The latest opinions, comments and customer testimonials about the laboratory Biologically

“Food supplements should be used as part of a healthy lifestyle and a varied and balanced diet.
We want you to find our site Biologically informative and useful.
We take the liberty here to respectfully remind users that use of this site and the internet in general is their own responsibility, and that no information on this site constitutes medical or other advice or opinions and that information on our products are never intended to replace a qualified healthcare professional. ”

  • claude 22 janvier 2021 à 00:14 in The health benefits of Artemisia annuaBonjour,
    pouvez-vous svp donner les posologies et la durée ? Et l'artemisia etait pris en même temps que le reste ?
    L'AC a combien de ppm et par voie orale ?
    avez vous pris d'autres compléments ou vitamines svp? Merci d'avance à vous.
  • Biologiquement.com 18 janvier 2021 à 09:57 in CANCER : “LA VÉRITÉ TRÈS INDÉSIRABLE SUR LA CHIMIOTHÉRAPIE”. CHIMIOTHÉRAPIE….ET CARTEL PHARMACEUTIQUEBonjour, voici la liste des produits naturels les plus riches en anti-inflammatoire :
    https://www.biologiquement.com/anticancer/anti-inflammatoire/
    Au plaisir de vous servir
    L'équipe du laboratoire biologiquement
  • Biologiquement.com 18 janvier 2021 à 09:55 in Feuilles de Moringa bio: la nouvelle plante miracleBonjour,Merci pour votre message, nous ne sommes pas tous égaux devant tel ou tel principe actif, le surdosage d'un seul produit ne va pas forcément vous aider à rééquilibrer et renforcer votre métabolisme, vous devriez plutôt comme pour la nutrition varier les produits.Vous avez en bas de chaque page de la boutique une série de mots-clés des produits les plus achetés par nos visiteurs et par pathologie.
    Au plaisir de vous servir
    Bien à vous
    L'équipe de Biologiquement
  • Jacqueline Maksoud 17 janvier 2021 à 10:20 in Feuilles de Moringa bio: la nouvelle plante miracleJ'ai acheté des gélules d'Artémisa, et je suis un protocole de 20 gélules par jour durant 6 jours. Ceci pour tenter de diminuer un myélome avant la chimio ( mon hospitalisation et chimio sont prévus après, ce qui me fait peur).
    La quantité de gélules est elle suffisante d'après vos informations ?
    Merci
  • Jacqueline Maksoud 17 janvier 2021 à 10:05 in CANCER : “LA VÉRITÉ TRÈS INDÉSIRABLE SUR LA CHIMIOTHÉRAPIE”. CHIMIOTHÉRAPIE….ET CARTEL PHARMACEUTIQUEPeut être pourriez vous voir le traitement métabolique du Dr Laurent Schwartz, acide alpha lipoique et Garcinia cambodgia, plus autres compléments alimentaires.
    L'association espoir métabolique pourrait vous renseigner...
  • Line Borremans 16 janvier 2021 à 21:47 in CANCER : “LA VÉRITÉ TRÈS INDÉSIRABLE SUR LA CHIMIOTHÉRAPIE”. CHIMIOTHÉRAPIE….ET CARTEL PHARMACEUTIQUEHello,
    A la suite d'une compression médullaire due à des métastases le long de la colonne vertébrale, j'ai përdu l'usage de mes membres inférieurs. Que me conseillez-vous de prendre et en quelles quantités afin de supprimer cette compression ? En vous remerciant et vous félicitant pour la riche étendue de vos produits.
  • Cornet 15 janvier 2021 à 23:28 in CANCER : “LA VÉRITÉ TRÈS INDÉSIRABLE SUR LA CHIMIOTHÉRAPIE”. CHIMIOTHÉRAPIE….ET CARTEL PHARMACEUTIQUEQue conseilleriez vous pour un enfant de 22 mois qui a un neuroblastome le fait que ce soit un enfant si petit me laisse perplexe sur les quantités de plantes à donner .j’ai trop de mal à trouver des articles pour les enfants
    Merci sincèrement de votre retour par mail
  • El hamli 14 janvier 2021 à 16:34 in Les bienfaits de la feuilles de Moringa bio pour la santéBonjour d après le test de FROTTIS présence de HPV groupe À ( (
    (31/33/52/58) que prendre tant que mon Geneco ne m’a rien expliqué que il faut refaire le contrôle en 2022
  • Biologiquement.com 14 janvier 2021 à 10:41 in The health benefits of Artemisia annuaBonjour,Merci pour votre message, nous avons déjà répondu à cette question voici le lien vers la réponse:
    https://www.biologiquement.com/graviola-corossol/#comment-620022    
    Bien à vousL'équipe de Biologiquement
  • Biologiquement.com 13 janvier 2021 à 12:10 in Poudre d’amandes amères de noyaux d’abricots sauvages en gélulesHello,
    Merci pour votre message, vous pouvez tout à fait ouvrir les gélules, la solution la plus économique serait de prendre des amandes amères d'abricots entières et de les piler.
    Bien à vous
    L'équipe de Biologiquement
  • Bea 13 janvier 2021 à 11:54 in Poudre d’amandes amères de noyaux d’abricots sauvages en gélulesBonjour si je commande des gélules es ce qu' il est possible de les ouvrir et de verser la poudre directement dans ma bouche car j'ai beaucoup de mal à les avaler
    Merci de votre reponse
  • marie-josee lejoly 11 janvier 2021 à 20:54 in The health benefits of Artemisia annuabonjour, j'aiune amie de 80 ans atteinte d'un lymphome et je viens de découvrir votre site grâce `la lettre de Michel Dogna. Pourriez-vous me dire quels produits et quelle posologie je peux lui procurer? Je vous remercie infiniment pour ce très beau travail
  • Marie 4 janvier 2021 à 13:53 in Artemisia Annua annual mugwort against the COVID-19 coronavirusMerci au laboratoire Biologiquement de contribuer à développer et vendre de l'artemisia annua. Je peux témoigner de l'efficacité de cette plante dans le traitement du Covid 19. J'ai en effet été touché par cette maladie au mois de décembre 2020 ainsi que mes parents. Nous nous sommes tous soignés avec de la tisane et des gélules d'artemisia et les symptômes (courbatures, fièvres, maux de tête ...) ont fortement diminué. Nous nous sommes rétablis bien rapidement et je suis sûre que cela est grâce à l'artemisia. J'ai voulu arrêter d'en prendre au bout de quelques jours pensant aller mieux, les symptômes sont revenus, j'ai donc repris des gélules et de la tisane, quelques heures après ça allait beaucoup mieux !
  • MC O'Connor 31 December 2020 at 15:38 in The health benefits of Artemisia annuaHello,
    Je voudrais témoigner ici des bienfaits bien réels de vos produits . J'avais commandé sur votre site pour mon père(85 ans) atteint d'une leucémie myéloïde aigüe diagnostiquée fin mars. Hospitalisé, il avait immédiatement reçu un traitement chimio sans qu'il en soit conscient et nous , sa famille n'avions pas été consultés(c'était pendant le confinement n°1!). C'est seulement après sa sortie de l'hôpital qu'il a pu enfin exprimer son refus de continuer cette chimio et donc fin août j'ai pu commencer à lui faire prendre des décoctions de racines de pissenlits, de graviola et de la teinture mère d'artémisia quotidiennement. Les résultats sont incroyables. Nous assistons sans exagération à un miracle. Jusqu'à fin août, mon père semblait avoir pris 10 ans de plus, dans un état pratiquement grabataire , dormait toute la journée et le cognitif battait de l'aile sérieusement, ses résultats sanguins étaient au plus bas. On pensait que c'était la fin. Et bien non ! Il revient à la vie! Il a retrouvé son visage et non plus celui d'un vieillard. Il jardine, fait son ménage , une petite sieste en début d'après midi lui suffit et il a même conduit sa voiture pour aller faire des courses au village. Sa dernière analyse sanguine est bonne hormis des globules blancs encore un peu en -dessous mais parmi ces globules blancs, certains (noms en "philes" ) se réveillent. Ils étaient tous à "0" avant.Impossible de savoir si le cancer est toujours là ou pas car il n'a plus aucun suivi pour sa maladie. Alors on va se fier à ce que l'on peut constater : tout va tellement mieux ! Je suis convaincue que tout ce dont nous avons besoin se trouve dans la nature, nous n'avons besoin de rien d'autre. Merci mille fois à vous pour ce merveilleux site et pour tous les conseils et renseignements que vous nous donnez. Très cordialement
    MC O'Connor
  • Biologiquement.com December 31, 2020 at 11:35 AM in The health benefits of Desmodium adscendens leafHello,
    It is always interesting to vary the sources of nutrients in your diet. Consuming superfoods and superfruits is also a guarantee of health and well-being. To adopt a healthy and sustainable diet, it is important to consume a variety of sources of food, and to prefer to refer to the seasons. For this, it is enough to consume fruits and vegetables according to the seasons, and thus vary your diet throughout the year. These foods complement each other, like the baobab fruit and the moringa leaf (or spirulina).
    When you decide to consume several types of food supplements, or foods, you ensure your body a diverse supply of nutrients. This allows you to accumulate the benefits of all the plants or fruits and vegetables consumed as part of their diet or a cure. Some will simply be complementary while others generate a real synergy and act together. Thus, the association between baobab and moringa goes far beyond the simple accumulation of their respective benefits. They go hand in hand.
    Baobab a and Moringa are two foods that contain powerful antioxidants. They are therefore very effective in maintaining our health, and preserving it from external and internal attacks.
    If there was only one reason to combine these two foods, it would be the assimilation of iron. Indeed, the baobab and the moringa leaf go together wonderfully for the simple reason that one is rich in vitamin C, and the other in iron! Baobab is extremely concentrated in vitamin C, while moringa leaf is distinguished by its high iron content (like spirulina).
    Ascorbic acid (or vitamin C) like citric acid or malic acid, has the particularity of activating the assimilation of non-hermetic iron by the body. This iron designates that which is not of animal origin, and therefore of plant origin such as that contained in the moringa leaf or spirulina. Vitamin C therefore allows optimal assimilation of iron by the body. Thus, consuming the powdered baobab fruit and the moringa leaf together makes it possible to better assimilate the iron contained in the leaf. But for this to work, it is essential that you consume them at the same time.
    The synergy between baobab and moringa leaf is as simple as it is powerful. One is rich in vitamin C, while the other is rich in iron. Vitamin C allows optimal assimilation of iron of plant origin. Baobab fruit and moringa leaf are two foods to combine as part of your diet or regular cures of food supplements. The most important thing is to eat them together, and at the same time.
    The association between baobab, Moringa leaf or spirulina are just one example among others of complementarity to improve the bioavailability of the active ingredients of each plant.
    The natural products selected by the laboratory biologically are compatible and complementary.
    They can be taken as a cure throughout the year, even in small quantities because the most important with natural products is regularity.
    The inhabitants of producing countries of these different plants consume them regularly, they are only very little affected by the serious pathologies to which we are exposed in the Western world.
    Best Regards
    The laboratory team biologiquement.com
  • Florent December 30, 2020 at 10:13 PM in The health benefits of Desmodium adscendens leafHello,
    Une nouvelle fois merci pour cette nouvelle réponse très instructive et complète montrant combien nos systèmes endocriniens sont soumis à rudes épreuves par certaines de nos inventions dont on n'a pas forcément mesuré tous les impacts sur l'environnement au départ. Ca donne vraiment envie de troquer nos aliments pour des papayes, corossols et fruits du baobab, aux thés verts et feuilles tous frais comme les habitants des tropiques ont la chance de pouvoir les déguster. Nous avons accès grâce à votre site à des poudres et gélules issues de ces précieuses plantes, parfois des feuilles séchées aussi. Est-ce que l'on peut consommer ceux-là tous ensemble (aux changements de saisons surtout si je vous ai bien suivi) comme on le ferait pour un régime alimentaire équilibré où on mangerait un peu de tout (peut-être à plus petites doses régulièrement), ou faut-il faire des cures de chaque élément séparément ou par deux ou trois car l'organisme pourrait être trop sollicité par les vertus puissantes de chaque plantes si elles étaient toutes ensemble agissantes ? Peut-être n'avez-vous pas la réponse à cette question, car il est certainement complexe d'appréhender l'effet du mélange de toutes les plantes que vous suggérez qui induisent forcément des interactions complexes sur l'organisme.
  • Biologiquement.com 29 December 2020 at 13:29 in The health benefits of Desmodium adscendens leafHello, certain hormones when they are synthesized in excess promote weight gain and the storage of nutrients in the body. For example, this is the case with ghrelin. Its antagonistic action to that of leptin stimulates hunger. In principle, its level increases gradually before a meal when the stomach is empty and naturally decreases after food intake. In overweight people or in case of a restrictive diet, the secretion of ghrelin can be profoundly disturbed and induce eating disorders.
    Likewise, cortisol is a hormone that promotes hyperinsulinism and the excessive storage of sugar in fatty tissue in the form of triglycerides. Some studies show that too high cortisol levels could be directly linked to an increase in waist circumference and BMI (Body Mass Index). An increase in cortisol levels may be due to exacerbated and chronic stress.
    Finally, insulin is one of the hormones whose excessive rate is the most dangerous for the health of the organism as well as for the line. Indeed, too much insulin secretion is responsible in the long term for insulin resistance, pancreatic fatigue and the onset of type 2 diabetes. Insulin also stimulates the storage of sugar in the form of of triglycerides in adipose tissue and weight gain.
    The endocrine system is made up of glands that lack ducts and other similar structures. The endocrine system includes the ovaries, testes, thyroid, parathyroid, and adrenal glands, pituitary gland, cerebral epiphysis, pancreas, and hormone-secreting cells located in the digestive tract, kidneys, heart, and brain. placenta. The endocrine glands secrete chemicals called hormones, while other glands in the body make other substances or fluids; for example, the lacrimal glands secrete tears, the salivary glands produce saliva, and the sweat glands secrete sweat.
    Système endocrinien
    The pancreas is a long, thin organ located in the upper left part of the abdomen. It is found under the stomach, between the liver and the spleen. The pancreas is part of the digestive system and the endocrine system. The pancreas makes enzymes that are released directly into the small intestine to help digest food. It also makes hormones that help digestion and control blood sugar (glucose) levels, such as insulin. Hormones are made in small groups of specialized cells called pancreatic islets. This part of the pancreas that makes hormones is called the endocrine pancreas.
    There are three ways a substance can disrupt the normal functioning of the endocrine system: The substance can mimic a natural hormone and bind to the cell receptor. The signal emitted by the interfering substance can then be stronger than that of the natural hormone or appear at the "wrong" time.
    The substance can bind to a cell receptor, which prevents the right hormone from binding to the receptor. The normal signal is not emitted and the body does not react as it should.
    The substance can interfere with or block the mechanism of production or regulation of hormones or receptors. This disturbance, or hindrance, occurs only in the presence of relatively large doses of the substance.
    When the disrupting substance stimulates or inhibits the endocrine system, the amount of hormone produced may be higher or lower than normal. In some cases, even a tiny dose of the endocrine disruptor can have a detectable effect. In addition, small amounts of various chemicals that disrupt the endocrine system can have a cumulative effect. In some cases, the by-products can have a more harmful effect than the original chemical.
    The range of substances that disrupt the endocrine system is wide and varied, and includes natural or synthetic substances. Endocrine disruptors in the environment can have consequences even at very low concentrations.
    Many plants and animals produce substances that affect the endocrine system. Although some of these substances are toxic, they can have beneficial effects in a few cases. For example, certain "endocrine disruptors" have been used in the control of births (birth control pills) and in the treatment of cancer (corticosteroids), psychiatric and other disorders. Abnormally high concentrations of natural substances, such as sex hormones or phytoestrogens (plant substances with estrogen-like effects), can be present in industrial, agricultural and municipal wastes. Exposure to these wastes can cause reactions in humans and wildlife (fish or birds).
    Endocrine disruptors are also present in synthetic chemicals used as industrial solvents, lubricants and their by-products. These substances include polychlorinated biphenyls (PCBs), polybromobiphenyls (PBBs) and dioxins. Bisphenol A (BPA) from plastics, dichlorodiphenyltrichloroethane (DDT) from pesticides, vinclozolin from fungicides, and diethylstilbestrol (DES) from pharmaceutical agents are other examples of endocrine disruptors. Certain metals, eg. ex. cadmium, mercury, arsenic, lead, manganese and zinc also disrupt the endocrine system.
    Many consumer products such as cosmetics, personal hygiene products and cleaning products (especially perfumed products) contain complex mixtures of chemicals that have properties responsible for disrupting the endocrine system.
    Les préoccupations les plus importantes et les plus documentées en matière de santé liées à l'exposition à des perturbateurs endocriniens concernent les effets sur le développement et les effets pour la reproduction. Certains des troubles qui ont été observés dans les études chez les animaux comprennent ce qui suit : oligospermie (faible quantité de spermatozoïdes), cancer des testicules et hyperplasie de la prostate chez les mâles adultes; adénocarcinome du vagin, troubles de l'ovulation, cancer du sein et fibromes utérins chez les femelles adultes. La perturbation des fonctions thyroïdiennes, l'obésité, le métabolisme osseux et le diabète sont également liés à une exposition à des perturbateurs endocriniens.
    Liste (non exhaustive) des perturbateurs endocriniens
    Il n'existe pas de liste des perturbateurs endocriniens à l'heure actuelle mais le ministère de la Santé a confié cette mission à l'Anses le 3 septembre 2019. Dans un communiqué, celui-ci annonce que dès 2020, une liste de perturbateurs endocriniens sera publiée et partagée avec les partenaires européens. Parmi les perturbateurs endocriniens dont on parle le plus :
    Alkyphénols
    BHA et BHT
    Bisphénol A (BPA)
    Cadmium
    Ignifuges bromés (PBDE)
    Mercure
    Parabènes
    Phtalates
    Plomb
    Téflon et composés perfluorés
    Triclosan
    Facteurs de contamination
    Certains perturbateurs endocriniens sont naturels alors que d'autres, présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les produits d'hygiène personnelle et les cosmétiques, sont synthétiques. Certains additifs alimentaires ou contaminants présents dans l'alimentation sont également susceptibles de perturber le système endocrinien. En septembre 2019, le premier volet d'une étude baptisée ESTEBAN servant à mesurer la présence des perturbateurs endocriniens dans l'organisme a montré que tous les Français étaient contaminés à différentes échelles. Les niveaux d'imprégnation des enfants étant plus élevés que ceux des adultes.
    Phtalates, bisphénols, parabens : nous sommes tous contaminés !
    Savon, gel douche, emballage, jouet... Des polluants dangereux cachés dans les produits du quotidien sont présents dans l'organisme de tous les Français, surtout les enfants, annonce Santé publique France. Quelles sont les pires sources d'exposition ?
    • Aliments
    Les aliments peuvent contenir des perturbateurs endocriniens. Première source : les emballages alimentaires, notamment en matière plastique. Parmi eux, les phtalates. Ils peuvent migrer dans les aliments, notamment lors d'un passage au micro-onde. Il s'agit d'une substance classée cancérogène et reprotoxique (toxique pour les organes reproducteurs ou pour la descendance). Ils ont été interdits dans les jouets et les objets de puériculture, les dispositifs médicaux et les cosmétiques.
    Autre perturbateur endocrinien dans le plastique : le BPA, pour bisphénol A, un composé intéressant de par sa grande résistance et sa durabilité. Ce dernier a largement fait parlé de lui jusqu'en janvier 2015, date de son interdiction dans les contenants alimentaires et les tickets de caisse, après avoir déjà été banni des biberons en 2011. Les études scientifiques suspectaient de plus en plus de liens entre bisphénol A et cancers du sein, maladies cardiovasculaires ou encore diabète et obésité. C'est son cousin, le bisphénol S, qui lui a emboîté le pas. Pourtant, celui-ci pourrait lui aussi affecter notre santé, et notamment le développement du système nerveux.
    Certains aliments eux-mêmes contiennent un polluant industriel fabriqué dans les années 1930 et utilisé comme isolant électrique, le PCB (pour polychlorobiphényles). C'est le cas notamment des poissons et autres produits de la pêche. Ils sont en plus forte quantité chez les poissons gras comme le saumon car les PCB se logent dans les graisses. Les poissons carnivores (truite, saumon, raie, sole…) contiennent également plus de PCB car ceux-ci s'accumulent au fur et à mesure de la chaîne alimentaire. Sur terre, les PCB présents dans le sol sont absorbés par les plantes et contaminent les herbivores (vache, chèvre, volaille…). Ils se retrouvent alors dans la viande, le lait et les œufs. Pourtant, les PCB ont été interdits dans l'industrie en 1987 mais leur très grande pérennité explique leur présence encore massive, causant des stérilités, des anomalies de croissance, des malformations chez les nouveau-nés et des dérèglements de la fonction immunitaire.
    Enfin, le soja, quant à lui, contient des isoflavones, des substances phyto-oestrogènes pouvant augmenter le risque de cancer du sein.
    • Cosmétiques
    Les déodorants, vernis, lingettes jetables, crèmes à raser, gels douche, shampoings ou encore produits de coloration pour les cheveux contiennent des perturbateurs endocriniens. On compte notamment les phtalates, composés qui modifient l'équilibre des hormones thyroïdiennes, sont toxiques pour le système nerveux et entraînent de problèmes de fertilité. Mais aussi des parabènes et des alkyphénols ou encore du triclosan qui est toxique pour le foie et les voies respiratoires.
    Parabens : Utilisés pour éviter le développement de nombreux champignons et bactéries et ainsi permettre à un produit de beauté ou d'hygiène de se conserver plusieurs mois après ouverture, les parabènes ont longtemps envahi les flacons. Il a été interdit dans les produits cosmétiques pour enfants de moins de 3 ans en 2011 par la Commission Européenne. Ce perturbateur endocrinien est suspecté d'avoir un effet proche des œstrogènes, une des hormones féminines, et donc de posséder un rôle dans certains cancers hormono-dépendant comme le cancer du sein. La fameuse inscription "sans parabène" ne signifie pas qu'il n'y a pas d'autres conservateurs toxiques. Il est en effet très souvent remplacé par le phénoxyéthanol, un autre composé au caractère allergène et potentiellement cancérogène.
    Voici la liste des produits naturels pour détoxifier votre métabolisme des métaux lourds ou de toute la surcharge chimique que notre corps accumule au quotidien.
    Le Lapacho permet d'éliminer les toxines, de stimuler le Système Immunitaire, de soulager l'asthme. Il est utilisé en phytothérapie. Le lapacho contient du potassium, du calcium, du fer, du baryum, du strontium et de l’iode, mais pas de caféine. Il contient aussi un puissant antibiotique, le lapachon. Quand les organes sont surchargés, il faut se détoxifier. C’est-à-dire quand la quantité de toxines est supérieure à la capacité d’élimination. Il devient alors indispensable de se débarrasser de tous ces déchets, pour cela le lapacho et le desmodium sont excellents. D’importance fondamentale, le nettoyage de notre terrain reste une des règles de base de l’hygiène de vie, chère aux naturothérapeutes. Indispensable en cas de problème physique, la cure de désintoxication est conseillée régulièrement à tous les changements de saison, en particulier à l’automne et au printemps. 5 organes-filtres, appelés émonctoires, se répartissent l’élimination de nos déchets et toxines, en fonction de leur composition : le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau.

    Les graines de papaye bio sont utilisées pour guérir les dommages au rein pendant le processus de filtrage. En mâchant des graines ou en les prenant en gélules, les produits chimiques médicinaux importants présents dans la graine atteignent directement la circulation sanguine et augmentent l’efficacité du traitement 50 fois.
    Il éradique facilement les toxines produites pendant le métabolisme dans tout le corps et excrète les toxines par l’urine. La carpaine est un alcaloïde présent dans les graines de papaye qui détoxifie les toxines en fabriquant un chélate facilement excrété.

    Véritables vecteurs de détoxification naturelle, certaines des molécules du thé vert en gélules agissent ainsi tels des pièges à l’encontre des radicaux libres et engendrent une diminution du stress oxydatif, principal responsable du vieillissement des cellules. Un autre élément à souligner est l’effet positif des composés chimiques amers et de polyphénols du thé sur le foie. Le thé vert ainsi que la poudre de thé vert Matcha ont un puissant effet detox sur le foie. En Chine, c’est une règle domestique ancestrale que chaque maison doit avoir un bon thé amer à disposition.


    Le Café Vert va permettre l’élimination de toutes les toxines, acides, produits chimiques, pesticides, métaux lourds et polluants, qui empêchent le bon fonctionnement des organes. Le Café Vert en gélules renforce très efficacement l’action des organes digestifs et éliminatifs importants pour la détoxination. Il améliore ainsi le fonctionnement des reins, des intestins, du foie, de la vessie, et de l’estomac, pour augmenter l’élimination des principaux produits néfastes. La poudre de Café Vert en gélules renforce très efficacement l’action des organes digestifs et éliminatifs importants pour la détoxination. Il améliore ainsi le fonctionnement des reins, des intestins, du foie, de la vessie, et de l’estomac, pour augmenter l’élimination des principaux produits chimiques toxiques.

    De plus vous devez aussi consommer au quotidien de la poudre de fruit de baobab Baomix car elle aide à favoriser la synthèse du collagène et donc la santé des vaisseaux sanguins. Le fruit du baobab contribue à une circulation sanguine normale dans le corps humain en aidant à conserver l'élasticité des vaisseaux sanguins, par cette action, il contribue aussi à détoxifier le corps. Afin de restaurer la flore intestinale et l’équilibre du système immunitaire, les probiotiques de la poudre de fruit de baobab revêtent une importance extrême. Ils sont essentiels si un enfant a connu une réaction indésirable à un vaccin (comme l’eczéma, les infections de l’oreille, l’arthrite, le diabète, les maladies gastro- intestinales, etc.).

    Le pissenlit est une plante médicinale très utile pour nettoyer l'organisme, puisqu'il purgera tout en éliminant les toxines accumulées par une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes, le sédentarisme, etc. Il sera tout particulièrement bien adapté aux personnes qui souffrent d'hypertension, de la goutte, de problèmes cutanés puisque le pissenlit contient, entre autres, des vitamines A, B et C, des acides foliques (ou B9), du fer et des tanins.

    Le Desmodium est une plante sauvage et vivace originaire d’Afrique de l’Ouest. Elle est également très répandue en Amérique latine, au Pacifique et dans les zones équatoriales humides. Il s’agit d’une plante grimpante qui s’enroule autour des troncs des cacaoyers ou des palmiers à huile.

    Le Desmodium a été introduit en France dans les années 1970 par les docteurs Pierre et Anne-Marie Tubéry. Les chercheurs se sont alors penchés sur les vertus intéressantes de la feuille. Ils ont mis en évidence que le Desmodium aidait à la protection du foie et à son bon drainage. Si vous ne souffrez pas d’une maladie hépatique, il peut s’avérer tout de même judicieux de donner un coup de fouet à votre foie. En effet, le ralentissement de son fonctionnement peut se manifester par une fatigue inhabituelle, parfois associée à une diminution d’appétit ou un inconfort digestif. Le Desmodium se prête alors parfaitement à un programme de détoxification car il stimule les fonctions de drainage hépatique. Ainsi débarrassé de ces toxines, votre foie pourra se remettre sereinement au travail.

    Grâce à tous ses micronutriments, ses antioxydants, mais aussi à sa concentration en chlorophylle et en acides aminés comme la méthionine, la feuille de moringa est idéale pour détoxifier les cellules de l'organisme sans perdre en nutriments. Pour rappel, la méthionine entre dans la composition des protéines et ne peut être obtenue que par l’alimentation. « Très répandu dans le monde végétal, ce pigment a des vertus considérables sur la purification de l'organisme, poursuit notre expert. La chlorophylle, qui donne aux végétaux leur belle couleur verte, favorise ainsi la détoxification des cellules de l'organisme et fait partie intégrante des cures détox. » Le moringa est aussi très riche en micronutriments. « La poudre de feuille renferme protéines, glucides et bons acides gras, notamment des oméga-3. Elle apporte aussi des vitamines (C, E et provitamine A), de nombreux minéraux (calcium, fer, potassium), des polyphénols et des fibres. »
    Aussi les graines de Moringa ont des actions dépolluantes. Elles sont même employées pour purifier l’eau dans certaines parties de l’Afrique. Présentes dans les formules de nombreux soins antipollution ou détoxifiants, elles ont la capacité de limiter l’adhérence des microparticules polluantes, de favoriser leur élimination, et de lutter contre les radicaux libres. Les graines de moringa en gélules doivent leur action dépolluante à une protéine connue pour éliminer les bactéries. En Afrique, elles sont même employées pour purifier l'eau. Cet actif est présent dans les formules de nombreux soins anti-pollution ou détoxifiants. Avec un triple objectif : limiter l'adhérence des microparticules polluantes, favoriser leur élimination (un peu comme un purificateur d'eau) et, enfin, lutter contre les radicaux libres.

    Appelée corossol, graviola, sapotille ou encore guanabana selon les pays, une seule et même plante se cache derrière ces appellations : l’Annona muricata, de la famille des Annonaceae. Toutes les parties de l’arbre sont utilisées : feuilles, fleurs racines, graines, fruits, écorce. Très prisée, la pulpe blanche de ses gros fruits hérissés d’excroissances, au goût de litchi, est consommée sous forme de jus de fruit, de smoothie, de beignets ou de sorbet. Le fruit du corossolier (l’arbre est parfois appelé Graviola ou Guanabana) est un aliment riche en vitamines, en minéraux, en acide aminés et en alcaloïdes. Il est également plein de glucides (surtout du fructose), ce qui en fait une source nutritionnelle très appréciée par les populations locales. Sa composition peut se décomposer ainsi (source) : protéines, de la vitamine C, glucides, fibres, magnésium, du potassium, de la vitamine B1, de la vitamine B2, du Fer, du Phosphore... Avec de tels éléments, le fruit est capable d’agir sur l’organisme de différentes façons : c’est un puissant diurétique, il joue un rôle dans la réduction de la tension, il aide à stabiliser le taux de sucre dans le sang, il agit comme un aliment detox en boostant les capacités du foie, il facilite le transit et agit comme un antispasmodique.

    Hippocrate (460 av J.-C. – 377 av. J.-C.) vantait déjà à cette époque les propriétés emménagogues de l’armoise. Cette plante du féminin a donc la particularité de favoriser l’arrivée des règles, d’harmoniser le flux sanguin ainsi que d’en faciliter l’écoulement. Par ailleurs, l’armoise aide également à la détoxification du foie, calmant de ce fait les inconforts liés à cette période particulière. L'armoise annuelle est une plante fabuleuse pour un travail de détoxification en profondeur. La décoction d'artemisia annua nettoie le système hépatique, les intestins et les reins.

    Aussi, le jeûne active un mécanisme de nettoyage et de recyclage cellulaire, appelé autophagie. Il permet en quelque sorte de se débarrasser des structures cellulaires non indispensables ou en mauvais état, ou encore infectées par des virus ou autres micro-organismes, et de les réutiliser à bon escient ou pour aider le corps à éliminer les agents infectieux.
    Le jeûne consiste en un arrêt total d’alimentation, avec maintien ou non d’une consommation d'eau.
    Le jeûne est sans doute l'une des plus anciennes approches d'autoguérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Le jeûne complet consiste à s'abstenir de tout aliment (solide et liquide), à l'exception de l'eau, pendant une période plus ou moins longue dans le but de reposer, détoxiquer et régénérer l'organisme.

    Best Regards
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Florent 28 décembre 2020 à 00:14 in The health benefits of Desmodium adscendens leafMerci infiniment pour votre réponse rapide et très éclairante avec le rôle des pics d'insuline qui intéressera certainement beaucoup de personnes car il y a de multiples causes à la dérégulation du système digestif et à la prise de poids et nous ne sommes pas tous égaux.

    J'ai constaté qu'avec le même régime alimentaire, certaines personnes peuvent prendre facilement du poids et d'autres ne jamais varier toute leur vie et rester relativement "secs". Vu que j'ai pu observer cela dans des lignées familiales entières, en particulier dans ma propre famille où les deux opposés se côtoient car étant issues de lignages différents, il y aurait clairement de prédispositions génétiques qui font que visiblement le fonctionnement de nos systèmes digestifs semblerait en partie hérités, certains devant manger en bonne quantité pour maintenir une glycémie suffisante, tandis que d'autres doivent lutter pour limiter le nombre de pics d'insuline. Pour résumé, il y aurait un curseur qui favoriseraient sans effort le déstockage chez certains, le stockage chez les autres avec sans doute toutes les situations intermédiaires. Et peut-être que la chimie médicamenteuse ou/et la malbouffe pourraient parfois faire basculer le curseur d'une situation à l'équilibre du côté du stockage?

    Qu'en pensez-vous ? Votre réponse très complète me permet en tout cas de savoir quoi faire dans le cas de systèmes digestifs favorisant le stockage des calories. Je suppose que dans le cas opposé de l'organisme brûleur de graisses, les bons nutriments que vous proposez ne peuvent pas faire de mal pour le renforcement et la bonne santé de l'organisme.
  • Biologiquement.com 27 décembre 2020 à 11:17 in The health benefits of Desmodium adscendens leafHello,
    Maîtriser les pics d’insuline dans votre corps pour perdre du poids facilement.
    C’est plutôt votre comportement qui influe sur votre poids et moins ce que vous mangez.
    Vous pouvez perdre 5 kg en deux semaines en décidant de vous intéresser aux conséquences de l’absorption des aliments dans votre corps…les fameux pics d’Insuline…
    En bref un pic d’insuline envoi un ordre aux cellules graisseuses de notre organisme : “STOCKER” et les cellules entrent dans une phase de stockages de toutes les calories dans le sang et ce pour une durée d’une heure…Après ce lapse de temps écoulé l’organisme reçoit un autre ordre : “DESTOKER/BRULER” et les cellules destockent pendant 4 heures (c’est le moment de se bouger un peu : marche, course à pied, Gymnastique)…
    Un café sucré à 11h c’est un pic d’insuline, une pomme à 15h c’est aussi au pic d’insuline…d’où le danger d’un stockage massif tout au long de la journée!
    Il faut donc limiter au maximum les pics d’insuline dans la journée.
    Autorisez vous 3 pics d’insuline par jour maximum : des baies de goji Himalaya et des gélules de thé vert le matin, un repas de midi copieux (entrée plat, dessert) mais avec beaucoup de fibres et le moins de sauce possible, et des gélules d’açaï le soir avant le repas puis (vers 20h00) un plat plus ou moins léger (poisson ou viande sans sauce avec fibres, pois gourmands, poivrons sautés…).
    Buvez 1 l de tisane de fleur d’hibiscus par jour, et arrêtez le café.
    C’est une prise en main stricte au début, mais qui peut s’équilibrer par la suite, maintenant vous pouvez remanger un peu de chocolat, des tartes etc…et vous ne prendrez pas un gramme de graisse.
    Pour la perte de poids nous vous conseillons donc de consommer régulièrement des gélules de café vert et des gélules d'açaï bio, mais la poudre de baobab Baomix va aussi vous aider dans cette quête.
    Le fruit de baobab bio contient une puissante source d’énergie telle que de la vitamine B6, de la vitamine C, de la thiamine, du potassium, du calcium et des fibres qui peuvent aider à augmenter votre taux métabolique et brûler les graisses.
    Ajouté à cela, il est important de mentionner que la poudre de baobab Baomix est également riche en fibres (pratiquement à 50%), ce qui permet de bien réguler le transit, de mieux évacuer les graisses lorsque l'on entreprend des actions pour maigrir.
    La poudre de fruit de baobab pour maigrir est une bonne option grâce aux différentes vertus de ce fruit, que nous résumons ici :
    Amélioration du transit intestinal
    Effets coupe-faim
    Amélioration des mécanismes de production d’énergie et d’assimilation des nutriments
    Propriétés brûle graisse grâce à la présence de vitamine C
    Régulation de la glycémie et du cholestérol
    Même si le fruit du baobab pour maigrir a encore été peu étudié, nos recherches nous ont permis de découvrir une étude visant à évaluer les effets du baobab sur la décomposition des amidons et sur la libération de sucre dans le sang suite à un repas.
    Cette étude était constituée de 2 groupes, l’un prenant du baobab et l’autre un placebo. Le premier groupe consommait un extrait de baobab intégré à un pain blanc, ainsi qu’une boisson d’eau mélangée à un extrait de baobab. Pour évaluer les résultats, les chercheurs ont mesuré la réponse glycémique, la sensation de satiété et la dépense énergétique après consommation.
    Les résultats ont montré que la consommation de baobab en plus des glucides a entraîné une baisse de la quantité de glucides assimilés, ainsi qu’une baisse de la réponse glycémique. Par contre, aucune différence significative n’a été notée en ce qui concerne la sensation de satiété ou les dépenses énergétiques.
    Il faut toujours manger les fruits l'estomac vide. Les fruits ne sont pas digérés dans l’estomac mais dans l’intestin grêle. Les fruits transitent rapidement par l’estomac puis passent dans l’intestin, où ils libèrent leurs sucres. Mais s’il y a de la viande, des pommes de terre ou de l’amidon dans l’estomac, les fruits sont piégés et ils commencent à fermenter. Si vous avez mangé un fruit comme dessert après le dîner, et passez le reste de la nuit avec une lourdeur à l’estomac et un goût désagréable dans la bouche, c’est parce que les fruits stagnent dans votre estomac.
    Les graines de papaye ont deux propriétés principales qui aident notre corps à perdre du poids. La principale est celle de brûler les graisses. Ils aident à empêcher l’organisme d’absorber les graisses et les sucres excédentaires, de sorte qu’ils sont éliminés et non stockés et favorisent ainsi la perte de poids.
    Un autre avantage pour le système digestif est qu’il en prend soin en raison de ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires et améliore donc les processus digestifs. Non seulement, ils aident à mieux digérer les aliments, ce qui aura un impact sur l’alimentation et la perte de poids, mais ils vous protègent également contre les agents pathogènes externes et autres infections. Cela est dû à sa forte teneur en enzymes antiparasitaires qui ont un alcaloïde appelé carpaïne qui peut éliminer les parasites intestinaux. Les graines de papaye sont très bonnes contre la salmonelle ou le staphylocoque par exemple.
    Il est dit que mâcher des graines de papaye chaque jour vous aide à perdre du poids plus efficacement. Commencez par prendre deux ou trois graines par jour, puis vous pouvez augmenter la dose. Les prendre de cette façon peut endommager vos papilles gustatives, il vaut donc mieux commencer petit. Vous pouvez les accompagner d’un thé ou de votre boisson préférée au petit-déjeuner. En fait, lorsque vous mangez une papaye avec les graines, vous devez les mâcher, mais ici, ce n’est pas si dur que ça car le goût est un peu recouvert par le fruit.
    Au fil du temps, augmentez la dose de graines et si possible prenez-les avec un repas riche en protéines pour faciliter la digestion. Ainsi, vous pourrez profiter des avantages des enzymes protéolytiques et améliorer votre système digestif.
    Une autre façon de prendre les graines pour la perte de poids est sous la forme d’infusion. Broyez-les et ajoutez-les avec un peu d’eau dans une casserole pour porter le tout à ébullition.
    Pour profiter de toutes ses propriétés amincissantes, il est conseillé de le faire à chaque fois que vous allez le prendre, mais vous pouvez aussi en préparer davantage et le prendre petit à petit. L’idéal serait de prendre cette infusion environ trois fois par jour. Vous pouvez également ajouter du miel pour l’adoucir.
    Bien à vous
    L’équipe du laboratoire Biologiquemen
  • Florent 27 décembre 2020 à 07:39 in The health benefits of Desmodium adscendens leafHello,
    J'ai découvert avec intérêt votre site et vos grandes compétences pour expliquer comment soigner naturellement un grand nombre de pathologies souvent très graves. Sachant que le surpoids est souvent à l'origine de nombreux maux et qu'il vaut mieux ne pas remettre à plus tard ce qu'on peut faire au plus tôt : Peut-être saurez-vous me renseigner pour une proche qui ayant une petite quarantaine, a pris beaucoup de poids (IMC=40) cela fait une dizaine d'année suite à la prescription abusive par des médecins de médicaments traitant des "troubles de l'humeur" qui n'existaient pas en réalité, mais qui ont laissé derrière eux leurs effets secondaires. Le poids est stabilisé, mais il est difficile à faire diminuer. La consommation de lait a été supprimé, celle de sucres rapides très limitée. Est-ce que la prise de desmodium serait recommandée pour amorcer une perte de poids ? Vous recommanderez peut-être un jeûne, mais comment le faire pratiquer à quelqu'un qui n'en n'a jamais fait et pour qui un simple retard du repas de plusieurs heures entraine une sensation de malaise (sans doute du fait de la diminution de la glycémie sanguine). Est-ce qu'il existerait des méthodes "douces" pour perdre ce poids sans forcément jeûner par la consommation de plantes bien choisies pour retrouver un équilibre à un indice de masse corporelle si possible inférieur à 30 ?
    Merci par avance pour votre réponse.
  • Biologiquement.com 25 décembre 2020 à 18:14 in Les bienfaits de la racine de Pissenlit sur votre santéHello,
    Les hémorroïdes sont une dilatation des veines de la région anale. Les hémorroïdes externes sont visibles et localisées en dessous du sphincter anal, alors que les internes sont localisées au-dessus et sont recouvertes par la muqueuse rectale.
    Si l'on réfléchit au problème d'une manière mécanique, on arrive à voir qu'il peut y avoir 3 causes principales :
    Une augmentation de la pression sanguine dans la zone abdominale et pelvienne. Le sang des veines anales a beaucoup plus de mal à retourner vers la partie supérieure du corps et le cœur. Cette pression sur les veines anales finit par créer une dilatation ; Une faiblesse du tissu veineux qui perd son élasticité, une situation similaire aux problèmes de varices ;
    Une inflammation est causée par une substance alimentaire ou par des diarrhées chroniques (ex : dans le cas de la colopathie fonctionnelle à diarrhée prédominante).
    Voici les facteurs qui peuvent créer une hypertension abdominale :
    Les positions assises : les travailleurs de bureau, les chauffeurs de camion ou de taxi, les inactifs qui restent à la maison à lire ou à regarder la télévision sont les premiers touchés. La position assise crée une pression élevée sur la région anale.
    La constipation chronique : la personne, en retenant son souffle et poussant trop, exerce une pression répétée sur la zone anale.
    La grossesse : le bébé fait pression sur les veines abdominales et empêche un bon retour veineux.
    Soulever du poids : la personne retient souvent son souffle tout en forçant, même problème qu'avec la constipation.
    Le cyclisme : la nature du sport est telle que l'effort et la pression sont constamment portés sur la région anale.
    Les faiblesses hépatiques : on regarde souvent du côté du foie lorsqu'il y a constipation et hémorroïdes. Tout d'abord parce qu'une bonne production de bile par le foie a un effet régulateur sur le transit. Mais aussi parce qu'un foie qui tourne au ralenti crée une stagnation autour de la veine porte, ce qui crée une charge supplémentaire sur le retour veineux. Cette situation peut être déclenchée par des intolérances alimentaires.

    Contre les hémorroïdes un traitement naturel, le desmodium bio en gélules
    Saviez-vous que les veines de l’anus se drainent vers le cœur en traversant le foie ? Le foie (maître organe du printemps) est impliqué dans toute la gestion de la masse sanguine et doit être parfaitement fonctionnel afin d’éviter les mécanismes de stase veineuse. Une augmentation du volume hépatique comprime la veine cave et crée un reflux qui favorise l’apparition des hémorroïdes (et des varices). Une détoxication hépatique s’impose donc, d’autant que le foie est chargé de dégrader les hormones en excès (stérilet avec hormones, pilule contraceptive…).
    Pour le nettoyage du foie je vous conseille le desmodium en gélules et le curcuma en gélules.

    La fleur d'hibiscus : Les fleurs d'hibiscus ont une haute teneur en flavonoïdes, connus pour leurs vertus bienfaisantes sur les veines. Mais ce n’est pas tout. Grâce à leurs propriétés astringentes, anti-inflammatoires, antioxydantes et homéostatiques, les fleurs d'hibiscus bio sont un traitement très efficace contre les varices. Les fleurs d'hibiscus bio sont traditionnellement utilisées contre l’insuffisance veineuse, les jambes lourdes, les altérations de la paroi veineuse, varices et hémorroïdes.

    Le ginkgo est souvent utilisé pour soigner les hémorroïdes. Les études montrent qu'il est efficace pour calmer les symptômes des crises.

    Son nom latin est vaccinium myrtillus (de la famille des éricacées). Ses noms communs sont: airelle myrtille, gueule noire, mauret, mouret, brimbelle, raisin des bois, bleuet, myrtillier et arbrêtier. En anglais cette plante s’appelle blaeberry, whortleberry, (ground) hurts, whinberry, winberry, windberry, wimberry, myrtle blueberry et fraughan.
    Contre la sensation d‘inconfort circulatoire, et la sensation de jambes lourdes, faites une cure de fruits rouges, de framboise, cassis, groseille, mûre et surtout de myrtille. Les composants protecteurs de la myrtille sont les vitamines C, A, et B, et surtout des anthocyanosides. Dotés de propriétés vasculoprotectrices, ces composants ont une action positive, car ils améliorent la sensibilité de la rétine et contribuent à soulager les troubles circulatoires : varices, fragilité capillaire, hémorroïdes… L’utilisation de la myrtille a été date de plusieurs siècles, et jusqu’à présent, les extraits de fruits sont en prévalence utilisés en Europe pour traiter différentes affections comme les d’hémorroïdes.
    La baie de myrtille est utilisée pour soigner la diarrhée et l’indigestion. En raison de sa teneur généreuse en tanin, elle sert comme astringent qui guérit efficacement l’inflammation des muqueuses, ce qui est l’une des causes des hémorroïdes. Les tanins, même en d’autres dérivés de plantes, ont été connus utiles pour le traitement des hémorroïdes. Les baies de myrte peuvent être prisent par voie orale ou même l’application topique de l’inflammation des muqueuses.
    La racine de pissenlit (Taraxacum officinale) est très utile dans les cas d'hémorroïdes avec constipation. Selon la médecine naturelle, si vous souffrez d’hémorroïdes, c’est que votre foie est congestionné à cause d’une consommation excessive de nourriture, qui agit comme un déclencheur de ce trouble.
    Le pissenlit, une plante extrêmement dépurative, peut vous aider à éliminer les toxines qui se sont accumulées dans votre foie et dans vos reins.
    Enfin en local vous pourriez utiliser l'huile de baobab pour vous soulager instantanément des brûlures dues au frottement, et continuer les applications quotidiennement pendant votre traitement naturel. Pour faciliter votre transit, et aller à la selle beaucoup plus facilement vous devriez prendre des baies de goji en fruits secs, une petite poignée par jour va suffire.
    Tous nos vœux de bonheur pour cette nouvelle année à vous et à votre famille.
    Best Regards
    L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • PARENT Gh. 24 décembre 2020 à 21:38 in Les bienfaits de la racine de Pissenlit sur votre santéBonjour, j'aurai 80 ans au printemps 2021. Mes crises hémorroïdales deviennent de plus en plus fréquentes. Deux crises par semaine sont courantes. Je souffre en voiture et même au lit durant le repos nocturne. J'ai essayé tous les conseils reçus ici et là. Rien n'y fait.
    Voici quelques aliments et boissons que j'écarte sous peine de subir une nouvelle crise :
    -salaisons, jambon, viande préemballée ( sulfitées et aussi nitrites ), viandes et poissons fumés, tous les laitages de vache, beurre inclus.Je ne supporte plus les pâtisseries et le pain même bio. Je tiens les aliments sucrés à distance.
    -boissons habituelles limitées à l'eau légère et le vin rouge de qualité ( 1 ballon en fin du dîner). Une bière bio de fermentation naturelle 1 ou 2X/semaine.
    Je suis très fatigué par les heures de soins consacrées à mon épouse Alzheimer, sourde, incontinente urinaire, en perte de mobilité. Impossible de m'absenter + de 2 heures.
    Avant cette situation difficile, j'étais soigné par un herboriste compétent me donnant entière satisfaction.
    Je n'ai plus de temps disponible pour le consulter ( 6 heures avec le trajet routier ). De plus son tarif et ses plantes grevaient lourdement mon budget.
    Avant mars 2020 je pratiquais en groupe le TaïChi, 2X/semaine, sous la conduite d'un Maître chinois. Avec la pandémie, les autorités ont fermé la salle communale. Cela a été le début de mes ennuis de santé. La pratique en solo à domicile ne vaut pas le suivi du Maître.
    Pouvez-vous me donner un conseil pour écarter mes souffrances. Bien merci d'avance et heureuse année 2021.
    P.S. Si vous avez besoin d'autres précisions, n'hésitez pas à me questionner.
  • Claudeyvans 23 décembre 2020 à 19:31 in The health benefits of organic turmericVous dites que les cures doivent durer 3 mois ? Pour toutes vos plantes ??
  • Claude Yvans (Guinard) 23 décembre 2020 à 19:24 in The health benefits of organic turmericGrands Bravos pour votre site, les conseils et vos super plantes / jusqu’au Printemps j’ai eu une Febrilation auriculaire avec insuffisance cardiaque : j’ai eu une ablation au début ? Je ne prends plus de médicaments mais des plantes, je suis guéri ! mais j’ai encore des Extrasystoles nombreuses : que me conseillez vous ? Et je suis épuisé par ces 2 ans de maladies de cœur : j’ai 75 / comme vous pouvez le voir, je vous ai pris de l’artemisia / graviola...et j’en suis très content / je bois de l’eau Kangen depuis 3 ans qui m’a sauvé de Arthroses Arthrite énorme mais avec le temps cela revient un peu et une faiblesse générale venant de ces 2 ans de maladie de cœur et d’hôpitaux... et médicaments que je ne supportais pas : j’aimerai avoir vos conseils précis sur cette faiblesse et les extrasystoles Pour cela je prends de l’aubépine en teinture mère mais j’attends votre ressenti merci de votre action / précision : je fais le bol d’air Jacquier : pour une très vieille bronchite chronique qui d’après les Cardios, a à voir avec mon cœur et je fais aussi le Samozdrav ( qui vient de scientifiques russes pour l’hypertonie)
  • maliillo45 20 décembre 2020 à 21:45 in Les bienfaits de la berberine sur la santéBonsoir,

    Peut on prendre de la berberine avec de la chimio pour le cancer du poumon.

    Merci pour votre aide.malika

Logo facture Biologiquement

The Biologiquement.com laboratory specializes in the promotion and distribution of natural health products.
A range of products rich in powerful natural anti-cancer antioxidants to regain or maintain vitality, recommended for children in the growth phase, students, athletes and seniors.
All these products are from fair trade.

Phytotherapy: Treatment or prevention of diseases by the use of plants.
Phytotherapy is part of alternative medicine, or alternative medicine. In most countries, particularly in the West, only laboratories have the right to practice herbal medicine in the form of consultation, and only pharmacists and herbalists are authorized to give advice at the time of purchase.

Herbalism is the most classic and oldest method of herbal medicine. After having fallen into disuse, it is nowadays taken into consideration. Herbalism uses the fresh or dried plant; it uses either the whole plant or a part of it (bark, flower, fruit, root). The preparation is based on simple methods, most often water-based: decoction, infusion, maceration. These preparations are drunk or inhaled, applied to the skin or added to bath water. They also exist in a more modern form of dry plant powder capsules, which the subject swallows. This presentation has the advantage of preserving the active ingredients, which are fragile. For the treatment to be effective in depth, the catches must be spread over a period ranging from 3 weeks to 3 months.

Phytotherapy gives itself a field of action on many disorders, as a preventive and curative measure, in acute cases or to modify the grounds (general tendencies to be the victim of a type of disease). It focuses on treating the cause of the illness and not just its symptoms. Its use is based on traditional knowledge, on the analysis of the active principles of plants and the understanding of their mode of action, as well as on the results observed by patients.

Addictions
Alcohol
binge drinking
Cannabis
Electronic cigarette
Drug addicts
Hyperconnectivity
excessive play
Tobacco

- Food and Nutrition
Food and children
Nutrition and pregnancy
Anemia
Anorexia
bloating
bulimia
Coffee and chocolate
Cancer and nutrition
And vitamin deficiencies
Obesity surgery
Cholesterol
Food supplements
Constipation
Gluten
food intolerances
Intoxication and poisoning
fasting
feeding mechanisms
microbiota
Better-eat
Gastroesophageal reflux
regimes
natural remedies
Underweight
Sugar, salt and fat
Overweight and obesity
Irritable bowel syndrome
Atypical eating disorders

- Digestive disorders
Around the disease
Mites and animals
drug allergy
Allergies (Other)
Alzheimer's and dementia
Antidiabetic and insulin
Appendicitis
osteoarthritis
Asthma
Autism
COPD
kidney stones and gallstones
Cataract
Blindness
Depression
Type 1 Diabetes
Type 2 diabetes
AMD
Eczema
Epilepsy
fibromyalgia
Glaucoma
Influenza
Focus on hypothyroidism
handicap
Hepatitis
Herniated disc
Herpes
urinary infection
Nosocomial infections
Renal failure
Lupus
Crohn's disease
Parkinson disease
congenital
Vascular diseases
genetic diseases
Infectious diseases
Rare diseases
Meningitis
migraines
Cystic fibrosis
osteoporosis
Diabetes Prevention
caregivers
Psoriasis
rheumatism
Hay fever
Measles
Schizophrenia
Sciatica
Multiple sclerosis
scoliosis
toxoplasmosis
head injury
trisomy
Tuberculosis
Urticaria
HIV / AIDS
Zika virus
Living with diabetes
Shingles

- Babies, children and adolescents
accidents
Acne
Food and children
feeding
Autism
binge drinking
caries
Colic
Growth
Pain in children
Dyslexia
Screens and video games
parenting
Harassment
High potential
hyperactivity
congenital
childhood diseases
Wet the bed
Premature
Puberty and adolescence
baby care
children sleep
Sport and children
trisomy
Learning Disorders

- Cancer
Colorectal cancer
Stomach cancer
Throat cancer
Skin cancer
Prostate cancer
Brain cancer
Colon Cancer
Liver cancer
Lung cancer
Breast cancer
Cancer and nutrition
Cancer and Genetics
Cancer and Sexuality
Cancers (other)
gynecological cancers
Cancer screening
Leukemia
Melanoma
anticancer research
cancer treatment
Living with cancer

- Cardiovascular
Angina
Cardiac arrest
AVC
Heart surgery
Cholesterol
ECG
Embolism
Hypertension
Myocardial infarction
Cardiovascular illnesses
cardiovascular drugs
cardiovascular prevention
Thrombosis and varicose veins

- Ethics, Law and Policy
Fund and Health Insurance
advance directives
Organ donation
Blood donation
Medical file
Patient rights
Ethics
End of life and palliative care
Genetic
Hospital and medical offices
humanitarian Medicine
Forensic medecine
Health Policies
Relationship patient - physician
personalized health

- Pregnancy
Delivery
Alcohol, Tobacco and pregnancy
Nutrition and pregnancy
feeding
caesarean
perinatal depression
Gestational Diabetes
prenatal diagnosis
Pregnancy and desire for children
Infertility and LDCs
Termination of pregnancy (abortion)
Sore pregnancy
Medications and Pregnancy
epidural
Premature
toxoplasmosis
Gynecology
Other contraceptive methods
Breast cancer
gynecological cancers
Chlamydia
natural birth
endometriosis

- Gynecology
gonorrhea
Herpes
contraceptive implant
Incontinence
urinary infection
Infertility and LDCs
Termination of pregnancy (abortion)
Menopause
Papillomavirus (HPV)
Contraceptive pill
Emergency Pill
sexual health
female sexuality
IUD
Premenstrual syndrome
Syphilis

- Medicines, examinations and treatments
drug allergy
Amputation
Anesthesia
Anti-inflammatories
antibiotics
antidepressants
Antidiabetic and insulin
Aspirin
Self-medication
Heart surgery
Obesity surgery
Plastic and reconstructive surgery
colonoscopy
Food supplements
Cancer screening
placebo effect
Medical exams
Genetic
Hypnosis
cardiovascular drugs
Medications and Pregnancy
Mindfulness meditation
Paracetamol
epidural
Prostheses, implants and grafts
Psychotherapy and other treatments
psychotropic
Research and new treatments
Re-education
natural remedies
Deep brain stimulation
Technology
Surgery Technology
alternative therapies
cancer treatment
Tranquilizers and sleeping pills
vaccines
Viagra

- The elderly
Food seniors
Alzheimer's and dementia
osteoarthritis
aging well
Heat wave
Cataract
AMD
End of life and palliative care
Glaucoma
Parkinson disease
Antiaging Medicine
Memory
osteoporosis
caregivers
rheumatism
Care for Seniors
Aging at Home

- Psycho and brain
Workaholism
Alzheimer's and dementia
Anorexia
antidepressants
Anxiety and psychological crisis
Aphasia
Autism
borderline
bulimia
Burnout
Depression
perinatal depression
winter blues
Mourning
chronic pain
Dyslexia
Screens and video games
placebo effect
Emotions
Harassment
High potential
hyperactivity
Hyperconnectivity
Hypnosis
Libido
Brain mechanisms
Mindfulness meditation
Memory
Phobia
Psychotherapy and other treatments
psychotropic
Health couple
Schizophrenia
Sex therapy
Deep brain stimulation
Stress
Suicide
Atypical eating disorders
Bipolar disorders
Learning Disorders
Obsessive Compulsive Disorder (OCD)
Psychic troubles
domestic violence

- Health masculine
andropause
male genitalia
Prostate cancer
premature ejaculation
Infertility and LDCs
Sperm and infertility
Sweat
Erectile dysfunction
sexual disorders
Viagra

- Health every day
Mites and animals
accidents
Acne
drug allergy
Allergies (Other)
Anemia
resistant bacteria
bloating
injuries
Tanning and sunburn
Burn
Heat wave
And vitamin deficiencies
caries
Conjunctivitis
Constipation
Diarrhea
Knee Pain
Muscle aches
Environment
Tired
Cold and health
Gastroenteritis
gums
Influenza
handicap
Hemorrhoids
Incontinence
Intoxication and poisoning
Jetlag
Back pain
Headache
Mechanisms of the body
Antiaging Medicine
humanitarian Medicine
microbiota
migraines
Migration and Health
Nail fungus
Hair loss
Endocrine disruptors and pollutants
feet
Insect bites
tick bites
Pollution
Skin Problems
breathing problems
Re-education
Gastroesophageal reflux
Hay fever
Cold and cooling
snoring
Health at work
Oral Health
dry eye
Irritable bowel syndrome
Tattoo and Piercing
Cough and sore throat
Sweat
hearing and deafness
Disorders of smell
Vision Disorders
Voice Disorders
vestibular disorders
Emergency room
Urticaria
Wart
Dizziness

- Sexuality and torque
Cancer and Sexuality
Chlamydia
premature ejaculation
gonorrhea
Herpes
Libido
Sexually transmitted diseases
Papillomavirus (HPV)
Health couple
sexual health
Sex therapy
female sexuality
Syphilis
Erectile dysfunction
sexual disorders
Viagra
HIV / AIDS

- Sleep and insomnia
Sleep Apnea
Tired
insomnia
Jetlag
snoring
Sleep
children sleep
Somnambulism
Tranquilizers and sleeping pills