-15% sur toutes commandes, code: 1218, et jus Graviola - 45% jusqu'à Noël ! ACHETER Ignorer

Comment faire la différence entre les deux variétés d’amandes amères riche en vitamine B17 anti cancer et les amandes douces.

L’amande est le fruit de l’amandier, arbre de la famille des Rosacées, comme le pommier, le poirier ou le pêcher. On distingue l’amande douce, Prunus amygdalus var. dulcis, et l’amande amère, Prunus amygdalus var. amara (Amygdalae amarae).

Visuellement, ces deux variétés d’amandes sont difficiles à distinguer.
Voici la meilleure description que nous pouvons faire pour différencier la variété d’amandier douce de l’amandier qui produit des amandes amères riche en vitamine B17.
Tige de 8 à 10 mètres, droite.Feuilles moins longues que celles du pêcher, alternes, pétiolées, étroites, pointues, bords finement serrés ; les dentelures de la base glanduleuses. Fleurs comme celles du pêcher, mais à pétales plus grands et d’un blanc souvent mêlé de couleur de rose (les premières au printemps). Fruit verdâtre, ovale, composé d’un brou médiocrement épais, ferme, peu succulent, au-dessous duquel se trouve un noyau ligneux, sillonné, renfermant une amande tendre, ovale, terminée en pointe à son sommet, d’une saveur douce ou amère selon l’une des deux variétés de l’arbre dont elle provient, et qui est la seule partie employée en médecine. La seule distinction botanique qu’on puisse établir entre ces deux variétés, c’est que dans la variété amère le style est de la même longueur que les étamines, et que les pétioles sont maculés de points glanduleux, tandis que dans la variété douce le style est beaucoup plus long que les étamines, et que les glandes, au lieu d’être sur les pétioles, sont à la base des dents des feuilles.

Les amandes amères d'abricot bio, contiennent de la vitamine B-17 anti cancer, les amandes douces en sont dépourvus
Les amandes amères d’abricot bio, contiennent de la vitamine B-17 anti cancer, les amandes douces en sont dépourvus

Les amandes amères sont issues de l’amandier sauvage. Mangées crues séchées, elles ont un goût très amer, d’où leur nom. Parce qu’elles contiennent de l’acide cyanhydrique, le cyanure d’hydrogène n’est déverrouillé que sur le site où se trouve le cancer, et ce, avec des résultats radicaux, qui deviennent tout à fait dévastateurs pour les cellules cancéreuses, puisque l’unité de benzaldéhyde se déverrouille en même temps. Les cellules cancéreuses obtiennent un double coup, à la fois de cyanure et de benzaldeyhde ! Le benzaldéhyde est un poison mortel en lui-même, mais quand il fait équipe avec le cyanure, le résultat en fait un poison 100 fois plus mortel que lorsqu’il agit seul. Les cellules cancéreuses sont littéralement oblitérées !
D’ailleurs, si elles sont consommées en quantité, elles peuvent être toxiques (plus de 50 amandes par jour). Elles restent inoffensives et anti cancer à faible dose (jusqu’à 10 amandes par jours). C’est pourquoi elles sont utilisées en pâtisserie pour leur saveur si particulière.
La différence du goût entre les amandes douces & les amères, vient de ce que dans les douces il se trouve moins de sel, & que ce sel est parfaitement lié & retenu par des parties rameuses, de sorte qu’il ne peut faire qu’une impression très légère sur la langue. Les amères au contraire contiennent plus de sel acre, qui n’étant qu’à demi embarrassé par des parties huileuses, excite une sensation plus forte & plus désagréable.
Cette amertume signale précisément la présence de la vitamine B17. L’amygdaline ou vitamine B17 n’est pas détectée dans les amandes douces (Femenia et al., 1995).

Les effets de la B17 (de nos jours encore utilisée en Allemagne contre le cancer dans les hôpitaux) sur les cellules cancéreuses sont prouvés c’est donc pas étonnant que les lobbyistes colportent des ragots pour pas qu’on découvre la vérité (ils font tout pour étouffer ce genre d’infos). par contre l’additif E536 du sel qui lui libère du cyanure d’hydrogène à haute température là il est approuvé malgré le danger par les commissions sanitaires.

Pour les amandes sèches, l’achat de fruits entiers et biologiques est généralement préférable, elles souffrent moins de l’oxydation (qui entraîne un ramollissement de la chair et un rancissement des acides gras insaturés) et peuvent se conserver durant plusieurs mois. Les amandes peuvent être consommées aussi en gélules qui protège de l’oxydation, oxydation qui d’ailleurs n’altère en rien la teneur en vitamine B17.
Les amandes amères sont un anti cancer naturel puissant grâce à la vitamine B17 qu’elles contiennent, mais elle ont aussi des propriétés nutritionnelles très intéressantes.
Elle est riche en protéines (environ 20%, soit presque autant que la viande) ;
Elle est reminéralisante, avec des teneurs importantes en calcium, magnésium, phosphore, fer, potassium, manganèse, cuivre et zinc ;
Elle est riche en vitamine E, fortement anti-oxydante, et elle est source de vitamines B1, B2, B3 et B9 (ou acide folique) ;
Elle renferme entre 11 et 15% de fibres, essentiellement insolubles, favorisant un bon transit intestinal et donnant une sensation durable de satiété ;
Elle contient des acides gras (50% de lipides au total) d’excellente qualité : 35% d’acides gras mono-insaturés sous forme d’acide oléique (comme l’huile d’olive), dont les propriétés protectrices pour le système cardio-vasculaire ne sont plus à prouver (diminution du taux du LDL-cholestérol), et 11% d’acides gras poly-insaturés essentiels, de type acide linoléique (oméga 6) ;
Elle renferme aussi des phytostérols, également bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *