Organic Moringa plant is beneficial to health of diabetics; its organic leaves contain over 90 nutrients and antioxidants.

Different scientific studies show that vitamin D is essential to help the pancreas to secrete insulin properly. According to these studies, people with vitamin D levels less have a higher risk of developing type 2 diabetes.

Organic Moringa leaf is a source of ascorbic acid that also contributes to good insulin secretion. It is interesting to note that certain nutrients such as vitamins B1, B2, B12, pantothenic acid, vitamin C, protein and potassium are present in the leaves of Moringa biological.

Gélules de poudre de Moringa bio Biologiquement
Capsules Moringa powder Organic Biologically

Vitamin Organic moringa leaf

Vitamin A (antioxidant) converts beta carotene, which reduces the risk of blindness. Vitamin B12 regularly ingested, is effective in the treatment of neuropathy.

In high doses, vitamin C helps reduce eye complications such as cataracts and other eye damage. It prevents sorbitol accumulation and glycosylation of proteins, two aggravating factors in ocular complications. Finally, vitamin E, an excellent antioxidant, reduces stress and improves related activities of glucose transport, and stabilizes blood sugar. Finally, magnesium and vitamin B6 also contribute to the proper functioning of glycogen metabolism.

Fill up nutrients!

Organic Moringa leaves have all of the nutrients and allow the diabetic patient or not, help to regulate the level of glucose in the blood.

In traditional medicine, all parts of the plant and especially the leaves have very many applications: among other things, it prevents and fight against diabetes. moringa leaf is organic antioxidant, deworming, strengthens the immune system and is also used in skin care. Moreover roots also contain a powerful antiseptic.

Les apports nutritifs de la feuille de moringa bio
The nutrient intakes of organic Moringa leaf

4 Commentaires sur “the benefits of Moringa bio sheet powder on the type 2 diabetes"

  1. pellerin says:

    Bjr pouvez-vous me donner un conseil, car j’ai des troubles du sommeil,je me lève fatigué. Le traitement de chimio a détraqué mon diabète, j’ai monté à 3g, que me conseillez-vous?

  2. basteros82 says:

    Bjr,
    Malgre l’insuline lente et rapide,mon
    Mari a toujours un taux a 2 grs et plus de plus, c’est sa troisieme pneumophatie. Que me conseillez vous svp. merci pour vos conseils que j’attend avec impatience
    Mme soliveres

    • Biologiquement.com says:

      Bonjour,
      Pour le problème d’insuline de votre mari, nous vous conseillons de lui faire suivre le régime alimentaire que nous préconisons dans le commentaire un peu plus bas, à savoir limiter au maximum le nombre de pic d’insuline en limitant le nombre de repas par jour.
      Les produits naturels que nous lui conseillons de consommer quotidiennement sont la berbérine en gélules, la poudre de fruit de baobab Baomix bio et la poudre de feuilles de Moringa bio.
      Ce traitement naturel va beaucoup l’aider à renforcer son système immunitaire pour éviter les rechutes des infection du poumon.
      Les feuilles du moringa sont connues pour soulager les personnes souffrant d’infection de la peau et des voies respiratoires.
      Enfin pour lutter efficacement contre les virus vous pourriez associé à ce traitement des gélules de feuilles de Graviola corossol et du curcuma en gélules.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  3. Biologiquement.com says:

    Bonjour,
    Merci pour votre message, le diabète est caractérisé par un taux de sucre (ou glycémie) dans le sang trop élevé. Une « hyper-glycémie ». Lorsqu’on mange, le taux de sucre dans le sang augmente. C’est normal : les glucides sont transformés par le processus de digestion en glucose (= du sucre) qui passe dans le sang au moment de la digestion, dans l’intestin. Et hop, ça envoie un signal au pancréas qui sécrète la fameuse insuline. Cette hormone permet la diminution de la glycémie du sang car elle stimule le stockage du glucose. Mais ce n’est pas la seule hormone qui intervient, et le pancréas n’est pas le seul organe non plus à avoir un rôle dans la baisse de la glycémie. Et c’est là que ça se complexifie : foie, reins, systèmes nerveux.. Donc lorsqu’on est atteint de diabète, c’est qu’il y a quelque part dans la chaîne, un dysfonctionnement. Seules des analyses peuvent permettre de l’identifier et de trouver les solutions adaptées. C’est le rôle du médecin.

    Les plantes peuvent aider à différents niveau en cas de diabète, que ce soit en mimant le rôle des hormones, en protégeant les organes des conséquences du diabète, en abaissant le taux de sucre dans le sang, en limitant son absorption intestinale…

    La pulpe de fruit de baobab bio Baomix possède un indice glycémique faible, ce qui la rend donc consommable par les personnes diabétiques. Par contre, nous vous conseillons de la consommer nature. La poudre de baobab bio baomix est très riche en fibres : 44 gr pour 100 gr de poudre, dont la moitié (22 gr pour 100 gr) sont des fibres solubles.

    La richesse en stérols de la poudre de baobab bio Baomix abaisse le taux de cholestérol sanguin naturellement.

    Les fibres solubles contribuent à faire baisser notre taux de cholestérol sanguin, de ralentir l’absorption du glucose dans le sang (car elles modèrent la sécrétion d’insuline produite par notre pancréas en présence trop élevée de sucre).

    Ce sont les fibres solubles qui sont à privilégier (plus que les fibres insolubles) aux personnes atteintes de diabète de type II, d’obésité, et celles touchées par différentes maladies cardiovasculaires.
    Ses vertus sont donc multiples et tout à fait utiles dans le cadre d’une démarche de perte de poids, non seulement pour son action sur le sucre mais aussi pour son rôle concernant la satiété et le bon fonctionnement du transit. Baomix apporte aussi les bienfaits du bio puisque le produit est 100% naturel, garanti sans additif, comme tous les produits du laboratoire Biologiquement.

    De plus des études sur des feuilles de corossolier ont montré ses bienfaits thérapeutiques sur le tissu pancréatique soumis à un stress oxydatif induit. Sous l’action de l’extrait de la feuille séché, une régénération des îlots pancréatiques chez des patients a été observé, ainsi qu’une action hypoglycémique qui reste très intéressante pour traiter le diabète. On a noté une réduction significative du cholestérol total, LDL et VLDL et une augmentation significative du taux de HDL et de l’indice anti-athérogène.

    Enfin pour le traitement naturel du diabète nous vous conseillons les gélules de berberine. En effet la berbérine plus efficace que la metformine contre le diabète. Cela fait longtemps qu’un essai clinique, publié dans la revue Metabolism, avait indiqué que la berbérine avait les mêmes effets que la metformine contre le diabète, sans en avoir les effets secondaires. Les chercheurs avaient conclu que les deux produits avaient « des effets identiques dans la régulation du métabolisme du glucose »

    Une récente étude synthétisant les résultats de 14 études d’intervention sur la berbérine (ce qui est énorme) a conclu que :
    Elle réduit le taux de sucre sanguin aussi bien que la metformine
    Mais elle diminue les lipides sanguins (cholestérol, triglycérides) mieux que la metformine.

    Et ce n’est pas tout. Les personnes qui prennent de la berbérine pourraient attendre des bienfaits trois autres niveaux :

    La berbérine ralentit la progression du cancer de la prostate (qui concerne tous les hommes à partir d’un certain âge) ;
    Elle aurait des vertus dans la prévention de la maladie d’Alzheimer
    Elle diminue le risque de maladie du cœur et des artères.

    La berbérine agit sur un régulateur du métabolisme de base, qui est d’ailleurs présent chez tous les animaux et toutes les plantes : l’AMP-activated protein kinase (APMK).
    En augmentant l’activité de l’APMK, la berbérine est ainsi capable d’activer le métabolisme, c’est-à-dire accélérer le mécanisme de transformation des nutriments (glucose, lipides) en énergie cellulaire.
    C’est ainsi que, pour les personnes souffrant de diabète de type 2, où les cellules n’absorbent plus assez le glucose du sang, par manque d’insuline ou de sensibilité à l’insuline, la simple prise de berbérine permet d’augmenter l’absorption du glucose par les cellules, d’augmenter la sensibilité à l’insuline, et réduire la production de glucose par le foie.

    En complément de ces trois produits principaux pour guerir du diabete, vous pouvez prendre en compléments alimentaires ces trois produits qui ont un impact positif prouvé sur cette pathologie : la feuille de moringa, la feuille de papaye et la baie de goji Himalaya.

    Tous ces produits naturels sont proposé à la vente sur la boutique en ligne du laboratoire Biologiquement.
    Prévenir le diabète avec le jeûne intermittent
    En jeûnant, vous améliorez votre sensibilité à l’insuline (limite l’insulinorésistance). En réduisant les glucides, vous réduisez sa production. Deux bonnes choses !
    L’association du jeûne intermittent et d’une alimentation faible en glucides s’avère être une combinaison extrêmement efficace.
    La méthode la plus souvent retenue pour le jeûne intermittent est tout simplement d’augmenter sa période de jeûne nocturne en ne prenant pas de petit-déjeuner. Oui oui. En ne prenant pas de petit-déjeuner. Et forcément, ça heurte nos convictions profondes. Le médecin scolaire nous a si souvent expliqué qu’il fallait bien manger le matin : un laitage, un fruit, des céréales… Et vous entendez le même prêchi-prêcha dans les émissions de télévision.
    90% des Américains prennent un petit-déjeuner… et 50% des Américains sont en surpoids.
    L’idée de base du jeûne intermittent est donc qu’en prolongeant la période de jeûne au-delà de 8 à 10 heures, la sensibilité à l’insuline est encore plus élevée, ce qui améliore très nettement le métabolisme et des glucides… et le métabolisme tout court.
    La question est avant tout de savoir combien de temps vous restez à jeun entre vos repas.
    Vous pouvez éliminer le petit déjeuner ou le dîner, ou de manger que dans un laps de temps réduit, de 15h à 20h par exemple et ainsi reposer tous vos organes pendant ce jeûne, ils vont d’eux même se régénérer.
    Bien à vous
    L’équipe du laboratoire Biologiquement

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *