The latest opinions, comments and customer testimonials about the laboratory Biologically

“Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et d’un régime alimentaire varié et équilibré. Nous souhaitons que vous trouviez notre site Biologiquement informatif et utile.
We take the liberty here to respectfully remind users that use of this site and the internet in general is their own responsibility, and that no information on this site constitutes medical or other advice or opinions and that information on our products are never intended to replace a qualified healthcare professional. ”

  • Biologiquement.com 22 avril 2021 à 05:03 in The benefits of cannabidiol CBD HealthHello,
    Avec l’âge, la microcirculation a tendance à fonctionner au ralenti. Les yeux sont moins bien oxygénés, nourris et les déchets s’accumulent Conséquences ? Les maladies s’installent. Ce processus est naturel de faire une gymnastique des yeux, va booster la microcirculation, permettant ainsi aux principes actifs d’être transportés efficacement aux cellules des yeux et de les réparer.
    Appelée aussi yoga des yeux, la gymnastique oculaire sollicite les muscles des yeux en les tonifiant ou en les relaxant. Un meilleur confort visuel se fera alors ressentir ! Pour que les muscles soient bien détendus, une régularité est nécessaire puisque le but premier est de pouvoir réhabituer ses yeux à regarder sans tension. Mais pas d’inquiétude, les exercices ne prennent pas beaucoup de temps ! De plus, on peut s’exercer vraiment partout : au travail, à la maison, dans les transports en commun...
    Faites ces mouvements régulièrement, installez-vous confortablement, en position assise, détendez vous… Voici quelques exercices :
    Le palming pour apaiser vos yeux : Mettez vos coudes sur votre bureau pour garder votre dos droit ainsi que votre tête. Chauffez les paumes de vos mains en les frottant puis posez-les sur vos yeux sans mettre de pression. Fermez également vos yeux pour que la lumière environnante ne puisse pénétrer. L’obscurité et la chaleur de vos mains vont permettre à vos yeux de se détendre et de ressentir un bien être. En fonction de vos besoins et de la fatigue ressentie, vous pouvez rester entre 2 à 5 minutes.

    L’infini pour assouplir vos muscles oculaires et améliorer votre vision périphérique : Décrivez la forme de l’infini – ou huit couché - avec vos yeux pendant une vingtaine de secondes et 3 fois de suite. Si vous avez quelques difficultés, vous pouvez dessiner dans l’air avec votre index le signe en partant du centre et suivre le mouvement des yeux.

    "Cligner des yeux" : Activer les glandes lacrymales. En vision rapprochée soutenue, par exemple regarder longtemps un écran. La fatigue oculaire ressentie est souvent liée à une insuffisance de l'œil à larmoyer. Clignez des yeux durant 30 secondes en exagérant le mouvement. Vous activez ainsi les glandes lacrymales qui vont produire des larmes et humidifier l'œil. Simple, rapide et efficace, cet exercice peut se faire également en échauffement des exercices précédents.

    "Le crayon" : Rééduquer les yeux fatigués.L'exercice renforce les muscles qui interviennent lorsque les yeux sont en mouvement.
    Tendez votre index ou un crayon, face à votre visage, à hauteur des yeux, le bras tendu et fixez-le du regard.
    Sans jamais cesser de fixer votre index ou votre crayon, expirez et rapprochez-le de votre nez.
    En inspirant, éloignez-le doucement le plus loin que votre bras vous le permet, en continuant de le fixer.
    Répétez lentement ce va-et-vient 25 fois, au rythme de votre respiration

    La gym oculaire consiste à faire travailler les muscles des yeux pour apporter un meilleur confort visuel, et régule la pression oculaire.
    Nous possédons en effet, autour de chaque œil, six muscles qu’il est possible d’exercer comme n’importe quel muscle de notre corps.

    De plus, les scientifiques ont prouvé que des cannabinoïdes comme le CBD peuvent cibler les tissus oculaires et réduire la pression oculaire pour prévenir les dégâts permanents sur les cellules de la rétine qui peuvent entraîner la cécité.
    Les produits CBD (huile de cannabis) contiennent un principe actif vasorelaxant. Il peut aider à favoriser la circulation sanguine dans les yeux. De nombreuses études ont prouvé jusqu'à présent que le traitement avec les gélules de CBD ou d'autres produits à base de cannabis diminue la pression interne des yeux et réduit ainsi les lésions oculaires.
    Le glaucome provoque des lésions oculaires dues à la libération excessive de la substance chimique glutamate. Ce composé chimique est responsable de la mort des neurones dans la rétine après la formation du peroxynitrite. Dans des études, il a été reconnu que Cannabidiol (CBD huile de chanvre) peut bloquer la formation de peroxynitrite et protège donc les nerfs des neurones de la mort cellulaire induite par le glutamate.
    L’huile de Cannabidiol (CBD) en capsules peut également aider contre certains facteurs de risque.
    Les antioxydants présents dans la papaye sont appréciés pour lutter efficacement contre le cancer. Consommer régulièrement de la feuille de papaye apporte des bienfaits très positifs à votre santé oculaire.
    Ces effets sont dus à sa grande teneur en antioxydants, tels que la lutéine et la zéaxanthine, ou les bêta-carotènes et la bêta-cryptoxanthine, qui sont des précurseurs de la vitamine A.
    Aussi l'enzyme papaïne dans la chair, la peau de la papaye et ces feuilles (encore plus concentrée que dans le fruit) peuvent aussi protéger contre les cataractes, le glaucome.
    Grâce à ces nutriments, la papaye prévient les maladies oculaires telles que la cataracte, le glaucome ou la dégénérescence maculaire.
    En outre, en mangeant régulièrement de la papaye, vous aiderez également à protéger vos yeux des dommages provoqués par les rayons ultraviolets du soleil.
    La myrtille est une petite baie bleue foncée comestible, fruit du myrtillier, arbuste de la famille des éricacées, comme le bleuet, poussant dans les régions montagneuses.
    La récolte se passe pendant l’été et une partie de l’automne.
    Si les feuilles ou les baies de cet arbrisseau sont utilisées depuis des siècles pour traiter les diarrhées ou les troubles de la circulation veineuse, elles permettent surtout d’améliorer de nombreux problèmes de vision.
    La myrtille favorise la production de rhodopsine ou pourpre rétinien, présent dans les bâtonnets, qui sont avec les cônes l’un des deux types de cellules photoréceptrices présents dans la rétine.
    La myrtille réduit les risques de glaucome, de cataracte et de la dégénérescence maculaire, cela s’explique par le fait qu’elle agit sur la composante vasculaire des yeux en les tonifiant.
    Toutes ces actions ont été prouvées par des preuves scientifiques datant des années 80.
    La myrtille est un fruit aux pouvoirs curatifs immenses pour la vision : amélioration de la vue la nuit, prévention de la DMLA, de la cataracte, du glaucome.
    La myrtille contient également des anthocyanosides (variété de (bio) flavonoïdes, qui sont des petits pigments végétaux) à vertu anti oxydante, ralentissant ainsi le vieillissement prématuré de la rétine.
    Ces substances permettent notamment une protection des artères et renforcent les vaisseaux sanguins.
    La consommation de myrtille est bienfaitrice pour la vue, amélioration de la vision nocturne, en augmentant la capacité à mieux voir dans l’obscurité, protection contre les dangers d’une exposition prolongée aux écrans d’ordinateur ou de télévision, action en faveur de la microcirculation oculaire, comme l’hamamélis, diminution de la fatigue visuelle, prévention de la dégénérescence maculaire, comme le bleuet, prévention et correction des cataractes, protection contre les glaucomes.
    Nos produits naturels sont compatibles avec des anticoagulants chimique, si vous respectez les doses indiqué sur le sachet.
    Biologiquement vôtre
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Brossard 22 avril 2021 à 01:18 in The health benefits of Artemisia annuaBiologiquement est une pépite après avoir essayé plusieurs de ces produits , je ne peux que les féliciter et les remercier .
    J’utilise l’Artemisine contre le paludisme et aujourd’hui, la Covid 19.
    Vraiment , merci pour le travail engagé et le respect que vous vouez à la nature .
    Je n’hésite pas à parler de vous autour de moi car des produits de cette qualité avec une éthique vraie , c’est un luxe .
  • Mcécile de Grenoble 21 avril 2021 à 16:23 in The benefits of cannabidiol CBD HealthHello,
    Est-ce que tous vos conseils pourraient ralentir la perte de vue pour une dame de 92ans ? Le champs visuel se rétrécissant à cause de la perte du nerf optique (ma mère a eu glaucome et cataractes...)
    Ou est-ce trop tard ? (elle a abandonné lecture et jeux de lettres car ça l'épuise)
    Est-ce que l'ensemble de vos produits sont compatibles avec les traitements anticoagulants traditionnels (que vous déconseillez fortement, mais je ne ferai pas changer toutes les habitudes de mes parents âgés !) ?
  • Biologiquement.com 21 avril 2021 à 13:30 in Les bienfaits de la capsaïcine et ses effets bénéfiques sur votre santéBonjour, en général il faut du temps pour réguler les problèmes hormonaux, car il faut aussi passer par une détox, mais 6 mois de traitement devrait suffire. Voici quelques informations complémentaires pour retrouver l'équilibre de votre système endocrinien.
    Certaines hormones lorsqu'elles sont synthétisées en excès favorisent la prise de poids et le stockage des nutriments dans l'organisme. Par exemple, c'est le cas de la ghréline. Son action antagoniste à celle de la leptine stimule la faim. En principe, son taux augmente progressivement avant le repas lorsque l'estomac est vide et diminue naturellement après la prise alimentaire. Chez les personnes en surpoids ou en cas de régime restrictif, la sécrétion de ghréline peut être profondément perturbée et induire des troubles du comportement alimentaire.
    Likewise, cortisol is a hormone that promotes hyperinsulinism and the excessive storage of sugar in fatty tissue in the form of triglycerides. Some studies show that too high cortisol levels could be directly linked to an increase in waist circumference and BMI (Body Mass Index). An increase in cortisol levels may be due to exacerbated and chronic stress.
    Finally, insulin is one of the hormones whose excessive rate is the most dangerous for the health of the organism as well as for the line. Indeed, too much insulin secretion is responsible in the long term for insulin resistance, pancreatic fatigue and the onset of type 2 diabetes. Insulin also stimulates the storage of sugar in the form of of triglycerides in adipose tissue and weight gain.
    The endocrine system is made up of glands that lack ducts and other similar structures. The endocrine system includes the ovaries, testes, thyroid, parathyroid, and adrenal glands, pituitary gland, cerebral epiphysis, pancreas, and hormone-secreting cells located in the digestive tract, kidneys, heart, and brain. placenta. The endocrine glands secrete chemicals called hormones, while other glands in the body make other substances or fluids; for example, the lacrimal glands secrete tears, the salivary glands produce saliva, and the sweat glands secrete sweat.
    The pancreas is a long, thin organ located in the upper left part of the abdomen. It is found under the stomach, between the liver and the spleen. The pancreas is part of the digestive system and the endocrine system. The pancreas makes enzymes that are released directly into the small intestine to help digest food. It also makes hormones that help digestion and control blood sugar (glucose) levels, such as insulin. Hormones are made in small groups of specialized cells called pancreatic islets. This part of the pancreas that makes hormones is called the endocrine pancreas.
    There are three ways a substance can disrupt the normal functioning of the endocrine system: The substance can mimic a natural hormone and bind to the cell receptor. The signal emitted by the interfering substance can then be stronger than that of the natural hormone or appear at the "wrong" time.
    The substance can bind to a cell receptor, which prevents the right hormone from binding to the receptor. The normal signal is not emitted and the body does not react as it should.
    The substance can interfere with or block the mechanism of production or regulation of hormones or receptors. This disturbance, or hindrance, occurs only in the presence of relatively large doses of the substance.
    When the disrupting substance stimulates or inhibits the endocrine system, the amount of hormone produced may be higher or lower than normal. In some cases, even a tiny dose of the endocrine disruptor can have a detectable effect. In addition, small amounts of various chemicals that disrupt the endocrine system can have a cumulative effect. In some cases, the by-products can have a more harmful effect than the original chemical.
    The range of substances that disrupt the endocrine system is wide and varied, and includes natural or synthetic substances. Endocrine disruptors in the environment can have consequences even at very low concentrations.
    Many plants and animals produce substances that affect the endocrine system. Although some of these substances are toxic, they can have beneficial effects in a few cases. For example, certain "endocrine disruptors" have been used in the control of births (birth control pills) and in the treatment of cancer (corticosteroids), psychiatric and other disorders. Abnormally high concentrations of natural substances, such as sex hormones or phytoestrogens (plant substances with estrogen-like effects), can be present in industrial, agricultural and municipal wastes. Exposure to these wastes can cause reactions in humans and wildlife (fish or birds).
    Endocrine disruptors are also present in synthetic chemicals used as industrial solvents, lubricants and their by-products. These substances include polychlorinated biphenyls (PCBs), polybromobiphenyls (PBBs) and dioxins. Bisphenol A (BPA) from plastics, dichlorodiphenyltrichloroethane (DDT) from pesticides, vinclozolin from fungicides, and diethylstilbestrol (DES) from pharmaceutical agents are other examples of endocrine disruptors. Certain metals, eg. ex. cadmium, mercury, arsenic, lead, manganese and zinc also disrupt the endocrine system.
    Many consumer products such as cosmetics, personal hygiene products and cleaning products (especially perfumed products) contain complex mixtures of chemicals that have properties responsible for disrupting the endocrine system.
    Les préoccupations les plus importantes et les plus documentées en matière de santé liées à l'exposition à des perturbateurs endocriniens concernent les effets sur le développement et les effets pour la reproduction. Certains des troubles qui ont été observés dans les études chez les animaux comprennent ce qui suit : oligospermie (faible quantité de spermatozoïdes), cancer des testicules et hyperplasie de la prostate chez les mâles adultes; adénocarcinome du vagin, troubles de l'ovulation, cancer du sein et fibromes utérins chez les femelles adultes. La perturbation des fonctions thyroïdiennes, l'obésité, le métabolisme osseux et le diabète sont également liés à une exposition à des perturbateurs endocriniens.
    Liste (non exhaustive) des perturbateurs endocriniens
    Il n'existe pas de liste des perturbateurs endocriniens à l'heure actuelle mais le ministère de la Santé a confié cette mission à l'Anses le 3 septembre 2019. Dans un communiqué, celui-ci annonce que dès 2020, une liste de perturbateurs endocriniens sera publiée et partagée avec les partenaires européens. Parmi les perturbateurs endocriniens dont on parle le plus :
    Alkyphénols
    BHA et BHT
    Bisphénol A (BPA)
    Cadmium
    Ignifuges bromés (PBDE)
    Mercure
    Parabènes
    Phtalates
    Plomb
    Téflon et composés perfluorés
    Triclosan
    Facteurs de contamination
    Certains perturbateurs endocriniens sont naturels alors que d'autres, présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les produits d'hygiène personnelle et les cosmétiques, sont synthétiques. Certains additifs alimentaires ou contaminants présents dans l'alimentation sont également susceptibles de perturber le système endocrinien. En septembre 2019, le premier volet d'une étude baptisée ESTEBAN servant à mesurer la présence des perturbateurs endocriniens dans l'organisme a montré que tous les Français étaient contaminés à différentes échelles. Les niveaux d'imprégnation des enfants étant plus élevés que ceux des adultes.
    Phtalates, bisphénols, parabens : nous sommes tous contaminés !
    Savon, gel douche, emballage, jouet... Des polluants dangereux cachés dans les produits du quotidien sont présents dans l'organisme de tous les Français, surtout les enfants, annonce Santé publique France. Quelles sont les pires sources d'exposition ?
    • Aliments
    Les aliments peuvent contenir des perturbateurs endocriniens. Première source : les emballages alimentaires, notamment en matière plastique. Parmi eux, les phtalates. Ils peuvent migrer dans les aliments, notamment lors d'un passage au micro-onde. Il s'agit d'une substance classée cancérigène et reprotoxique (toxique pour les organes reproducteurs ou pour la descendance). Ils ont été interdits dans les jouets et les objets de puériculture, les dispositifs médicaux et les cosmétiques.
    Autre perturbateur endocrinien dans le plastique : le BPA, pour bisphénol A, un composé intéressant de par sa grande résistance et sa durabilité. Ce dernier a largement fait parlé de lui jusqu'en janvier 2015, date de son interdiction dans les contenants alimentaires et les tickets de caisse, après avoir déjà été banni des biberons en 2011. Les études scientifiques suspectent de plus en plus de liens entre bisphénol A et cancers du sein, maladies cardiovasculaires ou encore diabète et obésité. C'est son cousin, le bisphénol S, qui lui a emboîté le pas. Pourtant, celui-ci pourrait lui aussi affecter notre santé, et notamment le développement du système nerveux.
    Certains aliments eux-mêmes contiennent un polluant industriel fabriqué dans les années 1930 et utilisé comme isolant électrique, le PCB (pour polychlorobiphényles). C'est le cas notamment des poissons et autres produits de la pêche. Ils sont en plus forte quantité chez les poissons gras comme le saumon car les PCB se logent dans les graisses. Les poissons carnivores (truite, saumon, raie, sole…) contiennent également plus de PCB car ceux-ci s'accumulent au fur et à mesure de la chaîne alimentaire. Sur terre, les PCB présents dans le sol sont absorbés par les plantes et contaminent les herbivores (vache, chèvre, volaille…). Ils se retrouvent alors dans la viande, le lait et les œufs. Pourtant, les PCB ont été interdits dans l'industrie en 1987 mais leur très grande pérennité explique leur présence encore massive, causant des stérilités, des anomalies de croissance, des malformations chez les nouveau-nés et des dérèglements de la fonction immunitaire.
    Enfin, le soja, quant à lui, contient des isoflavones, des substances phyto-oestrogènes pouvant augmenter le risque de cancer du sein.
    • Cosmétiques
    Les déodorants, vernis, lingettes jetables, crèmes à raser, gels douche, shampoings ou encore produits de coloration pour les cheveux contiennent des perturbateurs endocriniens. On compte notamment les phtalates, composés qui modifient l'équilibre des hormones thyroïdiennes, sont toxiques pour le système nerveux et entraînent des problèmes de fertilité. Mais aussi des parabènes et des alkyphénols ou encore du triclosan qui est toxique pour le foie et les voies respiratoires.
    Parabens : Utilisés pour éviter le développement de nombreux champignons et bactéries et ainsi permettre à un produit de beauté ou d'hygiène de se conserver plusieurs mois après ouverture, les parabènes ont longtemps envahi les flacons. Il a été interdit dans les produits cosmétiques pour enfants de moins de 3 ans en 2011 par la Commission Européenne. Ce perturbateur endocrinien est suspecté d'avoir un effet proche des œstrogènes, une des hormones féminines, et donc de posséder un rôle dans certains cancers hormono-dépendant comme le cancer du sein. La fameuse inscription "sans parabène" ne signifie pas qu'il n'y a pas d'autres conservateurs toxiques. Il est en effet très souvent remplacé par le phénoxyéthanol, un autre composé au caractère allergène et potentiellement cancérogène.
    Voici la liste des produits naturels pour détoxifier votre métabolisme des métaux lourds ou de toute la surcharge chimique que notre corps accumule au quotidien.
    Le Lapacho permet d'éliminer les toxines, de stimuler le Système Immunitaire, de soulager l'asthme. Il est utilisé en phytothérapie. Le lapacho contient du potassium, du calcium, du fer, du baryum, du strontium et de l’iode, mais pas de caféine. Il contient aussi un puissant antibiotique, le lapachon. Quand les organes sont surchargés, il faut se détoxifier. C’est-à-dire quand la quantité de toxines est supérieure à la capacité d’élimination. Il devient alors indispensable de se débarrasser de tous ces déchets, pour cela le lapacho et le desmodium sont excellents. D’importance fondamentale, le nettoyage de notre terrain reste une des règles de base de l’hygiène de vie, chère aux naturothérapeutes. Indispensable en cas de problème physique, la cure de désintoxication est conseillée régulièrement à tous les changements de saison, en particulier à l’automne et au printemps. 5 organes-filtres, appelés émonctoires, se répartissent l’élimination de nos déchets et toxines, en fonction de leur composition : le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau.

    Les graines de papaye bio sont utilisées pour guérir les dommages au rein pendant le processus de filtrage. En mâchant des graines ou en les prenant en gélules, les produits chimiques médicinaux importants présents dans la graine atteignent directement la circulation sanguine et augmentent l’efficacité du traitement 50 fois.
    Il éradique facilement les toxines produites pendant le métabolisme dans tout le corps et excrète les toxines par l’urine. La carpaine est un alcaloïde présent dans les graines de papaye qui détoxifie les toxines en fabriquant un chélate facilement excrété.

    Véritables vecteurs de détoxification naturelle, certaines des molécules du thé vert en gélules agissent ainsi tels des pièges à l’encontre des radicaux libres et engendrent une diminution du stress oxydatif, principal responsable du vieillissement des cellules. Un autre élément à souligner est l’effet positif des composés chimiques amers et de polyphénols du thé sur le foie. Le thé vert ainsi que la poudre de thé vert Matcha ont un puissant effet detox sur le foie. En Chine, c’est une règle domestique ancestrale que chaque maison doit avoir un bon thé amer à disposition.


    Le Café Vert va permettre l’élimination de toutes les toxines, acides, produits chimiques, pesticides, métaux lourds et polluants, qui empêchent le bon fonctionnement des organes. Le Café Vert en gélules renforce très efficacement l’action des organes digestifs et éliminatifs importants pour la détoxination. Il améliore ainsi le fonctionnement des reins, des intestins, du foie, de la vessie, et de l’estomac, pour augmenter l’élimination des principaux produits néfastes. La poudre de Café Vert en gélules renforce très efficacement l’action des organes digestifs et éliminatifs importants pour la détoxination. Il améliore ainsi le fonctionnement des reins, des intestins, du foie, de la vessie, et de l’estomac, pour augmenter l’élimination des principaux produits chimiques toxiques.

    De plus vous devez aussi consommer au quotidien de la poudre de fruit de baobab Baomix car elle aide à favoriser la synthèse du collagène et donc la santé des vaisseaux sanguins. Le fruit du baobab contribue à une circulation sanguine normale dans le corps humain en aidant à conserver l'élasticité des vaisseaux sanguins, par cette action, il contribue aussi à détoxifier le corps. Afin de restaurer la flore intestinale et l’équilibre du système immunitaire, les probiotiques de la poudre de fruit de baobab revêtent une importance extrême. Ils sont essentiels si un enfant a connu une réaction indésirable à un vaccin (comme l’eczéma, les infections de l’oreille, l’arthrite, le diabète, les maladies gastro- intestinales, etc.).

    Le pissenlit est une plante médicinale très utile pour nettoyer l'organisme, puisqu'il purgera tout en éliminant les toxines accumulées par une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes, le sédentarisme, etc. Il sera tout particulièrement bien adapté aux personnes qui souffrent d'hypertension, de la goutte, de problèmes cutanés puisque le pissenlit contient, entre autres, des vitamines A, B et C, des acides foliques (ou B9), du fer et des tanins.

    Le Desmodium est une plante sauvage et vivace originaire d’Afrique de l’Ouest. Elle est également très répandue en Amérique latine, au Pacifique et dans les zones équatoriales humides. Il s’agit d’une plante grimpante qui s’enroule autour des troncs des cacaoyers ou des palmiers à huile.

    Le Desmodium a été introduit en France dans les années 1970 par les docteurs Pierre et Anne-Marie Tubéry. Les chercheurs se sont alors penchés sur les vertus intéressantes de la feuille. Ils ont mis en évidence que le Desmodium aidait à la protection du foie et à son bon drainage. Si vous ne souffrez pas d’une maladie hépatique, il peut s’avérer tout de même judicieux de donner un coup de fouet à votre foie. En effet, le ralentissement de son fonctionnement peut se manifester par une fatigue inhabituelle, parfois associée à une diminution d’appétit ou un inconfort digestif. Le Desmodium se prête alors parfaitement à un programme de détoxification car il stimule les fonctions de drainage hépatique. Ainsi débarrassé de ces toxines, votre foie pourra se remettre sereinement au travail.

    Grâce à tous ses micronutriments, ses antioxydants, mais aussi à sa concentration en chlorophylle et en acides aminés comme la méthionine, la feuille de moringa est idéale pour détoxifier les cellules de l'organisme sans perdre en nutriments. Pour rappel, la méthionine entre dans la composition des protéines et ne peut être obtenue que par l’alimentation. « Très répandu dans le monde végétal, ce pigment a des vertus considérables sur la purification de l'organisme, poursuit notre expert. La chlorophylle, qui donne aux végétaux leur belle couleur verte, favorise ainsi la détoxification des cellules de l'organisme et fait partie intégrante des cures détox. » Le moringa est aussi très riche en micronutriments. « La poudre de feuille renferme protéines, glucides et bons acides gras, notamment des oméga-3. Elle apporte aussi des vitamines (C, E et provitamine A), de nombreux minéraux (calcium, fer, potassium), des polyphénols et des fibres. »
    Aussi les graines de Moringa ont des actions dépolluantes. Elles sont même employées pour purifier l’eau dans certaines parties de l’Afrique. Présentes dans les formules de nombreux soins antipollution ou détoxifiants, elles ont la capacité de limiter l’adhérence des microparticules polluantes, de favoriser leur élimination, et de lutter contre les radicaux libres. Les graines de moringa en gélules doivent leur action dépolluante à une protéine connue pour éliminer les bactéries. En Afrique, elles sont même employées pour purifier l'eau. Cet actif est présent dans les formules de nombreux soins anti-pollution ou détoxifiants. Avec un triple objectif : limiter l'adhérence des microparticules polluantes, favoriser leur élimination (un peu comme un purificateur d'eau) et, enfin, lutter contre les radicaux libres.

    Appelée corossol, graviola, sapotille ou encore guanabana selon les pays, une seule et même plante se cache derrière ces appellations : l’Annona muricata, de la famille des Annonaceae. Toutes les parties de l’arbre sont utilisées : feuilles, fleurs racines, graines, fruits, écorce. Très prisée, la pulpe blanche de ses gros fruits hérissés d’excroissances, au goût de litchi, est consommée sous forme de jus de fruit, de smoothie, de beignets ou de sorbet. Le fruit du corossolier (l’arbre est parfois appelé Graviola ou Guanabana) est un aliment riche en vitamines, en minéraux, en acide aminés et en alcaloïdes. Il est également plein de glucides (surtout du fructose), ce qui en fait une source nutritionnelle très appréciée par les populations locales. Sa composition peut se décomposer ainsi (source) : protéines, de la vitamine C, glucides, fibres, magnésium, du potassium, de la vitamine B1, de la vitamine B2, du Fer, du Phosphore... Avec de tels éléments, le fruit est capable d’agir sur l’organisme de différentes façons : c’est un puissant diurétique, il joue un rôle dans la réduction de la tension, il aide à stabiliser le taux de sucre dans le sang, il agit comme un aliment detox en boostant les capacités du foie, il facilite le transit et agit comme un antispasmodique.

    Hippocrate (460 av J.-C. – 377 av. J.-C.) vantait déjà à cette époque les propriétés emménagogues de l’armoise. Cette plante du féminin a donc la particularité de favoriser l’arrivée des règles, d’harmoniser le flux sanguin ainsi que d’en faciliter l’écoulement. Par ailleurs, l’armoise aide également à la détoxification du foie, calmant de ce fait les inconforts liés à cette période particulière. L'armoise annuelle est une plante fabuleuse pour un travail de détoxification en profondeur. La décoction d'artemisia annua nettoie le système hépatique, les intestins et les reins.

    Aussi, le jeûne active un mécanisme de nettoyage et de recyclage cellulaire, appelé autophagie. Il permet en quelque sorte de se débarrasser des structures cellulaires non indispensables ou en mauvais état, ou encore infectées par des virus ou autres micro-organismes, et de les réutiliser à bon escient ou pour aider le corps à éliminer les agents infectieux.
    Le jeûne consiste en un arrêt total d’alimentation, avec maintien ou non d’une consommation d'eau.
    Le jeûne est sans doute l'une des plus anciennes approches d'autoguérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Le jeûne complet consiste à s'abstenir de tout aliment (solide et liquide), à l'exception de l'eau, pendant une période plus ou moins longue dans le but de reposer, détoxiquer et régénérer l'organisme.
    Best Regards
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Mcécile de Grenoble 21 avril 2021 à 12:22 in Les bienfaits de la capsaïcine et ses effets bénéfiques sur votre santéMerci infiniment.
    Voilà qui complète et précise tout ce que j'avais glané dans vos blogs.
    Mais surtout quelle découverte que le Système Endocannabinoïde (sur lequel je viens de me documenter). Son disfonctionnement expliquerait tout ce qui m'encombre depuis toujours de la gestion des émotions, difficultés d'apprentissage et de concentration, appétit à la fragilité de toutes mes muqueuses . . .
    Je vous suis infiniment reconnaissante pour cette révélation qui m'aide à me comprendre...et je vais donc tester (à mon corps défendant !!!) votre cannabidiol !!!
    Pour la posologie, j'ai compris le mode de calcul. Mais combien de temps, rééquilibrer mon système endocrinien svp ? 1an, 5ans ou à vie avec pause d'1mois tous les 3mois ???
    Cordialement.
  • Biologiquement.com 20 avril 2021 à 01:27 in The health benefits of Graviola SoursopHello,
    Merci pour votre message, une candidose est une infection fongique causée par des levures du genre Candida. Le terme peut désigner tout une gamme de manifestations pathologiques ayant pour facteurs ces champignons levuriformes.
    Se débarrasser du candida est difficile, les produits chimiques utilisés pour conserver les aliments transformés, avec des arômes alimentaires artificiels tuent les bonnes bactéries dans l’intestin. En outre, l’aspirine, l’acétaminophène (aspirine) et l’ibuprofène provoquent une inflammation de la muqueuse intestinale provoquant des maladies de l’intestin qui peuvent déclencher le syndrome de l’intestin qui fuit. Afin d’éliminer le candida, il faut inhiber sa capacité à se multiplier en coupant son approvisionnement alimentaire et en ajoutant des bactéries amicales.
    Les aliments transformés et raffinés créent l’environnement acide que le candida et d’autres maladies ont besoin pour survivre (telles les cellules cancéreuses). Éliminer les aliments riches en gluten, sucre et le sirop de maïs à haute teneur en fructose. Bien que le traitement de la candidose, limite votre consommation d’alcool, vinaigre, pain, aliments riches en sucre, les arachides, les champignons, lait et fromage. Les noix, les graines, les poissons sauvages et d’autres aliments frais de la mer (Naturel) sont tous utiles pour lutter contre le candida, avec l’ail. La cannelle, le gingembre, le poivre long intensifient la sécrétion d’enzymes digestives et peuvent être ajoutés quotidiennement à vos plats. Le passage à un mode de vie sain, si oui ou non vous avez le candida, ne peut que conduire à un corps sain avec l’avantage supplémentaire de la lutte contre toute future infection à levures.
    L’ail est un antibiotique naturel, anti-fongique puissant tandis que le curcuma, est un traitement efficace contre le candida, selon le Journal of Antimicrobial Chemotherapy.
    Les tests effectués au Département de Microbiologie au Centro de Engenharias au Brésil ont montré que le curcuma était un anti-fongique plus puissant que la fluconazole, un médicament couramment prescrit, vous pouvez prendre 4 gélules de curcuma par jours pour traiter une candidose.
    Le lapacho en gélules à de nombreuses propriétés, contre la candidose, certains parasites intestinaux, pour soutenir le système immunitaire, et bien d’autres choses. L'écorce interne de lapacho est utilisée traditionnellement avec succès pour traiter les infections gastro-intestinales et les infections à levure tels que que la candidose.
    Le Lapacho ou Pau d’Arco (bois d’arc) est un arbre que l’on retrouve dans les immenses forêt d’Amérique du Sud. C’est le seul arbre connu de cette région qui est complètement immunisé contre les infections provenant des champignons, c’est cette particularité qui a sans doute amené les populations locales à l’utiliser avec succès pour toutes les infections fongiques, ce qui convient particulièrement au traitement du Candida Albicans, mais aussi à ceux d’origine parasitaires, bactériennes et virales.
    Dans les années 1960, le National Cancer Institute des États-Unis a lancé un vaste projet d’identification et d’isolation de composés anticancer dans les plantes. C’est dans le cadre de ces travaux que des chercheurs ont isolé le lapachol, un des ingrédients actifs du pau d’arco.
    C’est lors d’essais in vitro, que les chercheurs ont observé que cet extrait fluide tiré de l’écorce interne du pau d’arco, qu’est le Lapachol présentait des propriétés antifongiques, antibactériennes et antiparasitaires.
    Le pau d’arco est aussi connu sous le nom de taheebo, il contient des combinaisons et des concentrations particulièrement intéressantes de certains sels minéraux et oligo-éléments comme le calcium, le fer, le magnésium, le phosphore, le zinc, le chrome, le silicium, le manganèse, le molybdène, le cuivre, le potassium, le sodium, le cobalt, le bore, l’argent, l’or, le strontium, le baryum, le nickel et d’autres. Au vu des carences dont nous souffrons aujourd’hui, il est aussi une réponse complémentaire à ces problèmes.
    Il est aussi possible de prendre le lapacho sous forme de capsules, la dose conseillée est d’une à six gélules de 325 mg par jour avec beaucoup d’eau.
    Enfin les probiotiques et les prébiotiques aident à rééquilibrer la flore intestinale, la pulpe de baobab Baomix est efficace pour prendre soin de votre flore intestinale.
    La poudre de baobab Baomix est une source de vitalité qui participe à la remise en forme de l’organisme et au tonus, mais elle rééquilibre aussi la flore intestinale grâce à ces probiotiques, c’est une autre arme formidable dans l’arsenal anti-Candida (prendre une cuillère à café par jour).
    La feuille de moringa bio en poudre ou en gélules peut aussi vous aider à régler cela, c’est aussi un aliment probiotique (prendre deux gélules par jour).
    Il est conseillé de faire une cure 2 mois avec ses produits naturels, de faire une pause thérapeutique pendant 10 jours et de reprendre si besoin.

    Il n'y a pas de contre-indication à la prise d'anticoagulant chimique avec la prise de Desmodium au d'huile de nigelle, cependant voici plus d'informations sur les anticoagulants, idéalement il faudrait prendre des produits naturels, car la chimie aggrave quotidiennement son état physique.

    les anticoagulants chimiques seraient inutiles et inefficaces!!
    En plus de rappeler les liaisons dangereuses entre certains médecins et l’industrie pharmaceutique, les médecins pointés du doigt les nouveaux anticoagulants oraux (les NACO, dont Pradaxa®, Pravastatine famille des statines, Xarelto® et Eliquis®) et les antiagrégants plaquettaires (AAP). Les premiers sont des médicaments utilisés dans le traitement des phlébites et embolies pulmonaires, ainsi que dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) dans certaines pathologies, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm). Mais celle-ci précise que les nouveaux anticoagulants oraux, « peuvent, comme les autres anticoagulants, être à l’origine de complications hémorragiques parfois graves. » Cependant, ils font l’objet d’un suivi renforcé afin de mesurer le risque, qui ne semble pas pour l’instant supérieur à celui des anticoagulants de la génération précédente (antivitamines K, ou AVK). Mais pour le Pr Even, les résultats des essais cliniques menés sur les NACO ne sont pas fiables, car menés « sur des malades idéaux, sélectionnés, et non représentatifs de la population générale. » Sauf qu’en réalité, cette méthode est la base de tous les essais cliniques donnant lieu à une autorisation de mise sur le marché, pour éviter les biais. Qu’à cela ne tienne, dans son livre, le Pr Even recommande de « systématiquement diviser par deux les résultats positifs et multiplier par deux les effets secondaires. »
    Voici quelques plantes qui pourraient remplacer les anticoagulants chimiques.
    Certaines plantes possèdent un effet anti-agrégant plaquettaire :

    Les gingkolides du Gingko biloba bio et en particulier le gingkolide B sont des inhibiteurs du PAF ( platelet activating factor) , un médiateur impliqué dans l’agrégation des plaquettes , la thrombo-formation et dans la réaction inflammatoire . Cet effet antagoniste du PAF associé aux propriétés antioxydantes des flavonoïdes pourrait expliquer les effets bénéfiques des extraits de Ginkgo biloba bio utilisés dans le traitement préventif et curatif des symptômes du déficit intellectuel pathologique et dans le traitement de la claudication intermittente des artériopathies chroniques des membres inférieurs.

    Certaines plantes possèdent des propriétés fibrinolytiques :
    C’est le cas de l’ail et surtout de l’ananas (Ananas comosus) dont les fruits mûrs et surtout les tiges contiennent des enzymes protéolytiques appelés bromélaïnes ou bromélases qui sont connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires et anti-oedémateuses. L’activité fibrinolytique de la bromélase s’exerce sans doute par l’intermédiaire de facteurs qui hydrolysent la fibrine tels que l’activation du plasminogène en plasmine.
    La Bromelaïne peut se combiner avec d’autres plantes ou suppléments à action antiplaquettaire ou anticoagulant, mais à l’inverse les produits laitiers contrarient son effet.
    Les fucoïdanes sont des polysaccharides sulfatés que l’on trouve dans plusieurs espèces d‘algues brunes comme le wakamé. Des travaux de recherche ont démontré que ces constituants avaient des propriétés favorables sur le fonctionnement du système immunitaire et sur la communication cellulaire. Ils auraient également des propriétés fibrinolytiques intéressantes dans la prévention de la formation d’un thrombus. D’autres travaux ont révélé que les polysaccharides sulfatés de l’algue Wakamé evanescens posséderaient une activité anticoagulante similaire à celle de l’héparine par une action directe sur la thrombine.

    Le curcuma est une épice qui donne aux plats de curry une couleur jaune, et il a longtemps été utilisé comme médicament populaire. Selon de nombreuses études américaines, le principal ingrédient curatif, la curcumine, fonctionne sur les plaquettes pour empêcher la formation de caillots.
    On peut affirmer que les plantes médicinales couramment utilisées n’ont pas intrinsèquement des propriétés anticoagulantes mais que certaines possèdent plutôt des propriétés anti-agrégantes plaquettaires et fibrinolytiques .
    Pour avoir des études récentes concernant le remplacement des anticoagulants chimiques par des anticoagulants naturels, nous vous conseillons de chercher sur Google Scholar.
    Comme souvent les études sont en anglais, et payantes, malheureusement en Europe très peu de laboratoires sont décidé à dépenser de l'argent pour étudier les produits naturels qui au final ne leur rapporte que très peu, voir rien, comparé à la chimie moderne.
    Les produits naturels cité plus haut sont disponibles à la vente sur la boutique du laboratoire biologiquement.com
    Au plaisir de vous servir
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • Biologiquement.com 20 avril 2021 à 01:24 in Les bienfaits de la capsaïcine et ses effets bénéfiques sur votre santéBonjour, vous pouvez tout à fait consommer les gélules de capsaïcine sans avoir peur de brûlures d'estomac pour le problème d'hémorroïdes, mais il faut avant tout régler votre problème d'irritation du tube digestif et du colon.
    Renforcer les tissus de vos muqueuse est indispensable pour pouvoir profiter pleinement des avantages sur la santé de la capsaïcine.
    Voici quelques conseils pour renforcer les tissus de votre tube digestif et de votre colon.
    Pour le traitement naturel de votre côlon irritable ou intestin irritable nous vous conseillons donc de consommer quotidiennement de la poudre de fruit de baobab Baomix bio.
    Ce qui est très intéressant dans la poudre de fruit de baobab, c'est la teneur en fibres de ce fruit (4g pour 10g de poudre) et notamment en fructo-oligosaccharides (FOS). Ce sont des fibres prébiotiques, c'est-à-dire qu'elles vont nourrir notre microbiote intestinal et participer notamment à la régulation du transit et à réduire l'inflammation du côlon. Or, notre alimentation occidentale manque de ce type de fibres. Pour les personnes souffrant d'un syndrome du côlon irritable, c’est donc une aide précieuse. La prise quotidienne est généralement préconisée à 10 grammes par jour (deux cuillères à café), dans un verre.
    Si l’on tient compte des granulations appelées microzymas par A. Béchamp qui sont capables en fonction du terrain de s’associer pour former nos cellules ou des bactéries et autres micro-organismes connus.
    Nous en sommes entièrement constitués. Et comme pour le microbiote connu (en particulier), c’est le milieu ou le terrain qui favorise un fonctionnement sain ou pathologique.
    Le microbiote représente l’ensemble des micro-organismes – bactéries, virus, parasites, champignons non pathogènes, dits commensaux – qui vivent dans un environnement spécifique. Dans l’organisme, il existe différents microbiotes, au niveau de la peau, de la bouche, du vagin… Le microbiote intestinal est le plus important d’entre eux, avec plus de 100.000 milliards de micro-organismes : 10 fois plus que le nombre de cellules qui constituent notre corps, pour un poids de 2 kilos !
    La feuille de moringa bio en poudre ou en gélules peut aussi vous aider à régler cela, c’est aussi un aliment probiotique.
    Enfin pour la colopathie fonctionnelle, le système immunitaire est souvent remis en cause. Et la feuille de graviola corossol Annona muricata contribue à renforcer votre système immunitaire.
    Tous ces produits sont tout à fait compatibles et peuvent être consommés en même temps, ils sont très complémentaires et vous aideront à guérir rapidement.

    L’Aloe Vera en usage interne, est l’un des meilleurs remèdes à la constipation chronique. Elle améliore la digestion, lutte contre les brûlures gastriques, l’acidité de l’estomac, améliore le fonctionnement du foie, de la vésicule biliaire et de la rate. Son action est également très puissante pour cicatriser les intestins et le côlon, et elle fait partie des meilleurs remèdes naturels pour diminuer les inflammations intestinales comme le Syndrome de l’intestin irritable, le Syndrome de l’intestin perméable et la maladie de Crohn. Quand elle est prise de manière régulière, l’Aloe Vera soutient très efficacement la digestion et la cicatrisation de tout le tube digestif, c’est une plante majeure pour lutter contre les inflammations en tout genre dans l’organisme, autant en usage interne pour les organes digestifs, qu’en usage externe sur la peau et les muqueuses.
    La capsaïcine a aussi un effet protecteur sur la paroi de l’estomac. Il faut toutefois dans votre cas en consommer une quantité raisonnable, une gélule par jour est suffisante pour profiter des ces propriétés thérapeutique, sans pour autant accentuer votre pathologie.

    Le système endocannabinoïde revêt une importance fondamentale dans les fonctions régulatrices du processus digestif, dont l’appétit, la salivation, la faim et la satiété. On retrouve une grande concentration de récepteurs cannabinoïdes à la grandeur du système digestif, ainsi que dans les régions cérébrales directement liées à l’axe cerveau-intestin.
    Le système endocannabinoïde finement équilibré du tractus gastro-intestinal (terme scientifique qui désigne le tube digestif) de certaines personnes réagit très bien à l’apport extérieur de cannabinoïdes. C’est le cas, notamment, chez les personnes souffrant de certains troubles gastro-intestinaux comme la maladie de Crohn, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), le syndrome de l’intestin irritable (SII), colopathie.
    Plusieurs études ont démontré que le cannabis peut être bénéfique dans le traitement des MICI, du SII, de la fibromyalgie, de la maladie de Crohn, et d’anorexie et de cachexie (perte d’appétit et atrophie musculaire) liées au cancer. Les trois premières affections pourraient même résulter d’une déficience endocannabinoïde clinique, laquelle survient à la suite de problèmes de développement in utero ou au cours de la petite enfance. Les individus qui en souffrent ne produisent pas suffisamment de cannabinoïdes ou de récepteurs cannabinoïdes. Ces maladies semblent être favorisées par des mécanismes spinaux, périphériques et gastro-intestinaux, et la recherche suggère que les cannabinoïdes peuvent bloquer de tels mécanismes.
    De manière générale, l’action des cannabinoïdes peut réduire l’inflammation et la maladie inflammatoire de l’intestin. Elle cause aussi un ralentissement de la motilité intestinale (vitesse à laquelle la matière transite à travers l’intestin) et à une diminution de la sécrétion de fluides causée par l’inflammation, ce qui apaise la nausée et prévient les vomissements et diarrhées.
    Contre les hémorroïdes un traitement naturel, le desmodium bio en gélules
    Saviez-vous que les veines de l’anus se drainent vers le cœur en traversant le foie ? Le foie (maître organe du printemps) est impliqué dans toute la gestion de la masse sanguine et doit être parfaitement fonctionnel afin d’éviter les mécanismes de stase veineuse. Une augmentation du volume hépatique comprime la veine cave et crée un reflux qui favorise l’apparition des hémorroïdes (et des varices). Une détoxication hépatique s’impose donc, d’autant que le foie est chargé de dégrader les hormones en excès (stérilet avec hormones, pilule contraceptive…).
    Pour le nettoyage du foie je vous conseille le desmodium en gélules et le curcuma en gélules.

    La fleur d'hibiscus : Les fleurs d'hibiscus ont une haute teneur en flavonoïdes, connus pour leurs vertus bienfaisantes sur les veines. Mais ce n’est pas tout. Grâce à leurs propriétés astringentes, anti-inflammatoires, antioxydantes et homéostatiques, les fleurs d'hibiscus bio sont un traitement très efficace contre les varices. Les fleurs d'hibiscus bio sont traditionnellement utilisées contre l’insuffisance veineuse, les jambes lourdes, les altérations de la paroi veineuse, varices et hémorroïdes.

    Le ginkgo est souvent utilisé pour soigner les hémorroïdes. Les études montrent qu'il est efficace pour calmer les symptômes des crises.

    Son nom latin est vaccinium myrtillus (de la famille des éricacées). Ses noms communs sont: airelle myrtille, gueule noire, mauret, mouret, brimbelle, raisin des bois, bleuet, myrtillier et arbrêtier. En anglais cette plante s’appelle blaeberry, whortleberry, (ground) hurts, whinberry, winberry, windberry, wimberry, myrtle blueberry et fraughan.
    Contre la sensation d‘inconfort circulatoire, et la sensation de jambes lourdes, faites une cure de fruits rouges, de framboise, cassis, groseille, mûre et surtout de myrtille. Les composants protecteurs de la myrtille sont les vitamines C, A, et B, et surtout des anthocyanosides. Dotés de propriétés vasculoprotectrices, ces composants ont une action positive, car ils améliorent la sensibilité de la rétine et contribuent à soulager les troubles circulatoires : varices, fragilité capillaire, hémorroïdes… L’utilisation de la myrtille a été date de plusieurs siècles, et jusqu’à présent, les extraits de fruits sont en prévalence utilisés en Europe pour traiter différentes affections comme les d’hémorroïdes.
    La baie de myrtille est utilisée pour soigner la diarrhée et l’indigestion. En raison de sa teneur généreuse en tanin, elle sert comme astringent qui guérit efficacement l’inflammation des muqueuses, ce qui est l’une des causes des hémorroïdes. Les tanins, même en d’autres dérivés de plantes, ont été connus utiles pour le traitement des hémorroïdes. Les baies de myrte peuvent être prisent par voie orale ou même l’application topique de l’inflammation des muqueuses.
    La racine de pissenlit (Taraxacum officinale) est très utile dans les cas d'hémorroïdes avec constipation. Selon la médecine naturelle, si vous souffrez d’hémorroïdes, c’est que votre foie est congestionné à cause d’une consommation excessive de nourriture, qui agit comme un déclencheur de ce trouble.
    Le pissenlit, une plante extrêmement dépurative, peut vous aider à éliminer les toxines qui se sont accumulées dans votre foie et dans vos reins.
    Enfin en local vous pourriez utiliser l'huile de baobab pour vous soulager instantanément des brûlures dues au frottement, et continuer les applications quotidiennement pendant votre traitement naturel. Pour faciliter votre transit, et aller à la selle beaucoup plus facilement vous devriez prendre des baies de goji en fruits secs, une petite poignée par jour va suffire.
    Best Regards
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Mcécile de Grenoble 19 avril 2021 à 18:53 in Les bienfaits de la capsaïcine et ses effets bénéfiques sur votre santéBonjour,
    Concernant la capsaïne : souffrant d'hémorroïdes et fissures annales, j'ai coutume de dire que j'aime le piment (j'ai baroudé en Afrique) mais que c'est le piment qui ne m'aime pas !!! En effet, l'ingestion de piment (à dose modérée) provoque des crises très douloureuses.
    Alors suis-je en mesure de supporter sans pb la Capsaïne qui m'intéresse pour le cancer, perte de poids, remontées acides qui entraînent pb de voix, arthrose... ???
    Bien cordialement.
  • Marie-Cécile de Grenoble 19 avril 2021 à 17:48 in The health benefits of Graviola SoursopHello,
    Je découvre et sillonne votre site ! Mon père âgé de 92 ans subira peut-être une ablation de la vésicule en juin 2021 (selon avis de l'anesthésiste). Il a subi 2 crises aigües en 15 mois, il est question d'une vésicule pleine de "boue" et de crises futures à répétition. Porteur de stens, il est sous anticoagulant avec contrôle hebdomadaire de l'INR. L'huile de graines de Nigelle est-elle compatible avec ses anticoagulants ?
    Faudrait-il aussi envisager une prise Desmodium (il ne se plaint pas du foie) avec le même questionnement concernant la compatibilité avec les anticoagulants ?
    Sinon je suis assez séduite par cette huile miraculeuse car il souffre aussi d'un terrain arthritique très douloureux et d'une candidose buccale (voire digestive !) sur lesquels la nigelle semble efficace.
    Merci pour votre aide et vos précieux conseils.
  • Biologiquement.com 19 avril 2021 à 11:11 in The benefits of cannabidiol CBD HealthBonjour, il n'y a pas de contre-indication ou de danger associé ce médicament avec des produits naturels, à part avec le millepertuis.
    Le danger réel c'est de consommer régulièrement ce genre de médicament issue de l'industrie chimique, et qui dérègle complètement votre système hormonal, il est beaucoup plus intéressant de prendre des produits naturels pour renforcer les glandes qui sécrète les hormones qui vous font défaut.
    Voici une liste des effets secondaires du lamictal, et c'est pour cela que nous ne pouvons pas vous conseiller de consommer ce genre de produit, qui ne font qu'aggraver la pathologie.
    Ce médicament peut provoquer des éruptions cutanées parfois graves. Ces éruptions sont plus fréquentes en cas de posologie initiale trop élevée ou d'augmentation trop rapide des doses. L'association (fréquente) de ce médicament à d'autres antiépileptiques peut augmenter sa concentration dans le sang et constitue un facteur de risque supplémentaire. Il est indispensable de respecter scrupuleusement la posologie prescrite.
    Si malgré ces précautions, une éruption cutanée survient sans cause évidente (varicelle, moustiques, orties...), consultez immédiatement un médecin. De même, la survenue d'une conjonctivite, d'un gonflement du visage ou d'une fièvre inexpliquée peut nécessiter un avis médical rapide.
    Une augmentation du risque de dépression et de comportement suicidaire a été observée chez les patients traités par antiépileptiques. Les causes de cette augmentation ne sont pas connues et le risque ne peut être exclu avec ce médicament. La survenue d'idées morbides ou de signes de dépression (changement d'humeur, détachement affectif, difficultés de concentration...) doit être rapidement signalée à votre médecin. La vigilance de l'entourage s'impose.
    Des précautions sont nécessaires chez les personnes souffrant d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique ou ayant présenté une éruption de boutons lors de la prise d'un autre antiépileptique.
    La conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont contre-indiquées chez les épileptiques lorsque les crises persistent malgré un traitement préventif. Par ailleurs, ce médicament peut être à l'origine de vertiges ou de troubles visuels.
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Biologiquement.com 19 avril 2021 à 11:03 in Les bienfaits de la racine de Pissenlit sur votre santéBonjour, nous avons déjà répondu à cette question sur cette page, voici le lien vers le commentaire:
    https://www.biologiquement.com/racine-pissenlit-bio/#comment-756464
    Au plaisir de vous servir
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • Klissing sandy 19 avril 2021 à 10:16 in Les bienfaits de la racine de Pissenlit sur votre santéBonjour, ma maman a enfin (au bout de 6 ans de chimio par vraimt efficace) accepté de suivre un traitement naturel en parallèle de sa chimio. Je lui fais prendre amandes amère en gellule, pissenlit et huile de nigelle. Tout 2 en gelules egalement.
    Je pouvais vous me donner une posologie efficace svp.
    Cancer de l uterus, ablasion de ce dernier il y a 5 ans, mais actuellemt nodules grossissants dispersés dans le peritoine et quelques petits dans les poumons.
    Merci a vous.
  • MICHELLE PILLOIX 18 avril 2021 à 17:45 in The benefits of cannabidiol CBD Healthpeut-on prendre la la fois des gélules de CBD et 150 g de lacmital le matin sans danger et si oui combien
    merci beaucoup
    michelle pilloix
  • Biologiquement.com 15 avril 2021 à 11:22 in The health benefits of Artemisia annuaHello,
    Merci pour votre message, pour les animaux domestiques, tel que le chat le chien ou même les chevaux, le plus efficace pour éviter la prolifération, ou pour la guérison naturel du cancer, des tumeurs, c’est prise quotidienne de poudre de feuilles de Graviola corossol et les gélules de racines de pissenlit.
    C’est avec cet anti cancer naturel que nous avons le plus de retour positif sur les animaux, les résultats ne tardent souvent pas à réjouir son maître, les animaux sont aussi réceptif à ce genre de traitements naturels que les êtres humains.
    Si vous acheter des gélules, ouvrez-la et saupoudrez la nourriture de votre chien avec, ou adopter la même méthode que décrite ci-dessus.
    Le plus facile est aussi de lui administré dans le fond de la gorge ou dans la pâtée de la poudre de feuille (en gélules si vous voulez), pour une rémission plus rapide.
    Vous pouvez aussi mettre la gélule dans un petit bout de saucisse de Strasbourg, en général les toutous adorent ça.
    Les gélules sont tout aussi efficace que la décoction de feuilles ou de poudre, mais cette boisson est effectivement plus difficile allume administré.
    Pour les dosages fiez vous à ce qui est inscrit sur les sachets et divisez par le poids de votre animal, à savoir que les quantités conseillées sont pour des personnes de 60kg.
    Enfin nous vous conseillons d’associer la feuille de Graviola à la poudre de fruit de baobab Baomix, c’est un produit qui va renforcer le métabolisme dans son ensemble rééquilibrer tous ses organes. Baomix va aussi redonner de la vitalité à l’animal et améliorer grandement les fonctions de son système immunitaire. Un système immunitaire renforcé est l’arme la plus efficace contre le cancer.
    au plaisir de vous servir
    l’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Carol 13 avril 2021 à 11:30 in The health benefits of Artemisia annuaHello,
    J'aurais besoin de conseils. Mes chiens ont chacun un cancer, un a une tumeur dans le nez, l'autre a un lymphome de haut grade. Est ce que je peux leur donner de l'artemisia annua ? Peut être avec autre chose ? À quelle dose par jour et pendant combien de temps ? Merci d'avance pour votre réponse 🙂
  • Biologiquement.com 12 avril 2021 à 07:32 in Les bienfaits de la berberine sur la santéBonjour Philippe,
    vingt-deux alcaloïdes ont été signalés à ce jour sur les racines, les feuilles de la tige et les fruits de la Berberis vulgaris , qui ont une importance médicinale. Une analyse phytochimique préliminaire a montré la présence de glucides, de glycosides, d'alcaloïdes, de protéines, d'acides aminés, de saponine, de tanins et de flavonoïdes. L'un des principaux alcaloïdes de l'isoquinoline est la berbérine.
    Le type d'extraction utilisé est l'extraction à l'aide de l'eau et de l'alcool. Le mélange de la poudre avec ce solvant permet aux principes actifs d'être séparés des fibres de la plante.
    Toute la plante, la tige, l'écorce de racine, et les fruits de Berberis vulgaris sont utilisés pour extraire les alcaloïdes tels que la berbérine, les racines sont les plus riches en berbérine par rapport aux autres parties de la plante avec 1.424%.
    Une fois extraite, elle est concentrée à 100% de berbérine. On est donc ici en présence du principe actif pur.
    L'extrait ne contient aucun excipient (sans stéarate de magnésium), naturellement sans gluten, sans caséine ni lactose, sans levure, sans maïs, sans soja, sans dioxyde de titane, sans OGM, sans nanoparticules, c'est un supplément nutritionnel garanti non irradié.
    Au plaisir de vous servir
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • philippe.lafontaine1 11 avril 2021 à 17:26 in Les bienfaits de la berberine sur la santéBonsoir,
    Pourriez-vous m'indiquer quelle partie de la plante (racine, fruit,..) est utilisée dans la composition de la gelule de Berberis vulgaris de biologiquement ? En vous remerciant, Philippe
  • cathdelafontaine60 9 avril 2021 à 19:18 in Les bienfaits des amandes amères d’abricot sur votre santéA la lecture des sujets exposés, je suis vraiment touchée de vos réponses qui me parlent complètement. J'ai personnellement expérimentée les préconisations pour le cancer du sein et la maladie de Lyme. Merci à l'Equipe de Biologiquement.com, votre amabilité et vos explications sont claires et font du bien.
  • Biologiquement.com 2 avril 2021 à 12:48 in Artemisia Annua annual mugwort against the COVID-19 coronavirusBonjour, effectivement si vous deviez choisir il faudrait prendre la teinture-mère c'est un produit plus concentré. Vous pouvez l'utiliser si vous êtes face à la maladie, mais aussi pour la prévention et vous protéger toute l'année des maladies virales.
    Au plaisir de vous servir
    The laboratory team biologiquement.com
  • Vogt 2 avril 2021 à 12:29 in Artemisia Annua annual mugwort against the COVID-19 coronavirusMerci pour votre réponse !
    Peut-on utiliser uniquement la teinture mère sans la tisane ?
  • Biologiquement.com 2 avril 2021 à 11:23 in Artemisia Annua annual mugwort against the COVID-19 coronavirusBonjour, si la personne est face à la maladie, pour limiter la surcharge virale (covid…), il faudra prendre la tisane d'armoise en complément, une à deux tasses par jour, mais le traitement de fond doit être fait avec de la teinture mère d'armoise annuelle, 15 à 20 gouttes par jour, la moitié quand c'est pour de la prévention par la suite, ou le reste de la famille. Il faut aussi complimenter pour renforcer le système immunitaire avec de la poudre de fruit de baobab, une bonne cuillère à café par jour (poudre très agréable à boire et plus économique, 250g par mois), et de la feuille de Moringa, 3 gélules par jour, ou une petite cuillère à café pour les gens pour qui le goût amer de la poudre ne dérange pas (100g de poudre par mois).
    Best Regards
    L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • Vogt 2 avril 2021 à 11:19 in Artemisia Annua annual mugwort against the COVID-19 coronavirusHello,

    Quelle forme et quel dosage de Artemisia Annua me conseillez-vous en traitement curatif du covid ?
    Je n'ai pas de symptômes respiratoires mais une grosse fatigue qui persiste.

    Merci d'avance pour votre réponse,

    Elodie
  • Biologiquement.com 2 avril 2021 à 10:34 in The therapeutic benefits of 100% natural LapachoLa polyarthrite rhumatoïde, ou encore polyarthrite rhumatoïde chronique évolutive, est une maladie inflammatoire qui s’aggrave progressivement. L’inflammation atteint peu à peu la membrane synoviale située à l’intérieur des articulations et qui assure le glissement des surfaces articulaires. Déclenchant douleurs et destruction des os, déchirures des tendons, elle atteint plus souvent les femmes de trente ans et plus, on lui attribue une origine immunitaire en médecine occidentale, d’où l’importance d’une bonne alimentation.
    De nombreuses personnes souffrant de douleurs articulaires évitent de bouger par crainte d’aggraver les problèmes.
    Cependant, l’exercice physique pratiqué correctement a exactement l’effet inverse.
    Non seulement cela permet de renforcer les articulations, mais l’exercice physique est aussi capital pour conserver votre poids optimal.
    Le surpoids a des effets catastrophiques sur l’arthrose. La pression supplémentaire sur le cartilage aggrave l’inflammation.
    On a coutume de considérer que chaque kilo que vous perdez réduit de 4 kilos la pression sur vos genoux, et de 6 kilos sur vos hanches.
    Il est très important de s’échauffer avant de bouger. Faire des mouvements doux comme hausser les épaules, tourner la tête, faire des cercles avec les bras, se pencher doucement en avant et sur les côtés, permet de se mettre tranquillement en route. Répétez chaque mouvement 3 à 5 fois.
    Les exercices de stretching, où vous faites des étirements de tous vos membres, sont particulièrement adaptés contre les douleurs articulaires.

    Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.
    Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent par des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.
    Le (nouveau) gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.
    Il est conseillé pour cette pathologie, de consommer régulièrement du ginkgo biloba en gélule, de la poudre de baobab bio Baomix et de la feuilles de moringa bio et de l’artemisia annua.
    La bromélaïne possède non seulement des vertus anti-inflammatoires avérées, mais elle est aussi réputée pour son effet anti-douleur. Son pouvoir analgésique permet de soulager différentes affections inflammatoires : raideurs et douleurs articulaires : arthrose, arthrite, tendinite, polyarthrite rhumatoïde, rhumatismes, règles douloureuses, inflammations des voies respiratoires et urinaires : asthme, rhinite, rhume, sinusite, prostatite, œdèmes post-opératoires ou consécutifs à une blessure accidentelle, maladies digestives : colite, maladie de Crohn, certains ulcères.
    L’usage de bromélaïne après une opération chirurgicale est devenu aussi courant. Cette molécule active de l’ananas est efficace pour réduire les enflures et soulager les douleurs. Il s’avère même qu’elle accélère le temps de guérison des plaies.
    Le CBD (cannabidiol) est un composant du chanvre (Cannabis sativa) appartenant au groupe des cannabinoïdes. On attribue au CBD des vertus thérapeutiques permettant de soulager les inflammations et les douleurs inflammatoires.
    Pour les problèmes de stress, voici le lien d'une réponse que nous avions déjà donnée :
    https://www.biologiquement.com/cbd-huile-cannabis-capsule-gelule-chanvre-cannabidiol/#comment-865204
    Biologiquement vôtre
  • victoireyp.1956 2 avril 2021 à 09:20 in The therapeutic benefits of 100% natural LapachoHello,
    Mon mari souffre depuis fin 2012 d'une pseudo polyathrique rhizomélique, malgré la cortizone 5mg /jour souffre de douleurs +++. Les résultats de labo sont excellents. IL souffre également d'anxiété. Que conseillez-vous ?
    Merci d'avance. Bien à vous.
  • Biologiquement.com 2 avril 2021 à 02:27 in The health benefits of organic Baobab fruitHello,
    Aujourd’hui, on peut trouver différents traitements sur le marché. Certes, ils permettent de réduire les symptômes liés à l’hypertrophie mais à quel prix ? On trouve parmi leurs conséquences la perte de virilité, les éjaculations vers la vessie qu’on appelle les éjaculations rétrogrades ainsi que la diminution du volume du sperme.

    Depuis de nombreuses années, les plantes médicinales ont démontré leur efficacité dans différents domaines, dont celui de l’inflammation. Plusieurs études scientifiques internationales ont prouvé l’efficacité, la fiabilité et l’innocuité de certaines plantes médicinales.

    Chez Biologiquement, nos naturopathes s’appuient sur leur connaissances et bien évidemment sur de très nombreuses publications scientifiques internationales et études randomisées en double aveugle afin de sélectionner nos différents produits.

    Les propriétés anti-inflammatoire et anti-oxydantes de la curcumine sont à présent mondialement reconnues. La curcumine a fait l’objet de plusieurs milliers d’études qui démontrent clairement et de façon indubitable son action anti-inflammatoire. Le curcuma bio est donc parfaitement adapté et apporte une aide précieuse dans le retour à l’équilibre de la prostate. Grâce à sa haute concentration en curcumine naturelle (principe actif du curcuma) associée au à la maca et à la poudre de fruit de baobab bio.

    En effet même pour les animaux, la maca bio en poudre possède un rétrécisseur de prostate bien connu, appelées glucosinolates, qui protège contre le cancer de la prostate.
    Des études sur des souris ont démontré que la maca bio a de réels effets dans la réduction de la taille de la prostate dans l’hyperplasie bénigne de la prostate.
    Enfin, une alimentation à base végétarienne, avec quelques poissons riches en Oméga 3 tels que le maquereau, la sardine, le thon et le saumon, divise par deux les risques de cancer de la prostate et des autres troubles prostatiques.
    Vous devez associer ce traitement à la poudre de fruit de baobab pour renforcer le métabolisme, le système immunitaire, et pour renforcer les tissus de votre prostate et de la vessie.
    Au plaisir de vous servir
    L’équipe du laboratoire Biologiquement

Logo facture Biologiquement

The Biologiquement.com laboratory specializes in the promotion and distribution of natural health products.
A range of products rich in powerful natural anti-cancer antioxidants to regain or maintain vitality, recommended for children in the growth phase, students, athletes and seniors.
All these products are from fair trade.

Phytotherapy: Treatment or prevention of diseases by the use of plants.
Phytotherapy is part of alternative medicine, or alternative medicine. In most countries, particularly in the West, only laboratories have the right to practice herbal medicine in the form of consultation, and only pharmacists and herbalists are authorized to give advice at the time of purchase.

Herbalism is the most classic and oldest method of herbal medicine. After having fallen into disuse, it is nowadays taken into consideration. Herbalism uses the fresh or dried plant; it uses either the whole plant or a part of it (bark, flower, fruit, root). The preparation is based on simple methods, most often water-based: decoction, infusion, maceration. These preparations are drunk or inhaled, applied to the skin or added to bath water. They also exist in a more modern form of dry plant powder capsules, which the subject swallows. This presentation has the advantage of preserving the active ingredients, which are fragile. For the treatment to be effective in depth, the catches must be spread over a period ranging from 3 weeks to 3 months.

Phytotherapy gives itself a field of action on many disorders, as a preventive and curative measure, in acute cases or to modify the grounds (general tendencies to be the victim of a type of disease). It focuses on treating the cause of the illness and not just its symptoms. Its use is based on traditional knowledge, on the analysis of the active principles of plants and the understanding of their mode of action, as well as on the results observed by patients.

Addictions
Alcohol
binge drinking
Cannabis
Electronic cigarette
Drug addicts
Hyperconnectivity
excessive play
Tobacco

- Food and Nutrition
Food and children
Nutrition and pregnancy
Anemia
Anorexia
bloating
bulimia
Coffee and chocolate
Cancer and nutrition
And vitamin deficiencies
Obesity surgery
Cholesterol
Food supplements
Constipation
Gluten
food intolerances
Intoxication and poisoning
fasting
feeding mechanisms
microbiota
Better-eat
Gastroesophageal reflux
regimes
natural remedies
Underweight
Sugar, salt and fat
Overweight and obesity
Irritable bowel syndrome
Atypical eating disorders

- Digestive disorders
Around the disease
Mites and animals
drug allergy
Allergies (Other)
Alzheimer's and dementia
Antidiabetic and insulin
Appendicitis
osteoarthritis
Asthma
Autism
COPD
kidney stones and gallstones
Cataract
Blindness
Depression
Type 1 Diabetes
Type 2 diabetes
AMD
Eczema
Epilepsy
fibromyalgia
Glaucoma
Influenza
Focus on hypothyroidism
handicap
Hepatitis
Herniated disc
Herpes
urinary infection
Nosocomial infections
Renal failure
Lupus
Crohn's disease
Parkinson disease
congenital
Vascular diseases
genetic diseases
Infectious diseases
Rare diseases
Meningitis
migraines
Cystic fibrosis
osteoporosis
Diabetes Prevention
caregivers
Psoriasis
rheumatism
Hay fever
Measles
Schizophrenia
Sciatica
Multiple sclerosis
scoliosis
toxoplasmosis
head injury
trisomy
Tuberculosis
Urticaria
HIV / AIDS
Zika virus
Living with diabetes
Shingles

- Babies, children and adolescents
accidents
Acne
Food and children
feeding
Autism
binge drinking
caries
Colic
Growth
Pain in children
Dyslexia
Screens and video games
parenting
Harassment
High potential
hyperactivity
congenital
childhood diseases
Wet the bed
Premature
Puberty and adolescence
baby care
children sleep
Sport and children
trisomy
Learning Disorders

- Cancer
Colorectal cancer
Stomach cancer
Throat cancer
Skin cancer
Prostate cancer
Brain cancer
Colon Cancer
Liver cancer
Lung cancer
Breast cancer
Cancer and nutrition
Cancer and Genetics
Cancer and Sexuality
Cancers (other)
gynecological cancers
Cancer screening
Leukemia
Melanoma
anticancer research
cancer treatment
Living with cancer

- Cardiovascular
Angina
Cardiac arrest
AVC
Heart surgery
Cholesterol
ECG
Embolism
Hypertension
Myocardial infarction
Cardiovascular illnesses
cardiovascular drugs
cardiovascular prevention
Thrombosis and varicose veins

- Ethics, Law and Policy
Fund and Health Insurance
advance directives
Organ donation
Blood donation
Medical file
Patient rights
Ethics
End of life and palliative care
Genetic
Hospital and medical offices
humanitarian Medicine
Forensic medecine
Health Policies
Relationship patient - physician
personalized health

- Pregnancy
Delivery
Alcohol, Tobacco and pregnancy
Nutrition and pregnancy
feeding
caesarean
perinatal depression
Gestational Diabetes
prenatal diagnosis
Pregnancy and desire for children
Infertility and LDCs
Termination of pregnancy (abortion)
Sore pregnancy
Medications and Pregnancy
epidural
Premature
toxoplasmosis
Gynecology
Other contraceptive methods
Breast cancer
gynecological cancers
Chlamydia
natural birth
endometriosis

- Gynecology
gonorrhea
Herpes
contraceptive implant
Incontinence
urinary infection
Infertility and LDCs
Termination of pregnancy (abortion)
Menopause
Papillomavirus (HPV)
Contraceptive pill
Emergency Pill
sexual health
female sexuality
IUD
Premenstrual syndrome
Syphilis

- Medicines, examinations and treatments
drug allergy
Amputation
Anesthesia
Anti-inflammatories
antibiotics
antidepressants
Antidiabetic and insulin
Aspirin
Self-medication
Heart surgery
Obesity surgery
Plastic and reconstructive surgery
colonoscopy
Food supplements
Cancer screening
placebo effect
Medical exams
Genetic
Hypnosis
cardiovascular drugs
Medications and Pregnancy
Mindfulness meditation
Paracetamol
epidural
Prostheses, implants and grafts
Psychotherapy and other treatments
psychotropic
Research and new treatments
Re-education
natural remedies
Deep brain stimulation
Technology
Surgery Technology
alternative therapies
cancer treatment
Tranquilizers and sleeping pills
vaccines
Viagra

- The elderly
Food seniors
Alzheimer's and dementia
osteoarthritis
aging well
Heat wave
Cataract
AMD
End of life and palliative care
Glaucoma
Parkinson disease
Antiaging Medicine
Memory
osteoporosis
caregivers
rheumatism
Care for Seniors
Aging at Home

- Psycho and brain
Workaholism
Alzheimer's and dementia
Anorexia
antidepressants
Anxiety and psychological crisis
Aphasia
Autism
borderline
bulimia
Burnout
Depression
perinatal depression
winter blues
Mourning
chronic pain
Dyslexia
Screens and video games
placebo effect
Emotions
Harassment
High potential
hyperactivity
Hyperconnectivity
Hypnosis
Libido
Brain mechanisms
Mindfulness meditation
Memory
Phobia
Psychotherapy and other treatments
psychotropic
Health couple
Schizophrenia
Sex therapy
Deep brain stimulation
Stress
Suicide
Atypical eating disorders
Bipolar disorders
Learning Disorders
Obsessive Compulsive Disorder (OCD)
Psychic troubles
domestic violence

- Health masculine
andropause
male genitalia
Prostate cancer
premature ejaculation
Infertility and LDCs
Sperm and infertility
Sweat
Erectile dysfunction
sexual disorders
Viagra

- Health every day
Mites and animals
accidents
Acne
drug allergy
Allergies (Other)
Anemia
resistant bacteria
bloating
injuries
Tanning and sunburn
Burn
Heat wave
And vitamin deficiencies
caries
Conjunctivitis
Constipation
Diarrhea
Knee Pain
Muscle aches
Environment
Tired
Cold and health
Gastroenteritis
gums
Influenza
handicap
Hemorrhoids
Incontinence
Intoxication and poisoning
Jetlag
Back pain
Headache
Mechanisms of the body
Antiaging Medicine
humanitarian Medicine
microbiota
migraines
Migration and Health
Nail fungus
Hair loss
Endocrine disruptors and pollutants
feet
Insect bites
tick bites
Pollution
Skin Problems
breathing problems
Re-education
Gastroesophageal reflux
Hay fever
Cold and cooling
snoring
Health at work
Oral Health
dry eye
Irritable bowel syndrome
Tattoo and Piercing
Cough and sore throat
Sweat
hearing and deafness
Disorders of smell
Vision Disorders
Voice Disorders
vestibular disorders
Emergency room
Urticaria
Wart
Dizziness

- Sexuality and torque
Cancer and Sexuality
Chlamydia
premature ejaculation
gonorrhea
Herpes
Libido
Sexually transmitted diseases
Papillomavirus (HPV)
Health couple
sexual health
Sex therapy
female sexuality
Syphilis
Erectile dysfunction
sexual disorders
Viagra
HIV / AIDS

- Sleep and insomnia
Sleep Apnea
Tired
insomnia
Jetlag
snoring
Sleep
children sleep
Somnambulism
Tranquilizers and sleeping pills