
  • anti-bactériennes et antivirales

L’huile de graines de nigelle pour guérir le cancer

Le cancer est une maladie mortelle, apparemment très difficile à traiter. Les médecins font recours aux chimiothérapies pour soigner les patients.
Depuis des siècles, tradipraticiens et chimistes ont élaboré des formules plus fiables. Des essais expérimentaux ont ainsi été réalisés sur la plante Nigella sativa.
Communément connues sous l’appellation « nigelle » ou « cumin noir », les graines de nigelles vous seront utiles pour guérir le cancer.

La graine de nigelle est un herbacé possédant un tas de vertus thérapeutiques. Utilisée seule ou associée avec d’autres molécules ou méthodes, elle témoigne d’une grande réussite en termes de guérison de certaines pathologies , notamment le cancer.

Mécanisme

Le cancer est caractérisé par le développement incontrôlable de cellules anormales au sein de l’organisme.
Ces cellules sont modifiées génétiquement et se multiplient progressivement par scissiparité : chaque cellule mère donne naissance à deux cellules filles identiques, et ainsi de suite.
Cela devient fatal lorsque le nombre d’organites sains est dépassé par celui des malsains.

Origine

L’apparition des tumeurs cancéreuses se passe le plus souvent inaperçue.
Toutefois, des simples plaies non cicatrisées, des problèmes de dysfonctionnement interne tissulaire, des troubles causés par la fatigue et la toxicomanie… tout cela peut causer une mutation nucléique, premier facteur de cancérogenèse.
L’oncologie explique ce phénomène de « stress oxydatif » par la formation des radicaux libres suite à des réactions d’oxydation et de peroxydation de certains constituants de la cellule.
Ces composés sont instables et détruisent ou modifient l’ADN d’une souche.

Traitements

Comme il est déjà anticipé plus haut, la seule cure dispensée par la médecine chirurgicale est la chimiothérapie.
Elle consiste en l’exposition des parties infectées aux substances chimiques dites chimio thérapeutiques. Elles ont pour mission d’arrêter la mitose des cellules super productives.
De nos jours, plusieurs hypothèses sont avancées concernant la résorption de cette maladie. La plupart d’entre elles se focalisent sur la phytothérapie, alors que les études stagnent encore sur le stade expérimental.
L’utilisation de l’huile de la graine de nigelle figure parmi les plus connues. L’huile de la graine de nigelle est d’un apport import pour les personnes soumises aux chimiothérapie.
Le principe actif, le thymoquinone, piège les radicaux libres et les peroxydes. Ce qui bloque le développement de la tumeur et ne détruit aucune cellule. Il revitalise l’immunité pour que le corps produise plus de cellules normales.
Relation entre types de cancer et graine de Nigelle sativa

Cancer de côlon

Au même titre que la chimio 5-FU et la catéchine, le thymoquinone provoque la lyse d’une grande partie des cellules cancéreuses du côlon. Le résultat net est obtenu avec 24 heures de culture in vitro.
Cette expérience a été réalisée par des étudiants et des professeurs de l’Université du Mississippi Medical Center.
Dans cette étude 76 mâles rats de laboratoire ont été répartis en 5 groupes en fonction de leur poids ; et ceci pour les besoins de l’étude.
A la fin de l’étude, il a été conclu que le thymoquinone contenu dans l’huile des graines de nigelles ont un effet anticancer sur les organes des rats.
Les extraits de graines de nigelle agissent dans l’organisme pour réparer les tissus endommagés; que ce soit au niveau des poumons, du foie et bien d’autres organes.
Au niveau du foie, l’huile des graines de nigelles réduisent significativement les toxines contenues dans le foie. Elles aident donc à purifier le foie.

Cancer du sein

Les savants malaisiens sont parvenus à démontrer que la nigelle peut guérir le cancer du sein. Le principe est le même qu’avec les autres organes, sauf que là, il concerne les canaux galactophores et les glandes mammaires.
Plus la dose administrée augmente, plus on constate de la dégénérescence des tumeurs.
Dans cette étude, des cellules cancérigènes du sein ont été soumis au traitement avec l’huile des graines de nigelles.
Certaines cellules cancérigènes ont été traitées avec des graines de nigelles en complément avec d’autres ingrédients. D’autres cellules de cancer de sein ont été traitées uniquement avec les extraits de graines de nigelle.
A la fin de l’étude, il a été conclu que l’huile des graines de nigelle seules ou en association avec d’autres traitements sont efficace dans le traitement du cancer de sein.
Il faut rappeler que ces études ont été faites in vitro.

Cancer du foie

Une administration de 20 mg de thymoquinone par gramme de masse corporelle de souris pendant 16 semaines a été effectuée.
Cela a contribué à la disparition des signes de cancer, tels que les tumeurs et les lésions hépatiques. Selon un travail mené en Egypte en 2012, l’effet est optimal en associant le composé avec du miel.

Cancer du poumon

Les alvéoles et les autres zones pulmonaires peuvent être incriminés par des génotypes létaux. Cependant, les cellules peuvent gagner de résistance grâce à l’application de l’extrait de graines de cumin noir.
La mesure de la viabilité de ces cellules a été faite par des chercheurs saoudiens en 2014.

Cancer du cerveau

Les maux de système nerveux central chroniques peuvent être signes d’une tumeur cérébrale. En seulement 15 mois, le glioblastome, forme prépondérante des morbidités sympathiques (cerveau) et parasympathiques (moelle épinière), peut causer la mort de l’individu.
Grâce à son pouvoir antioxydant, le thymoquinone cible ces éléments indésirables et inhibe leur développement.
Le second facteur de persistance des gliomes encéphaliques est l’autophagie. Il s’agit d’un gène qui génère l’énergie nécessaire à la survie des cellules viciées.
Une fois que le thymoquinone arrive à inhiber l’autophagie, la durée de vie des neurones est logiquement prolongée.

Contre la leucémie

Dans le but de traiter le cancer du sang, le thymoquinone perturbe et inhibe l’activité mitochondriale.
Ces organites sont les transporteurs d’information génétique et donc porteurs des brins malicieux.
Si la leucémie était une maladie incurable, il serait ainsi fort envisageable d’y trouver un orviétan efficace à base de cumin noir(4).

Contre les ulcères gastriques

L’huile alimentaire de cumin noir est dotée d’une propriété bactéricide confirmée. Or, les souches de Helicobacter pylori sont à l’origine de ces complications gastriques.
Ainsi, si vous souffrez d’une telle douleur, même avec une moindre brûlure, il vaudra mieux prendre de l’huile pressée à froid de nigelle. Puissant antibiotique naturel, elle favorise le pansement gastrique.

Lésions pancréatiques

Les mauvaises germinations au niveau du pancréas peuvent être inhibées par la prise de Nigella sativa. Selon un travail mené au Kimmel Cancer Center à Jefferson, le taux de réussite en est de 80% comme il est déjà relaté ci-haut.
A titre d’information, le néoplasie du pancréas est la quatrième cause de létalité en Amérique. Ce chiffre est dûment alarmant.

7 avis / commentaires / témoignages sur “Les bienfaits de l’huile de graines de cumin noir ou graines de nigelle

  1. Marion Claudine :

    Bonjour,
    Maman a la maladie d’Alzheimer et est en maison de retraite médicalisée, je ne peux aller la voir qu’une semaine sur deux et mon frère également. Cela fait une fois par semaine. Je voudrais lui donner l’huile de nigelle, est ce que je peux lui donner une dose par semaine comme nous faisons pour la vitamine D.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, les graines et l’huile de nigelle sont compatibles et complémentaires face à la maladie.
      L’huile extraite des graines de nigelle bio agit efficacement sur l’activité cancéreuse. Cela a été démontré après des études scientifiques réalisées sur des animaux. En effet, elle ralentit ou empêche le développement des cellules cancéreuses et arrive même à les détruire. En renforçant le système immunitaire, les graines noires favorisent les cellules pour contrer le cancer.
      Cette huile induit aussi l’apoptose, c’est-à-dire qu’elle favorise l’élimination systématique des cellules mortes, inutiles ou malsaines par le corps sans la libération de toxines et gère également le processus agissant sur la survie des cellules qu’elles soient normales ou cancéreuses. Riches en thymoquinone, des agents actifs et efficaces contre le cancer, ces graines peuvent jouer un grand rôle dans le traitement de chimiothérapie pharmaceutique qu’il s’agisse de n’importe quelle forme de cancer, notamment cancer du côlon, du cancer pancréas, du cancer de la prostate, de l’utérus, des os, du lymphome et même du cerveau. On a pu constater à travers des statistiques que les chances de guérir un cancer par l’usage de la graine de nigelle sont largement plus énormes que d’une chimiothérapie classique. D’autant plus que la chimiothérapie peut engendrer divers effets secondaires voire faire naître un second cancer.

      La graine de nigelle bio reconstruit donc le système immunitaire du corps attaqué par un cancer grâce aux antioxydants intégrés dans cette dernière et régénère les cellules pour que le corps puisse faire face à cette maladie. Cependant, insérer ces graines dans un programme de traitement aussitôt que le cancer ait été identifié ou dès les premiers stades de ce dernier sera de mise pour une efficacité sûre. Et adopter un régime alimentaire approprié empêchant l’amplification de la maladie est également essentiel.

      La nigelle bio collabore aussi aux traitements de radiation. Les personnes cancéreuses suivant des traitements de radiothérapie peuvent également prendre de l’huile de la nigelle pour atténuer les divers effets secondaires provoqués.

      Des études ont prouvé l’efficacité de la nigelle sur le cancer. Près des 500 études menées depuis des années ont confirmé l’efficacité de la nigelle sur le cancer. L’étude menée au Kimmel Cancer Center à Jefferson a fait preuve de son agissement sur le cancer pancréatique, quatrième cause de décès en Amérique avec une chance minime de survie de 4%. Apparemment, après l’insertion de Nigella Sativa dans le traitement, une destruction de 80% des cellules cancéreuses a été remarquée.

      Des scientifiques de Jackson State University ont également réalisé une recherche aux États-Unis en 2003 sur le cancer du sein. Et des résultats positifs sur l’amélioration ont été enregistrés.

      Le projet de recherche effectué à Tanta en Égypte qui s’est centré sur le cancer du côlon chez les rats a également porté ses fruits car on a pu constater une réduction des tumeurs sur les poumons et les canaux alimentaires.

      D’après les recherches des experts égyptiens, la graine de nigelle bio, associée à du miel d’abeille bio apporte un effet protecteur face au stress oxydatif ainsi que le cancer après avoir exposé des rats à des agents fortement cancérogènes. Un groupe a ensuite reçu des graines de nigelle, un autre du miel et un autre les deux à la fois. Les résultats après 6 mois ont ensuite montré que les rats ayant pris de la nigelle bio uniquement ont bénéficié d’une protection de 80% contre le cancer tandis que ceux ayant reçu les graines noires avec du miel ont été protégés à 100%.

      Naturelle et simple d’utilisation, la prise de la nigelle se fera donc trois fois par jour mélangée avec du miel. La première cuillerée à café associée à une demi-cuillerée de miel brut sera prise une demi-heure avant le petit déjeuner, et la même dose est également à prendre l’après-midi et la dernière avant le coucher. Alterner graines moulues une fois par jour et huile de nigelle deux fois par jour est la meilleure issue pour vous soigner efficacement.

      Si depuis l’Antiquité, la nigella Sativa fut réputée par ses vertus anti-cancéreuses, les recherches ont cependant toujours été effectuées sur des animaux. Tous les résultats observés n’ont fait que prouver les bienfaits de ces graines mais nous restons dans l’attente des essais cliniques sur des individus cancéreux. Étant donné que les effets secondaires sur ces essais sont minimes contrairement aux bienfaits qu’ils peuvent apporter dans le monde de la médecine, les chercheurs professionnels devront envisager d’approfondir les études pour faire progresser les traitements face à cette maladie qui touche tant de monde.
      pour combattre un cancer naturellement, nous vous conseillons aussi d’associer la feuille de graviola, la racine de pissenlit, les noyaux d’abricot amères, du desmodium pour prévenir la destruction du foie par la chimio (mais pas en sirop, il faut consommer le produit naturel, en poudre ou en gélules), de curcuma, de la capsaïcine et la poudre de baobab bio ou de la poudre de moringa pour le fer, la vitalité et le système immunitaire.
      Tous ces produits sont compatibles avec une chimio.
      Pour la guérison complète il faut du temps, la maladie a mit du temps à s’installer, il faut du temps pour qu’elle parte.
      En générale un cure doit durer 3 mois, vous pouvez par la suite faire une pause thérapeutique d’une semaine et reprendre.
      Mais cela dépend de votre état général.
      Nous vous conseillons de respecter les dosages indiqués sur les sachets (dose minimum pour la prévention, dose maximum conseillée pour la guérison).
      Avec les produits naturels c’est la régularité qui importe et moins la quantité.
      Tous les produits du laboratoire Biologiquement sont compatibles et complémentaires, ils ont aussi été sélectionnés car ils n’ont pas d’interaction et travaillent en synergie avec des traitements chimiques.
      Ces produits naturels s’attaquent aussi aux cellules tumorales résistantes à la radiothérapie ou à la chimiothérapie, et protègent de toutes rechutes futur.
      Dans le même temps il faut arrêter tout ce qui donne le cancer, le sucre (tout ce qui est sucré à part le miel bio et les fruits), la viande, qui est chargée en hormones, produits chimiques ingéré par l’animal, antibiotiques… et les produits laitiers, qui sont des matières grasses, qui concentrent encore plus tous ces agents cancérigènes.
      Mangez un maximum de fruits et légumes crus.
      Il faut aussi vous forcer à faire des exercices tous les jours.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  2. Gaëlle LE GODEC :

    Bonjour,

    Auriez-vous un protocole à proposer pour soulager, voire faire disparaître, les migraines.

    J’en souffre depuis environ 25 ans à un rythme d’environ une à deux crises par mois. Chaque crise dure 3 à 5 jours pendant lesquels je reste couchée, épuisée, avec des maux de têtes, la plupart du temps insupportables, qui se déplacent d’un hémisphère à l’autre et prennent parfois tout le crâne et également la face (sinus frontaux, yeux…).

    Ces crises ont beaucoup évoluées dans le temps et il y a une douzaine d’années j’ai fait une cure de plusieurs mois d’extrait de plante fraîche de ginkgo qui a fait baisser la douleur d’un gros cran. J’ai refait une cure quelques années plus tard mais je n’ai alors ressenti aucun bénéfice.

    Depuis un peu plus d’un an je souffre également de nausées avec vomissements lors de ces crises de migraine (ce qui était très occasionnel auparavant).

    J’ai été suivi par un naturopathe l’année dernière qui a qualifié mes migraines d’hépato-digestives bien qu’elles soient également liées à mon cycle hormonal et au stress (en même temps c’est logique car tout ceci est inter-connecté). Il m’a donné un traitement de 6 mois à base de gélules de grande camomille qui ne m’a absolument rien fait.

    Je précise que je suis une femme de bientôt 47 ans, sans problème de santé chronique hormis la migraine, que je ne prends aucun médicament, que je ne fume plus depuis 10 ans, que je fais attention à mon régime alimentaire (peu de protéines animales, produits à 90% bio, pas de café, de l’alcool très occasionnellement).

    Voilà un rapide état de la situation pour orienter votre réponse sachant qu’il existe de nombreux types de migraines et maux de tête…

    Dans l’attente d’une réponse, merci pour vos produits et votre sérieux !

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’huile de nigelle est un calmant naturel des maux de tête. Par voie interne, elle agit sur : les céphalés, migraines (non accompagnés de fièvre), stimule la mémoire et la concentration en oxygénant le cerveau. L’huile de nigelle est également un calmant.

      L’extrait de la tige de l’ananas, la bromélaïne fait partie de ces remèdes à large spectre d’action qui soulagent efficacement sans coûter bien cher et sans le moindre danger.
      La sève de l’ananas a toujours eu un usage médicinal dans les populations d’Amérique du sud ou centrale qui l’utilisaient sur les blessures ou les lésions cutanées pour réduire l’inflammation. Elle est encore employée en médecine traditionnelle à Hawaï ou au Japon par exemple pour accélérer la guérison de plaies et brûlures et pour traiter le cancers.
      Depuis la fin du 20ème siècle, l’usage de la bromélaïne et son étude scientifique se sont considérablement intensifiées tant les observations étaient flagrantes : la bromélaïne est capable de faire disparaître des douleurs, notamment le céphalées , douleurs articulaires ou musculaires, en quelques heures. En conclusion d’une étude de 2002 portant sur des personnes souffrant de mal de tête, de migraine, les chercheurs ont conclu que cette enzyme « pouvait améliorer efficacement les symptômes physiques de même que le bien-être général, de manière dose-dépendante, chez des adultes souffrant de douleurs ».
      Un dosage de bromélaïne oscillant entre 500mg et 2g par jour pendant
      une durée de 10 jours a montré un des bénéfique sur les oedèmes, la bromélaïne a la faculté de soulager l’inflammation apaiser les douleurs.

      Nous vous conseillons de prendre de la poudre de feuille de papaye. La papaïne contenu dans cette feuille possède aussi une action calmante utilisée comme anti-stress et contre les désordres nerveux, au niveau circulatoire il calme les palpitations et permet la résorption d’hématomes intracrâniens. Elle améliore la fluidification du sang et soulage les douleurs inflammatoires en inhibant la sécrétion des prostaglandines.

      Ne pas utiliser d’antidouleur chimique
      Même s’ils sont en vente libre, l’aspirine et le paracétamol n’ont rien d’anodin ! Chaque année, des décès dus à une hypersensibilité méconnue à l’aspirine sont enregistrés. Prise régulièrement, l’aspirine peut causer des hémorragies digestives occultes qui finissent par entraîner une anémie par manque de fer, cette dernière accroissant les risques d’infarctus. L’aspirine est aussi fréquemment la cause d’ulcères gastriques, notamment quand elle est prise à jeun ou sans eau.
      Quant au paracétamol, un surdosage au long cours (au-delà de 4 g par jour) expose d’abord à des problèmes hépatiques fonctionnels (nausées, mauvaise digestion), puis à une stéatose hépatique, voire une cirrhose : la majorité des greffes hépatiques réalisées en France sont le fait d’un surdosage en paracétamol !
      Les AINS, enfin, parmi lesquels l’Ibuprofène, sont eux, responsables d’ulcères gastroduodénaux après trois mois de prise régulière ainsi que d’accidents cardiovasculaires.

      Vous devez aussi consommer au quotidien de la poudre de fruit de baobab Baomix car elle aide à favoriser la synthèse du collagène et donc la santé des vaisseaux sanguins. Le fruit du baobab contribue à une circulation sanguine normale dans le corps humain en aidant à conserver l’élasticité des vaisseaux sanguins, par cette action, il contribue aussi à détoxifier le corps. Tout le monde connaît l’utilité des anti-inflammatoires : réduction de douleur, inflammation, enflure, etc. Qui a dit que vous aviez besoin de médicaments pour soulager une douleur quand la poudre de baobab peut également être utilisée à cet effet ! En outre le fruit du baobab renferme une quantité importante de vitamine C et celle-ci est notamment connue pour son effet antioxydant. Il est d’ailleurs prouvé que la pulpe de baobab est 4 fois plus puissante qu’un kiwi et 15 fois plus qu’une pomme ! (Niveau pouvoir antioxydant)
      Les antioxydants peuvent prévenir du stress oxydatif des radicaux libres et ainsi empêcher le développement de certaines maladies dégénératives comme les cancers, Alzheimer, Parkinson, etc. Ils participent également à la protection des cellules contre le vieillissement et au bon état de santé général.

      Enfin des gélules de feuilles de ginkgo biloba sont conseillées pour améliorer les fonctions cognitives et la mémoire après 50 ans. En effet, grâce à leur action sur la circulation, elles favorisent notamment l’irrigation du cerveau qui est alors mieux nourri en oxygène et nutriments. Elles contribuent ainsi à améliorer les fonctions cérébrales et la santé des vaisseaux du cerveau. En augmentant le flux sanguin cérébral, le Ginkgo biloba permettrait de soulager les maux de tête. Le Gingko biloba est une plante circulatoire du cerveau. Elle a un effet sur les maux de tête car elle améliore les échanges sanguins dans le cerveau du fait de sa forte teneur en flavonoïdes antioxydants ; elle a en outre un léger effet anti-inflammatoire.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  3. sergefelix :

    Je suis atteint d’une SPA (maladie auto-immune). Après avoir pris longtemps des anti-inflammatoires, je cherche une solution plus naturelle de me soigner. J’ai vu que l’huile de nigelle était immunomodulant. Puis-je l’associer aux gélules de bromelaine et la poudre de baobab pour leurs propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes? Merci de votre réponse.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Les maladies auto-immunes comprennent différentes situations dans lesquelles le système immunitaire attaque les cellules saines car il est incapable de les distinguer des entités étrangères nuisibles telles que les bactéries.
      La cause exacte de ce problème reste inconnue. Parfois, le problème survient lorsqu’un micro-organisme ou un médicament modifie le comportement des cellules immunitaires.
      Lorsque ces cellules produisent plus de cellules, elles attaquent collectivement vos cellules saines, provoquant des maladies auto-immunes.
      Parfois, la maladie est enracinée dans un organe spécifique. Par exemple, il peut attaquer votre système immunitaire Thyroïde , qui est généralement diagnostiqué comme la maladie de Graves.
      S’il a attaqué Digestif , vous pouvez être diagnostiqué avec une maladie telle que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.
      D’autres fois, les cellules attaquent une protéine spécifique qui est présente dans tout votre corps. Lorsque cela se produit, vous pouvez être diagnostiqué avec une maladie telle que la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. L’inflammation est un énorme effet secondaire et est souvent très inconfortable pour ces maladies auto-immunes.
      Quelque chose qui est souvent négligé dans la gestion de ces maladies est les remèdes maison naturels.

      Voici des pistes pour vous aider face aux maladies auto-immunes.

      La feuille de papaye associée à la feuille de graviola sont des antioxydants d’exception qui neutralisent les radicaux libres, inhibent l’oxydation des lipides et retardent certaines pathologies liées aux radicaux libres. Ainsi :
      elles retardent le vieillissement.
      Elles diminuent l’impact de la pollution environnementale.
      Elles ralentissent l’évolution des maladies dégénératives : Parkinson (son utilité chez les patients résistant au traitement L-Dopa a été démontrée), Alzheimer, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique… et de toutes les affections liées à un stress oxydant (elle protègent par exemple les lipides des membranes cellulaires, notamment chez les sujets atteints d’hépatite B ou de diabète insulinodépendant ou améliorent l’état de thalassémie, anémie de type héréditaire).
      Outre cette capacité à moduler dans l’organisme l’équilibre oxydant/antioxydant, les feuilles et les graines de papaye associées à la feuilles de graviola stimulent et modulent le système immunitaire en activant la production de tous nos “petits soldats” : cellules macrophages, lymphocytes T et B, cellules “tueuses naturelles” (NK), interféron.
      Cette double activité, qui a fait l’objet d’une énorme documentation scientifique (résumée dans le livre “Vivre longtemps en bonne santé” du Dr Mantello et du Pr Montagnier), en fait un complément efficace pour tout problème de santé mêlant fort stress oxydant et immunodépression. Du plus évident au plus complexe :
      infections respiratoires à répétition,
      fatigue et affaiblissement dus à une chimiothérapie intensive,
      inflammations artérielles liées à la pose de stents dans les coronaires,
      maladies auto-immunes,
      sida, cancer, diabète.
      Lutte contre les maladies auto-immunes grâce à la baie de goji Himalaya
      Des patients soumis à un traitement de chimiothérapie conventionnel et ayant consommé de la baie de goji biologique Himalaya régulièrement ont obtenu des résultats jusqu’à 250 pour cent supérieurs à ceux obtenus grâce au seul traitement conventionnel. Ces patients ont constaté une régression étonnante (mélanome malin, hypernéphrome, carcinome colorectal, cancer du poumon, carcinome du nasopharynx et hydrothorax malin). La rémission chez des patients ayant utilisé le goji biologique durant leur traitement s’est prolongée significativement plus longtemps que chez les patients qui ne l’avaient pas utilisé.
      Les plantes telles que la maca, une racine médicinale d’Amérique du Sud est utile dans le traitement des maladies auto-immunes. La maca semble avoir une réaction adaptative sur le système immunitaire, ce qui encourage le renforcement des défenses immunitaires sans stimulant. Contrairement à d’autres herbes, les stérols végétaux que contient la maca déclenchent la production d’hormones appropriées qui jouent un rôle important dans la prévention de nombreuses maladies auto-immunes comme des conditions thyroïdiennes hypothyroïdies de Hashimoto. Elle contribue à améliorer le fonctionnement du système endocrinien et favorise la stimulation de l’hypothalamus et l’hypophyse.
      Le Desmodium pour éliminer les toxines.
      Les toxines accumulées dans les différents organes de notre corps comme le foie, les reins et le système nerveux central contribuent à l’aggravation des indications auto-immunes. En fait, le degré de toxicité dans le corps détermine généralement le niveau de maladie chez un individu. Ces toxines accumulées cèdent la place aux radicaux libres et perturbent le fonctionnement des enzymes et des activités de la membrane cellulaire. Ils collent aux membranes cellulaires et interfèrent avec l’absorption des minéraux essentiels dans le corps et sont les résultats des déséquilibres hormonaux, les carences, les troubles neurologiques pour aboutir finalement à des maladies auto-immunes. Si vous présentez les symptômes de maladies auto-immunes, alors vous devriez être à l’affût des toxines nocives de l’environnement auxquelles vous pourriez être exposées comme dans les détergents et autres produits nettoyants domestiques, les pesticides, les cigarettes, l’alcool et la caféine. Choisir les produits naturels aident à réduire ou à éliminer l’exposition à ces déclencheurs.

      L’aloe vera contient du lobiol et de l’acide salicylique qui ont un effet analgésique, ainsi que certains composés chimiques, tels que les acides gras qui ont un effet anti-inflammatoire sur l’arthrite, selon une étude de 2014 dans le Journal of Autoimmune Rheumatology. De plus, l’aloe vera aide à réguler le métabolisme. Par conséquent, il peut s’avérer efficace dans la maladie de Griff de Hashimoto et la maladie des glandes.

      La bromélaïne dont tout le monde parle et dont l’impressionnante liste de vertus en fait la 13ème plante la plus vendue en Allemagne. L’ananas contient une classe d’enzymes appelées bromélaïne avec de grandes propriétés anti-inflammatoires. Dans une étude de 2005 en immunologie clinique, deux patients atteints de colite ulcéreuse dont la maladie n’était pas affectée par les traitements médicaux conventionnels ont rapporté un confort lorsqu’ils ont pris une dose quotidienne de bromélaïne pure. La bromélaïne contenue dans l’ananas soulage également d’autres maladies auto-immunes inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite.

      Le curcuma contient une substance appelée curcumine qui bloque les enzymes favorisant l’inflammation dans les maladies auto-immunes telles que l’arthrite, la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. Dans une étude de 2005 publiée dans Gastroenterology and Science, 5 patients atteints de la maladie de Crohn et 5 patients atteints de colite ulcéreuse ont pris des doses de curcumine pure. Les patients atteints de colite ont montré une diminution de la dépendance au médicament. Les patients atteints de la maladie de Crohn ont montré une diminution de la gravité de la maladie. La curcumine est donc le plus souvent indiquée en cas d’inflammations chroniques, notamment liées à une maladie auto-immune. Elle est aussi à privilégier dans le cadre d’une alimentation antioxydante pour favoriser l’élimination des radicaux libres et ainsi, prévenir de nombreuses maladies aux conséquences lourdes. On l’utilise pour prévenir et traiter les arthrites, les maladies neurologiques (Parkinson, Alzheimer), les maladies auto-immunes, les cancers… Ici, ce sont essentiellement ses propriétés anti-inflammatoires qui nous intéressent, puisqu’elles contribuent à soulager les articulations douloureuses.

      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

Laisser un avis / commentaire / témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *