Almendra amarga en polvo de semillas de albaricoque silvestre en cápsulas

ALMENDRAS AMARGAS DE ALBARICOQUE que destruyen selectivamente las células cancerosas

Historia del descubrimiento

En la década de 1940, el Dr. Ernst T. Krebs Sr. y su hijo, el Dr. ET Krebs Jr. publicaron un documento titulado "La tesis unitaria o trofoblasto del cáncer" en Medical Record, Nueva York. En los años que siguieron, el equipo de padre e hijo investigó las coenzimas y la posibilidad de que el cáncer pudiera resultar de deficiencias, particularmente de vitaminas.
A principios de la década de 1950, supieron que en el reino de los Hunzas, en las montañas del Himalaya ubicadas al norte de Pakistán, se decía que estas personas vivían “sin cáncer”. Los Drs. Krebs sabían que comían grandes cantidades de albaricoques orgánicos, pero no creían que la fruta contuviera sustancias que combaten el cáncer... hasta que descubrieron que los Hunzakut también comían semillas de albaricoques orgánicos; su particularidad: sabemos que estas almendras son muy ricas en NITRILOSIDES. Además, nosotros
también se encuentra en almendras (de almendros), semillas de melocotón, semillas de manzana (pectina), mijo, brotes de soja, trigo sarraceno y también en otras frutas y nueces, pero en menor cantidad.
NOTA: solo los albaricoques orgánicos que producen almendras amargas son efectivos (albaricoques silvestres).
El Dr. Krebs definió entonces que el principio activo de los nitrolósidos estaba precisamente en ciertos glucósidos que lograron extraer. Finalmente, solicitaron una patente para el proceso de producción del metabolito formado por estos glucósidos, al que denominaron amigdalina o nitrilosid (también llamado laetrile, una versión concentrada bebible o inyectable del producto), con vistas a su uso clínico.
Este Laetrile fue entonces catalogado como Vitamina B17.

Almendras amargas de albaricoque orgánico ricas en vitamina B17

SIMPLEMENTE ALBARICOQUES

Resultó que los Hunzakut consumen entre 100 y 200 veces más B17 que el estadounidense promedio, principalmente debido al hecho de que consumen semillas de albaricoque orgánicas y también mucho mijo. Curiosamente, la riqueza de un hombre allí se mide por el número de albaricoqueros que posee. El alimento más codiciado es la semilla contenida en las semillas de albaricoque orgánico, una de las fuentes más importantes de B17 en la Tierra. Uno de los primeros equipos médicos en estudiar el Hunza fue dirigido por el cirujano británico de renombre mundial, el Dr. Robert McCarrison. Escribiendo en el Journal JAMA, 7 de enero de 1922, declaró: “Los Hunzas no tienen incidencia conocida de cáncer. Se benefician de una abundante cosecha de albaricoques orgánicos. Los secan al sol y los utilizan en gran medida en su dieta. »
¿POR QUÉ NO HAS ESCUCHADO DE LA VITAMINA B17?
¡Parece tan simple! La verdad sobre este tema es que la Industria del Cáncer suprimió esta información e incluso ordenó ilegal vender vitamina B17. La Mafia Médica ha montado campañas escalofriantes muy exitosas, basadas en el hecho de que la vitamina B17 contiene cantidades “mortales” de cianuro, ¡cuando NO ESTÁ BIEN!
He aquí por qué: cada molécula de vitamina B17 contiene una unidad de cianuro de hidrógeno, una unidad de benzaldehído y dos unidades de glucosa que están unidas y forman una sinergia inofensiva, como sucede a menudo en los productos naturales.
Para que el cianuro de hidrógeno se vuelva peligroso, debe liberarse de la molécula B17; esto solo lo puede hacer una enzima llamada beta-glucosidasa, que está presente en todo el cuerpo humano en cantidades mínimas, pero que, por otro lado, se encuentra en grandes cantidades en las células cancerosas. MUY INTERESANTE ! El resultado es aún más devastador para las células cancerosas ya que las unidades de benzaldehído se desbloquean al mismo tiempo; o benzaldehído, que ya es un veneno mortal en sí mismo, cuando se
equipo con cianuro, se vuelve 100 veces más letal. ¡Las células cancerosas se desintegran literalmente!

Los síntomas de intoxicación por ácido cianhídrico aparecen a partir de 400 mg de amigalina por Kg de peso corporal, lo que en un adulto de 70 Kg corresponde a aproximadamente 50 huesos de albaricoque ingeridos en un corto período de tiempo. Si por el contrario su consumo se reparte en varias horas, NADA hay que temer porque el organismo va eliminando progresivamente el ácido cianhídrico.

¿NO ES ESTO SEGURO PARA LAS CÉLULAS SALUDABLES?

Cabe señalar que en los tejidos sanos, otra enzima, la rodanasa, presente en cantidades mucho mayores que la enzima desbloqueadora, la beta-glucosidasa, tiene la capacidad de degradar por completo tanto el cianuro como el benzaldehído, en tiocianato (sustancia inocua) y salicilato ( que es un analgésico de la familia de las aspirinas). Curiosamente, las células cancerosas malignas no contienen rodanasa, dejándolas completamente a merced de los dos venenos mortales. Todo este proceso se conoce como
toxicidad selectiva, ya que solo las células cancerosas son atacadas y destruidas específicamente.
Cientos de estudios clínicos realizados por muchos médicos competentes en todo el mundo, incluidos los dirigidos por el Dr. Ernesto Contreras en el Hospital Oasis of Hope, nos dan total confianza en que el tratamiento con terapia B17 no representa ningún peligro para las células normales (que está muy lejos de ser caso de quimioterapia). Esta es una muy mala noticia para la industria del cáncer. Las semillas de albaricoque ecológicas están al alcance de cualquier bolsillo, frente a los precios desorbitados de los cócteles medicinales
quimioterapia agresiva.

LA HISTORIA DE JASON VALE

En los años 90, el estadounidense Jason Vale se encontró con un cáncer terminal. Fue considerado irrecuperable por los médicos. A través de una investigación personal, supo que las personas que habían tenido cáncer podían curarse gracias a la vitamina B17 de las semillas de manzana (pectina) y las semillas de albaricoque orgánico. Sin esperar comenzó a consumirlo como parte de su dieta diaria y rápidamente se sintió mejor.
En poco tiempo, el cáncer de Jason desapareció por completo.
Cuando la extraordinaria historia de Jason se emitió en la televisión nacional, generó una audiencia tan grande que la misma historia se emitió por segunda vez la semana siguiente. El entusiasmo de los espectadores fue tan grande que Jason se vio inundado de llamadas telefónicas de personas que residen en todo el país. Durante los siguientes años, Jason ayudó a miles de personas a tratar con éxito su cáncer al consumir semillas de albaricoque orgánicas.
C’est alors que Jason fut victime d’une opération coup de poing, décidée par la FDA : il fut condamné le 18 juin 2004, à 63 mois de prison et 3 ans de liberté surveillée, par un tribunal du District Est de New York. Son crime ? La vente d’amandes d’abricot bio sur son site web, et de dire aux gens la VERITE sur leurs propriétés curatives. On ne joue pas avec la mafia du médicament !!! Après avoir purgé près de quatre ans de prison, Jason a été libéré de la maison d’arrêt au début de 2008.

EXTRAIT DES TEMOIGNAGES (traduits) adressés à Jason

Septembre 2014, Jason Browning avait un gliome kystique. Il était toujours là après la chimio et la radiothérapie. Jason a commencé à prendre les amandes d’abricot bio ; la tumeur a rétréci et finalement disparu. En plus, il a pu arrêter son médicament contre l’hypertension artérielle. [email protected] (pour trouver son histoire complète.)
28 avril 2014. Jeffery Moore qui a été diagnostiqué avec le cancer de la prostate il y a trois ans m’a appelé pour me dire que son PSA était passé de 12 à 8 ; mais surtout son cancer du nez qui avait été diagnostiqué l’année dernière par une biopsie, est apparu résolu à la dernière biopsie. Il mange les graines d’abricot bio, et prend de l’herbe de blé,– il a aussi supprimé complètement le sucre. [email protected]
13 avril 2014. La chienne Labrador de Diane Duhaime avait été diagnostiquée avec le cancer de la mamelle l’an dernier à l’âge de 10 ans et opérée. Diane lui a immédiatement donné 6 graines d’abricot bio matin et soir. Aujourd’hui, un an plus tard, la chienne va bien, et – signe important – son poil est plus beau que jamais…

Il y a des quantités d’autres témoignages sur le site de Jason Voir le site web de Jason : www.ApricotsfromGod.info. (C’est en anglais avec option automatique de traduction )

UNE ORIGINE PRECISE INDISPENSABLE POUR DES AMANDES AMERES VRAIMENT EFFICACES

Déjà faites attention qu’on ne vous vende pas des amandes qui ne sont pas amères. Mais même lorsqu’elles sont amères, ce n’est pas encore forcément gagné. Je l’ai constaté de près avec des résultats qui pour ne pas être nuls étaient néanmoins assez décevants dans l’ensemble par rapport à d’autres remèdes anticancéreux de ma boite à outils dans « CANCERS guérir hors protocoles ». J’envisageais d’ailleurs de les enlever de mon ouvrage quand j’ai rencontré un diffuseur de produits de santé bio qui m’a dit avoir des résultats formidables sur les cancers avec
ses amandes d’abricots amers bio – Or la précision importante est que ses amandes proviennent uniquement de l’Ouzbékistan – cueillette artisanale d’une souche unique dans une région préservée de toute pollution. Me voila donc pour le moment réconcilié avec ce remède qui n’avait pas bien tenu ses promesses, avec la nouvelle référence de commande en fin d’article.
Par ailleurs, certains sites proposent les amandes amères en poudre ; je ne sens pas bien cette version car je crains une oxydation accélérée risquant d’altérer l’efficacité du produit. Il est facile de pulvériser les amandes soi-même avec un petit blinder ou un moulin à café électrique.

DIRECTIVE DE LA COMMISSION EUROPEENNE du 28 septembre 2017

La réunion Européenne au sujet de la vente d’amandes d’abricots bio amers en Europes, sous la pression lobbyiste de l’industrie du cancer a fini par fonctionner en prétendant que même une amande d’abricot bio par jour (!!!) peut être risquée pour la consommation humaine. En finale, la commission a laissé à chaque état de l’UE l’appréciation de choisir d’interdire la vente ou non.

Contestation scientifique

Les symptômes d’empoisonnement à l’acide cyanhydrique apparaissent à partir de 400 mg d’amygaline par Kg de poids corporel, ce qui chez un adulte de 70 Kg correspond à environ 50 noyaux d’abricots bio ingérés dans un bref laps de temps. Si par contre leur consommation s’étale sur plusieurs heures, rien n’est à craindre car l’organisme élimine progressivement l’acide cyanhydrique.
Sur le plan pragmatique, d’abord on se demande pourquoi les Hunzas grands consommateurs d’abricots bio avec leurs amandes n’avaient pas de cancer et vivaient 120 ans.

10 avis / commentaires / témoignages sur “Almendra amarga en polvo de semillas de albaricoque silvestre en cápsulas

  1. Martine Saint-Étienne :

    Bonjour Baomix j’ai commencé un régime très stricte sans sucre sans glucides sans gluten sans produits laitiers sans viande. Ainsi que curcuma, amandon d’abricot amer, graviola, et bien d’autres compléments alimentaires j’ai commencé le 6 septembre 2018 mes nodules puisqu’il y en avait deux mesuraient 18 mm et 15 mm, le 12 septembre 2019 il n’y a plus rien du tout dans le sein échographie mammographie à l’appui au mois de décembre 2019 j’ai refait une échographie il n’y a toujours plus rien dans le sein je ne me considère pas comme guéri puisque je pense qu’il y a cinq ans de rémission. Je n’ai eu ni ablation du sein ni chimiothérapie ni rayon ni hormonothérapie ça c’était le protocole que me proposaient les charlatans que j’ai rencontré. Je pense qu’aujourd’hui le cancer n’est qu’une question d’argent pour toute une bande de docteur. Les patients n’ont plus aucune considération. Bien cordialement.

  2. dannas :

    enfin quelqu’un qui témoigne sur ces fameuses amandes d’abricot. Merci pour votre témoignage car on manque cruellement de témoignages sur cette thérapie alors que les sites des médecins diffusent des infos effroyables d’empoisonnement qui font peur aux gens. Ce que j’aimerais savoir c’est la quantité que vous utilisez. Merci.

  3. Martine :

    Bonjour, effectivement il a très peu de témoignages sur Internet à propos des amandes amères d’abricot, il a même une campagne de désinformation qui a été mené sur internet, je crois même que le laboratoire biologiquement a été attaqué plusieurs fois parce qu’il vendait ce genre de produit naturel qui sauvent tant de personnes de la maladie, même le site de 60 millions de consommateurs est truffé de gens qui sont certainement payer pour effrayer des éventuelles personnes malades qui voudrait utiliser ces produits pour guérir.Personnellement je prends 6 amandes par jour et cela me convient très très bien, faites vos recherches par vous-même, n’hésitez pas appelé aussi le laboratoire par téléphone, ils m’y ont donné de très bons conseils.
    Bonne continuation à vous
    Martine

  4. Danielle :

    Bonjour Baomix
    On m’a découvert récemment une tumeur cancéreuse de 15 cm dans l’oesophage accompagnée de 2 ganglions. J’ai commencé une radiothérapie et ils veulent faire la chimio en même temps. Je sens que tout commence à aller mal. J’ai tout vos produits sauf bromélaine , j’ai commencé par les noyaux d’abricot en gélules 1 par jour et graviola en poudre une petite dose. Je n’aime pas l’infusion de feuilles. J’ai compris que je peux tout prendre en même temps ? J’ai du mal à avaler j’ai une gastrostomie et j’ai fait cesser la nourriture qui me rendais malade. Mes reins ne fonctionnent pas bien à cause d’une maladie génétique et d’une thyroidite. J’aimerais votre avis…

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      On estime à environ 6 550 le nombre de nouveaux cas de cancers de l’estomac en France en 2012, dont près de 66 % concernent des hommes.
      Le cancer de l’estomac est associé à plusieurs facteurs de risque, notamment, une gastrite chronique principalement liée à une infection par la bactérie Helicobacter pylori, le tabagisme, une alimentation riche en produits salés et pauvre en légumes et fruits frais, des antécédents de cancer de l’estomac dans la famille ou encore une prédisposition génétique augmentant le risque de développer un cancer de l’estomac.
      Le plus souvent, le cancer de l’estomac est évoqué devant les symptômes suivants : douleurs localisées à la partie haute de l’abdomen (épigastralgies), nausées et vomissements répétés, altération de l’état général (perte d’appétit, fatigue, amaigrissement), dysphagie, saignements gastro-intestinaux et/ou anémie chronique. Plus rarement, il est décelé lors de la surveillance de la gastrite biermérienne, devant une thrombose veineuse profonde et/ou une embolie pulmonaire ou encore au cours d’un examen d’imagerie de l’abdomen.
      Lorsqu’elle est plus évoluée, la tumeur peut engendrer d’autres signes : des vomissements, une hémorragie et donc une anémie … La perforation de l’estomac est une complication possible qui peut révéler la maladie.
      La localisation de la tumeur peut aussi être responsable de symptômes spécifiques : un cancer du cardia peut entraîner une gêne à la déglutition (dysphagie), tandis que le cancer du pylore peut engendrer un rétrécissement local responsable de douleurs et de vomissements.

      Les probiotiques et les prébiotiques aident à rééquilibrer la flore intestinale, la pulpe de baobab Baomix est efficace pour prendre soin de votre flore intestinale.
      La poudre de baobab Baomix est une source de vitalité qui participe à la remise en forme de l’organisme et au tonus, mais elle rééquilibre aussi la flore intestinale grâce à ces probiotiques.
      L’intérêt des probiotiques fait aujourd’hui consensus dans le milieu scientifique et médical. Ils ont été étudiés dans diverses situations permettant d’avoir une vision élargie de leurs actions sur la santé. La lutte contre la bactérie Helicobacter pylori, qui provoque une inflammation de l’estomac (gastrite chronique) pouvant entraîner des ulcères voire des cancers. La prolifération bactérienne est un facteur majeur dans les brûlures d’estomac. Du coup, restaurer sa flore intestinale est primordial.
      Le microbiote intestinal est principalement localisé dans l’intestin grêle et le côlon – l’acidité gastrique rendant la paroi de l’estomac quasi stérile. Il est réparti entre la lumière du tube digestif et le biofilm protecteur que forme le mucus intestinal sur sa paroi intérieure (l’épithélium intestinal).
      La présence de micro-organismes dans l’intestin est connue depuis plus d’un siècle et on a vite présupposé qu’il existait une véritable symbiose entre notre organisme et cette flore. Mais, jusque récemment, les moyens techniques permettant d’étudier les détails de cette interaction étaient limités : seule une minorité d’espèces bactériennes du microbiote pouvait être cultivée in vitro. La mise au point des techniques de séquençage haut débit du matériel génétique ont donné un nouvel élan à cette recherche et il existe aujourd’hui un réel engouement de la recherche pour décrire la nature des interactions hôte-microbiote, celles des micro-organismes entre eux, et leur incidence en matière de santé.
      Ainsi, le rôle du microbiote intestinal est de mieux en mieux connu. On sait désormais qu’il joue un rôle dans les fonctions digestive, métabolique, immunitaire et neurologique.
      La feuille de moringa bio en poudre ou en gélules peut aussi vous aider à régler cela, c’est aussi un aliment probiotique.
      Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.
      Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.
      Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.
      Pour combattre efficacement et naturellement ce cancer c’est pour guérir le plus rapidement possible nous vous conseillons de consommer quotidiennement de la poudre de fruit de baobab bio Baomix, de la feuille de Moringa bio, de la poudre de feuilles de Graviola corossol (prenez-la en gélules si le goût vous dérange), et enfin des gélules de pissenlit et des amandes amères d’abricot bio sauvage.
      Le gel contenu dans les gélules de plante d’aloe vera contient de la vitamine B, des mucilages et des acides aminés essentiels qui aident à réduire l’irritation de l’œsophage et du tube digestif.
      Sa consommation contrôle la production excessive de jus acides et protège la muqueuse gastrique contre les irritations qui peuvent produire des ulcères.
      Enfin, des chercheurs du Centre de recherche sur le cancer de l’Université de Cork, ont traité des cellules oesophagiennes cancéreuses avec un composé chimique provenant du curcuma : la curcumine. Celle-ci ont alors commencé à détruire les cellules cancéreuses après 24h d’exposition. La curcumine attaque les cellules par un système de signaux cellulaires alternatif, tout comme la feuille de graviola corossol.

      Quand l’estomac ou les intestins sont paresseux, qu’ils se manifestent par des douleurs épisodiques, des ballonnements ou des flatulences, la bromélaïne renforce la digestion, en particulier celle des protéines. En plus, elle sait faire quel que soit le pH, donc sur l’ensemble du tractus digestif. La bromélaïne se révèle efficace sur les ulcères (alors que l’ananas fruit n’est pas recommandé dans ce cas, car légèrement acidifiant), calmant l’inflammation des tissus et accélérant leur cicatrisation. Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Anticancer Drugs, l’addition de la bromélaïne a augmenté la mort des cellules cancéreuses par le phénomène de cytotoxicité, et ce de manière significative. Elle a donc le potentiel d’être développée comme agent thérapeutique dans le traitement du cancer malin.
      Des résultats précliniques et pharmacologiques récents appuient l’utilisation de la bromélaïne comme médicament administré par voie orale, pour une thérapie tumorale complémentaire. La bromélaïne en gélules agit en réalité comme un immunomodulateur en augmentant l’immunocytotoxicité altérée des monocytes contre les cellules tumorales des patients et en induisant la production de cytokines distinctes, telles que le facteur de nécrose tumorale et des interleukines.
      Ce principe actif de l’ananas peut soulager les maux d’estomac et la diarrhée, note le Centre médical de l’Université du Maryland. Il s’agit en effet d’une enzyme qui digère spécifiquement les protéines. La bromélaïne en gélules aide à absorber les nutriments de manière plus efficace, tout en étant extrêmement opérante pour prévenir et guérir les maladies liées au tractus gastro-intestinal (colite, ulcère, dyspepsie, cancer du côlon, constipation, la maladie de Crohn…). La bromélaïne a même servi comme enzyme digestive après une pancréatectomie, dans plusieurs cas d’insuffisance pancréatique exocrine.
      La bromélaïne en gélules est aussi capable de remplacer quelques enzymes protéolytiques comme la pepsine et la trypsine, dans le cas où celles-ci ne seraient pas sécrétées en quantité adéquate, ou lorsque le pancréas présente une faible activité. Il a été démontré également qu’elle augmentait de moitié le pourcentage d’assimilation de soufre radioactif et de 30 à 90 % celui de la glucosamine. Ce qui permet alors un rétablissement plus rapide de la muqueuse gastrique qui recouvre l’estomac.
      Il aussi semble que la bromélaïne aide à se débarrasser de certains vers intestinaux comme les oxyures, responsables de démangeaisons anales fort incommodantes.
      La bromélaïne a aussi prouvé son efficacité dans l’amélioration et surtout dans le renforcement de la réponse immunitaire générale du corps. Ce qui est alors très bénéfique dans les situations où elle pourrait être affaiblie comme dans le cas des patients souffrant d’immunodéficience.

      Vous pouvez prendre tous ces produits en petite quantité mais régulièrement.
      Si vous avez du mal à avaler les gélules, vous pouvez tout simplement les ouvrir dans un verre d’eau ou dans des plats préparés.
      Tous ces produits sont tout à fait compatibles et peuvent être consommé en même temps, ils très complémentaires et vous aideront à guérir rapidement.
      La thyroïde est une glande endocrine – sécrétant des hormones dans le sang – située à la base du cou, accolée à la trachée, en forme de nœud papillon, constituée de deux lobes réunis par un isthme. Elle produit la triiodothyronine et la thyroxine : le rôle de ces hormones est difficile à décrire tant il est lié au fonctionnement normal des cellules de l’organisme; il est principalement mis en évidence par les troubles consécutifs à l’hyperfonction ou l’hypofonction de la glande.
      Après le diabète sucré, l’hypothyroïdie est en effet le dérèglement hormonal le plus fréquent. En ajoutant les autres dérèglements de la thyroïde (hyperthyroïdie, maladie d’Hashimoto, de Basedow, etc.) il y a un march conséquent à la clé, avec des traitements lourds : traitement hormonal substitutif à vie, irradiation de la thyroïde, ablation… et surtout, LA molécule, une même molécule pour tous, la thyroxine et un médicament incontournable, le Lévothyrox. Trois millions de patients aujourd’hui au moins en dépendent.
      Si vous ou votre entourage avez eu des problèmes de thyroïde, vous savez qu’une visite chez l’endocrinologue se termine quasi inévitablement par la prescription de Levothyrox.
      Dépistage, diagnostic hatif, manque d’information, chirurgie ou irradiation de la thyroïde à l’iode radioactif… c’est ainsi qu’est né le formidable business de ce «pool-médico-pharmaceutique » qui produit une dépendance absolue à vie chez des millions de français. Et, dans le cas français, où le levothyrox a un quasi monopole, la dépendance à un seul laboratoire.
      Une étude de 2016 de l’université de Glasgow sur 737 patients atteints d’hypothyroïdie dite « subclinique » montre que la prise de Levothyrox ne fonctionnait pas mieux qu’un placebo sur les symptômes.
      Souvent, les dérèglements de la thyroïde au moment de la ménopause peuvent être la conséquence de la baisse des œstrogènes propre à cette période de la vie : pour compenser cette baisse, notre commande hormonale centrale (hypothalamus et hypophyse) tente de monter en puissance, impactant ce faisant la thyroïde. Ici, on préfèrera s’attacher à travailler sur les déséquilibres en œstrogènes en amont, en accompagnant sa ménopause avec les plantes avant de considérer la thyroïde elle-même.
      Mais si on s’est un temps focalisés sur les radiations en circulation pour expliquer l’augmentation des problèmes thyroïdiens, bien d’autres polluants environnementaux ont hélas pris la relève depuis. Il y a ainsi des milliers de perturbateurs endocriniens comme le glyphosate qui sont susceptibles de dérégler nos glandes endocrines, la thyroïde étant particulièrement visée (c’est la plus volumineuse de nos glandes et une des plus accessibles).
      Mais la cause de plus en plus impliquée, ce sont sans doute les métaux lourds. La thyroïde est une glande qui capte beaucoup d’éléments de notre environnement, en particulier buccal. C’est une éponge ! Outre les radionucléides, les métaux lourds se fixent dans la thyroïde.
      Il est important d’introduire ces produits naturels en gardant dans un premier temps la même dose de Lévothyrox. Dans la foulée on testera régulièrement l’activité de la thyroïde et si les marqueurs sanguins se stabilisent on peut alors progressivement baisser la dose de thyroxine par pallier jusqu’à s’en passer.

      La thyroïdite de Hashimoto est une inflammation de la glande thyroïde qui provoque souvent une réduction de ses fonctionnalités (hypothyroïdie).
      La thyroïdite de Hashimoto est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que l’organisme attaque de façon inappropriée la glande thyroïde comme s’il s’agissait d’un tissu étranger.
      La cause de ce processus demeure inconnue, la thyroïdite de Hashimoto est souvent héréditaire.

      Pour rééquilibrer les fonctions vitales de votre thyroïde nous vous conseillons de consommer quotidiennement de la feuille de Graviola corossol en poudre ou en gélule.
      La feuille exerce une action régulatrice sur la glande thyroïde, et pour avoir de meilleurs résultats nous vous conseillons d’associer la feuille de Graviola à la feuille de Moringa biologique et à la racine de maca biologique.
      Les utilisations médicinales et nutritives de la moringa concernent: l’anémie et la dénutrition, les douleurs inflammatoires et arthritiques, l’asthme, les problèmes cardiaques et la haute pression, digestifs et intestinaux, les maux de tête, les pierres aux reins, la rétention de liquides, les infections bactériennes, virales, parasitaires et fongiques et les troubles de la thyroïde. Et bien plus …
      La feuille de moringa exerce une action régulatrice sur la glande thyroïde. Et des études in vivo ont démontré qu’un extrait au méthanol de la feuille aurait des effets protecteurs contre les radiations.
      Les feuilles de Moringa contiennent des acides aminés, dont les 8 acides aminés essentiels qui ne peuvent être synthétisés par l’organisme. Par conséquent, il faut les trouver au travers de l’alimentation ou des compléments alimentaires.

      Phénylalanine contenu dans la feuille de moringa biologique du laboratoire Biologiquement joue un rôle dans le système nerveux, notamment en stimulant la glande thyroïde, en atténuant la douleur, en participant à la synthèse de certains neurotransmetteurs. Elle est également considérée comme un stimulant intellectuel.
      Le produit naturel qui peut aussi beaucoup vous aider , c’est la maca bio (Lepidium meyenii).
      Les plantes telles que la maca, une racine médicinale d’Amérique du Sud est utile dans le traitement des maladies auto-immunes. Il s’agit d’une plante qui pousse dans les Andes péruviennes et dont les propriétés médicinales sont connues depuis plus de 5 000 ans. La maca semble avoir une réaction adaptative sur le système immunitaire, ce qui encourage le renforcement des défenses immunitaires sans stimulant. Contrairement à d’autres herbes, les stérols végétaux que contient la maca déclenchent la production d’hormones appropriées qui jouent un rôle important dans la prévention de nombreuses maladies auto-immunes comme des conditions thyroïdiennes d’hypothyroïdie de Hashimoto. Elle contribue à améliorer le fonctionnement du système endocrinien et favorisent la stimulation de l’hypothalamus et l’hypophyse.

      Des recherches récentes démontrent que la maca a une action stimulante sur l’hypophyse et l’hypothalamus, ce qui explique son rôle considérable dans le bon fonctionnement des autres glandes endocrines telles que les ovaires, les testicules, les glandes surrénales, le pancréas ainsi que la glande thyroïde.

      Les effets anti-fatigue de la maca se manifestent rapidement (dans les 72 heures) et cette augmentation de l’énergie serait due à l’action régulatrice que la maca exerce sur la glande thyroïde.
      Nous proposons sur la boutique la racine de maca bio en sachet de 100g ou en gélules.
      La polyarthrite rhumatoïde, ou encore polyarthrite rhumatoïde chronique évolutive, est une maladie inflammatoire qui s’aggrave progressivement. L’inflammation atteint peu à peu la membrane synoviale située à l’intérieur des articulations et qui assure le glissement des surfaces articulaires. Déclenchant douleurs et destruction des os, déchirures des tendons, elle atteint plus souvent les femmes de trente ans et plus, on lui attribue une origine immunitaire en médecine occidentale, d’où l’importance d’une bonne alimentation.
      De nombreuses personnes souffrant de douleurs articulaires évitent de bouger par crainte d’aggraver les problèmes.
      Cependant, l’exercice physique pratiqué correctement a exactement l’effet inverse.
      Non seulement cela permet de renforcer les articulations, mais l’exercice physique est aussi capital pour conserver votre poids optimal.
      Le surpoids a des effets catastrophiques sur l’arthrose. La pression supplémentaire sur le cartilage aggrave l’inflammation.
      On a coutume de considérer que chaque kilo que vous perdez réduit de 4 kilos la pression sur vos genoux, et de 6 kilos sur vos hanches.
      Il est très important de s’échauffer avant de bouger. Faire des mouvements doux comme hausser les épaules, tourner la tête, faire des cercles avec les bras, se pencher doucement en avant et sur les côtés, permet de se mettre tranquillement en route. Répétez chaque mouvement 3 à 5 fois.
      Les exercices de stretching, où vous faites des étirements de tous vos membres, sont particulièrement adaptés contre les douleurs articulaires.

      Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.
      Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.
      Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.
      Je vous conseil pour cette pathologie, de consommer régulièrement du ginkgo biloba, de la poudre de baobab bio Baomix et de la feuilles de moringa bio.
      Désolé pour la longueur de la réponse, je ne pouvais pas vous répondre en deux mots.
      Si vous avez besoin de plus de détails contactez moi via le formulaire de contact sur la boutique.
      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

      • itardi :

        Bonjour, je ne suis pas la personne concernée mais vraiment merci pour cette réponse très intéressante. Bien à vous, Isabelle

  5. Bea :

    Bonjour si je commande des gélules es ce qu’ il est possible de les ouvrir et de verser la poudre directement dans ma bouche car j’ai beaucoup de mal à les avaler
    Merci de votre reponse

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, vous pouvez tout à fait ouvrir les gélules, la solution la plus économique serait de prendre des amandes amères d’abricots entières et de les piler.
      Bien à vous
      L’équipe de Biologiquement

  6. Charlotte :

    Bonjour, est-ce nécessaire de pulvériser les amandes amères? Ne peut-on pas simplement les manger entières? Par ailleurs, peut-on les manger à n’importe quel moment de la journée? Merci 🙂

    • Biologiquement.com :

      Bonjour Charlotte, merci pour votre question, effectivement nous proposons aussi les amandes amères d’abricot pulvérisées en gélules pour une consommation plus pratique, mais idéalement il vaut mieux les prendre en amandes entières.
      Si vous achetez donc les amandes amères d’abricots sauvage entières, vous pouvez tout simplement les croquer, l’amertume de l’amende sera donc perceptible mais disparaîtra très vite de votre bouche, cette amertume, c’est le gage d’une amende riche en principe actif.
      Vous pouvez aussi la piller quelques minutes avant de les consommer, une fois rendue en poudre, elles peuvent être associées à des préparations culinaires, manger la poudre tel quel, ou mélangé avec du miel bio.
      Au plaisir de vous servir Charlotte
      Toute l’équipe du laboratoire biologiquement.com

Dejar una reseña / comentario / testimonio

Su dirección de correo electrónico no será publicada.