Les bienfaits de l’aloe vera sur votre santé

Les effets thérapeutique de l’aloe vera :

– Possède des antioxydants très efficaces
– Protège efficacement des radiations (association Ginkgo Biloba)
– Aide à la prévention du cancer de la peau (les Japonais s’en sont servis après la bombe nucléaire)
– Stimule et renforce le système immunitaire
– Anti-inflammatoire général (association Curcuma et Gingembre)
– Stimule le métabolisme, fortifie l’organisme, combat la fatigue (association Ginseng et Maca)
– Diminue le risque d’infections
– Antiseptique et antifongique, combat les champignons
– Détoxification de l’organisme (association Lapacho)
– Meilleure oxygénation des cellules (association Goji)
– Favorise le renouvellement des cellules saines, non cancéreuses (association Graviola en feuilles)
– Aide à la prévention du cancer de l’intestin et du côlon (association Curcuma et poudre de Baobab)
– Protège des maladies auto-immunes (association Goji et Açaï)
– Améliore la circulation sanguine
– Combat le diabète et le cholestérol (usage interne)
– Combat efficacement l’herpès génital (association baies de cranberries)
– Effet anestésique, diminue les douleurs (en particulier les douleurs intestinales)
– Aide au transit et lutte contre la constipation

L’Aloe vera biologique est utilisée depuis 5000 ans, on recueille au niveau de ces grandes feuilles épaisses la précieuse pulpe d’Aloe vera.

Grâce à ses propriétés digestives, l’Aloe vera favorise votre bien être général. Il stimule les défenses immunitaires, aide à éliminer les toxines. Il soulage les crampes d’estomac, la constipation et les problèmes gastriques et bien d’autres maux.

Le gel de l’aloe vera bio

Aloe vera les propriétés et bienfaits en usages internes
-Propriétés contre l’ulcère gastrique (variqueux)
-Vertus contre les brûlures d’estomac (aigreurs)
-Traitement de la constipation chronique (amélioration du transit intestinal)
-Lutte contre le syndrome de l’intestin irritable
-Prévention des infections urinaires- Vertus laxatives
L’Aloe Vera est particulièrement efficace dans le cas suivants : hémorroïdes, arthrite, asthme, cancer du côlon , de la prostate, du sein, du poumon, de l’ovaire et du cerveau, troubles circulatoires, constipation, diabète, allergies, épilepsie, éruptions cutanées, verrues, eczéma, cellulite, psoriasis, brûlures, maladies liées à l’âge, dépression nerveuse, maladie de Parkinson et maladies oculaires.
Aloe Vera contribue et ne résolve pas toutes ces maladies, mais il existe des études médicales et des études de cas détaillées pour ceux qui s’intéressent à l’approfondissement et la compréhension du phénomène de contribution à guérir ces maladies.
D’autres études ont montré que la plante Aloe Vera biologique (barbadensis miller) accélère la cicatrisation des plaies, en raison de son pouvoir coagulant élevé et réduit les cicatrices; son extrait sous forme de Gel est également recommandé pour réduire les méfaits de la radiothérapie. Il est d’une grande aide en cas de cancer de la peau et d’allergies cutanées. Le gel d’Aloe Vera biologique soulage immédiatement les piqûres d’insectes, de méduses ou d’orties. Il est aussi utile dans le traitement de la teigne, de la mycose vaginale, des aphtes, de l’herpès labial, ou des ulcérations de la muqueuse buccale. Parfait pour l’acné, les taches brunes, et comme shampooing, c’est également un excellent remède pour les pellicules et la chute des cheveux.

Que contient l’Aloe Vera biologique?

Dans les feuilles de la plante Aloe Vera biologique, il y a un gel transparent et dense, qui est une source naturelle de nombreux et importants éléments nutritifs. En fait il y a plus de 75 substances répondant à la demande de notre organisme pour le maintenir en bonne santé, plein de vitalité, et en équilibre naturel. Où peut-on trouver une substance alimentaire naturelle, avec une quantité aussi vaste de substances bénéfiques essentielles à la vie ?Dans l’Aloe Vera biologique on trouve:

Vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B12, C, E, acide folique, la niacine, la choline.

Minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, sodium, cuivre, fer, manganèse, zinc, potassium, chrome, silicium, bore, germanium organique.

Mono et polysaccharides : cellulose, glucose, galactose, arabinose, aldopentose, L-rhamnose, acide urique, xylose, acide glucuronique, pentoses, hexoses, saccharose, lactose, maltose, glycogène, amidon, acemannan.

Acides aminés essentiels : isoleucine, lysine, thréonine, valine, méthionine, leucine, phénylalanine, tryptophane.

Enzymes : phosphatase, amylase, bradykinase, catalase, oxydase, cellulase, créatine phosphokinase, lipase, transaminases GOT, transaminases GPT, nucleotidase, phosphatase alcaline, enzymes protéolytiques, oxydase , acides gras insaturés dont acide caprylique.

8 avis / commentaires / témoignages sur “Les bienfaits de l’aloe vera sur votre santé

  1. Nadège du Québec :

    J’ai commandé il y a quelques temps le ginkgo et aloe vera en gélules.
    Je les prends bien tous les jours, j’ai vu ces derniers jours que mon eczéma sur mes mains était parti !! miracle ça fait 4 ans que je mets des crèmes et complément alimentaire rien ne marchait.

  2. Flavie de Saint-Étienne :

    Bonjour, cela fait déjà plusieurs années que j’ai un eczéma, le médecin me prescrit beaucoup de crème aux corticoides mais le traitement n’est pas efficace, et je suis pas sûr que ça soit très bon pour ma santé.
    Merci d’avance pour vos conseils et votre aide
    Et félicitations pour votre site internet qui est simple clair et très bien documenté.
    Flavie de Saint-Étienne

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’eczéma, même si elle touche 2 à 10% des adultes, n’est à ce jour toujours pas facile à traiter. Et pour cause, cette maladie non contagieuse de la peau provient de facteurs très variables d’un individu à l’autre. Si on ne connaît pas la cause exacte de l’eczéma, on sait en revanche que les personnes dont des membres de la famille ont souffert de problèmes d’eczéma, de rhinite, de conjonctivite, d’allergie alimentaire et ou d’asthme présentent plus de risques de développer cette maladie. Il se manifeste le plus souvent dans l’enfance, avant l’âge de 5 ans. L’eczéma de contact apparaît quand un produit irritant entre en contact avec une peau sensibilisée: métal (nickel) ou produit chimique. L’eczéma de contact concerne plus les adultes comme par exemple une ceinture qui serre trop ou un vêtement.
      Comment prévenir l’eczéma chez les personnes sensibles ?
      En évitant les produits qui décapent la peau (savons, détergents)
      En gérant mieux le stress qui aggrave les poussées d’eczéma
      En utilisant des gants pour les travaux ménagers
      En aérant et dépoussiérant votre intérieur tous les jours
      En évitant de trop chauffer pour ne pas assécher la peau
      En privilégiant le maquillage bio ou naturel
      En portant du coton plutôt que des matières synthétiques.

      L’huile de baobab bio est excellente pour prendre soin de sa peau, en application locale elle permet de soulager les affections de l’épiderme telles que l’eczéma et le psoriasis. Deux applications par jours. Antioxydante, émolliente, nourrisante et régénérante, l’huile végétale de Baobab est l’alliée d’une peau comblée ! Elle hydratera en profondeur votre peau et soulagera vos démangeaisons et tiraillements. Aussi conseillée et très bénéfique en cas de psoriasis du cuir chevelu.
      Le Desmodium adscendens est une plante africaine rapportée dans les années 1970 par le docteur Pierre Tubéry. Elle est surtout connue pour être excellente à traiter les troubles hépatiques, ce pourquoi elle est réputée au Cameroun, où les guérisseurs en ont longtemps fait un usage régulier. Aujourd’hui, l’association Solidarité pour le soutien aux malades fondée par le Dr Tubéry et Jacqueline Ragot fait un formidable travail local de valorisation de cette plante polyvalente.
      Le nettoyage du foie est une première étape importante car un des dénominateurs communs aux terrains allergiques est une forme plus ou moins importante d’insuffisance hépatique. Une cure de trois semaines de desmodium, que l’on peut répéter après une semaine de pause, permet ainsi de soulager par exemple l’asthme allergique et l’eczéma.

      La feuille de graviola corossol est aussi éficasse dans le traitement de l’eczéma. La riboflavine contenu dans la feuille de graviola intervient de façon bénéfique sur les affections de la peau et des muqueuses, la séborrhée, les eczémas, certaines inflammations. Son mode d’action est connu elle aide à l’équilibre du métabolisme et du système cardiovasculaire.

      Des études indiquent que les probiotiques peuvent prévenir l’eczéma chez les enfants, et aider à calmer la sévérité des lésions. De fait, les mères qui prennent des probiotiques pendant la grossesse et au moment de l’allaitement peuvent prévenir l’apparition d’eczéma chez leurs enfants. Pendant une poussée d’eczéma, il est conseillé de prendre une dose de probiotiques de bonne qualité d’entre 24 et 100 milliards d’organismes.
      La poudre de fruit de baobab est une excellente source de prébiotiques. Les prébiotiques «hébergent» les bactéries probiotiques et stimulent leur croissance en les nourrissant.

      Le gel d’aloe vera, de couleur verte pâle voire incolore, contient des tanins, et est riche en 12 vitamines (A, B, C, E), en 20 minéraux et en 18 acides aminés, en enzymes et en polysaccharides (glucides naturels), soit un véritable cocktail nutritif ! Il est connu pour ses propriétés hydratantes, cicatrisantes et adoucissantes. En application locale directement sur la peau, le gel d’aloe vera soulage les lésions cutanées : eczéma,
      Le gel d’Aloe Vera a des vertus hémostatiques, anesthésiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Il est donc recommandé pour traiter toutes les affections cutanées en général et l’eczéma en particulier.

      Les bons gestes pour se protéger de l’Eczéma avec l’aloe vera. Déjà arrêtez de prendre des médicaments et des crèmes chimique style corticoïdes et autres (protopic) qui souvent déclenche encore d’autres chose encore plus grave et peuvent atteindre le système immunitaire dans certains cas. Vérifiez que votre alimentation n’est pas en lien avec les crises d’eczéma.
      Biologiquement votre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  3. Jean :

    Bonjour,
    J’ai un ami qui souffre d’urticaire chronique. je comptais lui demander de prendre de l’aloès vera et du desmodium.pensez vous que ce sera suffisant ?là actuellement je lui ai conseillé de trouver la cause de son problème avec son allergologue qui jusqu’à maintenant ne lui a prescrit que des anti histaminique
    Cordialement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Cette affection cutanée, avec ses démangeaisons invalidantes, ne touche pas moins de 15% de la population occidentale, son évolution pouvant déboucher sur un oedème de Quincke, qui est alors une urgence vitale. Bon nombre de causes peuvent expliquer sa survenue : prise de médicaments, allergènes inhalés, certaines infections virales ou bactériennes, des parasitoses, des mycoses, une simple piqûre d’insecte, le froid ou la chaleur, une exposition au soleil, la liste étant longue. L’alimentation fait partie des causes souvent incriminées, en tous les cas explorées : un nombre conséquent d’aliments porteurs de certains acides aminés peut déclencher ce type de phénomène. Il convient donc d’une part au niveau alimentaire de les repérer et de les éliminer de ses repas quotidiens.
      Des acides aminés très largement incriminés: En tête de liste figurent l’œuf (le blanc), le chocolat, la fraise, la tomate, les fruits exotiques comme le kiwi, la papaye, l’ananas, tous les arachides ainsi que certains oléagineux (noix et noisettes), les poissons et les crustacés : tous ces produits entrainent une libération d’histamine et donc un déclenchement de la crise d’urticaire.
      D’autres aliments sont quant à eux riches en histamine et peuvent contribuer ainsi à majorer le phénomène, notamment sur un terrain déjà prédisposé. Tous les fromages fermentés (brie, camembert, coulommiers, neufchâtel, ….) ainsi que les anchois, les sardines, la choucroute, les charcuteries ( saucisson, salami) sont donc à éviter. L’histamine est également présente dans certains vins et certaines bières.
      La tyramine, un autre acide aminé, peut être jugé tout autant responsable de crises d’urticaire. Largement présent dans certains fromages ( gruyère, brie, roquefort, parmesan), certains légumes comme les crucifères ( famille des choux), l’avocat, les épinards et les pommes de terre en sont porteurs. Le monde animal n’est pas en reste puisque les gibiers faisandés, la charcuterie, encore une fois, ainsi que le hareng-saur en sont riches.
      Les vins, intéressants néanmoins pour leurs apports en antioxydants (surtout les rouges), renferment des quantités de phényléthylamine, tout aussi allergisantes mais ne sont pas les seuls : le chocolat ainsi que les fromages fermentés sont tout autant concernés.
      Les conservateurs alimentaires dans le collimateur : Il est de coutume d’ajouter des conservateurs dans certains aliments, afin de garantir une meilleure stabilité du produit mais aussi afin de prolonger une date optimale d’utilisation ( DLUO). Or ces conservateurs peuvent être, tout comme certains acides aminés, responsables du déclenchement d’une crise d’urticaire, à savoir les sulfites, les benzoates et les salicylates.
      Les sulfites (E 221,222,226,227,228) sont surtout présents dans les vins, bières, boissons et aliments fermentés, les chips et certains aliments séchés. La liste ne s’arrête pas là malheureusement car certains légumes et fruits frais( avocat , pomme de terre) en sont porteurs naturellement tout comme les coquillages et les crustacés.
      Les poissons et crevettes contiennent des benzoates (E 211,212,213) mais ne sont pas les seuls. En dehors de l’alimentation, apprenez à lire les étiquettes d’emballage de certains médicaments et vitamines de synthèses mais aussi celle de votre dentifrice.
      Les salicylates se retrouvent dans bon nombre de produits transformés : les biscuits salés ou sucrés, certains jus de fruits, glaces et crèmes glacées, les sucreries (bonbons, chewing-gum). Les légumes et fruits peuvent en contenir également, le concombre, la tomate, le poivron, les baies et les agrumes en étant les principaux.
      Mieux vaut se méfier également de certains agents de sapidité, figurant souvent sous des noms de code barbares, avec la mention E suivie d’un chiffre ou d’un nombre : vanille et vanilline, esters salicylés, sorbates ( E 201,202,203), cinnamates, menthe et menthol, nitrite de sodium ( E 250), glutamate de sodium ( E 621) pour ne citer que les plus courants peuvent être des causes d’urticaires chroniques.
      Comment soulager l’urticaire de façon naturelle ? Tout d’abord il s’agira de mettre en place une hygiène de vie adaptée notamment en faisant en sorte de se tenir éloigné de tout facteur déclenchant connu. Si on est sujet régulièrement à des crises, bien noter les différentes causes que l’on aura pu identifier. Pour minimiser la réaction inflammatoire et l’intensité de la crise, notamment lors de formes chroniques, il s’agira aussi de limiter les facteurs pros-inflammatoires dans notre quotidien comme une alimentation riche en sucres rapides ou en produits transformés, en graisses saturées ou encore un stress trop important ou un mauvais sommeil.
      L’huile de baobab est très nourrissante et ne graisse pas excessivement la peau. Elle est donc parfaite pour tous les types de peau (peau sèche/mixte/grasse). Les africains ont été les premiers à utiliser l’huile de baobab, il y a déjà des milliers d’années de cela. Selon les spécialistes de la médecine traditionnelle, cette huile est à la fois utile à titre d’aliment (pour la tonification du système immunitaire), mais aussi comme huile de massage. Également utilisée à titre de produit cosmétique naturel, l’huile de baobab bio de la marque Baoil se révèle efficace dans le traitement contre l’acné, l’eczéma ou encore l’urticaire chronique. L’huile de baobab doit être appliquée en local, idéalement le soir avant d’aller se coucher, il faut penser à bien masser les parties à traiter.

      Pour renforcer votre immunité, la beauté de votre peau et le soyeux de vos cheveux, il faut aussi consommer de la poudre de fruit de baobab Baomix.
      Il faut renforcer vos tissus, comme les parois de votre intestin (pour faciliter l’absorption des nutriments de votre nourriture), mais aussi votre peau dans son ensemble (la peau est l’organe le plus grand du corps humain, sa superficie totale mesure entre 1,5 et 2 mètres carré), vous devriez donc consommer quotidiennement de la poudre de fruit de baobab bio Baomix, en petite quantité même, simplement une petite cuillère à café par jour, dans un verre d’eau fraîche. Le fruit de baobab redynamise la peau et relance les fonctions vitales des cellules de votre corps.
      De nombreuses études ont démontré les vertus anti inflammatoires et antioxydantes de la poudre de fruit de baobab bio Baomix. On la recommande pour les personnes atteintes de cancer, de maladies auto-immunes et diverses autres maladies inflammatoires comme l’urticaire. Dans l’organisme, elle joue un rôle hépato protecteur. Grâce à son apport essentiel en bonnes bactéries, il permet également de venir à bout des inflammations.

      Le Curcuma : plante plus connue pour son action digestive et anti cancer, elle intervient dans la chaîne de l’inflammation et de l’allergie en agissant sur les leucotriènes. A ce titre, elle diminue les réactions d’allergie, son action pulmonaire et nasale est nette. Le curcuma est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et aide à stimuler les corticoïdes anti-inflammatoires naturels de l’organisme. Il est également considéré comme un antihistaminique naturel très efficace et antioxydant pour l’urticaire et une variété de maux inflammatoires de la peau. Le curcuma est un excellent remède pour l’urticaire du fait notamment de ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires et d’autre part il va stimuler les corticoïdes anti-inflammatoires naturels que contient votre organisme.

      Le thé vert en gélules, déjà connu pour ses bienfaits, y compris pour son effet antihistaminique.
      Le thé vert aurait des vertus anti-inflammatoires et antihistaminiques. Ainsi, déguster plusieurs fois par jour une infusion de thé vert aiderait grandement à soulager les démangeaisons et guérir l’urticaire.

      L’aloe vera en gélules possède de nombreuses vertus, notamment celle d’hydrater la peau et de soulager les démangeaisons chez les personnes atteintes d’urticaire. Elle est donc très efficace en cas de brûlures, de lésions cutanées ou de sécheresse cutanée.
      L’aloe vera possède de très nombreuses propriétés : le gel pur en gélules de cette plante compte plus de 200 bienfaits à son actif ! Lorsqu’il s’agit d’affections de la peau, on peut rarement se passer d’aloe vera. Consommez le gel d’aloe vera en gélules, pur et biologique, l’aloe vera est une plante quasiment magique, son gel est capable d’éliminer les symptômes de plusieurs maladies de peau, de favoriser sa cicatrisation, d’éviter les démangeaisons et de soulager les rougeurs.

      Le desmodium adscendens est une plante vivace originaire d’Afrique de l’Ouest (Sierra Leone, Liberia, Ghana) mesurant une cinquantaine de centimètres de haut, de la famille des Fabacées. Ses branches sont multiples, ses feuilles sont composées trifoliées, de forme ovale, alternées. Ses fleurs sont pourpres, ses fruits en forme de gousse. Le desmodium adscendens est reconnu pour favoriser le fonctionnement du foie.
      Le desmodium adscendens traitement efficasement les allergies respiratoires ,rhume des foins, rhino-sinusites, toux spasmodique et l’eczéma. Mais aussi c’est un hématoprotecteur, antiasthmatique, anti allergique, bronchodilatateur, décontractant ou encore particulièrement efficace pour les peaux touchées par l’eczéma ou de l’urticaire.

      Le CBD peut bénéficier à une grande variété de conditions médicales. Les preuves que le CBD est bénéfique pour l’urticaire et d’autres affections cutanées reposent sur ses propriétés anti-inflammatoires générales. Il semble que les qualités antiseptiques, antifongiques, bactéricides et anti-inflammatoires de l’huile de CBD (extrait de cannabis) soient une réponse efficace à d’innombrables affections cutanées. On peut citer les plus répandues de ces affections : psoriasis, urticaire chronique, dermatite chronique, prévention de l’acné, eczéma.
      Les propriétés anti-inflammatoires seraient à l’origine de ces découvertes du Dr Dellavalle et son équipe : » Le rôle le plus prometteur des cannabinoïdes est peut-être dans le traitement des démangeaisons ». L’équipe de scientifiques s’est penchée sur une gamme entière de maladies de la peau. Ils ont cherché à comprendre l’effet de l’huile de cannabis sur la peau. En ligne de mire, le psoriasis, les démangeaisons sévères, l’eczéma, les différentes formes d’urticaire et les mélanomes. 21 patients souffrant de démangeaisons sévères se sont appliqués de la crème aux cannabinoïdes deux fois par jour pendant trois semaines. 8 d’entre eux ont connu une disparition totale des démangeaisons. L’huile de cannabis est également efficace pour les traitements anti-inflammatoires de la peau, avec une application locale sans effets psychoactifs.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  4. Domi :

    Psoriasis récent du visage :
    Des gélules de gel d’aloe vera pourraient elles être efficaces pour faire disparaçitre les rougeurs disgracieuses (les squames ont disparu avec une application pluri-quotidienne de Régulat dilué au demi dans de l’argent colloïdal 15 ppm )
    Merci pour votre réponse
    Codialement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Cette affection cutanée, avec ses démangeaisons invalidantes, ne touche pas moins de 15% de la population occidentale, son évolution pouvant déboucher sur un oedème de Quincke, qui est alors une urgence vitale. Bon nombre de causes peuvent expliquer sa survenue : prise de médicaments, allergènes inhalés, certaines infections virales ou bactériennes, des parasitoses, des mycoses, une simple piqûre d’insecte, le froid ou la chaleur, une exposition au soleil, la liste étant longue. L’alimentation fait partie des causes souvent incriminées, en tous les cas explorées : un nombre conséquent d’aliments porteurs de certains acides aminés peut déclencher ce type de phénomène. Il convient donc d’une part au niveau alimentaire de les repérer et de les éliminer de ses repas quotidiens.
      Des acides aminés très largement incriminés: En tête de liste figurent l’œuf (le blanc), le chocolat, la fraise, la tomate, les fruits exotiques comme le kiwi, la papaye, l’ananas, tous les arachides ainsi que certains oléagineux (noix et noisettes), les poissons et les crustacés : tous ces produits entrainent une libération d’histamine et donc un déclenchement de la crise d’urticaire.
      D’autres aliments sont quant à eux riches en histamine et peuvent contribuer ainsi à majorer le phénomène, notamment sur un terrain déjà prédisposé. Tous les fromages fermentés (brie, camembert, coulommiers, neufchâtel, ….) ainsi que les anchois, les sardines, la choucroute, les charcuteries ( saucisson, salami) sont donc à éviter. L’histamine est également présente dans certains vins et certaines bières.
      La tyramine, un autre acide aminé, peut être jugé tout autant responsable de crises d’urticaire. Largement présent dans certains fromages ( gruyère, brie, roquefort, parmesan), certains légumes comme les crucifères ( famille des choux), l’avocat, les épinards et les pommes de terre en sont porteurs. Le monde animal n’est pas en reste puisque les gibiers faisandés, la charcuterie, encore une fois, ainsi que le hareng-saur en sont riches.
      Les vins, intéressants néanmoins pour leurs apports en antioxydants (surtout les rouges), renferment des quantités de phényléthylamine, tout aussi allergisantes mais ne sont pas les seuls : le chocolat ainsi que les fromages fermentés sont tout autant concernés.
      Les conservateurs alimentaires dans le collimateur : Il est de coutume d’ajouter des conservateurs dans certains aliments, afin de garantir une meilleure stabilité du produit mais aussi afin de prolonger une date optimale d’utilisation ( DLUO). Or ces conservateurs peuvent être, tout comme certains acides aminés, responsables du déclenchement d’une crise d’urticaire, à savoir les sulfites, les benzoates et les salicylates.
      Les sulfites (E 221,222,226,227,228) sont surtout présents dans les vins, bières, boissons et aliments fermentés, les chips et certains aliments séchés. La liste ne s’arrête pas là malheureusement car certains légumes et fruits frais( avocat , pomme de terre) en sont porteurs naturellement tout comme les coquillages et les crustacés.
      Les poissons et crevettes contiennent des benzoates (E 211,212,213) mais ne sont pas les seuls. En dehors de l’alimentation, apprenez à lire les étiquettes d’emballage de certains médicaments et vitamines de synthèses mais aussi celle de votre dentifrice.
      Les salicylates se retrouvent dans bon nombre de produits transformés : les biscuits salés ou sucrés, certains jus de fruits, glaces et crèmes glacées, les sucreries (bonbons, chewing-gum). Les légumes et fruits peuvent en contenir également, le concombre, la tomate, le poivron, les baies et les agrumes en étant les principaux.
      Mieux vaut se méfier également de certains agents de sapidité, figurant souvent sous des noms de code barbares, avec la mention E suivie d’un chiffre ou d’un nombre : vanille et vanilline, esters salicylés, sorbates ( E 201,202,203), cinnamates, menthe et menthol, nitrite de sodium ( E 250), glutamate de sodium ( E 621) pour ne citer que les plus courants peuvent être des causes d’urticaires chroniques.
      Comment soulager l’urticaire de façon naturelle ? Tout d’abord il s’agira de mettre en place une hygiène de vie adaptée notamment en faisant en sorte de se tenir éloigné de tout facteur déclenchant connu. Si on est sujet régulièrement à des crises, bien noter les différentes causes que l’on aura pu identifier. Pour minimiser la réaction inflammatoire et l’intensité de la crise, notamment lors de formes chroniques, il s’agira aussi de limiter les facteurs pros-inflammatoires dans notre quotidien comme une alimentation riche en sucres rapides ou en produits transformés, en graisses saturées ou encore un stress trop important ou un mauvais sommeil.
      L’huile de baobab est très nourrissante et ne graisse pas excessivement la peau. Elle est donc parfaite pour tous les types de peau (peau sèche/mixte/grasse). Les africains ont été les premiers à utiliser l’huile de baobab, il y a déjà des milliers d’années de cela. Selon les spécialistes de la médecine traditionnelle, cette huile est à la fois utile à titre d’aliment (pour la tonification du système immunitaire), mais aussi comme huile de massage. Également utilisée à titre de produit cosmétique naturel, l’huile de baobab bio de la marque Baoil se révèle efficace dans le traitement contre l’acné, l’eczéma ou encore l’urticaire chronique. L’huile de baobab doit être appliquée en local, idéalement le soir avant d’aller se coucher, il faut penser à bien masser les parties à traiter.

      Pour renforcer votre immunité, la beauté de votre peau et le soyeux de vos cheveux, il faut aussi consommer de la poudre de fruit de baobab Baomix.
      Il faut renforcer vos tissus, comme les parois de votre intestin (pour faciliter l’absorption des nutriments de votre nourriture), mais aussi votre peau dans son ensemble (la peau est l’organe le plus grand du corps humain, sa superficie totale mesure entre 1,5 et 2 mètres carré), vous devriez donc consommer quotidiennement de la poudre de fruit de baobab bio Baomix, en petite quantité même, simplement une petite cuillère à café par jour, dans un verre d’eau fraîche. Le fruit de baobab redynamise la peau et relance les fonctions vitales des cellules de votre corps.
      De nombreuses études ont démontré les vertus anti inflammatoires et antioxydantes de la poudre de fruit de baobab bio Baomix. On la recommande pour les personnes atteintes de cancer, de maladies auto-immunes et diverses autres maladies inflammatoires comme l’urticaire. Dans l’organisme, elle joue un rôle hépato protecteur. Grâce à son apport essentiel en bonnes bactéries, il permet également de venir à bout des inflammations.

      Le Curcuma : plante plus connue pour son action digestive et anti cancer, elle intervient dans la chaîne de l’inflammation et de l’allergie en agissant sur les leucotriènes. A ce titre, elle diminue les réactions d’allergie, son action pulmonaire et nasale est nette. Le curcuma est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et aide à stimuler les corticoïdes anti-inflammatoires naturels de l’organisme. Il est également considéré comme un antihistaminique naturel très efficace et antioxydant pour l’urticaire et une variété de maux inflammatoires de la peau. Le curcuma est un excellent remède pour l’urticaire du fait notamment de ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires et d’autre part il va stimuler les corticoïdes anti-inflammatoires naturels que contient votre organisme.

      Le thé vert en gélules, déjà connu pour ses bienfaits, y compris pour son effet antihistaminique.
      Le thé vert aurait des vertus anti-inflammatoires et antihistaminiques. Ainsi, déguster plusieurs fois par jour une infusion de thé vert aiderait grandement à soulager les démangeaisons et guérir l’urticaire.

      L’aloe vera en gélules possède de nombreuses vertus, notamment celle d’hydrater la peau et de soulager les démangeaisons chez les personnes atteintes d’urticaire. Elle est donc très efficace en cas de brûlures, de lésions cutanées ou de sécheresse cutanée.
      L’aloe vera possède de très nombreuses propriétés : le gel pur en gélules de cette plante compte plus de 200 bienfaits à son actif ! Lorsqu’il s’agit d’affections de la peau, on peut rarement se passer d’aloe vera. Consommez le gel d’aloe vera en gélules, pur et biologique, l’aloe vera est une plante quasiment magique, son gel est capable d’éliminer les symptômes de plusieurs maladies de peau, de favoriser sa cicatrisation, d’éviter les démangeaisons et de soulager les rougeurs.

      Le desmodium adscendens est une plante vivace originaire d’Afrique de l’Ouest (Sierra Leone, Liberia, Ghana) mesurant une cinquantaine de centimètres de haut, de la famille des Fabacées. Ses branches sont multiples, ses feuilles sont composées trifoliées, de forme ovale, alternées. Ses fleurs sont pourpres, ses fruits en forme de gousse. Le desmodium adscendens est reconnu pour favoriser le fonctionnement du foie.
      Le desmodium adscendens traitement efficasement les allergies respiratoires ,rhume des foins, rhino-sinusites, toux spasmodique et l’eczéma. Mais aussi c’est un hématoprotecteur, antiasthmatique, anti allergique, bronchodilatateur, décontractant ou encore particulièrement efficace pour les peaux touchées par l’eczéma ou de l’urticaire.

      Le CBD peut bénéficier à une grande variété de conditions médicales. Les preuves que le CBD est bénéfique pour l’urticaire et d’autres affections cutanées reposent sur ses propriétés anti-inflammatoires générales. Il semble que les qualités antiseptiques, antifongiques, bactéricides et anti-inflammatoires de l’huile de CBD (extrait de cannabis) soient une réponse efficace à d’innombrables affections cutanées. On peut citer les plus répandues de ces affections : psoriasis, urticaire chronique, dermatite chronique, prévention de l’acné, eczéma.
      Les propriétés anti-inflammatoires seraient à l’origine de ces découvertes du Dr Dellavalle et son équipe : » Le rôle le plus prometteur des cannabinoïdes est peut-être dans le traitement des démangeaisons ». L’équipe de scientifiques s’est penchée sur une gamme entière de maladies de la peau. Ils ont cherché à comprendre l’effet de l’huile de cannabis sur la peau. En ligne de mire, le psoriasis, les démangeaisons sévères, l’eczéma, les différentes formes d’urticaire et les mélanomes. 21 patients souffrant de démangeaisons sévères se sont appliqués de la crème aux cannabinoïdes deux fois par jour pendant trois semaines. 8 d’entre eux ont connu une disparition totale des démangeaisons. L’huile de cannabis est également efficace pour les traitements anti-inflammatoires de la peau, avec une application locale sans effets psychoactifs.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

Laisser un avis / commentaire / témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *