Die Vorteile von Artemisia annua Organic Health

Armoise annuelle bio Artemisia annua riche en artemisinine plante feuille tige anticancer naturel en tisanes ou en gélules

Die therapeutischen Effekte der jährlichen Beifuß, Artemisia annua:

• Starkes antivirales Mittel (Alternative zu Chloroquin)
Kampf gegen Krebszellen • mit Artemisinin
Entlastet • Verdauungsstörungen: Koliken, chronischen Durchfall, Bauchschmerzen, Blähungen.
• Stimuliert die Sekretion von Magensaft, die Förderung des Appetits.
• Leistungsstarke Entwurmung: eliminiert Darmwürmer.
• Bekämpfung und Prävention von Malaria und Dengue-Fieber
• Gegen Morbus Crohn
• Pour faciliter la digestion
• Wirkt gegen Lyme-Borreliose
• Wenn ein unbequemen Menstruationszyklus


Artemisia annua ist eine häufige Art von Beifuß, die zu der Familie der Asteraceae gehört. es stammt aus Asien, sondern weltweit kultiviert gemäßigten.
Artemisinin ist die Wirkstoffe aus Artemisia annua organisch. Artemisinin und seine Derivate halbsynthetischen Artemisinin (einschließlich Dihydroartemisinin, Artesunat, Artemether und Artemether) sind auch für die Herstellung von Kombinationstherapien für die Behandlung von Malaria (ACT = Kombinationstherapie mit Artemisinin).
Tierexperimentelle Studien haben längst bewiesen, dass Artemisinin und verwandte Verbindungen, Tumorwachstum und Metastasierung hemmen.
Es gibt viele Beweise von klinischen Studien, die die Anti-Krebs-Wirkung für Krebspatienten zeigen.
Malariabehandlung Experimente zeigen gute Verträglichkeit von Artemisinin-basierten Medikamenten.
Description
Die organische Artemisia annua, die auch als Jahres- und Jahr Absinth Wermut bekannt (chin Qinghao) ist eine häufige Art von Beifuß Artemisia annua bio nativem Wormwood Asien gemäßigter aber weltweit angebaut. Es gehört zur Familie der Asteraceae und hat Blätter Farne, leuchtend gelben Blüten ähnelt, und Kampfer Duft. Glanduläre Strukturen (Trichome) eine Vielzahl von bioaktiven Verbindungen produzieren (hauptsächlich Terpenoide) können auf der Oberfläche der Blätter zu finden, Stengel und Blüten.
Artemisia annua ist eine Pflanze Bio zunehmend zur Behandlung von Malaria verwendet, die, wie Lyme, eine Krankheit Spirochäten. Bei der Behandlung der Lyme-Borreliose, stützt sie sich schwer auf sie zu behandeln Co-Infektionen, einschließlich Babesiose, gegen die sie effektiver als Antibiotika ist. In klinischem Augsburg wird Artemisia annua oft in Verbindung lapacho verwendet, um die Aktion zu unterstützen.

Armoise annuelle bio Artemisia annua riche en artemisinine plante feuille tige anticancer naturel en tisanes ou en gélules
Armoise annuelle bio Artemisia annua riche en artemisinine plante feuille tige anticancer naturel en tisanes ou en gélules

Die organische Artemisia annua (Annual Beifuß) ist eine Pflanze aus der chinesischen Arznei reich an biologisch aktiven Verbindungen.

L’armoise annuelle contient de très nombreux métabolites secondaires des terpénoïdes, des flavonoïdes, des coumarines, des stéroïdes, des purines, des lipides, et de nombreux composés phénoliques. On compte également dans toutes les parties de la plante des vitamines, des protéines, des acides aminés et des fibres. Enfin, elle est riche en minéraux et oligoéléments tels que potassium, calcium, magnésium, manganèse, zinc… 

Une panoplie complète très intéressante sur le plan nutritionnel. On note que sa richesse en métabolites secondaires et en vitamines A et E notamment lui confèrent une bonne activité antioxydante.

Henry Lai und Narendra Singh von der Universität von Washington haben die Droge Wirksamkeit gegen Krebszellen nachgewiesen. Die Ergebnisse sind unglaublich optimistisch. In der Zeitschrift Life Sciences, beschreiben die Forscher, wie Artemisinin tötet alle Zellen von Brustkrebs in 16 Stunden. „Nicht nur das Medikament wirksam ist, aber es ist sehr selektiv, sagte Henry Lai. Es ist sehr giftig für Krebszellen, sondern hat nur minimale Auswirkungen auf normale Zellen. "
Wird für 30 Jahre gegen Plasmodium Malaria, Artemisinin reagiert mit Metallionen in hoher Konzentration in den Parasiten. Sehr aktiv, Krebszellen besitzen auch eine Menge von Membranrezeptoren für die in der Zelle Metallionen-Konzentration erhöht wird.
Die Forscher hatten die Idee von Artemisinin mit diesen kranken Zellen zu töten.

Die Ergebnisse bereits eindrucksvoll gegen Brustkrebs scheinen positivere gegen Leukämie, da in diesem Fall werden alle anormalen Zellen in acht Stunden zu sterben. „Es handelt sich um Krebszellen zu den am stärksten konzentrierten Metallionen“, sagt Henry Lai, der fährt fort: „Es ist faszinierend zu denken, dass diese Pflanze seit zweitausend Jahren in der traditionellen chinesischen Medizin verwendet wird, haben wir es gefunden gerade eine neue Anwendung .
Wir neigen dazu, zu oft das enorme therapeutische Potenzial von Pflanzen im Kampf gegen den Krebs zu unterschätzen, aber wir dürfen nicht vergessen, dass die Natur Zeit hatte, über Millionen von Jahren Wirkmechanismen zu entwickeln, sehr anspruchsvolle gegen Tumoren. "

Die Artemisia annua ist ein pflanzliches Heilmittel gegen Malaria.
Diese Pflanze, für mehr als 2000 Jahre in China bekannt ist, hat die Geschichte des letzten Jahrhunderts tritt, wenn während des Vietnam-Krieges (1959-1975), der Vietcong der Lage war, mit dieser Pflanze gegen Malaria geheilt werden.

  • Pour prévenir le paludisme, la prise des gélules commence idéalement 15 jours avant le voyage. Continuez la prise pendant le voyage et 1 mois après votre retour. Au retour, si aucune fièvre n’est apparue après 1 mois (temps de cycle du parasite), vous pouvez arrêter le traitement. Si vous avez de la fièvre ou d’autres signes de paludisme, allez voir votre médecin mais n’arrêtez pas le traitement.
    Dosierung: 2 x 2 Kapseln pro Tag, morgens und nachmittags.
  • Prävention von Malaria mit der Urtinktur von Artemisia annua: 15 Tropfen pro Tag (morgens, mittags oder abends) 20 Minuten vor dem Essen, 15 Tage vor Ihrer Abreise, während der Reise und 15 Tage nach Ihrer Rückkehr. Mehr oder weniger eine Flasche pro Monat. Diese Heilung hat die Wirkung, die Abwehrkräfte des Körpers bei der Verhinderung von mikrobiellen oder parasitären Aggressionen (Candida albicans…) zu stärken.

Botanische Beschreibung des Beifuß

Lateinischer Name: Artemisia annua L.
Familie: Asteraceae
Übliche Namen: Jahr Wermuth, St. John Kraut, St. John Krone, Beifuß, Tabak St. Pierre, Gras Prozent auf Geschmack
Gebrauchte Teile: Blätter, Stängel und Blütenknospen
Herkunft: Verbreitet in ganz Europa, Asien und Nordamerika, vor allem auf Brachflächen, Deponien, Hecken, Böschungen, Dämme von den Gleisen und die Flussufern . Es ist sehr häufig in Frankreich, aber selten im Südwesten.

- Perennial
- holzig Racine, Kriechen faserige
- Stem bis zu 1,5 Meter: krautig, zylindrisch, zerfurcht, rötlich, etwas behaart, zusammengestellt und Ruderer
- wechselt Blatt tief lanceolate, schneiden in Segmente, dunkelgrün, weiß und baumwoll unten
- Gelbe Blüten in kleinen Blütenköpfchen und angeordnet in kleinen Spitzen Achsel gruppiert, die zusammen eine lange Rispe machen
- oval und glatt Frucht ein achene

Ernte : Die Gipfel Blumen aus den Blüten geerntet werden im Juni, Juli
Dieses Produkt kann auf den Verkauf in Apotheken zu finden.

260 avis / commentaires / témoignages sur “Die Vorteile von Artemisia annua Organic Health"

  1. André Rennes :

    Merci Biologiquement. Je vous informes que cette plante ma sauvé la vie aussi, car un cancer de vessie il y a 8 mois. Immédiatement pris des gélules de cette plante avec complément de gélule graviola, lapacho et amandes abricot et surtout prendre du fer avec le moringa. Apres 2 mois plus aucune cellule cancéreuse. Je vais transmettre des graine au Sénégal dont j ai de la famille. Merci a vous

    • Mischa Mersson :

      Bonjour André Rennes,
      Vous aviez un cancer en 2016 et en prenant ces différentes plantes ou gélule graviola, lapacho et amandes abricot et surtout prendre du fer avec le moringa. Après 2 mois plus aucune cellule cancéreuse. !
      J’ai moi même une tumeur nasale qui a récidivé, après avoir fait la chimio et 33 radiothérapies,
      elle est encore au stade préliminaire. Les médecins disent qu’il n’y a pas d’alternative! il faut opérer par l’extérieur du nez et enlever un bout de la narine! Ma question est : Peut-on avec ces produits naturels supprimer cette tumeur nasale qui a récédivé et dans combien de temps disparaitra.? Merci pour votre réponse urgente! Recevez mes salutations les meilleures. Tel : +41 79 332 06 75 mon adresse e-mail : mmerssondoronmusic@hotmail.com

      • Tanianini :

        Bonjour J ai vu sur you-tube une vidéo d’une dame qui avait un chat avec une tumeur nasale. Elle lui mélangeait dans sa pâté de la poudre d abricot amer (B17) . Elle a vue la tumeur s’assécher puis tomber. Cherchez sur you-tube ce témoignage peut être vous guidera t il! Cordialement

      • Lequesne :

        .bonjour
        Je fais de la polyhartrite rhumatoïde et un traitement avec humira tous les 15 jours et malheureusement ce traitement attaque mon foie votre plante pourrait elle être meilleur que mon traitement

        • Biologiquement.com :

          Bonjour,
          La polyarthrite rhumatoïde, ou encore polyarthrite rhumatoïde chronique évolutive, est une maladie inflammatoire qui s’aggrave progressivement. L’inflammation atteint peu à peu la membrane synoviale située à l’intérieur des articulations et qui assure le glissement des surfaces articulaires. Déclenchant douleurs et destruction des os, déchirures des tendons, elle atteint plus souvent les femmes de trente ans et plus, on lui attribue une origine immunitaire en médecine occidentale, d’où l’importance d’une bonne alimentation.
          De nombreuses personnes souffrant de douleurs articulaires évitent de bouger par crainte d’aggraver les problèmes.
          Cependant, l’exercice physique pratiqué correctement a exactement l’effet inverse.
          Non seulement cela permet de renforcer les articulations, mais l’exercice physique est aussi capital pour conserver votre poids optimal.
          Le surpoids a des effets catastrophiques sur l’arthrose. La pression supplémentaire sur le cartilage aggrave l’inflammation.
          On a coutume de considérer que chaque kilo que vous perdez réduit de 4 kilos la pression sur vos genoux, et de 6 kilos sur vos hanches.
          Il est très important de s’échauffer avant de bouger. Faire des mouvements doux comme hausser les épaules, tourner la tête, faire des cercles avec les bras, se pencher doucement en avant et sur les côtés, permet de se mettre tranquillement en route. Répétez chaque mouvement 3 à 5 fois.
          Les exercices de stretching, où vous faites des étirements de tous vos membres, sont particulièrement adaptés contre les douleurs articulaires.

          Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.
          Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.
          Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.
          Je vous conseil pour cette pathologie, de consommer régulièrement du ginkgo biloba, de la poudre de baobab bio Baomix et de la feuilles de moringa bio.
          Désolé pour la longueur de la réponse, je ne pouvais pas vous répondre en deux mots.
          Si vous avez besoin de plus de détails contactez moi via le formulaire de contact sur la boutique.
          Biologiquement vôtre
          L’équipe du laboratoire biologiquement.com

        • kebe.f :

          Bonjour, je me permets de vous répondre ayant la maladie de crohn depuis plus de 20 ans mon médecin m’a prescrit humira (anti Tnf) malheureusement 3/4 ans après j’ai eu un cancer lier à ce traitement.. mon médecin m’a ordonné de l’arrêter IMMÉDIATEMENT. Faites vraiment attention à vous !

    • monique hämmern :

      merci de vos bons conseils, mon mari a aussi des cellules cancéreuses dans la vessie et il va subir un traitement au BCG pendant 6 semaines, pouvez-vous me dire où trouver les gélules que vous avez utilisées MERCI BEAUCOUP DE VOTRE REPONSE CORDIALEMENT

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, merci à vous pour l’intérêt que vous portez à l’eau produit naturel, voici l’adresse de la page vous allez pouvoir trouver tous les produits de l’armoise annuelle, les graines les gélules la teinture mère la poudre et la tisane.
        Lien: armoise bio
        Au plaisir de vous servir
        L’équipe du laboratoire biologiquement.com

      • Granger :

        Bonjour , puis je prendre 2 à 4 gélules par jour en cure préventive contre la pandémie actuelle. Pour l’instant je ne prends rien de particulier sauf vitamines . Merci de me dire.

        • Biologiquement.com :

          Bonjour, l’apport en vitamine est indispensable pour faire face à une surcharge virale, par contre nous ne vous conseillons pas de prendre des vitamines en cachet, ces produits ont subi des traitements chimiques et thermique, et le corps a beaucoup de mal à les assimiler.
          Pour ne pas fatigué vos reins et votre foie avec cette chimie, nous vous conseillons de complimenter le traitement à l’armoise annuelle contre le coronavirus covid 19, avec des produits naturels riche en vitamine et en nutriments, comme la poudre de feuilles de Moringa, associer à la poudre de fruit de baobab, un produit naturel très riche en vitamine C.
          Portez-vous bien
          L’équipe du laboratoire biologiquement.com

    • bcathy_91 :

      Bonjour Monsieur André Rennes .
      Mon fils aussi à un cancer de la vessie ” depuis 2016 aussi” ( il a subit une résection de la tumeur et Immunothérapie avec chimio ) et la tumeur est toujours là .
      Pourriez vous m’en dire plus : Comment et combien de gélules par jour preniez-vous avec les compléments ” gélules de Graviola, lapacho et amandes abricot ainsi que le fer avec le moringa . Très Urgent
      Merci à vous et surtout prenez bien soin de vous

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, face à la maladie il faut au moins faire une cure de 3 mois, puis une pause thérapeutique d’une semaine, et reprendre le traitement par la suite si besoin, les conseils de consommation indiqués sur les différents sachets correspondent à de la prévention pour le minimum conseillée, et pour la guérison le maximum conseillé.
        Au plaisir de vous servir
        L’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Rita Fruttaz :

      Bonjour
      J’attends sous peu l Artemisia annua que j ai commandé . Par ailleurs j ai un flacon d Artemisia Blanche mais je sais à quoi elle sert à t elle les mêmes vertus que Annua . Peux t on s en servir comme son homologue citée plus haut ? J apprécie et vous remercie pour votre réponse .
      Chaleureusement
      Rita

      • Biologiquement.com :

        Bonjour Rita,
        L’armoise herbe blanche ou armoise vulgaris, à ne pas confondre avec l’armoise blanche qui peut aussi désigner Artemisia alba, est une espèce de plantes steppiques du genre Artemisia de la famille des Astéracées. Son nom anglais « Wormwood » fait allusion à son pouvoir vermifuge (médicament qui permet d’évacuer les vers intestinaux).
        L’armoise vulgaris est souvent conseillée dans le traitement des troubles digestifs, ainsi que pour l’expulsion des vers intestinaux. Cette plante présente aussi des effets antibactériens, toniques et diurétiques.
        Grâce à ses actions antifongiques, antiparasitaires et antibactériennes, cette médication naturelle présente la faculté de traiter les différentes infestations de parasites, telles que l’infection urinaire. Ce diurétique peut être aussi utilisé dans le traitement des oedèmes et de l’ hypertension artérielle. Son usage en cas de rétention d’eau est réellement efficace.
        Les principes actifs contenus dans les feuilles d’armoise vulgaris sont les alcools sesquiterpéniques, les lactones sesquiterpéniques et les acides sesquiterpéniques. Des flavonoïdes, des coumarines, des polyines, des stérols et des triterpènes y sont également présents. L’essence extraite de ses sommités fleuries renferment également des lactones sesquiterpéniques, dont l’artémisine, des thuyones, de l’hydroxycoumarine, des flavonolglycosides, des polyines, des coumarines, des tanins et de nombreux oligo-éléments tels que le calcium, le potassium, le zinc, le magnésium, le phosphore, le souffre et l’iode.
        Plante vivace de 50 à 150 cm de haut, l’armoise vulgaris est facile à identifier grâce à ses tiges florifères élancées, rougeâtres, un peu velues et striées. Ses feuilles oblongues, découpées en segments et auriculées à la base, sont de couleur vert foncé sur la face et blanc cotonneux sur le revers. Ses petites fleurs tubuleuses jaunes ou rougeâtres sont regroupées en un capitule solitaire. Celles-ci dégagent une odeur très forte, parfois désagréable. La période de floraison de cette plante herbacée se situe entre les mois de juillet et d’octobre. L’armoise produit des akènes ovoïdes, d’environ 2 mm de long, pourvus de petites épines. Les organes de la plante utilisés en phytothérapie sont notamment les feuilles et les sommités fleuries.
        C’est une plante essentiellement fourragère, très appréciée par le bétail.
        Contrairement à l’Artemisia annua, on attribue pas à l’armoise vulgaris des effets thérapeutiques pour le paludisme ou contre le cancer.
        L’Artemisia annua et aussi considérée comme un anti virale beaucoup plus puissant que l’armoise vulgaris.
        Au plaisir de vous servir
        L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  2. Tatiana Grenoble :

    merci pour tout vos conseils, la vie de ma famille a changé depuis que nous connaissons le laboratoire biologiquement, vous avez déjà sauvé de membre de ma famille du cancer grâce à vos produits, bonne continuation

    • Wald- :

      Je vis en Asie du Sud Est et j’ai urgemment besoin de l’Artemisia Annua. J’aimerais également me procurer des graines pour faire pousser cette plante dans mon jardin. Auriez-vous svp le nom d’un fournisseur et les coordonnées d’un fournisseur en Asie ?

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, malheureusement il va être très difficile pour vous de vous procurer de l’armoise annuelle en Asie, car les pays asiatiques respectent les recommandation de l’ OMS (Organisation Mondiale de la Santé), qui demande de ne pas produire ou commercialiser ce produit.
        La production d’armoise annuelle du laboratoire Biologiquement vient exclusivement de l’Europe, nous n’importons pas de produit depuis la Chine ou d’autres pays asiatiques, ce n’est plus possible depuis déjà plusieurs années. Vous avez aussi des sociétés dans des pays en Afrique, comme la maison de l’Artemisia, qui ont aussi énormément de problèmes pour pouvoir exporter leurs produits.
        L’armoise annuelle ou Artemisia annua pourrait guérir des millions de personnes du paludisme, aider les personnes face au cancer, ou face au virus comment en ce moment avec le coronavirus covid 19, mais nous vivons dans un monde où les laboratoires (la plus grosse et la plus rentable industrie au monde) gagnent plus d’argent avec une population malade qu’avec une population en pleine forme, donc tous les produits naturels les meilleurs pour la santé sont progressivement interdit.
        Notre laboratoire est en Angleterre ce qui nous permet de continuer à distribuer ses produits, pour combien de temps, dieu seul le sait comment on dit.
        Au plaisir de vous servir
        L’équipe du laboratoire biologiquement

        • Cassandra :

          Quels-sont les conseils d’utilisation de la tisane ou les associations recommandées pour prévenir le covid-19 ? Merci

          • Biologiquement.com :

            Bonjour, pour prévenir efficacement le coronavirus covid-19, ou pour combattre la maladie une fois déclarée, nous vous conseillons de l’armoise annuelle, de la poudre de fruit de baobab, de la feuille de Moringa, et des gélules de la lapacho.
            Pour la prévention vous pouvez prendre le minimum conseillé sur le sachet, si vous êtes face à la maladie, vous devez prendre le maximum conseillé.
            Cordialement
            L’équipe du laboratoire Biologiquement

      • Johanne :

        Bonjour Sylvain, j’en ai commandé dernièrement chez l’alchimiste en herbe à Montréal. Vous pouvez le commander en ligne et vous la faire poster. Je sais que la demande est grande en ce moment mais habituellement il en reçoivent régulièrement. La provenance est de Chine et certifié biologique.

  3. Monique Paris 19. :

    De l’Artemisia annua en gélules , j’en cherchais depuis quelques temps, c’est pour mon cancer, merci!

  4. Kalina Dijon :

    atteinte d’un cancer du côlon depuis 2 ans, j’ai eu le temps de subir 2 chimiothérapies, avant de me rendre compte malgré les efforts du médecin, et la chirurgie qu’il avait l’intention de me faire accepter, je n’ai pas m’en sortir. J’ai décidé de me tourner vers des traitements naturels de la maladie, j’ai adopté un régime alimentaire très strict à base de produits crues, j’ai aussi pris au quotidien de la feuille de Graviola de l’armoise du curcuma et du Baomix, et après simplement 3 mois de traitement, j’ai tous les marqueurs de la maladie qui disparaissent, je revis

    • Azoulay :

      Bonjour,
      comment prenez vous les feuilles de Armoise , de graviola ? en Tisane ?
      Merci de votre réponse.

      • Biologiquement.com :

        Bonjour Kalina, pour la tisane d’armoise comme pour les feuilles de Graviola corossol, il faut absolument cuire la préparation pendant au moins 20 minutes pour extraire efficacement les principes actifs de la plante.
        Vous pouvez prendre 1 litres d’eau, y émettre 2 cuillères à soupe de tisane d’armoise (ou six feuilles de Graviola corossol) mettre la préparation sur le feu, et une fois que l’eau bout, vous attendez 20 minutes, le niveau de l’eau va descendre, et sa couleur s’obscurcir.
        Vous pouvez conserver cette préparation plusieurs jours au frigidaire, elle ne tourne pas, et vous pourrez prendre deux tasses par jour pour votre traitement.
        Cordialement
        L’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Rina :

      Bonjour David
      Peut on prendre l’artemisia, le lapacho, le graviola tout en prenant les vitamine (ABCD), zinc, L’huile de foie de morue, et les omega 3. Car jai lu quil ne faut pas prendre l’artemisia avc les antioxidants du genre vit C
      Merci pour votre reponse.

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, merci pour votre question très intéressante, vous pouvez tout à fait associer l’Artemisia avec le lapacho le Graviola, et d’autres produits naturels antioxydants.
        Effectivement la littérature scientifique relève une interaction entre les antioxydants et les principes actifs de l’armoise au niveau de la cellule cancéreuse. Par contre les études ne précise pas que c’est une interaction interaction si négative, et quoi qu’il arrive il ne faut pas se focaliser sur ce qui se passe au niveau cellulaire (quoi que les spécialistes en disent ils ne comprennent pas grand-chose), il faut prendre le métabolisme dans son ensemble, et quand vous êtes face à la maladie il est indispensable d’avoir un apport constant en antioxydants comme la vitamine C par exemple.
        Cordialement
        L’équipe de laboratoire de biologiquement.com

  5. miss-lili84 :

    Bjr,
    Pour une personne ayant une leucémie qu elle serait la bonne posologie svp? Sachant qu elle prend aussi des infusions faites avec vos feuilles de corossol
    Merci

    • Litza :

      Bonjour
      La prise régulière d’artemisia annua, de lapacho, de même que les amandes amères d’abricot + tisane de racines de pissenlit et argent colloidal ont eu la peau de ma LLC ( formule sanguine redevenue parfaitement normale au bout de
      quelques mois, mon hémato n’en revient pas) !!!!

      • Biologiquement.com :

        Merci beaucoup Litza pour votre témoignage, cela nous réchauffe toujours beaucoup le cœur de savoir que nos produits naturels apportent du réconfort et des guérisons à autant de personnes.
        Au plaisir de vous servir
        L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  6. Biologiquement.com :

    Bonjour,
    Une leucémie est due à une augmentation anormale du nombre de globules blancs (leucocytes) dans le sang. Ils proviennent soit de la moelle osseuse et on parle de leucémie aiguë ; soit des ganglions et de la rate et il s’agit alors d’un lymphome, dont les cellules cancéreuses peuvent être à évolution lente ou rapide. La leucémie lymphoïde chronique, ou LLC, est le plus fréquent des lymphomes indolents.
    De nombreux remèdes naturels ont une action efficace contre le cancer comme la leucémie. Ces traitements sont des aides remarquables pour les malades.
    Voici la liste des produits naturels à consommer comme remède naturel à la leucémie.
    L’ail, l’extrait de feuille d’olivier, la racine de réglisse, l’aloe vera, la framboise, l’hedyotis diffusa, le cannabis.
    Dans les produits disponibles sur la boutique Biologiquement, vous avez les mûres bio, le curcuma bio, le thé vert bio, le ginseng bio, et l’artemisia.
    Bien à vous

  7. Sonia Marseille :

    Ma grand mère avait testé les gélules d’artemisia, avec de bon résultats. Je me lance donc dans la culture pour continuer le traitement, merci pour tout vos conseils au téléphone mr. David

  8. fremdel :

    Bonsoir, je pense acheter de l’artemisia et graviola-corossol…pour traiter le cancer du sein que j’ai depuis avril 2016,j’ai refusé l’hormonotherapie..je suis contre la médecine mercantile..que puis-je prendre d’autres? je prends du germanium,curcumax et bromelaine..zinc et magnesium.merci d’avance pour votre aide,cordialement.

    • Kouame :

      Bonjour, besoin de conseil le mois dernier j’ai pris un coup de soleil et depuis j’ai une inflammation dans le sein droit, pouvez vous me dire qu’elle tisane utiliser et comment faire le traitement… merci de votre réponse.
      Urgent

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, pour calmer cette inflammation, nous vous conseillons de consommer quotidiennement de la poudre de fruit de baobab, des gélules de curcuma, des gélules de ginkgo biloba, et de la tisane d’armoise ( en cas de développement des cellules cancéreuses).
        Idéalement il faudrait arrêter de porter des soutien-gorge pendant quelques temps, car les baleines de soutien-gorge coupe la circulation du système lymphatique sous le sein, c’est souvent la cause de cancer du sein. Vous devriez aussi arrêter d’utiliser des déodorants, car les matière chimique du déodorant se concentre dans le gras du corps, et principalement dans les seins.
        Au plaisir de vous servir
        L’équipe du laboratoire Biologiquement

        • Elise Kouame :

          Bonjour
          Dans l’attente de votre réponse j’ai déjà commandé de l’artemisia et du lapacho , Je vais recommander les produits que vous avez conseillé.
          C’est possible d’associer le lapacho au traitement que vous avez conseillé, quel posologie pour le lapacho svp.
          Merci de votre retour

          • Biologiquement.com :

            Bonjour Elise, vous pouvez tout à fait associer le lapacho les produits que nous vous avons conseillé. Si vous prenez tous les produits conseillés vous n’avez pas besoin de forcer sur la dose du lapacho, 3 gélules par jour vont suffire pour avoir les effets thérapeutiques attendu.
            Biologiquement votre
            L’équipe du laboratoire Biologiquement

        • bcathy_91 :

          Bonjour
          J’ai commandée des gélules d’Artémisia annua , des gélules de feuilles de Moringa , des gélules de feuilles de Graviola Corossol , des gélules de poudre d’amande amère d’abricot et de gélules d’écorce de Lapacho
          Mon fils ” à 43 ans” il a un cancer de la vessie qui a débuté en 2016 ( il subit résection de sa tumeur , puis immunothérapie et chimio et la tumeur est toujours là ) Que lui recommanderiez vous ?
          Cordialement Merci

          • Biologiquement.com :

            Bonjour, le traitement naturel que votre enfant prend contre le cancer et déjà excellent, il pourrait éventuellement et rajouter des gélule de racine de pissenlit, de la Maca, et de la poudre de fruit de baobab, car ces produits sont excellents pour des problèmes de vessie. Le gros soucis c’est qu’il a subi de la chimiothérapie et de l’immunothérapie, et que dans le protocole de ces traitements chimiques la rechute est prévu et calculée. Une chimiothérapie rapporte entre 50 et 100000 € au laboratoire qui l’a prescrit, vous imaginez bien qu’ils peuvent pas vous laisser partir comme ça, la plupart du temps les chimiothérapie se succèdent, et les gens décèdent simplement de leur traitement, on a eu la même chose avec la trithérapie pendant 30 ans contre le soi-disant VIH (que l’ont cherche toujours…).
            Le cancer est un symptôme ce n’est pas une maladie, il est le signal d’alarme du métabolisme pour nous faire comprendre qu’il y a un dérèglement, le traitement naturel ne s’attaque pas simplement aux cellules cancéreuses mais surtout il renforce et rééquilibre le métabolisme qui doit retrouver la balance pour être sain. Le cancer est développé par le système immunitaire le système sanguin et le système lymphatique, il n’est pas là pour rien, le métabolisme s’en défait quand il en a plus besoin.
            Si votre enfant a tant de mal à retrouver l’équilibre c’est qu’il doit changer quelque chose dans sa vie, il est peut-être dans un environnement trop pollué, il a peut-être et sûrement une alimentation qui ne convient pas (trop de produits laitiers ou de viande chargé en hormones, antibiotique et cocktail chimique), il ne fait peut-être pas assez d’exercices (il faut suer au moins une fois par jour pour être en forme toute ça vie), dans ce cas là il faut revoir complètement son état d’esprit et son mode de vie, et sûrement s’aider d’un jeûne pour la guérison.
            Cordialement
            L’équipe de laboratoire Biologiquement

  9. Biologiquement.com :

    Bonjour,
    il ne faut pas négliger la capacité naturelle de notre corps à se protéger contre les tumeurs, que ce soit pour prévenir la maladie ou accompagner les traitements. » Cette aptitude à lutter contre le cancer est alimentée par notre mode de vie.
    Voici quelques conseil pour lutter efficacement contre le cancer :
    – Limiter la consommation des nourritures et boissons qui n’existaient pas il y a mille ans : sodas, céréales raffinées, acides gras trans, bonbons, biscuits salés et sucrés en tout genre, plats préparés. Manger des légumes achetés sous forme non transformée, de saison, et si possible locaux, en évitant les cuissons à haute température (surtout le barbecue et les fritures) ; choux, cresson, radis et légumes-feuilles sont à privilégier.

    – Optimiser votre taux de vitamine D par une exposition régulière au soleil.

    – Faire régulièrement de l’exercice physique ; une très large étude qui vient de sortir (42 000 athlètes de haut niveau suivis) conclut que les athlètes meurent moins de maladies cardiaques et de cancers que la population générale. La diminution du cancer est de 40 % par rapport à la population générale et de 27 % pour les maladies cardiaques.

    – Choisir des viandes et des poissons de haute qualité, si possible sauvages, ou au minimum élevés dans leurs conditions de vie normale (poules laissées libres de picorer, bétail en pâturage, poissons sauvages).

    – Se passer de viande si possible.

    – Réduire votre consommation d’huiles riches en oméga-6 (maïs, tournesol) au profit de l’huile d’olive, l’huile de colza, en première pression à froid.

    – Reprendre l’habitude de manger des petits poissons gras fréquemment : anchois, sardines, harengs et maquereaux sont les poissons les moins chers car ils ne sont plus à la mode ; mais ce sont les meilleurs pour la santé, grâce à leur haute teneur en EPA et DHA, des sortes d’oméga-3.

    – Manger un carré de chocolat noir (70 % de cacao) et boire un ou deux verres de bon vin rouge par jour.

    – Prendre du thé vert japonais (disponible sur la boutique Biologiquement).

    – Eviter au maximum les contacts avec les produits chimiques, que ce soit dans l’environnement (épandages d’herbicides et pesticides, pollution atmosphérique), dans la nourriture et les vêtements, dans vos intérieurs (vernis, détergents, parfums chimiques, peintures…).

    – Optimiser vos apports magnésium, potassium, vitamines, anti-oxydants (baie de goji, fruit du baobab bio Baomix…), oligo-éléments.

    – Veiller à la qualité de votre digestion et à avoir un tube digestif sain en consommant des fibres prébiotiques et des probiotiques (poudre de baobab bio Baomix).

    – Apprendre à respirer profondément, réduire votre niveau de stress, adopter une bonne posture, vivre au calme et pratiquer une activité physique régulière en plein air et au soleil (marche en montagne, bains de mer si vous pouvez).

    – Cultiver un jardin ou des fleurs sur son balcon, bien s’occuper de son animal domestique si vous en avez un, acheter par exemple des livres pour mieux le connaître.

    – Soigner votre moral : faire des choix de vie conjugaux, familiaux, éducatifs, professionnels qui vous apportent un réel équilibre sur le long terme. Avoir des activités sociales, artistiques, spirituelles qui vous épanouissent intérieurement.

    – Entretenir un fort réseau d’amis, soigner ses relations avec les membres de sa famille, ses voisins ; la qualité du réseau social est un des principaux facteurs de longévité et de chances de survie en cas de cancer.

    Au plaisir de vous servir
    David responsable de http://www.biologiquement.com

  10. Maielsa :

    Bonjour
    Je prends de la cardère de la salcepareille de l’artichaut des feuilles d’Olivier et du millepertuis pour un lyme et on vient de me trouver une babésiose puis je préndre l’armoise avec tout cela?
    Merci

  11. Biologiquement.com :

    Bonjour Marie,
    effectivement l’artemisia est un traitements naturels de la babésiose surtout associé à la feuille de graviola corossol.
    La babésiose est une infection causée par un parasite qui ressemble à celui de la malaria (Babesia microti et B. duncani par exemple) et qui infecte les globules rouges. Si les tiques sont porteuses de la bactérie de la maladie de Lyme Borrelia burgdorferi et de Babesia, il s’agit alors d’une co-infection.
    Bien que cela soit rare, il est possible de contracter la babésiose lors d’une transfusion de sang contaminé.
    La feuille de graviola est un anti parasitaire très efficace, elle peut comme l’artemisia annua être prise avec la cardère, la salcepareille, l’artichaut les feuilles d’Olivier et le millepertuis.
    Pour associer l’artemisia à des produits riche en fer, vous pouvez prendre des mûres blanches ou de la poudre de baobab bio.
    Bien à vous
    David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com

  12. Die :

    Bonjour,
    Ma maman a un cancer du colon avec métastases. J’ai lu une étude qui montre les bienfaits de cette plante (entre 500 mg et 1 000 mg par jour) associé à du fer. Me conseiller vous d’autre plantes en association?
    Merci

  13. Carole :

    Bonjour j’ai lu que l’artémisia annua serait efficace contre la leischmaniose pouvez vous m’en dire plus ? merci

    • Fred :

      Bonjour.
      L’artemisia vendue sur votre site vient d’europe, suivant le descriptif.
      Pouvez-vous préciser quel pays s’il vous plait ?

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, aussi incroyable que cela puisse paraître notre armoise est produite en France, les producteurs n’ont pas le droit de la vendre sur le territoire français, mais il n’est pas interdit de la produire.
        Notre production est donc française
        Au plaisir de vous servir
        Cordialement
        L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  14. Biologiquement.com :

    Bonjour,
    Le cancer du colon est favorisée par la consommation de viande. La viande n’est en effet pas totalement absorbée dans l’intestin grêle (première partie des intestins, après l’estomac), elle passe dans le côlon où elle va fermenter sous l’effet des bactéries de la flore intestinale. Cette fermentation produit des dérivés toxiques qui attaquent la muqueuse de l’intestin. Si vous souffrez du cancer du colon, voici un produit pour vous aider à guérir, c’est la poudre de pulpe de fruit de baobab bio de la marque Baomix, excellent pour les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, vous pouvez aussi l’associer au graviola et aux autres produits naturels.
    Vous devez consommer de l’artemisia annua et du Baomix pour renforcer votre système immunitaires. Baomix est très riche en probiotiques naturel, il va rééquilibrer et renforcer votre flore intestinal (un des organes les plus important du corps).
    Nous avons eux beaucoup de retours très positif de clients qui ont associé ces deux produits et qui se sont débarrassé de cette maladie.
    Enfin pour une guérisson plus rapide, je vous conseil de l’associer aussi à la feuille de graviola corossol en poudre ou en gélules.
    Au plaisir de vous servir
    David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com/

  15. Biologiquement.com :

    Bojour,
    La leishmaniose est une maladie causée par un parasite. Elle se présente sous deux formes différentes, une forme bénigne cutanée et une forme viscérale qui s’attaque aux organes du corps humain et qui est mortelle dans 90% des cas si elle n’est pas traitée.
    La tisane d’artemisia annua administrée par voie orale à une dose de 100 mg par kg de poids corporel pendant 20 jours conduit à une guérison de 100% telle que mise en évidence par une cicatrisation totale des ulcères chez les animaux infectés.
    L’artémisine contenu dans l’arteminisia annua, une substance connue pour ses effets anti-malariens était aussi efficace contre le parasite de la leishmaniose. Plus intéressant encore, la substance serait plus spécifiquement efficace contre la forme viscérale de la maladie. Elle aurait en fait un double effet, d’abord celui de tuer le parasite dans les deux étapes de sa croissance puis celui d’activer les macrophages ce qui permettrait au corps de se débarrasser totalement du parasite.
    Enfin, l’artémisine est moins dangereuse que la pentamidine ou la miltefosine. Il existe d’ailleurs déjà des études de toxicologie puisque la substance est déjà utilisée contre la malaria.
    Au plaisir
    David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com/

    • juliette claude :

      bonjour ,
      Peut-on utiliser les gélules ou la teinture mère pour la prévention et le traitement de la leishmaniose viscérale chez le chien ? Si oui à quelles doses pour les 2 formes et dans les 2 situations svp ?
      Est ce à prendre en une fois ou plusieurs et pendant ou en dehors des repas ?
      Merci d’avance .

      • Biologiquement.com :

        Bonjour,
        La leishmaniose est une maladie parasitaire chronique grave et peu connue ; transmise par le phlébotome, un insecte piqueur qui fait penser au moustique, elle reste rare chez le chat mais affecte de plus en plus d’espèces dont le chien, l’homme et les animaux sauvages : renard, lapin…
        Les leishmanioses sont des maladies parasitaires dues à un protozoaire flagellé du genre Leishmania, transmis de mammifère à mammifère par piqûre d’un diptère vecteur, le phlébotome femelle. Elles sont répandues sur tous les continents à l’exception de l’Océanie, sous la forme de foyers plus ou moins étendus. On recense dans le monde environ 2 millions de nouveaux cas humains par an, d’expressions cliniques variées, depuis la leishmaniose cutanée localisée bénigne jusqu’à la leishmaniose viscérale avec dissémination du protozoaire dans tout l’organisme, qui peut, en l’absence de traitement, entraîner la mort.
        La médecine traditionnelle Chinoise utilise l’armoise annuelle artemisia annua pour soigner, entre autres, les fièvres et les infections parasitaires.
        Grâce à ses actions antifongiques, antiparasitaires et antibactériennes, cette médication naturelle présente la faculté de traiter les différentes infestations de parasites.
        Les dernières études cliniques effectuées sur l’armoise ont permis de prouver ses réelles efficacités dans le traitement du leishmaniose et des formes les plus résistantes. Cette plante médicinale est capable de bloquer la reproduction du parasite responsable de ces maladies, grâce à la présence d’artémisinine dans sa composition.
        Il peut être important de l’accompagner avec des plantes alcalinisantes (riches en minéraux) comme le pissenlit et le desmodium pour leur côté drainant, qui apporte une aide si réaction herx. Une réaction de herx qui est une réaction inflammatoire liée à la destruction de certaines bactéries, en fait les bactéries et levures qui sont détruites produisent des toxines qui peuvent augmenter l’intensité des symptômes (articulaires, musculaires, concentrations etc.) Vous pouvez complimenter le traitement à l’Artemisia annua avec la poudre de feuille de Graviola corossol et le lapacho, qui sont aussi d’excellents antiparasitaire.
        En même temps il faut renforcer le système immunitaire de votre animal, pour cela nous conseillons la poudre de fruit de baobab, et les feuilles de Moringa.
        Le traitement peut-être pris en une à deux fois par jour, cela n’a pas beaucoup d’importance, il faut que ça reste agréable pour l’animal. Idéalement il faudrait lui donner entre les repas, ou juste avant sa pâtée, pour éviter que les produits stagne trop longtemps dans son estomac.
        Cordialement
        L’équipe du laboratoire biologiquement.com

        • juliette claude :

          merci beaucoup pour votre réponse et pour m’avoir indiqué “un protocole ” complet ..Pouvez-vous me donner les doses svp pour un animal et la durée tant en prévention et en traitement pour l’artemisia en TM et en gelules ainsi qu ‘eventuellement pour le le lapacho et le corrossol que vous avez cités ?Je vous remercie

          • Biologiquement.com :

            Bonjour, le minimum indiqué sur les sachets est conseillé pour la prévention, le maximum quand on est face à la maladie, il ne sert à rien de prendre plus que les doses indiquées. Les conseils d’utilisation sont donnés à une personne de 60 kg, vous pouvez donc faire le calcul pour votre animal. En général il faut faire une cure de 3 mois, puis une pause thérapeutique d’une semaine, c’est-à-dire que vous arrêter complètement les produits pendant une semaine pour recréer le manque, et vous reprenez par la suite si besoin.
            Au plaisir de vous servir
            L’équipe du laboratoire Biologiquement

  16. Tania :

    Bonjour,
    L’artemisia combiné avec Le graviola corossol sont-ils compatible avec un traitement au levothyrox? Merci bcp pour votre réponse. Cdlt

    • David Hervy :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, vous pouvez associer la feuille de graviola et l’artemisia à un traitement classique, il n’y a pas de contre indication, aucun soucis avec le lévothyrox.
      On ne peut vivre sans hormones thyroïdienne et lorsque la thryroïde devient non fonctionelle (hypothyroïdie) ou qu’il devient nécessaire de la retirer en cas d’hyperthyroïdie ou de cancer, une supplémentation à vie par des hormones thyroïdiennes est nécessaire : les médecins prescrivent alors de La lévothyroxine.
      Une étude Canadienne, menée par le Pr Marcu Turner, et publiée dans la revue anglaise The British Medical Journal témoigne aujourd’hui d’un risque de fractures accru chez les patients prenant cette supplémentation en hormones thyroïdiennes. Par ailleurs, plus la dose quotidienne absorbée de levothyroxine est élevée, plus le risque de fracture est grand.
      Ce risque touche bien-sûr en priorité les sujets âgés, plus particulièrement à risque de fracture du fait de l’altération de leur état osseux et potentiellement de l’apparition d’une ostéoporose.
      Pour parré à cet effets secondaire de la lévothyroxine, je vous conseil de consommer régulièrement de la poudre de baobab Baomix, c’est le produit naturel le plus efficasse contre l’apparition de l’ostéoporose.
      David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com/
      Bien à vous

  17. fremdel :

    merci pour votre réponse.je vais commander chez vous de l’artemisia annua et du graviola corossol..mais n’est ce pas trop car je prends aussi de la bromelaine et de la quercetine et du curcumactif2..j’ai été opérée l’an passé d’une tumeur cancereuse au sein..j’ai toujours refusé le traitement degradant de l’hormonotherapie.merci d’avance.

  18. Katie Frimon von Paris 19. :

    Bonjour, pourriez vous me donner plus de détails consenant la culture par semis de l’armoise annuelle sur mon balcon.
    Merci
    Katie de Paris 19 ème

    • David Hervy :

      Bonjour Katie,
      les graines d’Artemisia annua sont très petites (plus de 10 000 graines par gramme) et il est conseillé de les mélanger avec du sable fin ou de la cendre (une cuillerée de graines pour 5 à 6 cuillerées de sable ou de cendre) avant de semer. Il faut semer dans une boite remplie de terre meuble et bien arrosée. Pour conserver l’humidité, on peut recouvrir le semis avec un plastique transparent. Un repiquage est nécessaire ; on le réalise lorsque le semis devient trop dense, habituellement 3 à 4 semaines après le semis, ou lorsque les plants atteignent 4 cm de haut, en repiquant chaque plant dans de petits pots (type pots de yaourt). Puis quand les plants ont atteint une hauteur de 15 cm, ou que 5 à 6 feuilles ont poussé, on peut repiquer en pleine terre ou des pots de 9 cm x 9 cm minimum.
      Bonne culture
      David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com/

    • David Hervy :

      Bonjour,
      effectivement l’artemisia annua est une plante médicinale contre le paludisme.
      Cette plante, connue en Chine depuis plus de 2000 ans, est entrée dans l’histoire du siècle dernier lorsque, pendant la guerre du Vietnam (1959-1975), les Vietcong ont réussi à se soigner avec cette plante contre le Paludisme.
      Pour prévenir le paludisme, la prise des gélules commence une semaine avant le voyage. Continuez la prise pendant le voyage. Au retour, si aucune fièvre n’est apparue après 15 jours, vous pouvez arrêter le traitement. Si vous avez de la fièvre ou d’autres signes de paludisme, allez voir votre médecin mais n’arrêtez pas le traitement.
      Posologie : 2 x 2 gélules par jour, matin et midi.
      Au plaisir de vous servir
      David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com/

  19. SYLVIE HEYVAERTS :

    Bonjour ,
    Mon mari présente des saignements dans les urines. Il a 83 ans, et depuis quelques temps sa prostate l’amène à aller plus fréquemement aux toilettes. Il gère cela avec les produits vendus en magasins bio, et ca va plus ou moins. En ces temps difficiles nous ne souhaitons pas faire les analyses en laboratoires pour avoir un diagnostique en lien avec ces saignements, sachant que s’il s’agit d’un cancer nous ne voulons pas d’opération, de chimio, de radio etc…Nous avions quelques sachet d’artémisia achetés chez vous et nous avons commencé à préparer des tisanes. Nous avons passé une commande complémentaire de moringa, artemisia teinture mêre, baobab, et noyaux d’abricots. Pourriez vous nous conseiller sur la démarche à entreprendre ? En vous remerciant par avance.

  20. Lili :

    Bonjour. J’ai commandé récemment des gélules d’artemisia et des amandes amères d’abricot pour lutter contre mon cancer du cerveau. Je comptes également les associer avec les feuilles de corossol mais j’hésite sur la forme. N’y a t il pas de contres indications sachant je suis sous radiothérapie et chimiothérapie orale ? Qu’elle est la posologie adaptée pour ces produits et y en a t il d’autres que vous me conseillez pour mon cancer ? Merci de bien vouloir m’éclairer car je suis perdue

    • David Hervy :

      Bonjour,
      Tous les produits du laboratoire Biologiquement sont compatibles et complémentaires, ils ont aussi été sélectionnés car ils n’ont pas d’interaction avec des traitements chimiques.
      Je vous conseil de suivre les conseils de consommations indiqués sur chaque sachets.
      Avec les produits naturels c’est la régularité qui importe et moins la quantité.
      En complément je vous conseil la racine de pissenlit, les feuilles de graviola en gélules et tisanes, la racine de lapacho, et la poudre de baobab Baomix.
      Au plaisir de vous servir
      David responsable de https://www.biologiquement.com/

  21. geraldine.firmin :

    Bonjour j’ aimerais savoir pour une enfant de 4 ans qui prend de l’ thyroxine s il y’a pas une méthode naturel en fait ça fait 3 ans qu elle prend ça car sa glande thyroïdienne ne produit pas suffisamment de t3 t4 Merci pour d’ avance

    • David Hervy :

      Bonjour,
      Les utilisations médicinales et nutritives de la moringa concernent: l’anémie et la dénutrition, les douleurs inflammatoires et arthritiques, l’asthme, les problèmes cardiaques et la haute pression, digestifs et intestinaux, les maux de tête, les calculs aux reins, la rétention de liquides, les infections bactériennes, virales, parasitaires et fongiques, mais aussi les troubles de la thyroïde.
      La feuille exerce une action régulatrice sur la glande thyroïde. Et des études in vivo on démontré qu’un extrait au méthanol de la feuille aurait des effets protecteurs contre les radiations.
      Les feuilles de Moringa contiennent des acides aminés, dont les 8 acides aminés essentiels qui ne peuvent être synthétisés par l’organisme. Par conséquent, il faut les trouver au travers de l’alimentation ou des compléments alimentaires.
      Phénylalanine contenu dans la feuille de moringa bio joue un rôle dans le système nerveux, notamment en stimulant la glande thyroïde, en atténuant la douleur, en participant à la synthèse de certains neurotransmetteurs. Elle est également considérée comme un stimulant intellectuel.
      Nous vous conseilllons de l’associer aux tisanes de feuilles de graviola corossol.
      Cordialement
      David responsable de https://www.biologiquement.com/

      • maliillo45 :

        bonjour,

        peut on prendre qu ´une cuillère à café d artemisia annua tous les matins dans un yaourt en préventif contre le covid en ce moment.
        ou le soir dans un lait chaud.

        merci pour vos précieux conseilles. mali

        • Biologiquement.com :

          Bonjour, vous pouvez tout à fait consommer la poudre d’Artémisia annua, dans un yaourt, même si nous ne conseillons pas pour la santé de consommer des produits laitiers au quotidien, il faut les consommer juste pour ce faire plaisir une fois par semaine, une vache ne fait pas 25 litre de lait naturellement par jour, elle est donc gavée d’hormones (que vous consommez), et aussi d’antibiotiques car les animaux sont souvent très malade à cause de leurs conditions de vie déplorable et anxiogène.
          Pour vous protéger efficacement du sras covid-19 vous pouvez prendre donc de l’Artemisia annua, mais il faut aussi complémenter avec de la poudre de feuilles de Moringa et de la poudre de fruit de baobab pour renforcer le système immunitaire et rééquilibrer le métabolisme.
          Cordialement
          L’équipe du laboratoire Biologiquement.com

  22. Mathilde B :

    Bonjour,

    J’ai bien lu vos préconisation pour la prévention du paludisme, j’ai juste une petite question si le voyage dure plusieurs mois (entre 3 et 6 mois) il est possible d’en prendre pendant toute la durée a raison de 2×2 gélules par jour ?
    Une herboriste me parlait de commencer le traitement 1 mois avant de partir ce n’est pas nécessaire ?

    Merci et bonne journée a vous

    Mathilde

    • David Hervy :

      Bonjour,
      effectivement l’armoise est une plante médicinale contenant de l’artémisinine, une molécule antipaludique, utilisée principalement en Afrique sous forme de gélule pour soigner le paludisme (malaria).
      Vous pouvez consommer l’armoise en gélules quelques semaines avant votre départ pour un pays à risque.
      Une fois sur place vous pouvez en prendre tout au long de votre séjour pour une protection maximum.
      Bien à vous
      David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com/

    • Helin Michel :

      Bonjour. Je vous est commandé il y a quelques temps de l’artemisia associé à plusieurs autres compléments, suivants votre prescription. Pour un cancer du poumon de mon épouse.
      Malheureusement mon épouse a du mal à prendre les compléments en poudre. Je vous est recommandė les mêmes mais en gélules. Le bienfait est-il identique ?. Nous suivons les recommandations indiquées sur les sachets mais mon épouse les prends en deux fois cela est-il une bonne façon ? Actuellement elle est sous chimiothérapie et radiothérapie. Vous confirmer qu’il n’a pas de contre indication.
      En vous remerciant pour votre réponse je vous tiendrai au courant de l’évolution de son cancer.

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, si votre mari a du mal à consommer la poudre délayer dans un verre d’eau, effectivement vous pouvez prendre ses produits en gélules cela aura les mêmes effets thérapeutiques, les gélules sont simplement remplir avec la poudre de nos produits (donc 100% de la plante dans les gélules). Pour la prise d’Artemisia Annua face à un cancer pour se protéger du coronavirus (c’est d’actualité) nous vous conseillons de la prendre un teinture mère, c’est un produit qui est plus concentré et qui est très facile à consommer, il suffit de prendre quelques gouttes dans un verre d’eau, la solution est alcoolisé mais une fois diluer dans un verre d’eau ce n’est pas plus alcoolisé que certains fruits.
        La prise de nos produits naturels peut-être fait en deux ou trois fois dans la journée, l’important c’est que cela reste agréable, pour que les prises reste régulière, c’est la régularité qui est très importante avec les produits naturels.
        Il n’y a pas de contre-indication médicale connu à la prise de nos produits naturels pendant une chimiothérapie.
        CEPENDANT…
        La chimiothérapie fonctionne en endommageant l’ADN des cellules cancéreuses et en les divisant très rapidement. Le problème avec ce traitement est qu’il affecte également les cellules saines. Le risque du cancer secondaire dépend de la dose, ainsi que de la durée du traitement. L’AML (lymphoïde leucémie aiguë) et le MDS (syndrome myélodysplasique) sont les deux cancers les plus courants associés au traitement par la chimiothérapie.
        Le taux de survie à long terme des patients de chimiothérapie sont grandement exagérés parce que la plupart de ces patients finissent par mourir de maladies sans relation avec le cancer d’origine, mais liés au traitement.
        Les produits de chimiothérapie (surtout les agents d’alkylation) sont réputés pour occasionner d’autres cancers dont la leucémie, et nombre de ces médicaments tombent dans cette catégorie. Les agents d’alkylation endommagent directement l’ADN de toutes les cellules. Ces agents ne sont pas spécifiques à une phase ; en d’autres mots, ils sont actifs dans toutes les phases du cycle cellulaire. Comme ces drogues endommagent l’ADN, ils peuvent nuire à long terme à la moelle osseuse et par conséquent affecter l’immunité future. Avec ces produits existe le risque de développer un cancer secondaire à bas bruit mais son diagnostic est inévitable. Des études ont indiqué que le risque commence à augmenter environ deux ans après le traitement, qu’il est le plus élevé entre 5 et 10 ans. C’est la raison des décès de patients par chimiothérapie entre 10 et 15 ans après le traitement.

        La radiothérapie peut accroître le risque de développement d’un cancer chez la plupart des gens. Les variétés de cancers secondaires à une radiothérapie sont vastes, mais consistent principalement en leucémies et sarcomes. Ces cas se révèlent habituellement après exposition aux rayons avec un pic de risque cinq à dix ans environ après. De nouveau, la plupart des patients qui suivent une radiothérapie développent des cancers secondaires en lien avec le traitement et non comme la conséquence du cancer d’origine. Les cancers radio-induits ont explosé ces vingt dernières années car il y a eu une recrudescence de traitements de ce genre, souvent suite à une chimiothérapie.

        D’autres cancers sont liés aussi à une radiothérapie. Des tumeurs peuvent se développer à l’endroit de la zone exposée aux rayons ou tout près, même dix ans ou plus après le traitement. Ces risques semblent être plus élevés dans certaines zones du corps, comme les seins et la thyroïde. Dans certains cas, l’âge au moment de la radiothérapie va jouer un rôle. Par exemple des patientes jeunes atteintes de cancer du sein sont plus susceptibles de développer un cancer secondaire par une thérapie par les rayons que des patientes âgées.

        Pour éviter la récidive, l’important est de renforcer le métabolisme pour l’aider à faire face à la maladie, la phytothérapie, faire de l’exercice et une alimentation équilibrée sont les clés d’une guérison rapide et durable.
        C’est votre corps qui combat le plus efficacement la maladie.
        Vous pouvez prendre des anti tumoral (anti cancer) comme la feuille de graviola corossol, l’artemisia annua, le lapacho, la capsaïcine, la bromelaine, le thé vert, la café vert et la racine de pissenlit…
        Dans le même temps pour renforcer votre système immunitaire ( du sang et aussi très important la flore intestinale ), vous pouvez prendre de la baie de goji, de la poudre de baobab Baomix, du moringa, de la spiruline, de la maca…
        Enfin pour remédier aux effets secondaires de la chimiothérapie vous avez le desmodium (excellent pour le foie, quand le foie va bien tout va bien), du Ginseng rouge, du ginkgo biloba, de la myrtille…
        L’homme depuis des millions d’année trouve dans la nature les produits pour faire face à la maladie, qu’elles soient tumorales ou infectieuses.
        Cordialement
        L’équipe du laboratoire Biologiquement

          • Biologiquement.com :

            Bonjour, en prévention du coronavirus covid-19 vous pouvez prendre 15 gouttes de teinture-mère par jour, cela va suffire, vous devez faire une cure d’un mois. Dans le même temps il faut renforcer votre système immunitaire, pour cela ne vous conseillons la poudre de fruit de baobab, les feuilles de Moringa, et les gélules de lapacho.
            Si vous étiez infecté par le virus, il suffirait de doubler les doses, donc de prendre 30 gouttes par jour.
            Cordialement
            L’équipe du laboratoire Biologiquement

      • Helin :

        Bonjour. Je vous est commandé un certain nombre de produits avec l’Artemisia et du Moringa , avec de bon résultats, pour mon épouse qui a un cancer du poumon.
        Amicalement

        • Helin Michel :

          Bonjour
          Comme promis je vous tiens au courant des résultats sur le cancer du poumon de mon épouse suite à vos conseils et aux différents produits commandés chez vous.
          Artemisia, Moringa associer à différentes autres plantes.
          Nous avons commencer la prise de vos gélules à mi-janvier.
          La radiothérapie ainsi que la chimiothérapie ont démarrer début janvier et ce sont terminé début avril.
          À ce jour les métastases ont pratiquement disparu.
          Il est parfaitement évident, vu la rapidité des résultats, que vos produits ont joué un rôle décisif.
          Maintenant j’ai une question à vous poser, nous avons pris pendant toute cette périodes le traitement maximum. Est-il nécessaire de continuer ainsi ou peut-on diminuer les doses pour un entretien sur du long terme ?
          Vous en remerciant d’avance
          Michel Helin

          • Biologiquement.com :

            Bonjour Michel, merci beaucoup pour votre retour, ça nous fait toujours plaisir quand des clients reviennent avec de bonnes nouvelles de guérison, cela peut aussi rassurer beaucoup de nos visiteurs qui se pose beaucoup de questions sur l’efficacité des produits naturels. Il faut rappeler que cette efficacité n’est plus à prouver, car tous ces produits sont utilisés avec succès depuis des milliers d’années dans la pharmacopée traditionnelle, et c’est la médecine allopathique directement issu de l’industrie chimique (pétrolifère) qui nous l’a fait oublier, pour engranger toujours plus de profit sur la maladie.
            Maintenant que vous êtes sorti d’affaire, vous pouvez diminuer les doses quotidienne, il est tout de même conseillé la première année de continuer les traitements, vous pouvez prendre le minimum conseillée sur les sachets, et faire des pauses tous les 3 mois d’une dizaine de jours, vous arrêtez donc tous les produits pendant 10 jours, et vous reprenez par la suite.
            Les années suivantes vous pouvez faire des cures entre chaque changement de saisons, car c’est le moment où le corps a le plus d’efforts à fournir pour garder son équilibre.
            Au plaisir de vous servir
            Cordialement
            L’équipe du laboratoire Biologiquement

          • Helin Michel :

            Bonjour
            Merci pour votre réponse, nous allons suivre vos très bon conseils.
            Je voudrais vous commander un autre traitement pour un parent qui a un cancer des os. Pouvez-vous me communiquer les plantes qui pourrait l’aider. La chimiothérapie n’a eu aucun bon résultats
            Vous en remerciant d’avance
            Amicalement. Michel Helin

    • David Hervy :

      Bonjour,
      effectivement nous distribuons la fameuse armoise annuelle, la seule efficace contre le paludisme et le cancer.
      Pour la petite histoire :
      Le 5 octobre 2015, le prix Nobel de médecine a été attribué à 3 chercheurs, l’un de ces lauréats était la Chinoise Tu Youyou qui a notamment travaillé pendant plusieurs années pour le compte du gouvernement chinois à la fin des années 1960 dans la lutte contre le paludisme. Ses travaux de recherche ont abouti à l’extraction de l’artémisinine, principe actif de l’armoise annuelle (Artemisia annua bio).
      Actuellement l’artémisinine est le seul traitement disponible dans des cas graves de paludisme. Mme Youyou a réussi à intégrer dans son travail des éléments de la médecine traditionnelle et de la recherche scientifique moderne.
      Mme Youyou et son équipe ont analysé plus de 2000 remèdes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) présentant un potentiel dans la lutte contre le paludisme. De tous ces remèdes, ils sont arrivés à 380 extraits de plantes qu’ils ont ensuite testé sur des souris. L’un de ces extraits s’est avéré un fébrifuge efficace lors des excès de fièvre provoqués par le paludisme. Cet extrait provenait de l’armoise annuelle (Artemisia annua bio). Mme Youyou et son équipe ont modifié le processus d’extraction et ont isolé, au début des années 1970, l’ingrédient actif de l’armoise annuelle à savoir l’artémisinine. Son travail a seulement été rendu public en 1977, après la fin des restrictions du gouvernement chinois.
      Bien à vous
      David Hervy responsable de https://www.biologiquement.com/

      • Sonia :

        Mille merci à biologiquement.com
        qui m’a permis de trouver de l Artemisia annua une plante extraordinaire. Merci à David qui est un très bon conseiller un amoureux des plantes. Très à l’écoute

        • Biologiquement.com :

          Merci beaucoup pour vos encouragements, cela nous réchauffe vraiment le cœur, nous essaierons encore pendant longtemps de faire au mieux notre métier et de continuer à vous proposer ces plantes pleines d’espoir pour la santé humaine et animal.
          Au plaisir Sonia
          David

  23. Mad Lille :

    Moi je la prend contre le paludisme, je suis souvent dans les pays tropicaux, produit difficil à trouver en France, service rapide et prix corrects
    merci pour votre travail

    • David Hervy :

      Bonjour,
      idéalement il faut prendre les gélules d’armoise annuelle le matin, en une seule fois, 20mn avant le petit déjeuner.
      Mais si votre planning ne vous le permet pas, vous pouvez aussi prendre les gélules entre les repas, 20mn avant de manger, midi ou soir, car ce ne sont pas des excitants.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  24. Paul V. Le Mans :

    Bonsoir, il y a quelques temps ma soeur était atteinte d’un cancer du poumon bronchitique cellulaire, j’avais commandé sur vos soins, de l’artemisia annua, graviola feuilles (en gélules), des amandes amères, de la capsaicine, pissenlit et Baobab Baomix, hors il s’avère quelle ne présente plus aucune masse cancéreuse à se jour, Dieu soit loué et merci à vous

    • Delezon Janine :

      Bonjour cela fait un moment que je regarde votre site mais j’hésite à commander je ne sais pas quoi commander pour une leucémie myeloide chronique soigner avec des cachets pouvez vous me conseiller merci

      • Biologiquement.com :

        Bonjour,
        Il existe plusieurs formes, notamment la leucémie myéloïde et la leucémie lymphoïde. La différence entre ces deux cancers du sang réside dans le type de cellule souche touchée. Les cellules souches sont les cellules mères qui donnent naissance aux autres cellules de l’organisme.
        La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer qui prend naissance dans les cellules souches du sang. Les cellules souches sont des cellules de base qui se transforment en différents types de cellules qui ont des fonctions distinctes. En se développant, les cellules souches du sang deviennent des cellules blastiques (blastes), qui sont des cellules sanguines immatures. Dans le cas de la leucémie, il y a une surproduction de cellules blastiques. Ces cellules blastiques se développent anormalement et ne deviennent pas des cellules sanguines matures. Avec le temps, les cellules blastiques prennent la place des cellules sanguines normales, les empêchant ainsi d’accomplir leurs tâches. Quand on diagnostique une leucémie, ces cellules blastiques peuvent être appelées cellules leucémiques.
        La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une maladie touchant des cellules du sang appelées les lymphocytes B. Ces cellules sont produites par la moelle osseuse. Elles jouent un rôle important au niveau du système immunitaire, c’est-à-dire de l’ensemble des mécanismes assurant la défense contre les agents extérieurs (bactéries, virus, champignons…).
        Comme toutes les cellules, les lymphocytes B ont normalement une durée de vie limitée, de l’ordre de quelques jours à quelques mois. Passé ce délai, ils meurent et sont remplacés par de nouvelles cellules, la production des lymphocytes étant continue.

        Au cours de la LLC, une partie des lymphocytes B ne meurt plus. Leur cycle de vie est en quelque sorte bloqué lorsqu’ils parviennent à maturité. Comme leur production se poursuit, ces lymphocytes B finissent par s’accumuler dans le sang, dans les ganglions*, la rate et la moelle osseuse, ce qui explique l’augmentation de volume des ganglions et de la rate.
        Une alimentation saine est essentielle pour une personne subissant un traitement contre la leucémie lymphoïde chronique.

        Le régime alimentaire peut être une arme puissante dans la lutte contre la leucémie.

        Il est important pour les patients de manger des aliments pleins d’antioxydants qui aident à combattre le cancer et donne la force au corps pour continuer le combat.
        Armez-vous des bons aliments lorsque vous souffrez d’une leucémie :

        Sachez qu’une alimentation saine pour quelqu’un atteint de leucémie lymphoïde chronique, est assez similaire à une alimentation saine pour n’importe quelle personne en général, néanmoins avec la leucémie il est encore plus important de suivre les directives alimentaires saines et riche en antioxydants naturels puissants, car le traitement de la leucémie peut affaiblir les patients en les rendant nauséeux et en réduisant leur appétit…etc.

        Les vitamines, minéraux, antioxydant…etc, qu’on trouve dans la spiruline, le fruit de baobab Baomix, le moringa en poudre et la baie de goji sont connus pour combattre les cellules cancéreuses, et les personnes atteintes de leucémie ont besoin de les consommer en plus grande quantité.

        Il existe a ce jour 655 études publiée sur les effet anticancéreux du curcuma et de la feuille de graviola corossol dont 78 uniquement au sujet de la leucémie. Sur ces 655 études 584 ont été réalisées il ya moins de 10 dans. Et il en sort au moins 2 ou 3 par semaines aujourd’hui. Pourquoi un tel intérêt? la curcumine et les acétogénines sont des molécules non toxique les plus efficaces contre le cancer connue à ce jour.
        Les 3 effets principaux connu de la curcumine et des acétogénines
        Anti Angiogénique: il réduit la vascularisation tumorale. Ce n’est pas l’effet le plus décisif contre les leucémies mais il pourrait s’avérer utile pour des cancers très vascularisés comme le cancer du côlon par exemple.
        Pro Apoptotique: il peut provoquer le suicide des cellules cancéreuses… et seulement des cellules cancéreuses. De nombreuses études confirment cet effet sur les différents type leucémies.
        Anti MDR: (excusez le néologisme, on dit aussi chimiosensibilisant) le phénomène MDR (pour Multi Drug Resistance) est l’une des difficulté les plus sérieuses des chimiotherapie. Certaine cellules cancéreuse développent une protéine qui leur donne la capacité d’expulser les éléments toxiques et donc d’être protégées contre les molécules de chimiothérapie. C’est le facteur qui assombrit le pronostic en cas de récidive. La curcumine et les acétogénines contenu dans la feuille de graviola corossol abaissent la production de cette protéine et peuvent donc permettre une amélioration des effet des chimiothérapies conventionnelles.
        Il est conseillé d’associer le curcuma à la bromélaïne d’ananas en gélules pour favoriser l’absorption et la biodisponibilité de la curcumine.
        Le biochimiste de l’Université de Windsor, Siyaram Pandey, a en effet reçu l’autorisation de Santé Canada pour tester de la racine de pissenlit pour soigner des patients atteints de cancer en phase terminale.
        La possibilité de lutter contre le cancer grâce à des gélules de pissenlit a déjà fait ses preuves en laboratoire.
        M. Padney et son équipe ont montré que l’extrait de pissenlit déclenche chez les cellules cancéreuses le processus d’apoptose, ou mort cellulaire programmée, sans atteindre les cellules saines.
        Il a ainsi été démontré que les gélules de pissenlit, pouvait tuer les cellules cancéreuses causant la leucémie, le mélanome, et le cancer du pancréas chez les souris.
        Enfin ce traitement naturel doit être complété avec du thé vert et de l’armoise annuelle (artemisia annua).
        L’armoise. L’armoise annuelle (artemisia annua), est une plante traditionnelle de la médecine chinoise ayant un effet prouvé pour lutter contre les maladies parasitaires du sang, en particulier le paludisme. Les études in vitro démontrent une efficacité dans les cas de leucémie.
        Après avoir démontré son efficacité sur le paludisme, depuis 30 ans la plante est aussi utilisée contre la malaria et s’avère intéressante sur certains patients atteints de leucémie ou de Bilharziose.
        D’autres études, menées par l’Université de Washington, mettent en évidence l’action puissante de l’armoise annuelle contre un grand nombre de cancers, notamment celui du sein, de la prostate ou des cellules de la moelle osseuse, leucémie.
        Est-ce un hasard si, à la charnière entre le 2° et le 3° Millénaire, on découvre que l’Armoise annuelle, et possiblement d’autres Armoises, possèdent des propriétés anticancéreuses.
        Ainsi, la Dihydroartémisinine a, in vitro, une cytotoxicité sur les cellules d’un cancer du sein radio-résistant, qui est exacerbée en présence d’ion ferreux. Ces cellules cancéreuses préalablement incubée en présence d’Holotransferrine deviennent beaucoup plus sensibles à l’action des dérivés d’Artémisinine (SINGH, 2001).
        Cette Dihydroartémisinine entrave aussi la prolifération de cellules leucémiques lymphoblastoïdes humaines (Molt 4), chez qui elle induisent l’apoptose, c’est-à-dire la mort cellulaire. Celle-ci est encore accentuée, si les cellules ont été enrichies en Holotransferrine (SINGH, 2004).
        En fait, il a été découvert que l’Artémisinine et ses dérivés comportent un « pont endoperoxyde » qui est activé par le fer de l’hème du Plasmodium falciparum. D’une façon similaire, l’Artémisinine et ses dérivés vont cibler d’avantage les cellules cancéreuses dont beaucoup possèdent en surnombre des récepteurs à la transferrine à leur surface et une charge en ion ferreux plus importante (NAKASE, 2008).
        Les Polyphénols de l’Artemisia annua inhibent aussi, in vitro, les cellules d’un cancer du sein hautement métastatique ; en empêchant leur adhésion à l’endothélium et la transition épithélio-mésenchymateuse (effraction tissulaire). Par ses polyphénols, l’Armoise annuelle entraverait le processus métastatique (KO, 2016).
        La Dihydroartémisinine et l’Artésunate, in vitro, et in vivo en clinique humaine, exercent une synergie avec la Cytarabine, qui est un antinéoplasique utilisé dans la Leucémie myéloïde aiguë. Cependant l’administration pluriquotidienne d’Artésunate associée à la Cytarabine n’est pas bien tolérée. Il y a une amélioration initiale, mais la survie reste la même (DRENBERG, 2016).
        Bien à vous
        L’équipe du laboratoire Biologiquement

  25. Claver :

    Bonjour l’anti palu que je prends est en rupture définitive. Le dernier comprimé que je prendrai sera 2 jours avant la fin de mon séjour en côte d’Ivoire. Il s’agit du mephaquin. Pensez-vous possible de prendre l’artemisia annua dès mon retour en Europe pour prendre le relais ? Sous quelle forme gellule ou infusion ? Merci de bien vouloir me répondre.

    • David Hervy :

      Bonjour,
      L’armoise annuelle peut tout à fait remplacer votre traitement chimique pour la prévention du paludisme, et c’est plutôt préférable, car les effets secondaires de la chimie sur votre corps peuvent-être plus grâve que la maladie elle-même.
      Vous pouvez effectivement prendre des gélules d’armoise ou de la tisane d’armoise, mais les gélules vont être beaucoup plus simple pour le dosage.
      Nous vous conseillons de prendre 2 gélules le matin et 2 gélules le midi pendant 15 jours dès le retour de votre voyage.
      L’armoise annuelle prévient le paludisme, et aussi aide à supporter les crises en cas d’affection, et tout ça sans contre-indication où effet secondaire connu.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  26. Cathy Lyon :

    Bonjour
    Je viens de faire une dernière analyse de sang, le docteur est très étonné, mon analyse est excellente, mon taux de gamma GT c’est amélioré mon taux de plaquettes a augmenté, le docteur ne comprends pas, mais moi je sais pourquoi je vais beaucoup mieux, c’est parce que je consomme depuis 2 mois de la tisane d’armoise annuelle.
    En complément de l’armoise annuelle je prends aussi les amandes amères d’abricot et les feuilles de Graviola, je pense que je vais bientôt arrêter cette chimio qui me fatigue et me détruit le corps. Je n’en peux plus de ces effets secondaires, aphte dans la bouche, système immunitaire dans les chaussettes, je traîne ce cancer depuis trop d’années, depuis que je prends tes produits naturels tu vas mieux, merci.

    • Kallisto :

      Bonjour Cathy,
      De quel cancer souffriez-vous? Mon ami a un début de cancer du foie et je me demande si l’ artemisia annua (en association avec lepacho par exemple) serait efficace dans son cas?
      Merci

  27. energiebba42 :

    Bonjour, j’ai utilisé cette plante sur cancer des poumons métastasé d’un proche avec le corossol et d’autres plantes, effets époustouflant au bout de 2 mois puisqu’elle est guérit. Malheureusement, le cancérologue s’est approprié sa guérison et continue le protocole désastreux avec leur chimio abusive en prévention, mais la plante est anti cancéreuse elle n’a pas eu besoin d’attendre l’ère de la chimio pour guérir sainement, sans effet rebond.

  28. Florenz :

    Bonjour, je souhaite utiliser l’Artemisia annua en prévention contre le paludisme. Nous partons avec des enfants âgés de 5, 8 et 11 ans, la posologie pour les adultes (4 géllules par jour) est-elle la même pour les enfants?
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      la posologie pour un enfant est de deux gélules par jour d’armoise annuelle pour se protéger du paludisme, comme pour un adulte il est préférable de commencer le traitement 2 semaines avant le départ et 2 semaines après le retour.
      Pour protéger un enfant du paludisme il y a aussi des précautions à prendre sur place, comme par exemple le soir toujours lui mettre des chaussettes et des chemises longues, et bien sur la nuit dormir avec une moustiquaire.
      au plaisir de vous servir
      L’équipe de Biologiquement

  29. Sophie Nizza :

    je tenais à faire ce témoignage pour d’éventuelles personne qui seraient touché depuis plusieurs années comme moi par la maladie de Lyme.
    Après un traitement de plus 3 ans pour combattre la maladie de Lyme sans succès, j’ai connu l’Artemisia annua en tisane et ma vie a changé du tout au tout.
    Depuis 5 mois je bois un litre de tisane par jour que j’associe à des gélules de lapacho.
    Les symptômes de la maladie qui commençait à m’handicaper physiquement s’estompe peu à peu, j’ai enfin pu arrêter cette chimie qui me détruisait le métabolisme, je suis enfin en rémission grâce à ses produits naturels.
    Sophie de Nice

  30. Sara :

    Bonjour,j’ai commandé les gélules d’armoise et graviola et spiruline pour mon papa qui a des métastases osseuses cancer primitif inconnu mais la cancérologue est presque sûr que c mes poumon,il ne bouge plus depuis un mois il est couché il arrive plus a bougé de lui même. Il prend les gélules depuis 4 jours ils ont un peu atténué la douleur vu que il a diminué les doses de severdol mais il a tjrs envie de dormir comme si il prenais des calmants est ce que c normal ? C un bon signe?il na pas encore fait ni de radiothérapie ni chimio. Que me conseillez vous pour l’aider à améliorer son état au moins qu’il puisse bougé.merci

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Nous vous conseillons d’ajouter à son traitement un véritable «cocktail de vitalité et d’énergie», c’est la poudre de fruit de baobab bio grâce à son apport en vitamine C.
      La pulpe de Baobab contient 6 fois plus de vitamine C que l’orange bio.
      Elle est exceptionnellement riche en vitamines (C, B1, B6), fibres, protéines et minéraux (calcium, potassium, manganèse).
      Baobab Pulp est un complément alimentaire à base de pulpe de fruit de baobab, source de vitamine C*, riche en fibres.
      Les bienfaits de la pulpe du fruit du baobab bio, source de vitamine C !
      • La vitamine C contribue à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après un exercice physique intense.
      • La vitamine C contribue à la formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins.
      • La vitamine C contribue à la formation normale de collagène pour assurer la fonction normale des os, des cartilages, des gencives, de la peau, des dents.
      • La vitamine C contribue à un métabolisme énergétique normal.
      • La vitamine C contribue au fonctionnement normal du système nerveux.
      • La vitamine C contribue à des fonctions psychologiques normales.
      • La vitamine C contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.
      • La vitamine C contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif.
      • La vitamine C contribue à réduire la fatigue.
      • La vitamine C contribue à la régénération de la forme réduite de la vitamine E.
      • La vitamine C accroît l’absorption de fer.
      Le matin au petit déjeuner, au goûter, quelques cuillères à café dans un verre d’eau, de jus de fruits, ou une compote, un smoothie, etc…sucrez si vous le désirez…
      La pulpe de baobab bio est un super-aliment puissant, riche en antioxydants d’une subtile saveur vanillée et fruitée rappelant les agrumes.
      Peut être consommé sans modération, puisqu’il s’agit d’une poudre de fruits.
      Au bout de 3 à 4 jours votre père va retrouver de la force.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, il n’y a aucun problème à consommer la poudre de feuille de Graviola dans de l’eau chaude, vous pouvez même la faire cuire si besoin, sans pour autant perdre l’efficacité thérapeutique des principes actifs.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  31. bos.laeti :

    Bonjour, Ma mère est atteinte d’un cancer du sein avec metastases osseuses. Si l’on associe les géllueles d’artemisia et de graviola, est ce qu’elle doit les prendre en même ou est ce qu’elle peut prendre graviola le matin et Artemisia le soir (ou vice et versa) ?
    Merci pour votre réponse

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      vous pouvez consommer les gélules d’armoise ou de Graviola le matin le midi ou le soir, cela n’a pas d’importance car ce ne sont pas des excitant.
      Vous pouvez à votre guise les consommer séparément ou en même temps, l’important c’est de les prendre avant le repas d’estomac vide avec un verre d’eau.
      au plaisir de vous servir
      l’équipe du laboratoire biologiquement.com

  32. Däne :

    Bonjour
    Es t il possible de prendre de l artemisia annua tout les jours pendant toute sa vie en prevention du cancer?
    Merci de votre reponse

  33. jacques-lavigne :

    bonsoir
    je suis ravi d’avoir trouve chez vous de l’artemisia annua pour faire de la tisane dans l’espoir de me guerrir de la maladie de Lyme ..j’y crois énormément car cette tisane guerri de façon spectaculaire tout individu atteint de Paludisme (source : reportage télé a la mi février sur la 19 émission investigation )

  34. Vincent :

    Mon fils de 16 ans doit bientôt faire une chimiothérapie des glandes cervicales. J’ai acheté des gélules de artemisia et de corrosol. Quel serait la posologie svp. Merci. Vincent.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, pour les animaux domestiques, tel que le chat le chien ou même les chevaux, le plus efficace pour éviter la prolifération, ou pour la guérison naturel du cancer, des tumeurs, c’est prise quotidienne de poudre de feuilles de Graviola corossol.
      C’est avec cet anti cancer naturel que nous avons le plus de retour positif sur les animaux, les résultats ne tardent souvent pas à réjouir son maître, les animaux sont aussi réceptif à ce genre de traitements naturels que les êtres humains.
      Si vous acheter des gélules, ouvrez-la et saupoudrez la nourriture de votre chien avec, ou adopter la même méthode que décrite ci-dessus.
      Vous pouvez lui donner des décoctions de feuilles et l’idéal est aussi de lui administré dans le fond de la gorge ou dans la pâtée de la poudre de feuille (en gélules si vous voulez), pour une rémission plus rapide.
      Pour les dosages fiez vous à ce qui est inscrit sur les sachets et divisez par le poids de votre animal, à savoir que les quantités conseillées sont pour des personnes de 60kg.
      Enfin nous vous conseillons d’associer la feuille de Graviola à la poudre de fruit de baobab bio, c’est un produit qui va renforcer le métabolisme dans son ensemble rééquilibrer tous ses organes redonner de la vitalité à l’animal et améliorer grandement les fonctions de son système immunitaire.
      au plaisir de vous servir
      l’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour Vincent, vous avez la posologie sur les sachets qui est conseillé pour une personne de 60 kg, vous pouvez donc diviser au multiplier selon le poids, le minimum indiqué sur le sachet et pour la prévention, et le maximum est conseillé quand on est face à la maladie.
      Pour cette pathologie nous pouvons vous conseiller aussi de consommer des amandes amères d’abricot, des racines de pissenlit, pour le système immunitaire de la poudre de fruit de baobab et des gélules de feuilles de Moringa, enfin pour éliminer les toxines accumulées avec la chimiothérapie nous vous conseillons des gélules de Desmodium pour soulager le foie.
      au plaisir de vous servir
      L’équipe de Biologiquement

  35. parigot :

    Bonjour, l’artemisia est surement bonne contre l’intestin irritable, mais à quelle dose et au quotidien ? serait-il bon d’y associé autre chose, j’ai fait un régime FODMAP pendant presque 1 an avec mycelliums, arrêt gluten et lactose, du mieux, mais pas totalement. Je ne prends plus rien actuellement, mais je pense commencer la glutamine. Je suis ménopausée, problème de santé dues aux implants ESSURE. Merci pour votre retour.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, merci pour votre message, pour guérir naturellement cette pathologie non conseillons de prendre 3 gélules d’armoise par jour associé à de la poudre de fruit de baobab et à de la feuille de graviola corossol.
      La colopathie fonctionnelle est un trouble digestif qui se caractérise principalement par des sensations douloureuses au ventre, fréquentes et chroniques (persistant depuis au moins 3 mois).
      On parle aussi de syndrome de l’intestin irritable ou de syndrome du côlon irritable.
      L’intestin est en première ligne en cas d’agression due aux pollutions alimentaires invisibles. Le problème est que lorsque l’intestin est atteint, il introduit des tas de problèmes en cascade, y compris sur le plan psychologique.
      Les probiotiques et les prébiotiques aident à rééquilibrer la flore intestinale, la pulpe de baobab Baomix est efficace pour prendre soin de votre flore intestinale.
      La poudre de baobab bio Baomix est une source de vitalité qui participe à la remise en forme de l’organisme et au tonus, mais elle rééquilibre aussi la flore intestinale grâce à ces probiotiques.
      La feuille de moringa bio en poudre ou en gélules peut aussi vous aider à régler cela, c’est aussi un aliment probiotique.
      Enfin pour la colopathie-fonctionnelle, le système immunitaire est bien souvent remis en cause. Et la feuille de graviola corossol Annona muricata contribue à renforcer votre système immunitaire.
      Tous ces produits sont tout à fait compatibles et peuvent être consommé en même temps, ils très complémentaires et vous aideront à guérir rapidement.
      Pour les problème de santé dues aux implants ESSURE, nous vous conseillons de consommer de la poudre de racine de maca, et du Yam sauvage.
      Bien à vous
      au plaisir de vous servir
      l’équipe du laboratoire biologiquement.com

  36. marieilc :

    Bonjour, j’ai éliminé une tumeur cancéreuse grâce à de l’armoise, du graviola beaucoup de vitamines CBDK coq 10 kava kava , sélénium vitamine E et je serai guérie à présent j’ai également fait 9 séances de radiothérapie ciblée puisque cette tumeur du foie avait migré sur le pancréas. Quel traitement d’entretien serait-il bon que je fasse pour éviter toute réapparition d’une tumeur

    Bien à vous JOCELYNE ILC

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, pour une rémission naturelle, nous vous conseillons d’associer la feuille de graviola et ou artemisia annua, la racine de pissenlit, les noyaux d’abricot amères, du desmodium pour prévenir la destruction du foie par la chimio (mais pas en sirop, il faut consommer le produit naturel, en poudre ou en gélules), de curcuma, de la capsaïcine et la poudre de baobab bio ou de la poudre de moringa pour le fer, la vitalité et le système immunitaire.
      Tous ces produits sont compatibles avec une chimio.
      Pour la guérison complète il faut du temps, la maladie a mit du temps à s’installer, il faut du temps pour qu’elle parte.
      En générale un cure doit durer 3 mois, vous pouvez par la suite faire une pause thérapeutique d’une semaine et reprendre.
      Mais cela dépend de votre état général.
      Nous vous conseillons de respecter les dosages indiqués sur les sachets (dose minimum pour la prévention, dose maximum conseillée pour la guérison).
      Avec les produits naturels c’est la régularité qui importe et moins la quantité.
      Tous les produits du laboratoire Biologiquement sont compatibles et complémentaires, ils ont aussi été sélectionnés car ils n’ont pas d’interaction et travaillent en synergie avec des traitements chimiques.
      Ces produits naturels s’attaquent aussi aux cellules tumorales résistantes à la radiothérapie ou à la chimiothérapie, et protègent de toutes rechutes futur.
      Dans le même temps il faut arrêter tout ce qui donne le cancer, le sucre (tout ce qui est sucré à part le miel bio et les fruits), la viande, qui est chargée en hormones, produits chimiques ingéré par l’animal, antibiotiques… et les produits laitiers, qui sont des matières grasses, qui concentrent encore plus tous ces agents cancérigènes.
      Mangez un maximum de fruits et légumes crus.
      Il faut aussi vous forcer à faire des exercices tous les jours.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement.com

      • daudé :

        Bonjour,
        Ma soeur à été opéré d’un deuxième cancer au sein avec mastectomie des 2 seins et reconstruction mammaire des 2 seins dans le même temps opératoire.Nous sommes un an après sa dernière chimio du 11 juillet 2018.Il faut savoir qu’elle à une mutation…Aujourd’hui,on me parle des bienfaits de l’art l’armoise ..pourriez vous m’indiquer : 1)qu’elle serait la posologie idéale et les heures de prises et si il faut plutôt prendre l’armoise en gellule ou en poudre 2) si il faut associer une ou d’autres plantes et leurs posologie et heure de prise…Nous sommes perdus.Merci d’avance.

  37. Catherine Nîmes :

    cela fait maintenant 1 ans que j’ai arrêté les chimiothérapie et que le docteur m’avait donné 3 mois de survie, grâce à vos produits naturels la feuille de Graviola la poudre de fruit de baobab les feuilles de Moringa et la teinture mère d’armoise, j’ai de nouveaux espoirs de retrouver une vie normale, je ne repasserai certainement pas par la case chimiothérapie qui a fait qu’envenimer les choses.
    merci pour vos produits
    Catherine de Nîmes

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Les lésions de psoriasis ne sont pas contagieuses, mais douloureuses et invalidantes. Les remèdes naturels sont une excellente solution pour calmer les démangeaisons et cicatriser la peau.
      Pour le traitement naturel du psoriasis nous vous conseillons de prendre ces produits naturels :
      L’aloe vera : son effet hydratant et nourrissant calme la peau et contribue au retour de l’équilibre cellulaire, 3 gélules par jour
      L’huile végétale de nigelle : antihistaminique et riche en acides gras essentiels, elle redonne en plus de la souplesse à la peau, 2 gélules par jour
      Baomix la poudre de fruit de baobab bio : Le fruit du Baobab est un fruit exotique qui resserre et tonifie les pores, il hydrate et favorise la régénération cellulaire de la peau. Une cuillère à café par jour
      Baoil l’huile de baobab bio : L’huile de baobab bio est excellente pour prendre soin de sa peau, en application locale elle permet de soulager les affections de l’épiderme telles que l’eczéma et le psoriasis. Deux applications par jours.
      Les polysaccharides solubles dans l’eau provenant d’artémisia annua suppriment l’apoptose des thymocytes (J Hwang et al., Biol Pharm. Bull., 208, 2005, 921-924). L’Artemisia annua inhibent l’adhésion de Helicobacter pylori aux cellules hôtes (Woo Jeung et al., J Microbiol Biotechnol, 132003, 853-858), les principes actifs de l’armoise annuelle s’attaquent donc directement à la maladie.
      Les gélules d’Aloe vera réduisent l’inflammation et la douleur associées au psoriasis.
      En cas d’application locale (en ouvrant les gélules) le curcuma peut aider à soigner le psoriasis.
      Vous pouvez associer tous ces produits naturels pour accélérer le processus de guérison.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe de biologiquement.com

      • Marie :

        Merci beaucoup. Concernant l’Artemisia annua, sous quelle forme la recommanderiez-vous, pour un psoriasis donc, et à quel dosage ?
        Bien à vous.

        • Biologiquement.com :

          Bonjour, pour une pathologie aussi grave nous vous conseillons de prendre l’Artemisia annua en teinture mère.
          l’armoise annuel en teinture mère et un produit très concentré et très pratique à consommer puisque il suffit de mettre quelques gouttes dans un verre d’eau par jour, vous pouvez simplement respecter la posologie indiquée sur la bouteille.
          au plaisir de vous servir
          L’équipe de Biologiquement

        • fleurance :

          je ne suis pas medecin ni rien mais j’avais du psoriasis aussi avant et bien il est totalement parti à l’arrêt des produits laitiers ,je n ‘en fait plus dutout !! et il c’est avérée que je suis intolérante à tout les produits laitiers animaux . pour info !!!

          • Biologiquement.com :

            Bonjour, merci beaucoup pour votre témoignage, effectivement les produits laitiers sont destinés aux nouveau-né, que ce soit les animaux ou les êtres humains, Ils peuvent t’être consommés par la suite de temps en temps c’est-à-dire maximum une fois par semaine, pour se faire plaisir simplement, pour le goût. Par contre ce n’est pas du tout un sous-produit animal qui entretient une bonne santé.
            Si vous avez des besoins en calcium nous vous conseillons un calcium végétal concentré dans la poudre de fruit de baobab.
            Au plaisir de vous servir
            Toute l’équipe du laboratoire biologiquement

  38. isabelle amestoy :

    Bonjour
    je souhaite utiliser l’artemisia annuaire pour vermifuge toute la famille mais je ne sais pas qu’elle présentation et posologie utiliser….
    pouvez vous me conseiller?
    mes enfants sont hyper sensibles a tout médicaments je ne souhaite donc pas donner de chimie.
    par avance merci

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, merci beaucoup pour votre message, pour vermifuger toute la famille et pour la prévention, vous pouvez utiliser l’armoise annuelle en teinture mère, c’est un produit qui une fois dis-lui ne contient pas plus d’alcool que certains fruits.
      Vous devriez aussi pour toute la famille prendre de la poudre de fruit de baobab pour renforcer le système immunitaire du côlon, et à long terme le protéger contre toute attaque de parasite.
      Au plaisir de vous servir
      Toute l’équipe du laboratoire biologiquement

  39. fleurance :

    bonjour
    je dois débuter un traitement de poudre artemisia annua pour l’intestin (parasites etc…)suite a des symptomes types fybromyalgie anxiété généralisée etc… suite a des intolerances alimentaire détecter en suisse.
    lait animaux , maïs, orange.poire et miel .
    que me conseiller vous comme traitement avec cette poudre et la tisane que j ‘ai commander pour me rétablir au mieux ? quel durée ?
    peut on l’utilser lorsqu’on jeûne ?
    merci

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, merci beaucoup pour votre message, pour combattre efficacement et naturellement des parasites intestinaux, nous vous conseillons de continuer à consommer l’armoise annuelle en poudre en gélules ou en teinture mère, pendant une durée de moins 3 mois.
      En complément de ce produit naturel vous pouvez prendre les feuilles de Graviola corossol, il est aussi recommandé de renforcer le système immunitaire du colon grâce à la poudre de fruit de baobab, vous pouvez la prendre en poudre car c’est un produit qui sera donc plus économique que les gélules, et qui n’est pas désagréable à consommer au quotidien.
      Enfin vous pourriez aussi prendre des gélules de curcuma.
      Au plaisir de vous servir
      Toute l’équipe du laboratoire biologiquement

  40. Cadnel TOUNDOH :

    Bonjour à toute l’équipe du laboratoire
    j’ai connu le site aujourd’hui et je suis venu acheté de l’artémisia pour mon fils de 3 ans et moi car nous allons en vacance en Afrique au Sud du Sahara.
    Mon objectif est de consommé de l’artémisia en prévention contre le paludisme.
    Quelle est la posologie (gellule ou teinture mère) pour mon fils de 3ans et pour moi?
    Merci
    Cordialement

  41. Gourand :

    Pour le traitement de la maladie de lyme (borreliose+babesiose)combien de gélules par jour sachant que je pèse 42 k, Et présente une insuffisance rénale.Merci pour votre réponse. Cordialement Mlle Gourand

  42. Zouina :

    Bonjour,
    Ma fille a lyme et co infection.
    Jai un doute concernant mon fils (début de symptomes ) de 8ans et les tests sont très chers impossibilité au jour d aujourd’hui de lui faire. En attendant pour la prévention, puis-je lui donner de l artemisia annua 1 gélule et 1 gélule de graviola corrosol pour booster son système immunitaire et au cas où détruire les parasites. Que me conseillez vous? Sur quelle période et pendant combien de temps ?
    Merci d’avance

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, Pour renforcer efficacement le système immunitaire de votre enfant vous conseillons de lui administrer quotidiennement en cure de 2 mois espacée d’une pause thérapeutique d’un mois, de la poudre de fruit de baobab et de la poudre de feuilles de Moringa.
      Ces 2 produits naturels sont tout à fait compatible et complémentaire avec ce que vous lui donnez déjà pour renforcer son système immunitaire, ils peuvent donc être administrés en même temps.
      au plaisir de vous servir
      l’équipe du laboratoire Biologiquement

  43. DELHOMELLE :

    Bonjour,
    Après des traitements lourds d’antibiotiques contre la maladie de lyme, je dois prendre “en entretien” des tisanes d’artémisia sèchée. Pouvez vous me dire comment doser ces tisanes (en nombre de cuillères et en fonction du liquide)et à quel “rythme”il faut les prendre? Pendant combien de temps? Faut il des interruptions?
    Et pourquoi ne doit on pas prendre de Vitamine C parallèlement?
    Avec mes remerciements.

    • DELHOMELLE :

      Bonjour,
      Ce serait gentil de répondre à mon message du 19 aout.
      En effet, je compte sur la clarté des conseils que donne en général votre site, en réponse aux mails qu’il reçoit dans le blog.
      Avec mes remerciements à l’équipe du laboratoire Biologiquement.

  44. Pascaline Schweiz :

    ce produit est exceptionnel, après avoir fait deux chimiothérapie qui m’ont complètement lessivé, j’ai arrêté le traitement chimique et je me suis tournée vers la phytothérapie, donc teinture mère d’armoise, lapacho, Graviola, racine de pissenlit. Mon médecin n’en reviens pas mon cancer régresse, j’ai enfin de nouveau une vie normale, active, et plein de projets pour le futur

  45. Bonafous :

    en novembre 2019 ,atteint d’un ulcère de l’estomac et d’un lymphome B à grandes cellules,non hodgikonien,agréssif et de haut stade et apres un début de chimio arreté au bout de 5 jours car désastreux physiquement j’ai été guéri en 6 semaines aprés avoir pris de l’artemisine + fer ,du corrosol ,du lapacho ,de la vic C liposomale et du lipoate de sodium

  46. Anna :

    Bonjour,
    Je constate un vieillissement prématuré et une fatigue chronique avec asthénie nerveuse également. Je suis fumeuse depuis 35 ans. Je suis très attirée par l’Artemisia mais le fait qu’elle soit pro-oxydant me met le doute.
    Merci pour vos conseils personnalisés

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’artémisinine, le principe actif de l’armoise annuelle produit son effet en s’associant au fer et en créant un fort stress oxydatif (pro-oxydant) qui va simplement détruire soit la cellule cancéreuse soit le plasmodium (Plasmodium est un genre de protozoaires parasites de la famille des Plasmodiidae, dont cinq espèces causent le paludisme chez l’être humain.), mais ne pas toucher au cellules saines.
      Pour renforcer efficacement votre métabolisme et faire disparaître se fatigue chronique, nous vous conseillons de consommer quotidiennement, en cure de 3 mois, espacé de pauses thérapeutique de 10 jours, de la poudre de fruit de baobab Baomix, et de la feuille de Moringa.
      Vous pourriez aussi pour avoir un sommeil plus réparateur consommer de la feuille de Graviola corossol.
      Si vous consommez de l’Artemisia annua en prévention de pathologie grave tel que le cancer, elle sera tout aussi efficace teinture mère en poudre en gélule ou en tisane.
      Nous produisons tous des cellules cancéreuses à partir de notre naissance, et tout au long de notre vie, c’est aussi pour ça que beaucoup d’examens médicaux conclut facilement à la déclaration d’un cancer, débouchent toujours rapidement sur un traitement chimique.
      Donc la consommation en prévention du cancer par l’armoise annuelle et tout à fait recommandé.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Voilà nos conseils pour réactiver ou rééquilibrer le transit intestinal, chez l’adulte ou chez l’enfant.
      Grâce à ses fibres (44%), la poudre de baobab Baomix est efficace pour les problèmes de transit et reconstitue la flore intestinale par son activité pré-biotique. Elle est donc particulièrement recommandée pour traiter les diarrhées et les gastro entérites.
      Baomix la poudre de la pulpe du baobab possède à la fois des vertus pro-biotiques et prébiotiques, il favorise la digestion en rééquilibrant la flore intestinale.
      Les prébiotiques sont des substances qui bonifient l’environnement interne de l’intestin. Ce faisant, ils aident à nourrir et à conserver les bonnes bactéries déjà présentes dans l’organisme, et permettent aux probiotiques d’agir dans des conditions optimales.
      Les pro et prébiotiques sont des micro-organismes vivants qui ont un effet bénéfique sur l’individu en stimulant la croissance et l’activité d’une bonne flore microbienne afin d’améliorer son équilibre intestinal et stimuler le système immunitaire.
      La santé digestive est un sujet de préoccupation pour de nombreuses personnes, en particulier chez les personnes âgés et les enfants chez qui l’appétit peut diminuer . Probiotiques et prébiotiques peuvent puissamment booster le système immunitaire et ainsi vous préparer à affronter votre dysbiose et vous aider à se sentir mieux.
      La flore intestinale représente à peu près 1,5 kilogramme de votre masse corporelle, c’est presque le poids de votre tête, vous comprenez donc que c’est qu’un organe très très important qu’il faut choyer.
      Il est important de consommer régulièrement des prébiotique et probiotique naturel pour maintenir son système immunitaire en forme , améliorer sa santé générale et aider à prévenir les maladies graves.
      La baie de goji, ou baie du lyciet commun, fait partie de la pharmacopée asiatique depuis plusieurs millénaires. Elle est notamment utilisée pour ses vertus toniques et stimulantes au sein des médecines traditionnelles chinoise et tibétaine. La baie du lyciet commun est également utilisée à des fins thérapeutiques dans la médecine ayurvédique indienne.
      Le goji favorise le transit intestinal en stimulant les muscles responsables du péristaltisme
      Le goji a des effets positifs sur la digestion, l’estomac et le côlon. Le goji alcalinise l’organisme. C’est la solution dans les problèmes de digestion comme les maux de ventre, les ballonnements, les brûlures d’estomac, les flatulences, les colique et l’haleine fétide. Les baies de goji permettent de résorber la constipation. Il est conseillé d’associer les prises de goji (une poignée par jour) avec des prises de baobab Baomix (une cuillère à café par jour).
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  47. Nadia :

    Bonjour
    Je suis atteinte depuis 2 ans d une tumeur neuroendocrine du pancreas avec métastases osseuses au niveau de mon bassin cervical et vertèbres. Ma tumeur était stable jusqu il y a quelques semaines et à commencé à grossir et les métastases ont augmentées. Je refuse la chimio et l opération beaucoup trop dangereuse et suis naturellement une adepte des produits de Dame Nature. Pourriez vous me conseiller un protocole à suivre ? Tous vos produits ont l’air merveilleux mais je n arrive pas savoir ce qui me conviendrait le mieux. Merci milles fois pour votre aide. Nadia

  48. Julie Guilbaud :

    Bonjour, ma maman a un lymphome. Sa plaie à la jambe commençait à guérir avec la chimiothérapie et la radiothérapie. Elle est passée à l’immunotherapie mais malheureusement le lymphome gagne tout son corps, même son œil. Elle va sûrement repasser par la chimiothérapie mais nous attendons les résultats de la biopsie de son œil. Les décisions des médecins traînent énormément. Est ce que l’artemisia pourrait guérir son lymphome?
    Merci

  49. sylvia lebegue :

    Bonjour,
    pouvez vous me donnez votre avis sur mon choix de plantes svp pour une personne avec un mélanome généralisé, avec métastases cérébrales. Immunothérapie en cours, et bientôt radiothérapie sur les tumeurs cérébrales.

    1)Teinture mère d’artémisia : quelle posologie? Peut-on commencer directement à 2X10gttes/jour ou doit on augmenter progressivement? Quelle quantité max? J’ai lu jusqu’à 15gttesx3/J?
    2) gélules de feuilles de graviola : 3ou4 gélules /j, en dehors des repas
    3) amandes d’abricot, environ 10/J
    4) lapacho gélules : Combien en prendre (je vois entre 2 et 6)? pendant les repas je crois

    Il prend déjà un complément avec du desmodium.
    Ayant reçu des cures de fer en IV, sa ferritine est très bonne et son taux d’hémoglobine aussi. Dans ce cas, y a -t-il besoin de supplémenter quand même en fer? Et la spiruline peut-elle convenir?

    J’ai lu beaucoup d’articles et les conseils sur l’artémisia varient beaucoup.
    Certains disent de le prendre en continu, d’autres conseillent 2jours à forte dose puis 2jours 1mois plus tard. D’autres disent de le prendre 4ou 5jours et d’arrêter 2 ou 3jours…. Ou encore de le prendre en continu 3 semaines puis 1 semaine de pause….
    Difficile de s’y retrouver et de savoir vraiment quelle quantité il absorbera avec la teinture mère (en comparaison avec des gélules par exemple).

    Enfin tout cela est-il ok en cours de traitement par immunothérapie et radiothérapie?

    Merci d’avance pour toutes vos précisions!

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, vous avez une sélection de produit qui est très bonne pour cette pathologie. Vous pourriez aussi y ajouter de la poudre de fruit de baobab pour renforcer le système immunitaire, celui du sang et aussi celui du côlon, très important quand on est face à la maladie, et aussi quand on est obligé de prendre des médicaments, ajouter aussi de la poudre de feuilles de Moringa pour faciliter le travail des principes actifs de la teinture-mère d’armoise.
      Pour la teinture mère justement vous pouvez en prendre jusqu’à 30 gouttes par jour, quant au mode de consommation, nous privilégions plutôt une prise régulière du produit plutôt que de le prendre à forte dose sur quelques jours, car le corps prend ce qu’il a besoin, ce qu’il peut assimiler, et le reste il élimine, il vaut mieux donc d’après nous limiter les quantités mais les prendre dans le temps. Vous pouvez prendre la teinture mère sur 2 mois et faire une pause thérapeutique de 10 jours pour recréer le manque.
      Le dosage de la teinture mère est assez puissant en principe actif car il correspond 6 fois celui de la gélule.
      Pour le lapacho les conseils indiqué sur le sachet, sont de 2 à 6 gélules par jour, 2 gélules c’est pour la prévention, et 6 quand on est face à la maladie.
      Enfin il n’y a pas de contre-indication médicale connu à la prise de ces produits naturels anti cancer lorsque vous êtes sous traitement d’immunothérapie ou de radiothérapie.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  50. Sofiane Paris :

    Enfin un site évolutif avec des explications claires et même scientifiques sur les bienfaits de tout leur fantastique produit bio.
    Je recommande vivement ce site.

  51. Michel Hélin :

    Bonjour mon épouse a un cancer du poumon détecté en novembre 2018, avec métastases dans le cerveau et sur la colonne vertébrale. Le 21 janvier elle a commencé un nouveau traitement avec la prise d’un cachet par jour. Pas de chimiothérapie pas d’opération. En quelques mois tout a diminué métastases du cerveau pratiquement invisibles et sur la colonne calcifiées.
    Malheureusement, c’est reparti, suite à un contrôle du mois dernier. Elle doit démarrer de la radiothérapie début janvier.
    Après avoir lu tous les messages de votre site. Pensez vous qu’elle pourrai faire une cure d’Artemisia associée avec du fer ou une autre plante après, ou pendant, la radiothérapie.
    Merci pour votre réponse. Amicalement Michel Helin
    Ps: mon beau-frère atteint d’une forme de maladie de lyme prends régulièrement de l’Artemisia avec de très bon résultats.

  52. Amandine :

    Bonjours, je pars pour un mois au Bénin et aimerais savoir quelle quantité de gélules ou de sachets de tisane il me faudrait, et si l’on peut combiner les deux pour faciliter le côté pratique (tisane pas toujours pratique si l’on est en déplacement). Merci d’avance.
    PS: Je suis tellement contente d’être tombée sur ces solutions naturelles! MERCI!

  53. Nathalie Hosea :

    Bonjour,
    Je pars dans un mois à Madagascar rejoindre une ONG qui sauve les enfants de la malnutrition et pour certains de la mort grâce à la spiruline.
    Afin de me prémunir du paludisme, je m’oriente vers la prise d’artemisia annua. Que me conseillez vous: la teinture mère ou les infusions ? Et quelle quantité journalière?
    Je vous remercie de votre réponse
    Belle journée
    Nathalie

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, merci beaucoup pour votre message, vraiment très fier et très heureux de pouvoir répondre à votre demande. Effectivement pour partir à l’étranger et se protéger efficacement du paludisme la tisane d’Artemisia annua fonctionne très bien, mais cette un peu contraignante, car il faut la transporter et aussi la préparer, il faut aussi en consommer une assez grosse quantité pour recevoir la dose suffisante de principe actif de la plante. Pour le voyage nous vous conseillons donc plutôt la poudre ou les gélules, le fait de consommer la plante et non pas simplement de boire une tisane préparée avec, permet au système digestif d’extraire plus efficacement tous les principes actifs tels que l’artémisinine.
      Enfin pour voyager la solution la plus efficace et la plus pratique c’est d’en porter de la teinture mère (comme une huile essentielle) d’Artemisia annua. La teinture mère est un produit plus concentré encore la poudre ou les gélules, facile à transporter et à consommer, ou à administrer à d’autres, car il suffit de mettre quelques gouttes dans un verre d’eau.
      Quelques gouttes par jour vont suffire à vous protéger de cette maladie, et de bien d’autres encore.
      Voici la posologie des gélules ou de la teinture mère, comme traitement contre le paludisme, a commencé quelques jours avant votre départ, pendant votre voyage, et à votre retour.Pour prévenir le paludisme, la prise des gélules commence idéalement 15 jours avant le voyage. Continuez la prise pendant le voyage et 15 jours après votre retour. Au retour, si aucune fièvre n’est apparue après 15 jours, vous pouvez arrêter le traitement. Si vous avez de la fièvre ou d’autres signes de paludisme, allez voir votre médecin mais n’arrêtez pas le traitement.
      Posologie : 2 x 2 gélules par jour, matin et midi.Prévention du paludisme avec la teinture mère d’Artemisia annua : 15 goutte par jour (matin, midi, ou soir) 20 mn avant le repas, 15 jours avant votre départ, pendant le voyage, et 15 jours après votre retour. Plus ou moins une bouteille par mois. Cette cure a pour effet de renforcer les défenses de l’organisme en prévention des agressions microbiennes ou parasitaires.Vous devez aussi dans le même temps forcer votre système immunitaire, c’est lui combat le plus efficacement la maladie en cas d’exposition, piqûre de moustique. Nous vous conseillons donc de prendre de la poudre de fruit de baobab, associé à la feuille de Moringa en gélules en poudre pour renforcer vos défenses immunitaires. Ces deux produits vont aussi renforcer efficacement votre flore intestinale et ainsi vous protéger d’éventuelles troubles digestifs, diarrhée, mal de ventre, indisposition, pendant votre voyage.Contre la malnutrition c’est deux produits sont aussi les plus conseillés pour les enfants, ils comblent à eux deux toutes les carences nutritionnelles. La croissance des enfants redevient normal, les enfants sont plein de vitalité, cela les aides beaucoup aussi à l’apprentissage et aux études, et les protège efficacement de nombreuses maladies.Merci beaucoup pour l’aide que vous apportez aux enfants malnutris, bonne continuation à vous et à vos projets.
      Cordialement
      Toute l’équipe de laboratoire biologiquement.com

  54. MARTIN de LOURDES :

    Bonjour, merci à toute l’équipe biologiquement vous êtes au top ;).
    Depuis octobre 2019 j’ai commencé la tisane d’Artemisia associé au moringa ( comme recommandé) en décembre j’y ai rajouté le graviola en poudre et le baomix en poudre: ma posologie est d’une cuillère à café pas trop pleine et une fois par jour ( pour mon organisme ça suffit amplement) pour l’artemesia dans un litre d’eau une cuillère à soupe , je porte le tout à ébullition au moins 35mn minimum et ensuite je laisse le tout posé jusqu’au lendemain et une fois filtré j’y incorpore les ingrédients cité ci dessus : j’en bois un grand verre le matin et le reste de tisane je l’a consomme comme de l’eau sans rien.
    Il s’avère que ma peau c’est grandement embellit . Ensuite un kyste place en plein millieu du front s’amenuise, il va bientôt disparaitre. Il faut savoir que il y à 2015 on ma enlevé sur le décolté un carcinome, la dermato n’a pas enlevé toutes les cellules cancéreuses ( cela n’a pas évolué pour autant) et au vu de son acte n’a pas désiré enlever le kiste au front et voulait m’envoyer chez un endocrino ( car à l’époque j’étais partie pour me faire enlever la thyroide car j’ai un groitre assez important) de ce fait j’aurais dû me retrouver avec des cicatrice : front gorge décolté et vu l’assurance de la dermato j’ai tout laissé tomber, et lorsque le gényco m’a fait pression pour valider le conseil de l’endocrino pour enlever la tyroide. Je lui ai dit que non que c’est moi qui décidé personne d’autre et là il m’a répondu “mais on ne sait pas ce qu’il y à dans ce gros kyste) et je lui ai dit ” on à pas besoin de le savoir et on ne le saura jamais) ….
    J’ai décider d’associer la bromelaine, je vais passer commande début de semaine. Et continuer avec la recette ci dessus.
    Conclusion, au vu du kyste qui fond sur mon front 🙂 j’imagine que les nombreux kystes, notamment aux seins ( là aussi la médecin mamo voulait me mettre en ACR4 en 2012, je suis allée aillieurs faire la mamo de contrôle là le radiologue m’a passé en ACR3..!!!!) du n’importe quoi, toujours est il que à ce jour je ne passe plus de mamo et ne vais plus voir de gényco c’est plus stressant que autre chose. J’ai décidé de faire de la prévention avec les produits biologiq et les conseils du personnel compétent. Je bouge je marche avec mon chien, je pratique la peinture, bricole, tres tres peu de viande et encore de la ferme sinon fruit et légumes crus cuits….
    Je vous prie de m’excuser pour ce long témoignage, je fais de la pub pour ces produits et la qualité de l’écoute/ conseil. c’est parti pour une longue histoire entre nous…:) 🙂 :)..Merci à vous tous. Gratitude

    • Biologiquement.com :

      Bonjour Martin,
      Merci beaucoup pour votre témoignage et vos encouragements, c’est ce genre d’avis positifs qui nous aide à avancer.
      Vous êtes un exemple à suivre pour tous, nous entendons trop de patients subir la pression des soi-disant spécialistes (de maladie dont ils ne savent rien!!) ou docteurs qui jouent avec la peur de la maladie et de la mort pour imposer leur traitement pétrochimique qui détruisent plutôt que n’améliore le métabolisme ou la santé du patient.
      Chacun ne devrait oublier que la libre disposition de soi renvoie aux libertés fondamentales s’attachant à la sauvegarde de la personne : le droit de disposer de son corps et le droit à l’intégrité physique.  
      Avant de donner son consentement aux soins, le patient doit bénéficier d’informations loyales, claires et adaptées à son degré de compréhension de la part des équipes soignantes et médicales tout en étant libre de toute pression ou contrainte. Donner son consentement éclairé implique de connaître les alternatives thérapeutiques envisageables, c’est-à-dire les autres moyens de traiter le(s) problème(s) de santé rencontré(s) avec leurs avantages et leurs inconvénients… C’est sur la base de cet échange que le patient pourra accepter ou refuser ce que préconisent les professionnels de santé. Ces derniers devront obligatoirement respecter la volonté du patient.  
      Le traitement du cancer en Europe est devenu une grande industrie. En fait, cette industrie du cancer est trop prospère pour permettre une guérison. Elle prend les gens comme des clients plutôt que des malades. Croyez-le ou non, la chimiothérapie et la radiothérapie, qui sont les deux traitements anticancéreux les plus couramment utilisés pour favoriser le cancer.
      La chimiothérapie fonctionne en endommageant l’ADN des cellules cancéreuses et en les divisant très rapidement. Le problème avec ce traitement est qu’il affecte également les cellules saines. Le risque du cancer secondaire dépend de la dose, ainsi que de la durée du traitement.
      En Europe une population malade rapporte plus d’argent au système dit de “santé publique” qu’une population en bonne santé. La finance et les laboratoires véhicule donc des idée et impose des lois au gouvernement qui vont à l’encontre de votre bonne santé.  Depuis le 1er janvier 2020, l’industrie du cancer a tué 20 millions de personnes dans le monde depuis l’an 2000.  
      Il s’avère que les cocktails chimiques fabriqués par Big Pharma tuent dans un ordre de grandeur davantage de personnes que les guerres mondiales et les actes de terrorisme réunis, ce qui fait de l’industrie pharmaceutique le tueur numéro un de notre monde moderne aujourd’hui.
      Merci de m’avoir donné l’occasion de répondre personnellement n’hésitez pas à revenir vers nous pour nous donner des détails sur votre expérience et sur les résultats de nos produits naturels sur votre santé.
      De la part de toute l’équipe de Biologiquement, veuillez recevoir l’assurance de nos considération distinguée. 
      Au plaisir de vous servir
      David responsable du laboratoire Biologiquement
       

  55. Patou aus Belgien :

    Je voudrais laisser un témoignage sur l’efficacité de la teinture mère d’Artemisia annua  , après un excès de fatigue le paludisme de ma mère a réapparu, je lui ai administré de la teinture mère d’Artemisia annua, et tous les effets négatifs de la maladie se sont estompées au bout de quelques heures, nous l’espérons pour toujours
    Merci au laboratoire biologiquement pour votre travail et votre sérieux
    Patou de Anvers

  56. Emy aus Paris :

    Bonsoir que préconisez vous concernant ce coronavirus svp ? Mon fils travaille a paris et il est adepte de produits naturels. Je suis aussi les conseils de Michel dogna bien connu mais je sais que l artemisia annua et sa cousine africaine peuvent soigner voire guérir ce virus. Merci de m éclairer ..cordlt.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, effectivement les conseils de Michel Dogna sont précieux, pour combattre le coronavirus, nous vous conseillons de prendre de l’Artemisia annua, en teinture mère car c’est un produit plus concentré, et pour renforcer le système immunitaire il faut de la poudre de fruit de baobab et de la poudre de feuilles de Moringa.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  57. Catherine Lille :

    Enfin un site qui donne des vrais conseils avec des références scientifiques, merci pour votre aide, depuis que je connais votre boutique la vie de ma famille a radicalement changé, avant quand mes enfants étaient malades je passais par la chimie, et tous les ans c’était la même histoire, maintenant je leur donne vos produits naturels style poudre de baobab curcuma Moringa maintenant ils ont tous une pêche incroyable, et s’il y a un petit rhume ça dure que 2 jours
    Bravo Biologiquement pour vos conseils et votre service rapide
    Catherine

  58. DELPH :

    Bonjour, avant de vous commander Artemisia Annua je souhaiterai avoir votre avis. j’espère que vous pourrez m’aider car on n’est pas chez l’humain mais chez le cheval !! voilà j’ai mon cheval (400 Kg) qui est porteur de la piroplasmose chronique dont le responsable est Theileria Equi c’est un protozoaire spirochète et j’ai vu que artemisia annua pouvait éradiquer les spirochètes . en revanche je n’ai trouvé aucune étude en France sur Theileria donc est ce que vous pensez que je peux utiliser cette plante, sous quelle forme, quel serait le protocole et enfin est ce que je dois l’associer avec d’autres ?
    merci d’avance pour votre réponse

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Les spirochètes de Lyme se divisent toutes les 12 à 24 heures (in vitro) et toutes les 72 heures (in vivo), contrairement à la majorité des bactéries (comme les staphylocoques ou les streptocoques) dont la division se produit toutes les 20 minutes. Elles sont par ailleurs uniquement vulnérables au moment où elles se divisent. Si l’environnement interne (changement de température, antibiotiques, péroxyde d’hydrogène) ne leur convient pas, elles peuvent prendre des formes dormantes et persister sans se diviser durant des années. Leur cycle de reproduction est aussi très long. Généralement elles se reproduisent une fois tous les 28 jours. Or les antibiotiques attaquent les parois des cellules bactériennes nouvelles, en formation lors de la division et phase reproductive. Si les bactéries qui se divisent toutes les 20 minutes peuvent être détruites avec des antibiotiques en l’espace d’une ou deux semaines, il faudrait en théorie prendre quotidiennement des antibiotiques (un pour chaque forme de la bactérie, soit au minimum trois antibiotiques) durant au moins UN AN ET DEMI pour atteindre le même résultat chez les borrélies. Mais la prise d’antibiotiques pendant une si longue période n’est-elle pas tout aussi nocive pour la santé (atteinte hépatique, destruction de la flore intestinale, surdéveloppement fongique, carences nutritionnelles, résistance bactérienne, atteinte des mitochondries, inflammation etc) ? C’est pourquoi de nombreux malades et médecins préfèrent désormais opter pour des traitement naturels.
      Les parasites Babesia et Theileria, qui ciblent aussi les globules rouges des animaux domestiques, ont des stades de développement similaires à ceux de Plasmodium. Dans les années 1980, pour trouver un traitement efficace contre Theileria annulata, la Northwest A&F University a utilisé Artemisia annua L. fraîche pour traiter avec succès 18 vaches. Les jeunes feuilles et rameaux d’Artemisia Annua ont été tranchés finement et trempés dans de l’eau froide pendant 30 –60 min. Chaque vache a reçu 2 à 3 kg de cette préparation par jour, jusqu’à ce que la parasitémie érythrocytaire tombe à 1% et moins. Avant la médication, la température corporelle des vaches était de 40 ° C et plus, certaines atteignant 42 ° C. Ils sont revenus à la normale après 12 jours de traitement. Après 2 à 6 jours de médication, la parasitémie érythrocytaire est tombée à 1% et moins. Des changements dans la morphologie et la couleur des gamétocytes ont été observés après 2 à 4 jours de traitement, et ils sont devenus plus petits. Jusqu’en 1986, ce traitement était utilisé sur 66 vaches infectées par T. annulata et 12 vaches infectées par Babesia bigemina. Six vaches infectées par T. annulata ont été traitées avec Artemisia annua séchée à l’ombre. Le taux de guérison total était de 97,6%.
      L’huile CBD (cannabis thérapeutique, sans molécule psychoactive) est un remède efficace pour lutter contre les douleurs neurologiques, mais aussi pour lutter contre les bactéries spirochètes. C’est le cannabidiol (“CBD”) qui agit. “Des experts conseillent également aux malades de consommer des médications au cannabis (CBD) principalement pour soulager les symptômes de la maladie de Lyme associé à l’Artemisia annua.
      D’autres études montrent que le cannabis est connu pour éradiquer les traces de spirochètes, une des principales causes de la maladie de Lyme. Cette recherche a été menée par l’expert médical de Colombie Britannique le Dr Ernie Murakami, qui défend l’utilisation de l’huile CBD comme forme de traitement.
      Dans le même temps il faudrait renforcer le système immunitaire de votre cheval pour cela vous pourriez lui donner de la poudre de fruit de baobab, les animaux sont très réactif à ce superfruit, les résultats positifs ne tardent jamais plus de 2 à 3 jours à être visible.
      Nous espérons que toutes ces informations pour vous aider pour le traitement naturel de votre cheval. Pour lui administrer du CBD ça risque d’être assez compliqué et assez onéreux vu le poids de l’animal, par contre pour la à l’ Artemisia annua vous pourriez commencer le traitement avec de la poudre de la plante, la posologie indiqué sur le sachet est pour une personne d’à peu près 60 kg. Et vous pourriez en même temps acheter des graines de Artemisia annua pour faire votre propre culture et traiter plus efficacement votre cheval.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  59. Sofia von Dijon :

    Bonjour. Certaines publications, bien cachées par nos gouvernements et les laboratoires pharmaceutiques, semblent indiquer que la chloroquine serait un très bon traitement contre le coronavirus. J’ai fait des recherches, mais je ne trouve pas de plante contenant de la chloroquine. Artémisia annua contient de l’artémisine, mais est-ce aussi efficace que la chloroquine contre ce virus ? Sinon, que pouvez-vous conseiller en préventif et éventuellement en curatif, contre ce virus. Merci de votre réponse.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, effectivement il s’avère que les traitements contre le paludisme sont efficaces pour prévenir pour guérir du coronavirus. Plutôt que d’utiliser de la chloroquine contre le coronavirus, il est préférable d’utiliser un produit naturel tel que l’armoise annuelle (Artemisia annua) pour combattre ce virus. Donc en préventif ou curatif vous pouvez utiliser de l’armoise annuelle qui est un antiparasitaire est un antiviral très puissant, pour avoir des résultats plus rapide il est conseillé de prendre de la teinture mère qui est un concentré des principes actifs de la plante. Dans le même temps il faut penser à renforcer le système immunitaire, pour cela nous vous conseillons de prendre quotidiennement en même temps que l’armoise de la poudre de fruit de baobab et de la feuille de Moringa en poudre ou en gélules.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement

  60. Gallone :

    Bonjour, Que conseilleriez-vous pour un chien qui a un cancer des os ? Avez-vous eu des retours de l’artémisia annua sur les chiens ? Si oui, sous quelle forme et quelle dose ? Faudrait-il complémenter en fer sachant qu’il mange de la viande crue tous les jours (avec carottes et verdures) ? ou avec une autre plante ? Merci de votre réponse.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, pour traiter le cancer de votre chien, nous vous conseillons de lui administrer de l’Artemisia annua, en poudre ou en gélules ça sera le plus facile à lui donner, de la feuille de Graviola corossol, idem en poudre ou en gélules, de la poudre de fruit de baobab, cette poudre n’est pas désagréable à manger, et de la poudre de feuilles de Moringa, qui servira de complément en fer, et qui est aussi excellent pour le système immunitaire comme le baobab. Vous allez donc lui donner deux anticancer et deux produits pour le système immunitaire. Les animaux sont très réactif à ce genre de produits naturels et les résultats positifs sur sa santé ne tarde pas à se manifester.
      Il faudrait dans le même temps arrêter de lui donner de la nourriture industrielle, c’est des aliments qui sont souvent composé de centaines d’ingrédients, et le métabolisme va dépenser une énergie incroyable à digérer tout ça. Quand on est face à la maladie, il faut soit éviter de manger, naturellement on a moins faim, où manger des aliments de base, et pour le chien du riz très cuit avec un os à moelle dedans pour le goût est de loin la meilleure nourriture que vous pouvez lui donner.
      On pouvait continuer à lui donner de la viande crue mais en très petite quantité, car votre animal va dépenser beaucoup d’énergie pour digérer la viande, et avec les produits naturels que nous vous conseillons il va avoir toutes les vitamines et tous les nutriments nécessaires à son rétablissement.
      En souhaitant bon rétablissement à votre compagnon
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  61. Gallone :

    Merci beaucoup de votre réponse rapide. Faut il donner les plantes en dehors des repas ou mélangées à sa nourriture ? Et quelle quantité ? C’est un chien de berger de 40 kg. Il mange deux fois par jour, matin et soir.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, idéalement il faudrait pouvoir donner à votre chien le traitement naturel entre les repas, pour éviter que les produits naturels ne stagnent trop longtemps dans l’estomac et soit exposée aux acides de la digestion.
      C’est bien sûr un conseil que l’on donne à nos patients, mais qui est beaucoup plus difficile à faire respecter pour un animal, quoi qu’il en soit les animaux sont beaucoup plus réactif que nous à c’est traitement naturel, et les résultats positifs sont très rapide, donc même si vous lui donnez pendant le repas cela ne pose pas de problème.
      Vous pouvez lui administrer son traitement matin midi ou soir ça n’a pas d’importance car ce ne sont pas des excitant, tous ces produits régulent le métabolisme, ils n’empêchent pas de dormir par exemple, bien au contraire, les hommes comme les animaux ont un sommeil beaucoup plus réparateur quand ils sont sous cette médication.
      Au plaisir
      L’équipe de laboratoire biologiquement.com

  62. Cathie :

    Bonjour, merci pour tous vos commentaires. Je ne comprends pas bien la différence entre la poudre de feuilles de Graviola, et la poudre de fruit de Graviola? dans quel cas utiliser l’un ou l’autre? Par ailleurs, savez vous si l’Artemisia annua peut aider à déparasiter contre la giardiose ou le cryptosporidum chez des animaux? Je vous remercie par avance.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      En général la poudre de fruit de Graviola corossol est utilisé pour la prévention des maladies, et les feuilles de Graviola corossol en poudre en gélule ou en tisane son conseiller quand on est face à la maladie, c’est un produit qui est un peu plus concentré en principe actif que le fruit.
      Il existe encore la croyance chez de nombreuses personnes que les parasites concernent uniquement les pays du tiers monde. En réalité les parasites sont présents un peu partout et utilisent de nombreux moyens pour nous contaminer. Par exemple, un vecteur de contamination fréquent sont les animaux de compagnies comme le chat et le chien, surtout s’ils dorment dans le lit, lorsqu’ils nous lèchent ou lorsqu’on les embrasse. On peut également les trouver dans les bars à salades, dans les sushis et dans divers autres aliments, ainsi que dans la terre, l’eau etc.
      Cliniquement, les parasites peuvent provoquer des symptômes digestifs classiques pouvant évoquer un côlon irritable ainsi que des symptômes plus généraux comme des rashs cutanés, des démangeaisons, un état de léthargie, des douleurs musculaires etc. Certains symptômes peuvent être plus évocateurs comme des grincements de dent la nuit, un syndrome de jambes sans repos, des réveils nocturnes fréquents, des agitations nocturnes. D’autre part les parasites vont nous perturber de diverses façons, par exemple utiliser nos micronutriments pour survivre comme le zinc, le fer, la vitamine B6 ou encore perturber notre immunité en affaiblissant notre immunité cellulaire appelée TH1 en faveur de notre immunité humorale appelée TH2. Lorsqu’il y a un déséquilibre entre ces 2 systèmes cela peut entraîner des problèmes d’auto-immunités ou entraîner un affaiblissement de notre immunité.
      L’artémisine, substance active extraite des plantes d’ARTEMISIA ANNUA (la plante) ( Sweet wormwood ou Sweet Annie en anglais, ou Qing Hao en chinois) est utilisé comme antiparasitaire pour combattre des infections pulmonaires, ou anti cancer, et un puissant antiparasitaire.
      L’absinthe (artemisia annua) élimine et expulse de l’intestin les différentes sortes de parasites. L’artémisinine à la propriété de paralyser les parasites plats tel que le ténia, ils sont ainsi expulsés définitivement.
      L’absinthe est une plante curative puissante et très efficace pour la giardiase. Elle est active non seulement contre le Plasmodium mais également les protozoaires suivants : Schistosoma (bilharziose), Lepstopspira, Leishmania donovani, Eimeria tenella, Trypanosoma brucei, Giardia duodenalis, Babesia divergens, Neospora caninum, Toxoplasma gondii ou encore contre les virus tels que celui de l’hépatite.
      Elle peut donc être prise pour traiter la babésiose, la toxoplasmose, mais aussi de façon générale en soutien du traitement de la borréliose et co-infections.
      Nous devons beaucoup au travaux du Dr René Christensen et J-Poverty de l’Action Laboratory (J-PAL), du Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour la mise en évidence de l’action antiparasitaire de l’armoise annuelle.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

      • Cathie :

        merci bcp pour votre réponse, très intéressant.
        l’absinthe et l’Artemisia annua, ce sont la même plante?
        Cdlmt

        • Biologiquement.com :

          Bonjour, effectivement l’Artemisia annua, communément appelé l’armoise annuelle en France est aussi appeler de différentes façons dans le monde et en France, voici la liste des noms qu’on lui donne, elle n’est sûrement pas complète, mais ça peut vous donner une idée de l’intérêt que les gens portent à cette plante merveilleuse pour leur santé.
          Malheureusement ces termes indiquent aussi des Variétés qui ne sont pas de l’armoise annuelle, d’où l’intérêt de s’adresser à des spécialistes comme le laboratoire Biologiquement quand vous voulez l’acheter pour une pathologie grave.
          Les noms donné à l’artemisia annua : Absinthe chinoise, Absinth, Absinthe, Absinthe Suisse, Absinthii Herba, Absinthites, Absinthium, Afsantin, Ajenjo, Alvine, Armoise, Armoise Absinthe, Armoise Amère, Armoise Commune, Armoise Vulgaire, Artesian Absinthium, Artemisia absinthium, Common Wormwood, Grande Absinthe, Green Fairy, Green Ginger, Herba Artemisae, Herbe aux Vers, Herbe d’Absinthe, Herbe Sainte, Indhana, Lapsent, Madderwort, Menu Alvine, Qing Hao, Vilayati Afsanteen, Wermut, Wermutkraut, Western Wormwood, Wurmkraut.
          Cordialement
          L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  63. Chatsmour :

    Bonjour,
    Si vous le voulez bien, que pourriez vous me conseiller comme protocole pour un chat terrain allergique xxl, système immunitaire en hyper réaction, grattage de peau intense et pelade face et cou à s’arracher la peau. La cause est à minima une nourriture de mauvaise qualité (croquettes marque leader bourrées d sucer et céréales) et peut-être un dérèglement interne non diagnostiqué pour le moment par les vétérinaires qui s’occupent d’elle actuellement. Chatte de 10 mois environ très fatiguée, non stérilisée. Si on lui donne qqchse qui booste son syst imm on risque de l’aggraver? comment la détoxiner ? Merci de toute les conseils que vous pourriez me donner pour essayer d’aider cette minette. Cdlmt

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’allergie, aussi appelée hypersensibilité, est en fait une réaction anormale du système immunitaire qui réagit suite à une agression par des éléments étrangers.
      Dans le cadre de l’allergie au pollen, le système immunitaire réagit aux protéines du pollen, qui sont en soi inoffensives. Le corps libère alors de l’histamine, ce qui déclenche une inflammation des muqueuses nasales et au niveau des yeux.
      Pour résister aux agents que le corps détecte comme un potentiel risque à son bon fonctionnement, l’organisme réagit de telle sorte qu’il empêche leur pénétration qu’on appelle « antigène ». Ceci se traduit par un écoulement du nez ou des yeux (pour évacuer l’antigène) ou par le gonflement des tissus et des muqueuses qui vont alors constituer une sorte de barrière. Mais toujours est-il qu’en empêchant l’entrée des agents extérieurs, l’organisme peut occasionner des gênes tels des démangeaisons ou des difficultés respiratoires.
      Pour soulager ces manifestations, on prend des antihistaminiques.

      Les médicaments antiasthmatiques existants ne constituent pas un remède, et ne permettent pas de modérer les complications liées à l’asthme. Cependant l’ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, préconise depuis des milliers d’années l’utilisation du moringa, l’« arbre miracle » ou « arbre de vie », dans le traitement de l’asthme.
      Les feuilles du moringa sont connues pour soulager les enfants ou les animaux souffrant d’infection de la peau et des voies respiratoires supérieures. En outre, on a découvert l’activité purgative, antipyrétique, antispasmodique, anti-inflammatoire et diurétique des graines du moringa.
      Les produits naturels participent à diminuer les symptômes de l’allergie mais aussi à faire reculer l’allergie. L’alimentation anti-allergie est en fait une alimentation riche en antioxydants et en aliments anti-inflammatoires.

      Le curcuma est une épice excellente pour la santé car elle possède des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Bref, elle a tout ce qu’on recherche dans le cas d’une alimentation anti-allergie. En plus de vous aider à lutter contre les symptômes de l’allergie.
      Enfin l’aloe vera est une plante connue par ses multiples et extraordinaires vertus , parmi ses bienfaits , cette plante a un grand pouvoir anti allergique naturel et cela a été bien confirmé par les gens qui souffraient des allergies et qui ont fait une cure d’aloé et par conséquent qui ont trouvé des résultats surprenants.
      Il est aussi conseillé de le prendre en cure, de gélules en cure de 3 mois pour voir des résultats probants. L’Aloe Vera réduit cette réaction excessive de l’organisme face à ces agents externes qu’il considère à tort comme menace.
      Pour renforcer sur son système immunitaire vous pourriez lui donner de la poudre de fruit de baobab, les résultats sont visibles au bout de 3 jours, son état va s’améliorer très rapidement.
      Tous ces produits sont disponibles sur la boutique du laboratoire biologiquement.com
      Au plaisir de vous servir

  64. Gaëlle :

    Bonjour,
    ma chienne d’environ 35 kg (9 ans) a une tumeur à une mamelle, suite à vos conseils donnés à certains clients ci-dessus, j’ai commandé de la poudre de feuilles de graviola et de la poudre de fruit de baobab. Quelle serait la posologie pour elle svp ? Depuis l’année dernière, elle ne mange plus du tout de croquettes mais du riz complet bio bien cuit avec des légumes (haricots verts ou brocoli bios) deux fois par jour et quelques fois de la viande crue, est-ce que c’est correct d’après vous ? Merci d’avance de votre réponse. Bien cordialement.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Les produits que vous avez sélectionné sont excellents contre le cancer chez l’animal, la posologie indiquée sur les sachets correspond à une personne de 60 kg, vous pouvez donc lui donner la moitié des doses conseillées.
      Pour pouvoir pleinement vivre sa vie, le chien a besoin d’être en pleine forme. Il puise cette énergie dans son repos, mais surtout dans les aliments qu’il mange au quotidien. Le riz est recommandé dans ce sens, surtout face à la maladie ou en convalescence, car il lui offre cette source nécessaire pour garder la forme et lui permettre d’être plein d’énergie. Les glucides présents dans le riz permettent d’apporter cette énergie au chien.
      Par ailleurs, nous vous conseillons de bien choisir la sorte que vous lui préparerez. Un riz blanc pourra très bien faire l’affaire, mais si vous optez pour du brun ou sauvage, vous êtes sûr de lui apporter tous les nutriments nécessaires à son bon développement. Prenez aussi le temps d’acheter et de cuisiner des produits de très bonne qualité. Vous pouvez cuire le riz avec un os à moelle pour le goût ou ajouter des la viande hachée.

      Les légumes et les fruits sont un moyen efficace d’apporter de bons nutriments au chien.
      Entre la carotte, la pastèque, le chou-fleur, les champignons (non sauvages), la citrouille, la poire ou encore la framboise, vous aurez de quoi faire pour varier les repas. Il est également recommandé de donner des glaçons en guise de gourmandise au chien, ou encore du beurre d’arachides et des olives ou du poisson. Un moyen efficace de faire plaisir à votre fidèle compagnon.

      Il n’est pas obligé de donner le repas à votre compagnon à heure fixe.. Le carnivore (loup, chien, chat ..) quand il chasse pour se nourrir, ne peut pas manger à heures fixes et encore moins à “jours” fixes parfois. Il leur arrive de jeûner plusieurs jours (surtout en cas de maladie grave, c’est une réaction naturelle pour ne pas fatiguer le métabolisme de l’animal) et ensuite de manger en grande quantité en une seule fois après une chasse fructueuse. Il n’est pas indispensable que le chien mange à heures fixes, il n’y a aucuns impératifs pour le chien. Mais par contre cela peut être une mesure pratique dans l’emploi du temps de la famille.
      En période de convalescence, face à la maladie, il est déconseillé de donner à votre animal des aliments industriels. Les croquettes ou les pâté pour chien contiennent souvent des dizaines d’ingrédients et des dizaines d’adjuvants comme des conservateurs, des exhausteur de goût, des teinture alimentaire… Tous ces produits fatiguent les reins et le foie, et demande à l’animal une énergie démesurée pour digérer, il est donc conseillé de lui donner des aliments simples de base, riz, viande, légumes, fruits.
      Les industriels déconseille souvent de donner aux chiens du riz, car ils préfèrent bien sûr vous vendre leurs animaux Boré de chimie, qui vont me rendre votre animal malade, les industriels ont alors la solution car c’est eux qui développe aussi les médicaments (même schéma chez les humains).
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  65. BOURG Karine :

    Bonjour, je suis en essaie bébé depuis 2 ans, au vue des examens aucuns problèmes particuliers, après avoir vu des personnes pratiquant de la médecine “parallèle” on m a conseillé de prendre de l armoise annua afin de rééquilibrer les hormones, quels forme me conseillez-vous (tisane, cellules…) et quelle posologie?

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’armoise annuelle contribue au maintien de l’équilibre du système hormonal de la femme. L’artemisia annua tient son nom d’Artemis, déesse de la nature et de la chasse, en hommage à ses bienfaits pour les femmes. Déjà, Hippocrate l’indiquait pour les troubles du cycle féminin. En tisane, on peut la consommer sans danger durant quelques jours (pendant 6 jours) en cas d’absence de règles par exemple ou encore de douleurs menstruelles. Elle stimule également la digestion et tonifie les nerfs.

      La maca est hautement nutritive (protéines, acides gras, minéraux) et riche en stéroïdes, proches des hormones sexuelles, est une adaptogène très utile pour lutter contre le stress et agir sur la libido et les déficiences hormonales.La maca agit sur la régulation des hormones dans notre corps.
      La Maca contribue non seulement à réduire l’excès d’œstrogène, mais agit également sur la testostérone pour améliorer votre énergie et votre libido.
      Elle peut réguler et augmenter la testostérone, une hormone qui agit comme un stéroïde naturel et orienter le système endocrinien pour utiliser cette hormone de manière plus efficace. Elle agit naturellement sur la production et la régulation d’hormones sexuelles, Les niveaux excessifs d’œstrogènes augmentent souvent à des niveaux toxiques en fonction de facteurs environnementaux, de changements de mode de vie, d’une mauvaise alimentation, du stress.
      Ils peuvent également causer de l’irritabilité, de la fatigue constante, et peuvent affecter votre poids.
      La maca possède des vertus anabolisantes naturelles idéales pour les sportifs, permettant d’améliorer l’endurance et la résistance à l’effort.
      Plante riche et complète, elle contient 10 à 15% de protéines,16 minéraux (calcium, zinc,magnésium), 7 vitamines, 19 acides aminés, des tanins, glucosinolates, acides gras essentiels…
      Rappelons que la maca est un aliment dit adaptogène, c’est-à-dire qu’elle agit sur l’ensemble de l’organisme et permet d’augmenter la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, de régulariser les diverses fonctions du corps, et donc de favoriser la bonne santé globale.
      Son spectre d’action est large en soutenant les performances tant physiques qu’intellectuelles.
      Cette action régulatrice joue sur toutes les fonctions essentielles : tension artérielle, système nerveux, système hormonal, système immunitaire, etc., ce qui fait que la maca est bonne pendant la ménopause.
      De nombreux témoignages rapportent un meilleur moral, moins de phases de cyclothymie, une augmentation de l’énergie, une baisse de la fatigue physique et psychique, du stress, après seulement quelques jours de consommation de maca.

      La Maca est l’amie des femmes: régule le cycle féminin et troubles menstruels et de la ménopause, favorise la fertilité et aide à lutter contre l’ostéoporose( richesse en Calcium).
      Mais aussi des hommes, en augmentant le taux de testostérone et en donnant force et courage
      En 1939, des chercheurs de la prestigieuse Université de Pennsylvanie, ont mis en évidence la présence dans les tubercules d’igname (aussi appelé le Yam en anglais), d’une quantité importante d’un précurseur hormonal : la diosgénine, une substance naturelle très proche des hormones produites par l’organisme de la femme. Cette substance stimule les synthèses de la DHEA (l’hormone qui ralentit le vieillissement et nous garde jeune plus longtemps) et de la progestérone. La production habituelle de progestérone par les ovaires pendant la deuxième partie du cycle, diminue de façon très importante dès la pré-ménopause. Cette diminution s’accentue à la ménopause et un complément est alors nécessaire pour éviter les conséquences du déséquilibre hormonal. Pendant plus de vingt ans, un médecin américain, le Docteur John Lee, a étudié les propriétés de l’hormone naturelle qu’est la diosgénine, ce qui lui a permis d’atténuer sensiblement chez ses patientes, les troubles de la ménopause et d’enregistrer des succès notables dans le traitement de l’ostéoporose. Cette hormone naturelle essentiellement destinée aux problèmes hormonaux de la femme, notamment à l’heure de la ménopause, est une véritable progestérone végétale.
      Le yam, ou igname sauvage, était utilisé depuis longtemps en Amérique centrale pour soulager les douleurs des ovaires et les troubles menstruels ; mais c’est en 1939 que fut mis en évidence la présence d’une quantité importante d’un précurseur hormonal, la diosgénine, dans les tubercules du yam.
      La diosgénine est une substance naturelle très proche des hormones produites par l’organisme de la femme.
      C’est cette similitude qui permet au foie, au fur et à mesure des besoins, de transformer lui-même ce précurseur végétal en hormones.
      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  66. Karine :

    Je vous remercie pour ces précisions.je prends actuellement de l armoise annuelle depuis 2 cycles et de la maca depuis le dernier cycle et j ai gagné 2 jours dans mon cycle et beaucoup moins de fatigue.

  67. OLIVIER PASCO :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si la prise d’Artémisia est contre-indiqué avec la prise d’un anticoagulant. Par ailleurs, existerait-il un traitement naturel permettant de prévenir la récidive de phlébite.
    Merci pour votre réponse.
    Olivier (Orléans)

    • Biologiquement.com :

      Bonjour Olivier,
      il n’y a pas de contre indication à la consommation de tisane ou de gélules d’artemisia annua pour un patient sous traitement anticoagulants.
      Les anticoagulants limitent la formation de caillots en cas de pathologie cardiaque (fibrillation auriculaire, infarctus du myocarde, prothèse valvulaire…) ou thrombo-embolique (phlébite, embolie pulmonaire…). Conséquence de leur mode d’action, ils sont associés à un risque hémorragique important.
      Les antivitamine K (AVK) agissent en occupant la place de la vitamine K dans des réactions indispensables à la synthèse de certains facteurs de la coagulation. En France, ils sont représentés par l’ acénocoumarol ( Sintrom®, Minisintrom®), la warfarine ( Coumadine®) et la fluindione ( Previscan®).
      Les Antivitamine K, un équilibre parfois difficile à maintenir, l’armoise annuelle n’influe pas sur cette efficacité ou l’équilibre de ce traitement.
      Mais il faut savoir que les anticoagulants chimique seraient inutiles et inefficaces!!
      En plus de rappeler les liaisons dangereuses entre certains médecins et l’industrie pharmaceutique, les médecins pointe du doigt les nouveaux anticoagulants oraux (les NACO, dont Pradaxa®, Pravastatine famille des statines, Xarelto® et Eliquis®) et les antiagrégants plaquettaires (AAP). Les premiers sont des médicaments utilisés dans le traitement des phlébites et embolies pulmonaires, ainsi que dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) dans certaines pathologies, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm). Mais celle-ci précise que les nouveaux anticoagulants oraux, « peuvent, comme les autres anticoagulants, être à l’origine de complications hémorragiques parfois graves. » Cependant, ils font l’objet d’un suivi renforcé afin de mesurer le risque, qui ne semble pas pour l’instant supérieur à celui des anticoagulants de la génération précédente (antivitamines K, ou AVK). Mais pour le Pr Even, les résultats des essais cliniques menés sur les NACO ne sont pas fiables, car menés « sur des malades idéaux, sélectionnés, et non représentatifs de la population générale. » Sauf qu’en réalité, cette méthode est la base de tous les essais cliniques donnant lieu à une autorisation de mise sur le marché, pour éviter les biais. Qu’à cela ne tienne, dans son livre, le Pr Even recommandé de « systématiquement diviser par deux les résultats positifs et multiplier par deux les effets secondaires. »
      Voici quelques plantes qui pourrait remplacer les anticoagulants chimique.
      Certaines plantes possèdent un effet anti-agrégant plaquettaire :

      Les gingkolides du Gingko biloba bio et en particulier le gingkolide B sont des inhibiteurs du PAF ( platelet activating factor) , un médiateur impliqué dans l’agrégation des plaquettes , la thrombo-formation et dans la réaction inflammatoire . Cet effet antagoniste du PAF associé aux propriétés antioxydantes des flavonoïdes pourrait expliquer les effets bénéfiques des extraits de Ginkgo biloba bio utilisés dans le traitement préventif et curatif des symptômes du déficit intellectuel pathologique et dans le traitement de la claudication intermittente des artériopathies chroniques des membres inférieurs.

      Certaines plantes possèdent des propriétés fibrinolytiques :
      C’est le cas de l’ail et surtout de l’ananas (Ananas comosus) dont les fruits mûrs et surtout les tiges contiennent des enzymes protéolytiques appelés bromélaïnes ou bromélases qui sont connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires et anti-oedémateuses. L’activité fibrinolytique de la bromélase s’exerce sans doute par l’intermédiaire de facteurs qui hydrolysent la fibrine tels que l’activation du plasminogène en plasmine.
      La Bromelaïne peut se combiner avec d’autres plantes ou suppléments à action anti-plaquettaire ou anticoagulant, mais à l’inverse les produits laitiers contrarient son effet.
      Les fucoïdanes sont des polysaccharides sulfatés que l’on trouve dans plusieurs espèces d‘algues brunes comme le wakamé. Des travaux de recherche ont démontré que ces constituants avaient des propriétés favorables sur le fonctionnement du système immunitaire et sur la communication cellulaire. Ils auraient également des propriétés fibrinolytiques intéressantes dans la prévention de la formation d’un thrombus. D’autres travaux ont révélé que les polysaccharides sulfatés de l’algue Wakamé evanescens posséderait une activité anticoagulante similaire à celle de l’héparine par une action directe sur la thrombine.

      Le curcuma est une épice qui donne aux plats de curry une couleur jaune, et il a longtemps été utilisé comme médicament populaire. Selon nombres d’étude américaines, le principal ingrédient curatif, la curcumine, fonctionne sur les plaquettes pour empêcher la formation de caillots.
      On peut affirmer que les plantes médicinales couramment utilisées n’ont pas intrinsèquement des propriétés anticoagulantes mais que certaines possèdent plutôt des propriétés anti-agrégantes plaquettaires et fibrinolytiques .
      Pour avoir des études récentes concernant le remplacement des anticoagulants chimiques par des anticoagulants naturels je vous conseille de chercher sur Google Scholar.
      Comme souvent les études sont en anglais, et payantes, malheureusement en Europe très peu de laboratoires sont décidé à dépenser de l’argent pour étudier les produits naturels qui au final ne leur rapporte que très peu, voir rien, comparé à la chimie moderne.
      Les produits naturels cité plus haut sont disponibles à la vente sur la boutique du laboratoire biologiquement.com
      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  68. Jocelyne NOGENT SUR MARNE :

    J’ai réalisé 3 commandes sur votre site, non seulement j’ai reçu les 3 commandes mais en plus je suis réellement très satisfait de la qualité des produits ! Livraison rapide, malgrès le covid 19, et qualité au rendez-vous, je tenais à vous remercier personnellement pour ces 2 aspects très importants.

  69. Pascie :

    Bonjour. A la recherche de l’Artemisia annua contre le Covid, je tombe sur votre site. SVP sous quelle forme est-elle la mieux assimilée? J’ai cru comprendre que c’était la poudre? A mettre dans un jus ou un yaourt. Plus efficace que les tisanes/décoctions? Aussi, une contre-indication est l’ulcère de l’estomac… dont j’ai été diagnostiquée il y a 3 mois (cause SIBO) mais traité par IPP (pas choix). Pas sûre qu’il soit guérit. En tous cas douleurs gastriques et oesophage persistantes. Que me recommandez-vous pour l’estomac/oesophage (béance cardiale – déficit de production de mucus)? Et puis-je consommer l’Artemisia annua au cas où je contracterais le Covid? Merci infiniment.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, vous pouvez prendre l’armoise annuelle sous la forme qu’il vous convient le mieux, il n’y a pas de conditionnement plus puissant qu’un autre, c’est à vous de trouver le moyen le plus agréable de consommer le produit.
      Effectivement si vous prenez de la teinture mère ou de la poudre c’est le tube digestif qui va extraire les principes actifs, les effets thérapeutiques sont très puissant. Si vous prenez la tisane d’ Artemisia annua bio l’important c’est de bien faire cuire la plante, ce qu’il faut faire c’est une décoction, comme vous ne consommez pas la plante dans son ensemble, il faut que la cuisson dure au moins 20 minutes pour pouvoir extraire correctement tous les principes actifs de la plante.
      Pour votre ulcère voici les conseils que nous pouvons vous donner.
      Les probiotiques et les prébiotiques aident à rééquilibrer la flore intestinale, la pulpe de baobab Baomix est efficace pour prendre soin de votre flore intestinale.
      La poudre de baobab Baomix est une source de vitalité qui participe à la remise en forme de l’organisme et au tonus, mais elle rééquilibre aussi la flore intestinale grâce à ces probiotiques.
      L’intérêt des probiotiques fait aujourd’hui consensus dans le milieu scientifique et médical. Ils ont été étudiés dans diverses situations permettant d’avoir une vision élargie de leurs actions sur la santé. La lutte contre la bactérie Helicobacter pylori, qui provoque une inflammation de l’estomac (gastrite chronique) pouvant entraîner des ulcères voire des cancers. La prolifération bactérienne est un facteur majeur dans les brûlures d’estomac. Du coup, restaurer sa flore intestinale est primordial.
      Le microbiote intestinal est principalement localisé dans l’intestin grêle et le côlon – l’acidité gastrique rendant la paroi de l’estomac quasi stérile. Il est réparti entre la lumière du tube digestif et le biofilm protecteur que forme le mucus intestinal sur sa paroi intérieure (l’épithélium intestinal).
      La présence de micro-organismes dans l’intestin est connue depuis plus d’un siècle et on a vite présupposé qu’il existait une véritable symbiose entre notre organisme et cette flore. Mais, jusque récemment, les moyens techniques permettant d’étudier les détails de cette interaction étaient limités : seule une minorité d’espèces bactériennes du microbiote pouvait être cultivée in vitro. La mise au point des techniques de séquençage haut débit du matériel génétique ont donné un nouvel élan à cette recherche et il existe aujourd’hui un réel engouement de la recherche pour décrire la nature des interactions hôte-microbiote, celles des micro-organismes entre eux, et leur incidence en matière de santé.
      Ainsi, le rôle du microbiote intestinal est de mieux en mieux connu. On sait désormais qu’il joue un rôle dans les fonctions digestive, métabolique, immunitaire et neurologique.
      La feuille de moringa bio en poudre ou en gélules peut aussi vous aider à régler cela, c’est aussi un aliment probiotique.
      Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.
      Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.
      Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.
      Pour combattre efficacement et naturellement ce cancer c’est pour guérir le plus rapidement possible nous vous conseillons de consommer quotidiennement de la poudre de fruit de baobab bio Baomix, de la feuille de Moringa bio, de la poudre de feuilles de Graviola corossol (prenez-la en gélules si le goût vous dérange), et enfin des gélules de pissenlit et des amandes amères d’abricot bio sauvage.
      Le gel contenu dans les gélules de plante d’aloe vera contient de la vitamine B, des mucilages et des acides aminés essentiels qui aident à réduire l’irritation de l’œsophage et du tube digestif.
      Sa consommation contrôle la production excessive de jus acides et protège la muqueuse gastrique contre les irritations qui peuvent produire des ulcères.
      Enfin, des chercheurs du Centre de recherche sur le cancer de l’Université de Cork, ont traité des cellules oesophagiennes cancéreuses avec un composé chimique provenant du curcuma : la curcumine. Celle-ci ont alors commencé à détruire les cellules cancéreuses après 24h d’exposition. La curcumine attaque les cellules par un système de signaux cellulaires alternatif, tout comme la feuille de graviola corossol.

      Quand l’estomac ou les intestins sont paresseux, qu’ils se manifestent par des douleurs épisodiques, des ballonnements ou des flatulences, la bromélaïne renforce la digestion, en particulier celle des protéines. En plus, elle sait faire quel que soit le pH, donc sur l’ensemble du tractus digestif. La bromélaïne se révèle efficace sur les ulcères (alors que l’ananas fruit n’est pas recommandé dans ce cas, car légèrement acidifiant), calmant l’inflammation des tissus et accélérant leur cicatrisation. Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Anticancer Drugs, l’addition de la bromélaïne a augmenté la mort des cellules cancéreuses par le phénomène de cytotoxicité, et ce de manière significative. Elle a donc le potentiel d’être développée comme agent thérapeutique dans le traitement du cancer malin.
      Des résultats précliniques et pharmacologiques récents appuient l’utilisation de la bromélaïne comme médicament administré par voie orale, pour une thérapie tumorale complémentaire. La bromélaïne en gélules agit en réalité comme un immunomodulateur en augmentant l’immunocytotoxicité altérée des monocytes contre les cellules tumorales des patients et en induisant la production de cytokines distinctes, telles que le facteur de nécrose tumorale et des interleukines.
      Ce principe actif de l’ananas peut soulager les maux d’estomac et la diarrhée, note le Centre médical de l’Université du Maryland. Il s’agit en effet d’une enzyme qui digère spécifiquement les protéines. La bromélaïne en gélules aide à absorber les nutriments de manière plus efficace, tout en étant extrêmement opérante pour prévenir et guérir les maladies liées au tractus gastro-intestinal (colite, ulcère, dyspepsie, cancer du côlon, constipation, la maladie de Crohn…). La bromélaïne a même servi comme enzyme digestive après une pancréatectomie, dans plusieurs cas d’insuffisance pancréatique exocrine.
      La bromélaïne en gélules est aussi capable de remplacer quelques enzymes protéolytiques comme la pepsine et la trypsine, dans le cas où celles-ci ne seraient pas sécrétées en quantité adéquate, ou lorsque le pancréas présente une faible activité. Il a été démontré également qu’elle augmentait de moitié le pourcentage d’assimilation de soufre radioactif et de 30 à 90 % celui de la glucosamine. Ce qui permet alors un rétablissement plus rapide de la muqueuse gastrique qui recouvre l’estomac.
      Il aussi semble que la bromélaïne aide à se débarrasser de certains vers intestinaux comme les oxyures, responsables de démangeaisons anales fort incommodantes.
      La bromélaïne a aussi prouvé son efficacité dans l’amélioration et surtout dans le renforcement de la réponse immunitaire générale du corps. Ce qui est alors très bénéfique dans les situations où elle pourrait être affaiblie comme dans le cas des patients souffrant d’immunodéficience.

      Vous pouvez prendre tous ces produits en petite quantité mais régulièrement.
      Si vous avez du mal à avaler les gélules, vous pouvez tout simplement les ouvrir dans un verre d’eau ou dans des plats préparés.
      Tous ces produits sont tout à fait compatibles et peuvent être consommé en même temps, ils très complémentaires et vous aideront à guérir rapidement.
      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  70. Paul aus Toulouse :

    A nouveau je viens vers vous, il y a peu de temps je vous ai envoyé un message concernant le traitement que je prends qui vient de chez vous, contre mon cancer (teinture mère d’armoise annelle, poudre de pulpe de fruit de baobab bio,et poudre de feuilles de moringa bio, qui me fait beaucoup de bien la preuve puisque ma cancérologue m’a dit que tout allé bien sans traitement de la cancérologue, mais uniquement les vôtres, elle m’a dit que c’est très bien mais il lui est pas possible d’en prescrires.

  71. Daniele :

    Bonjour je viens vers vous pour une polyarthrite rhumatoide que puis je prendre pour les douleurs et surtout pour que mes articulations arrêtent de s’autodétruire , j’ai aussi un vitiligo j’aimerai aussi arrêter de me dépigmenter .Merci beaucoup pour votre réponse
    Cordialement Daniele

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      La polyarthrite rhumatoïde, ou encore polyarthrite rhumatoïde chronique évolutive, est une maladie inflammatoire qui s’aggrave progressivement. L’inflammation atteint peu à peu la membrane synoviale située à l’intérieur des articulations et qui assure le glissement des surfaces articulaires. Déclenchant douleurs et destruction des os, déchirures des tendons, elle atteint plus souvent les femmes de trente ans et plus, on lui attribue une origine immunitaire en médecine occidentale, d’où l’importance d’une bonne alimentation.
      De nombreuses personnes souffrant de douleurs articulaires évitent de bouger par crainte d’aggraver les problèmes.
      Cependant, l’exercice physique pratiqué correctement a exactement l’effet inverse.
      Non seulement cela permet de renforcer les articulations, mais l’exercice physique est aussi capital pour conserver votre poids optimal.
      Le surpoids a des effets catastrophiques sur l’arthrose. La pression supplémentaire sur le cartilage aggrave l’inflammation.
      On a coutume de considérer que chaque kilo que vous perdez réduit de 4 kilos la pression sur vos genoux, et de 6 kilos sur vos hanches.
      Il est très important de s’échauffer avant de bouger. Faire des mouvements doux comme hausser les épaules, tourner la tête, faire des cercles avec les bras, se pencher doucement en avant et sur les côtés, permet de se mettre tranquillement en route. Répétez chaque mouvement 3 à 5 fois.
      Les exercices de stretching, où vous faites des étirements de tous vos membres, sont particulièrement adaptés contre les douleurs articulaires.

      Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.
      Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.
      Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.
      Je vous conseil pour cette pathologie, de consommer régulièrement du ginkgo biloba, de la poudre de baobab bio Baomix et de la feuilles de moringa bio.
      Désolé pour la longueur de la réponse, je ne pouvais pas vous répondre en deux mots.
      Si vous avez besoin de plus de détails contactez moi via le formulaire de contact sur la boutique.
      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Lili :

      Bonjour j ai commandé Teinture mère d’Armoise annuelle , et Tisane Artemisia annua artemisinine armoise comment puis je les prendrent en posologie par jours et sur combien de jour svp en prévention je vous remercie en plus j ai reçu le colis rapidement super

      • Biologiquement.com :

        Bonjour Lili, nous sommes ravis que vous soyez satisfait de nos services et de nos produits, idéalement il faut faire une cure de 2 mois, puis une pause thérapeutique de 10 jours, c’est-à-dire que vous arrêter complètement les produits pendant 10 jours, et vous reprenez par la suite si besoin.
        Les gélules d’armoise, la teinture mère, et la tisane, sont des produits compatibles complémentaire. En prévention vous pouvez prendre le minimum indiqué sur les sachets, pour la teinture mère c’est 10 à 15 gouttes par jour, et pour la tisane deux tasses vont suffire.
        Au plaisir de vous servir
        L’équipe du laboratoire biologiquement.com

        • Lili :

          Bonsoir désolé vue que le goût de la tisane artemisia Annua a un goût amer je n arrivée pas à boire j ai mis une cuillère de miel est ce que ce sera aussi efficace ? Désolé mais sinon je n arrive pas à la boire après j ai bu mes 2 tasses aujourd’hui et je me sent super bien incroyable merci beaucoup de votre retour

          • Biologiquement.com :

            Bonjour, vous pouvez tout à fait adoucir le goût de votre tisane d’armoise avec du miel, en plus d’être bon, il a des propriétés anti-microbiennes, c’est un antibiotique naturel et il contient de nombreux nutriments : vitamines, minéraux et oligo-éléments. Le miel contient des nutriments aux propriétés antibactériennes, antioxydantes et anti-inflammatoires qui lui ont donné une réputation d’aliment santé.
            Par contre nous ne vous conseillons pas de le faire avec du sucre raffiné.
            Au plaisir de vous servir
            L’équipe du laboratoire Biologiquement

  72. Yves :

    Bonjour, je viens de recevoir votre tisane et j’ai préparé 1l de décoction. J’aimerai savoir si je peux la réchauffer au micro-onde, si ça ne risque pas d’atténuer les effets ? Merci d’avance pour votre réponse. Et merci pour la livraison rapide ! Yves

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, nous préférerions vous voir utiliser autre chose qu’un micro-ondes pour réchauffer votre nourriture ou vos boisson.
      Le nom de l’appareil devrait déjà vous faire réfléchir, un peu comme les mots chimiothérapie, ou antibiotique ou plus clairement anti biote – En écologie, un biote ou biota [du grec βίος, vie] est l’ensemble des organismes vivants (flore, faune et champignons ainsi que les micro-organismes tels que bactéries, levures, microchampignons…) présents dans un habitat (naturel, semi-naturel) ou biotope particulier, ou un lieu ou une région précise.
      Donc on peut traduire les antibiotiques par un médicament anti vie.
      Pour en revenir au micro-ondes, voici quelques informations sur cet outil aussi indispensable que la 5G !!!
      Les micro-ondes “cuisent” la nourriture en forçant les atomes, les molécules et les cellules contenues dans la nourriture à inverser leur polarité des milliards de fois par seconde, causant la friction – plus il y a de friction, plus il y a de chaleur. Cette oscillation déchire et déforme la structure moléculaire de la nourriture. De nouveaux composés sont formés, appelés composés radiolytiques, qui ne sont pas trouvés dans la nature. D’une manière intéressante, les micro-ondes sont actuellement utilisées dans les technologies modifiant les gènes pour délibérément briser les cellules et neutraliser leur “force de vie” pour qu’elles puissent être manipulées. Les micro-ondes détruisent la force de vie qui donne à la nourriture sa vitalité et ses qualités nutritives. Quand cette force de vie se dissipe, les microorganismes commencent à détruire la nourriture et elle commence à pourrir.
      En Russie, les fours micro-ondes ont été bannis en 1976 à cause de leurs conséquences négatives sur la santé et plusieurs études ont été conduites sur leur usage. Voici quelques-unes de leurs découvertes sur la nourriture chauffée aux micro-ondes :

      a) La nourriture chauffée aux micro-ondes perd de 60 à 90% de son champ d’énergie vitale et les micro-ondes accélèrent la désintégration structurelle des aliments.
      b) Les micro-ondes créent des agents causant le cancer dans le lait et les céréales.
      c) Les micro-ondes altèrent les substances élémentaires des aliments, causant des désordres digestifs.
      d) Les micro-ondes altèrent la chimie des aliments, ce qui peut mener à des dysfonctionnements du système lymphatique et des dégénérations des capacités du corps à se protéger contre des cellules cancéreuses.
      e) La nourriture chauffée aux micro-ondes amène un plus grand pourcentage de cellules cancéreuses dans le flot sanguin.
      f) Les micro-ondes altèrent la rupture des substances élémentaires quand des légumes crus, cuits ou congelés sont exposés aux ondes, même pour un très court laps de temps, et que les radicaux libres se forment.
      g) La nourriture chauffée aux micro-ondes cause des croissances cancéreuses stomacales et intestinales, une dégénération générale du tissu cellulaire périphérique, et une destruction graduelle des systèmes digestif et excrétoire chez un pourcentage statistiquement élévé de personnes.
      h) La nourriture chauffée aux micro-ondes diminue la capacité du corps à utiliser les vitamines du complexe B, la vitamine C, la vitamine E, les minéraux essentiels et les lipotropiques.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

      • Yves :

        Très bien 🙂 Je vous remercie pour cette réponse que je n’attendais pas aussi instructive.. Rassurez-vous je l’emploi rarement avec mes aliments, j’ai un multifonction qui set plus à faire cuir, en mode four, une cuisse de poulet de chez le boucher qu’autre chose et je préfère cuisiner plutôt que manger des boites ou des plats préparés… Je prend note de vos conseils et remarques, malgré tout. Cordialement.

  73. olgatararine :

    Bonjour,
    Recommanderiez-vous de prendre de l’artemisia en prévention du covid ou faut-il y avoir recours uniquement si la maladie est déclarée? Si oui, quelle serait la posologie préventive? Si non quelles autres plantes recommanderiez-vous? Et un très grand merci pour votre action et le très bon site qui est une mine d’informations, sans parler des réponses très complètes à toutes les questions posées.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, comme tous les traitements naturels, il vaut mieux les prendre avant de tomber malade.
      L’expression, il vaut mieux prévenir que guérir n’est pas simplement un vieux proverbe, mais il est la base même d’une philosophie tournée vers la santé, la vitalité pour tous et pour toute la vie. Pierre Jacques Antoine Béchamp avait raison : “le microbe n’est rien, le terrain est tout” aussi il disait “Les microbes rencontrés dans les maladies ne sont pas leur cause, mais ils sont produits par le terrain déséquilibré du malade”. Le fameux Louis Pasteur (qui contrairement à Béchamp n’a jamais été docteur mais juste un chimiste sans grande valeur) sur son lit de mort avouer que Béchamp avait raison.
      Il est donc préférable de consommer tous les produits conseillés sur la boutique du laboratoire pour la prévention.
      Nous vous conseillons de prendre l’Artemisia annua en poudre en gélules en tisane ou en teinture mère, c’est juste trois façons différentes de la consommer, mais si vous respectez les indications sur les sachets et la posologie ils sont tous les quatre aussi efficace.
      Pour la tisane par exemple il faut absolument la faire cuire une vingtaine de minutes pour extraire efficacement les principes actifs, on parle là donc d’une décoction.
      En plus de l’armoise il faudrait consommer de la poudre de feuilles de Moringa et de la poudre de fruit de baobab, idéalement 2 gélules de lapacho par jour en plus, pour vous protéger efficacement des déséquilibres du métabolisme.
      Ces produits peuvent être aussi consommer quand on est face à la maladie.
      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

      • olgatararine :

        Merci beaucoup, c’est exactement ce que j’avais commandé intuitivement, il reste de rajouter du lapacho 🙂

  74. RAPHAELLA CAPRON :

    Bonjour je viens de commander des gélules d’Artemisia, de la poudre de fruit de Baobab, des gélules de feuilles de Moringa et gélules de Lapacho sur vos conseils. Quelle est la posologie pour un enfant de 9 ans en prévention, pour le retour à l’école? En vous remerciant par avance

  75. Christian :

    Bonjour,
    Dans le cadre du traitement d’un GIST métastasé, j’aurais voulu savoir si une cure d’Artemisia Annua et/ou de Graviola Corossol était compatible avec la prise de GLIVEC (Imatinib), le traitement habituel pour ce genre de tumeur.
    Merci !

  76. Christian :

    Bonjour,
    Est-ce qu’une cure d’Artemisia annua et/ou de Graviola Corossol est compatible/recommandée avec la prise de Glivec (inatimib) dans le cas du traitement d’un GIST métastasé.
    Merci !

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, il n’y a pas de contre-indication médicale connu à la prise de Artemisia annua ou de feuilles de Graviola corossol en même temps qu’un traitement chimique.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  77. segondy.claude :

    Bonjour que conseillez vous en prévention pour covid 19 l’artemesia annua seche ou en gélule?
    cordialement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, pour prévenir une charge virale, vous pouvez consommer de l’Artemisia annua, en gélules en poudre en tisane ou en teinture mère, cela n’a pas beaucoup d’importance, ce sont simplement différentes façons de la consommer, tous ces produits ont les mêmes effets thérapeutiques si vous respectez les dosages et les indications indiqué sur le sachet.
      Il faut choisir la présentation qui sera le plus agréable pour vous à consommer, pour les personnes qui ont un problème avec le goût de la poudre, vont prendre de gélules ou de la teinture mère, pour ceux qui supporte assez bien, la tisane ou la poudre sont tout aussi conseiller pour se protéger des virus.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  78. carinebultot :

    Bonjour,
    Je souffre d’emphysème.Que me conseilleriez-vous comme remède ou en prévention durant cette période Covid-19?

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      La BPCO emphysème, définie par une diminution quasiment irréversible du débit expiratoire, est causée par l’altération progressive des voies respiratoires. L’inhalation quotidienne de particules et de gaz nocifs – principalement dus au tabagisme – provoque des lésions dans les bronches. Les parois perdent leur élasticité, se durcissent et leur diamètre se rétrécit, freinant le passage de l’air. La répétition quotidienne de ces lésions entraîne une inflammation qui accentue le rétrécissement du diamètre des bronches.
      Ce processus inflammatoire s’accompagne d’une oduction de mucus dont l’accumulation réduit encore l’efficacité de la respiration. En temps normal, certaines cellules de l’appareil respiratoire sont munies de cils dont le battement permet d’évacuer le mucus hors des bronches.
      La BPCO emphysème erturbe ce processus de « nettoyage » et, pour se débarrasser de ces sécrétions, les malades toussent et crachent beaucoup.

      Le curcuma bio en gélules du laboratoire Biologiquement est un décongestionnant naturel. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il stoppe l’accumulation du mucus dans les cavités nasales et décongestionne les voies respiratoires.
      Avalez 2 gélules de curcuma bio avec un verre d’eau chaque matin et avant de dormir. Vous vous sentirez mieux au bout de quelques jours.
      En complément la graine de nigelle aide grandement à soigner l’asthme, l’insuffisance respiratoire et les différentes maladies respiratoires.
      Malheureusement, la BPCO emphysème ne réagit pas bien aux médicaments anti-inflammatoires tels que les corticostéroïdes topiques. On observe que les patients atteints de BPCO ont tendance à développer une résistance aux stéroïdes, souvent recommandés pour gérer la BPCO. Les stéroïdes influencent essentiellement l’activité d’une enzyme spécifique, appelée histone désacétylase (HDAC) 2, pour ralentir l’inflammation. Cependant, le stress oxydatif réduit l’activité et l’expression de (HDAC) 2 chez les patients atteints de BPCO emphysème et d’asthme sévère.

      Bien que cesser de fumer soit évidemment la meilleure chose à faire si vous voulez protéger vos poumons, éviter la BPCO et améliorer ses symptômes, le tabagisme crée une forte dépendance et c’est difficile d’arrêter. Donc, à cet égard, des approches efficaces peuvent aider à réduire l’inflammation et à améliorer les symptômes chez les patients atteints de BPCO.

      C’est là que la curcumine peut aider, car elle:
      Réduit le stress oxydatif qui pourrait entraîner une inflammation
      Réduit l’inflammation dans les voies respiratoires en contrôlant la production et l’activité des molécules inflammatoires
      Inverse la résistance aux stéroïdes, fréquemment observée chez les patients atteints de BPCO et d’asthme. La curcumine y parvient en améliorant l’activité et l’expression des enzymes, qui sont affectées par les dommages oxydatifs chez les patients atteints de BPCO.

      Le lavage du nez au lota est recommandé dans les soins et la prévention des affections des voies respiratoires supérieures : nez bouché, rhumes et rhinites, sinusites et allergies, polypes nasaux.
      Méthode
      Remplir le LOTA d`eau tiède et ajouter une cuillerée à café de fleur de sel de Guérande. Remuer afin de dissoudre le sel en totalité.
      Introduire l`embout anatomique du LOTA dans une narine, la tête inclinée sur le côté opposé, et le corps légèrement penché en avant.
      L’eau s’écoule naturellement par l’autre narine, sans passer par la gorge, procurant une agréable sensation de fraîcheur.
      Se moucher et recommencer le lavage par la narine opposée.
      Pour terminer, se moucher doucement afin d’expulser le peu d`eau demeurant dans les narines.

      Les feuilles du moringa sont connues pour soulager les enfants souffrant d’infection de la peau et des voies respiratoires supérieures. En outre, on a découvert l’activité purgative, antipyrétique, antispasmodique, anti-inflammatoire et diurétique des graines du moringa.
      Les produits naturels participent à diminuer les symptômes de l’allergie mais aussi à faire reculer l’allergie. L’alimentation anti-allergie est en fait une alimentation riche en antioxydants et en aliments anti-inflammatoires. Les feuilles de Moringa bio sont reconnues par la médecine traditionnelle indienne ayurvédique pour leurs richesses en nutriments : vitamines (A, B1, B2, B3, C, E), minéraux (calcium, chrome, cuivre, fer, magnésium…). Le moringa bio contient 7 fois plus de vitamines C que les oranges, 4 fois plus de vitamines A que les carottes, 4 fois plus de calcium que le lait et 3 fois plus de potassium que les bananes. Parce que le moringa est un complexe de nutriments naturels, l’organisme les reconnaît, les absorbe et les assimile facilement. Concentré de nutriments, le moringa est un booster d’énergie et de vitalité, il augmente la concentration et la résistance tout en stimulant le système immunitaire.
      Les graines de la Moringa oleifera, surnommé “arbre de vie” ou “arbre miracle” est un arbre tropical très réputé en Médecine Ayurvédique. Les acides gras saturés contenu dans la graine de moringa (AGS) sont notamment constitués d’acide laurique, myristique et palmitique, aussi appelé oméga 7, qui est un puissant protecteur des alvéoles pulmonaires (donc très utile dans les cas d’insuffisances respiratoires, asthme et emphysème.

      Vous devriez associés c’est produit naturel avec la poudre de fruit de baobab, le lapacho et le desmodium pour avoir des résultats positif plus rapide, et pour être sûr que la pathologie ne sera manifeste pas.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  79. Laetitia :

    Bonjour

    Que préconisé à une personne qui a des fortes douleurs au dos, et de toute façon qui aura des douleurs au dos chronique à vie.
    Qui a de l’endometriose?
    Et des allergies alimentaires comme la fraise, l’épautre.
    J’utilise de la VD, je mange sainement le plus de cru possible moins de consommation de viande plus de poisson gras des graines de lin, de chia et de courge, du pollen, du miel,gingembre etc…. des huiles, min et olive.
    Vos conseilles me seront utiles car je voudrai les utiliser au quotidien et surtout je refuse les anti douleurs.
    Cordialement.

    Laetitia

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, pour votre problème d’endometriose, pouvons-nous conseillé de consommer de la feuille de Graviola, des gélules d’armoise, et de la racine de pissenlit.
      Pour votre problème de dos, nous vous conseillons de la poudre de fruit de baobab, des gélules de curcuma, et des gélules de ginkgo biloba, ce dernier va faciliter la microcirculation, et aider à l’acheminement des principes actifs vers les zones qui en ont besoin.
      Il y a assez d’anti-inflammatoires dans la poudre de fruit de baobab est dans le curcuma pour éviter de devoir prendre des antidouleurs.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  80. eyenga :

    Bonjour Biologiquement ,
    Je suis atteinte d’ un lupus systémique et je suis sous hydroxychloroquine, cortisone et immunosuppesseur. Puis-je prendre de l’ artemesia ?Que me conseillez-vous? Merci de votre réponse

    • Biologiquement.com :

      Merci pour votre message, nous vous conseillons en local de l’huile de baobab, et en complément alimentaire de la pulpe de fruit de baobab bio, du lapacho et du desmodium en gélules et non en ampoules comme il est vendu en pharmacie, car le produit a alors subi un traitement chimique et thermique..
      Supprimez de votre alimentation le gluten et lactose,donc tous les produits laitiers sans exception, enfin mettrez en place des jeûnes court (3 à 5 jours) régulièrement.
      Vous avez aussi le jeûn alternatif qui est beaucoup plus facile à suivre et à appliquer au quotidien :
      La méthode la plus souvent retenue pour le jeûne intermittent est tout simplement d’augmenter sa période de jeûne nocturne en ne prenant pas de petit-déjeuner. Oui oui. En ne prenant pas de petit-déjeuner. Et forcément, ça heurte nos convictions profondes. Le médecin scolaire nous a si souvent expliqué qu’il fallait bien manger le matin : un laitage, un fruit, des céréales… Et vous entendez le même prêchi-prêcha dans les émissions de télévision.
      90% des Américains prennent un petit-déjeuner… et 50% des Américains sont en surpoids.
      L’idée de base du jeûne intermittent est donc qu’en prolongeant la période de jeûne au-delà de 8 à 10 heures, la sensibilité à l’insuline est encore plus élevée, ce qui améliore très nettement le métabolisme et des glucides… et le métabolisme tout court.
      La question est avant tout de savoir combien de temps vous restez à jeun entre vos repas.
      Vous pouvez éliminer le petit déjeuner ou le dîner, ou de manger que dans un laps de temps réduit, de 15h à 20h par exemple et ainsi reposer tous vos organes pendant ce jeûne, ils vont d’eux même se régénérer et éviter les mutations.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  81. Clotilde Limoges :

    Bonjour, j’ai reçus le colis aujourd’hui dans les temps.
    Merci pour la qualité des emballages et votre suivis et de vos conseils au téléphone
    Clotilde Limoges

  82. Rapha :

    Bonjour. Je vous remercie pour tous les produits réceptionnés rapidement, dont la poudre de fruit de baobab que nous affectionnons particulièrement. J’ai 2 questions: ma mère souffre de reflux gastro- oesophagien depuis de nombreuse années, nombreuses fibroscopies et coloscopies n’ayant rien déceler. C’est une personne stressée de nature et qui a des problèmes de sommeil. Que pouvez vous lui conseiller comme produits? Enfin, mon fils souffre de conjonctivite au printemps vers avril/Mai ( pollen, pollution) et je souhaiterais l’orienter vers des produits naturels et éviter les antihistaminique tel que Aerus. Merci d’avance pour vos réponses.

  83. Thérèse :

    Bonjour
    J’aimerai savoir ce que je pourrai prendre contre
    un système digestif très lent, douleurs abdominales fréquentes, gaz,
    – importante inflammation des gencives avec des poches de sang sur le haut de certaines dents (le surfaçage effectué par un parodonthiste réputé a aggravé l’inflammation…)
    – Psoriasis sur le crâne, chute de cheveux
    – hémorroïdes
    – Adénome hypophysaire (opéré 2 fois et un certain encore là, les médecins n’ont pas souhaité effectué une 3ème opération) avec un diabète insipide (donc pas le diabète classique, plus d’hormone anti-diurétique)
    – fatigue chronique…
    Je vous remercie de me conseiller sur vos produits si vous pouvez. J’en profite pour vous dire combien je suis agréablement surprise de voir le temps que vous prenez pour répondre de manière détaillée à vos clients ! C’est exceptionnel.
    Bien à vous.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, merci beaucoup pour vos encouragements, voici les produits que nous pouvons vous conseiller.
      Contre les hémorroïdes un traitement naturel, le desmodium bio en gélules
      Saviez-vous que les veines de l’anus se drainent vers le coeur en traversant le foie ? Le foie (maître organe du printemps) est impliqué dans toute la gestion de la masse sanguine et doit être parfaitement fonctionnel afin d’éviter les mécanismes de stase veineuse. Une augmentation du volume hépatique comprime la veine cave et crée un reflux qui favorise l’apparition des hémorroïdes (et des varices). Une détoxication hépatique s’impose donc, d’autant que le foie est chargé de dégrader les hormones en excès (stérilet avec hormones, pilule contraceptive…).
      Pour le le nettoyage du foie je vous conseil le desmodium en gélules et le curcuma en gélules.

      L’huile de baobab bio est excellente pour prendre soin de sa peau, en application locale elle permet de soulager les affections de l’épiderme telles que l’eczéma et le psoriasis. Deux applications par jours. Antioxydante, émolliente, nourrisante et régénérante, l’huile végétale de Baobab est l’alliée d’une peau comblée ! Elle hydratera en profondeur votre peau et soulagera vos démangeaisons et tiraillements. Aussi conseillée et très bénéfique en cas de psoriasis du cuir chevelu.

      Les plantes adaptogènes pour le traitement naturel du adénome hypophysaire
      Les plantes adaptogènes contribuent à équilibrer, restaurer et protéger le corps. Elles répondent à toute influence ou stress, normalisant vos fonctions physiologiques. La recherche montre que les plantes adaptogènes ont des avantages positifs sur la santé reproductive des hommes et des femmes. Ils peuvent améliorer la fertilité et le désir sexuel. Les plantes adaptogènes peuvent également avoir des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire, ce qui aide à protéger le cœur et à réguler la tension artérielle. Ceci est important parce que les personnes atteintes d’hypopituitarisme courent un risque accru de décès dus à des problèmes cardiovasculaires.

      Les plantes adaptogènes les plus puissantes sont le ginseng, la feuille de moringa bio, la poudre de baobab bio, la poudre de maca bio, l’aloe vera, le ginkgo biloba, la graine de nigelle. Tous ces produits peuvent être consommer en gélules.
      Mangez des graisses saines
      Manger des graisses saines, comme l’huile de coco, les avocats, le beurre fourré et le saumon sauvage, contribuent à équilibrer vos hormones naturellement. Le corps a besoin d’acides gras à courte, moyenne et longue chaîne pour créer des hormones. Ces graisses essentielles ne sont pas seulement des éléments fondamentaux pour la production d’hormones, elles réduisent également l’inflammation et améliorent la santé cardiaque.
      Faire du sport
      L’un des nombreux avantages du sport est sa capacité à augmenter la prévalence de l’hormone de croissance. La recherche menée à l’Université de Syracuse suggère que le sport est un stimulant très puissant de la libération d’hormone de croissance. Des recherches considérables documentent l’augmentation spectaculaire de l’hormone de croissance. Des études suggèrent que le sport peut augmenter les niveaux d’hormone de croissance de 300 à 500%.
      Cuivre
      Une forte carence en cuivre peut nuire au corps de multiples façons et notamment provoquer un ralentissement de la croissance. Les recherches montrent qu’une consommation adéquate de cuivre et d’autres micronutriments est nécessaire pour la croissance de l’enfance. Le cuivre joue un rôle important dans la croissance et la réparation corporelle. Le corps utilise souvent du cuivre et il ne peut pas stocker le minerai en quantité suffisante. Manger des aliments riches en cuivre comme les noix, les graines, les fruits de mer sauvages, les haricots, le foie et les huîtres peut vous aider à prévenir une carence en cuivre et à maintenir l’équilibre hormonal.

      Pour l’inflammation des gencives si vous consommez régulièrement de la poudre de fruit de baobab ce symptôme devrait disparaître assez rapidement,
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

      • Théresa :

        Merci beaucoup pour votre retour détaillé et riches informations complémentaires !
        Pour mon adénome hypophysaire et l’hormone de croissance, je suis assez grande 1,73 m, j’ai vu en décodage biologique que ça pouvait avoir un lien avec une problématique psychologique, de ne pas me sentir grande, dans le sens dévalorisation, ce qui est très prégnant chez moi. Dois-je prendre quand même ce cuivre ?
        Pour le problème digestif et lourdeurs permanentes, que me conseillerez-vous, je n’ai pas vu votre réponse.
        Merci encore pour votre grande disponibilité !!

        • Biologiquement.com :

          Bonjour, vous n’avez pas besoin de prendre du cuivre en complément des produits que nous vous avons conseillé, il y en a suffisamment dans ces produits naturels.
          Effectivement toutes les pathologies et tous les symptômes proviennent de problèmes psychologiques, suite à des drame familial, accident… On le sait maintenant que l’état psychologique d’une personne est très important pour la guérison, tout est psychosomatique. Nos produits agissent un peu comme des béquilles, ils vont bien sûr renforcer, rééquilibrer le métabolisme, mais il est très important de garder le moral, il faut penser à quotidiennement à rire, chanter sous la douche, danser, et faire des grimaces devant son miroir ou ses enfants, cela fait partie du traitement, cela évite de devoir prendre des antidépresseurs.
          Pour les problèmes digestifs, nous vous conseillons la poudre de fruit de baobab, le curcuma, Artemisia annua.
          Au plaisir de vous servir
          L’équipe de laboratoire biologiquement

          • thérésa :

            Merci encore pour votre retour !
            La commande est passée, je laisserai un commentaire pour les effets positifs, ce forum est vraiment très utile et encourageant !
            Bravo de l’animer autant, grâce à vos généreuses et précieuses informations !

          • Biologiquement.com :

            Merci Thérésa pour votre commentaire et pour vos encouragements, dans le monde d’aujourd’hui faire la promotion de produit naturel pour la santé est assez compliqué, mais votre commentaire nous réchauffe vraiment le cœur et nous donne du coeur à l’ouvrage.
            Amicalement
            L’équipe du laboratoire Biologiquement

      • JACQUES CASSAGNES :

        Bonjour,
        Ma fille vient de m’envoyer votre présentation sur les bienfaits de l’artémisia, entre autres, qui m’ont stupéfait ! quand on lit les commentaires des personnes malades, qui ont été soignées et guéries grâces aux plantes que vous conseillez. J’ai une amie qui souffre de polyarthrite rhumatoïde, est ce que dans votre panoplie de produits, il en existe un ou plusieurs qui pourrait lui être bénéfique. Elle me dit souffrir beaucoup, et on lui donne de la cortisone !! et du DOLIPRANE !!
        Merci pour elle, quant à moi je note vos coordonnées et si je peux je vais m’abonner à votre revue.

  84. Bonafous :

    en novembre 2018 ,atteint d’un lymphome B agressif et de haut stade,à grandes cellules ,non hodgikonien ,une chimio est faite que j’abandonne au bout de 5 jours car destructive physiquement. je suis alors un traitement associant lapacho +corrosol +arthemisimine avec du fer+4 comprimés de vit C liposomale. 5 semaines plus tard un petscan revèle que les tumeurs du foie ,de la rate et des surrénales associées au lymphome ont disparues . ecrit le 06/06/2020

  85. Sarah :

    Bonjour, déjà un grand merci à vous de nous offrir la possibilité de nous procurer toutes ces merveilleuses plantes !
    La maman d’une amie atteinte d’un cancer colorectal et subie la chimio depuis un an déjà avec un dernier scanner non encourageant .. Sachant qu’elle ne boit pas beaucoup en raison des ses difficultés et douleurs, je lui ai donc parlé dans un premier temps des gélules d’Artemisia..Quelle association serait la plus efficace ? J’ai vu les commentaires qui parlaient de Moringa, Lapacho, etc..Quelle combinaison et posologie pourraient l’aider rapidement ??
    Merci beaucoup de votre réponse,
    Bienveillamment,
    Sarah

    • Sarah :

      J’ai aussi lu que la curcumine était efficace contre ce type de cancer en particulier, serait-ce bon de l’inclure !?!
      Merci !

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, bien sûr nous vous avions conseiller les produits les plus important, mais les gélules de curcuma, la bromélaïne, le lapacho sont des produits tout aussi efficace.
        Au plaisir
        L’équipe de laboratoire biologiquement.com

      • Sarah :

        Bonjour et merci, est-ce qu’une association d’Artemisia, Corossol et Amandes d’abricot aurait une action suffisante ? Ou le fait d’associer plus de 3 plantes augmenterait l’efficacité du traitement ?
        Merci beaucoup.
        Cordialement
        Sarah

        • Biologiquement.com :

          Bonjour, idéalement pour parfaire le traitement, il faut prendre des produits naturels pour renforcer et rééquilibrer le système immunitaire le métabolisme, nous vous conseillons donc les gélules de lapacho, la poudre de fruit de baobab et les feuilles de Moringa. Un produit qui peut aussi être pris tout au long de l’année, ou en cure à chaque changement de saison, car c’est à ce moment-là que le corps a le plus de mal à garder l’équilibre, c’est les gélules de curcuma, un produit excellent pour la santé, surtout si vous êtes face à la maladie.
          Au plaisir de vous servir
          L’équipe de laboratoire biologiquement.com

  86. bonafousjacques1 :

    En nov 2018, une fibroscopie a révélé un gros ulcère de l’estomac et les biopsies un lymphome B à grandes cellules ,non hodgikonien ,agressif et de haut stade .une chimio désastreuse a été arrèté au bout de 5 jours .j’ai suivi un traitement avec tous les jours ,une gellule de lapacho,une de artemisine +fer ,une de gardiola et 4 comprimés de vitamine C liposomale soit l’équivalent de 15 grammes d’acide ascorbique.5 semaines plus tard un petscan révélait la disparition du lymphome et des tumeurs associées (rate ,foie et surrénales )

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, merci beaucoup pour votre retour, et pour votre témoignage, les gens ne pensent pas souvent à revenir vers nous pour partager les résultats de leurs traitements naturels, ils viennent vers nous quand ça ne va pas et nous oublie par la suite quand ça va mieux, c’est plutôt normal.
      Donc un très grand merci à vous, cela nous conforte toujours plus dans notre démarche de fournir des produits naturels pour la santé.
      Amicalement
      L’équipe de laboratoire biologiquement.com

  87. Olive :

    Bonjour,
    J’ai un schwannome rétro-péritonéale assez gros. Mais pas cancéreux. Neanmoins j’aimerai idéalement éviter le geste chirurgicale car il est placé sur une zone très innervée et les séquelles possibles évoquées par le chirurgien ne font pas envie du tout. Depuis mai j’ai tenté bromelaine vit c et depuis quelques jours je me fais deux tisanes de lapacho par jour (donc c est assez récent). C’est vrai que je me sens plus en forme. Moins fatiguée quoi. Est ce que je peux ajouter l’armoise à ce cocktail? D’après ce que j’ai lu plus haut il conviendrait alors d’arrêter la vit c.
    Je ne sais pas quelle plante agit le mieux sur les schwannom (qui sont des neurinomes finalement. J’espère que votre réponse pourra aussi aider d’autres personnes avec la même tumeur begnine. Merci beaucoup d’avance

  88. Franck :

    Bonjour auriez-vous des conseil de posologie pour l’artemisia en poudre que je souhaiterai dilué dans l’eau pour soigner mes poules (Coryza, vermifuge etc…), combien de grammes par litre d’eau? Je souhaiterai également saupoudrer les croquettes de mes chiens mais je n’ai aucune idée sur la quantité. Merci d’avance si vous avez les réponses

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, les doses indiquées sur le sachet c’est pour une personne de 60 kg, donc quand on est face à la maladie deux cuillères à café par jour, vous pouvez faire le calcul par rapport au poids de vos chiens. Pour les poules il faudrait mettre au moins 3 cuillères à café dans un litre d’eau pour avoir des effets thérapeutiques.
      L’important avec ces produits naturels c’est surtout la régularité et moins la quantité, vous pouvez donc les diminuer les doses mais allongé le traitement dans la durée, c’est tout aussi efficace pour avoir de bons résultats.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe de laboratoire biologiquement.com

  89. berenicehibiscus :

    Bonsoir Laboratoire Biologiquement, pour un lymphome hodgkinien la dose de la tisane est de combien sur combien de jour. Merci d’avance pour votre réponse

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, idéalement face à ce genre de pathologie il faut faire une cure dans moins 3 mois, une pause thérapeutique d’une semaine, puis reprendre le traitement par la suite si besoin, il faut boire au moins 3 tasses de la décoction, il faut penser à bien cuire la plante pour extraire le maximum de principes actifs. Si vous prenez que de la tisane il faudrait aussi la complément tu es avec des gélules ou de la teinture mère d’armoise.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  90. Martin :

    Bonjour, je viens de lire tous ces messages encourageants et vos réponses complètes,
    aussi, je me lance et vous expose mon cas.
    Je suis atteint d’un cancer de la prostate avec métastases cervico-thoracique, abdomino-pelvien.
    Je suis un traitement hormonal depuis de mois d’avril et suis très intéressé par vos produits.
    Que me recommandez-vous comme posologie.
    Par avance merci, j’ai hâte de vous lire.
    Cordialement
    Mr Martin

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Le cancer de la prostate est une tumeur maligne mortelle qui se développe à partir des tissus de la prostate. Des cellules y mutent et se multiplient de façon incontrôlée. Celles-ci peuvent ensuite s’étendre (se métastaser) en migrant de la prostate jusqu’à d’autres parties du corps (vessie, os et ganglions lymphatiques). Le cancer de la prostate survient indépendamment de la prostatite d’origine infectieuse et de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Il s’agit de trois maladies différentes de la prostate mais de symptômes semblables. La plus dangereuse des trois, est le cancer de la prostate d’évolution diffuse et lente au départ puis accélérée par la suite.
      Le cancer de la prostate est le plus fréquent chez l’homme et dans certains pays comme en France, il s’agit du 2ème cancer le plus fréquent dans la population.
      La complexité chimique des extraits de plantes offre des bénéfices pour la santé, aussi bien en thérapie chimique qu’en prévention chimique. Le fait d’isoler les constituants les plus actifs de l’extrait complet peut, non seulement compromettre l’efficacité mais aussi provoquer de la toxicité, renforçant ainsi l’importance de préserver la composition naturelle de l’extrait complet, et de consommer les feuilles séchées naturelles et pas d’extrait de plante. Les feuilles de l’Annona muricata, connu sous le nom de Graviola (ou corossol en français) sont connues pour être riches en flavonoïdes, en alcaloïdes et en acétogénines. Des études ont démontré la synergie chimique entre les constituants de l’extrait de feuilles de corossol comparé aux flavonoïdes seuls ou aux acétogénines seuls. Les flavonoïdes seuls ont été mieux absorbés. Mais ils ont été moins efficaces que la feuille naturel en tisane ou en poudre pour la destruction des cellules atteintes du cancer de la prostate.
      Le corossol est connu pour ses propriétés contre les tumeurs et contre les cancers. Des recherches ont été faites pour son effet sur l’hypertrophie de la prostate (ou tumeur de la prostate ou BPH-1). Cette étude détermine l’effet du Corossol sur la prostate. L’essai fut exécuté sur des cellules de type BPH-1 en utilisant des feuilles séchées de graviola corossol.
      Des cellules atteintes furent traitées avec des dosages différents pendant 24, 48 ou 72 heures.
      On a traité 20 rats atteints de tumeur de la prostate et on en a laissé 10 pour contrôle. Les prostates, vésicules séminales et testicules ont été récoltés et examinés.
      Le résultat est que le corossol a montré des effets contre la propagation de la tumeur. Le test en direct sur les cellules a montré d’excellents résultats en 48 heures et des résultats visible en 72 heures. Concernant les rats, la vésicule séminale a considérablement réduit, La prostate a réduit de volume.
      Le corossol a des effets sur la prolifération de la tumeur de la prostate, et réduit la taille de celle ci, peut être en détruisant les cellules cancéreuses.
      Les polyphénols présents dans l’alimentation sont des antioxydants qui peuvent reprendre les radicaux libres et donc prévenir chimiquement des maladies causée par l’oxydation biologique.
      La maca bio en poudre possède un autre rétrécisseur de prostate bien connu, appelées glucosinolates, qui protège contre le cancer de la prostate.
      Des études sur des souris ont démontré que la maca bio a de réels effets dans la réduction de la taille de la prostate dans l’hyperplasie bénigne de la prostate.
      Enfin, une alimentation à base végétarienne, avec quelques poissons riches en Oméga 3 tels que le maquereau, la sardine, le thon et le saumon, divise par deux les risques de cancer de la prostate et des autres troubles prostatiques.
      Vous devriez associer ce traitement à la poudre de fruit de baobab pour renforcer votre métabolisme, votre système immunitaire, et pour renforcer les tissus de votre prostate et de la vessie.
      La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine bio Artemisia annua. Elle a découvert au départ que l’artémisine bio pouvait détruire rapidement près de 30% des cellules cancéreuses du poumon. Mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98% des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures !
      En plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines en raison du fer qui se joint sélectivement au tissu cancérisé, ceci favorisant l’attaque ciblée de l’artémisine bio.
      Le rapport précise que selon les résultats, « l’artémisine bio arrête le facteur de transcription « E2F1 » et intervient dans la destruction des cellules cancéreuses du poumon, ce qui signifie qu’elle présente un moyen de transcription selon lequel l’artémisine bio contrôle la croissance des cellules cancéreuses ».
      Une autre étude a été menée sur des échantillons de tumeurs mammaires cancéreuses in vitro. Vu que ces cellules ont aussi une forte propension à accumuler le fer, il a aussi été associé du fer à l’artémisine bio. Il a ainsi été obtenu un taux de 75 % de destruction du cancer après seulement 8 heures et presque 100% en seulement 24 heures.
      Depuis, de nombreuses expériences ont été menées sur différents cancers comme celui de la prostate et de l’intestin, et jusqu’à présent elles ont toutes prouvé que l’artémisine bio combinée au fer détruisait sélectivement les tumeurs cancéreuses, ce qui a fait définir l’artémisine – par le Dr Len Saput -, comme « une bombe intelligente pour le cancer »
      Les cellules leucémiques peuvent avoir plus de 1,000 fois la concentration de fer que les cellules normales ont d’où la capacité encore de cette plante a être fixé au niveau des tissus malades et les guéris.
      Il n’y a pas de contre-indications, d’effets secondaires ou indésirables avec les produits naturels du laboratoire Biologiquement.
      En générale un cure doit durer 3 mois, vous pouvez par la suite faire une pause thérapeutique d’une semaine et reprendre.
      Mais cela dépend de votre état général.
      Nous vous conseillons de rester les dosages indiqués sur les sachets.
      Avec les produits naturels c’est la régularité qui importe et moins la quantité.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  91. MARTIN MARTIN :

    Artémésia :

    Une amie a pris de la poudre de fruit de baobab et de l’artémésia en gélule, à la dernière prise de sang son médecin ne lui parle plus de prendre du magnésium.
    Merci çà toute l’équipe pour vos conseils 😉

  92. marmitta63 :

    Bonjour,
    En prévention du Covid-19, vous recommandez la prise de 4 à 6 gélules par jour d’Artemisia annua. Je voudrais savoir quel serait le dosage (combien de gélules par jour) en traitement du Covid-19. Merci.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, le minimum conseillée sur le sachet c’est pour la prévention et le maximum c’est quand on est face à la maladie, idéalement il faut associer l’Artemisia annua avec la feuille de Moringa et la poudre de fruit de baobab.
      Si vous faites une cure d’un mois entre chaque changement de saison vous protéger sur toute l’année d’une attaque virale.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe de laboratoire biologiquement.com

  93. Irène :

    Bonjour Biologiquement.com
    Moi, je voudrais savoir s’il y a un traitement efficace par les plantes pour soigner l’hypertension artérielle. Si, oui, je vous prie de me les donner surtout celles qui poussent an Afrique.
    Je vous remercie.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’hypertension est un problème sérieux qui a des conséquences directes sur le reste de notre organisme. Parce que le sang circule dans tous les organes (coeur, reins) et dans toutes les artères des bras et des jambes à une tension supérieure à la normale. Cela peut leur causer des lésions sévères.
      La pression artérielle s’exprime par deux chiffres. Le premier, le plus élevé, correspond à la pression dite « systolique », c’est-à-dire la pression exercée sur les parois des artères quand le cœur se contracte. Le second, le plus faible, correspond à la pression « diastolique », pression lors de la phase de relâchement du cœur. L’unité de mesure utilisée est le centimètre de mercure, ou cmHg.
      On considère qu’une personne est atteinte d’hypertension artérielle lorsque la mesure de la pression artérielle au repos est supérieure ou égale à 14 cmHg pour la pression systolique et 9 cmHg pour la diastolique (soit ≥ 14/9 cmHg), et ce à plusieurs reprises lors de 3 consultations successives dans une période de 3 à 6 mois.
      Lorsqu’on souffre d’hypertension, il est courant de se voir conseiller quatre consignes à appliquer :
      limiter son surpoids ;
      ne pas s’exposer au stress ;
      refuser l’inactivité ;
      fuir la mauvaise alimentation.
      Pour un traitement naturelle de l’hypertension artérielle, voici nos conseils.
      Le ginkgo biloba facilite et améliore la circulation sanguine artérielle, veineuse et capillaire. Il optimise l’oxygénation du cerveau, ralentit le vieillissement cellulaire, permet de lutter contre les troubles de la mémoire et participe à soulager les personnes présentant des symptômes liés à la démence sénile.
      De nombreuses études indiquent que le ginkgo biloba réduit le risque cardiovasculaire. C’est ici la feuille qui nous intéresse. « Elle abrite des flavonoïdes, des triterpènes et des actifs – des sécoiridoïdes – légèrement hypotenseurs et hypolipémiants ».
      Le ginkgo peut stabiliser une hypertension artérielle débutante liée à un surpoids ou à un syndrome métabolique (surpoids, diabète, triglycérides élevés et/ou hypertension). En complément, bien sûr, de mesures diététiques et de la reprise d’une activité physique.
      Le ginkgo biloba est un puissant vasodilatateur, ce qui en fait l’un des meilleurs remèdes pour améliorer la circulation sanguine. De même, il inhibe la sédimentation des plaquettes dans les artères et fluidifie le sang.

      Il a été prouvé en l’an 2000 que les feuilles de moringa diminuent les taux de cholestérol des patients. Bien que n’ayant pas d’incidence directe sur la tension artérielle, cette plante peut contribuer à réduire les dommages causés par l’hypertension sur vaisseaux sanguins.
      Les feuilles de moringa en poudre ont des vertus diététiques et médicinales. Cette ressource végétale est utilisée pour soigner: le diabète, l’hypertension, les infections de la peau, l’ulcère à l’estomac, les douleurs gastriques, la gale, les mycoses qui sont des affections dues à des champignons parasites.
      Cosommez de la poudre de feuille de Moringa tous les jours, car ses nutriments activent le catabolisme lipidique, glucidique et protéique. D’autre part, la riboflavine dans les feuilles de Moringa transforme le gras en énergie. Enfin, des études scientifiques récentes mettent en évidence que le Moringa permet de diminuer la tension artérielle des hypertendus.
      Et voilà pourquoi. Le moringa contient :
      La vitamine C qui soutient la production d’oxide azotique qui aide soutient la fonciton correcte des artères et qui peut empêcher le développement du cataract causé par le diabète
      Le calcium qui détend les muscles
      Quatre fois plus du potassium que les bananes (par le même poids), ce qui aide à abaisser la pression artérielle en diminuant la quantité du sodium dans l’organisme
      Le magnesium, le zinc et la vitamine E qui aident à détendre les muscles de paroi des artères
      La vitamine D qui est nécessaire pour la production d’insuline dans le pancréas
      La vitamine A, l’antioxydant qui diminue le risque d’aveuglement causé par le diabète
      La vitamine B qui es effectif dans le traitement de la neuropathie diabétique
      Plus que 90 nitriments et 46 antioxydants qui soupportent la santé et le bien-être
      Le fruit du Baobab contre l’hypertension artérielle.
      le Potassium contenu dans le fruit du baobab (il en contient 6 fois plus que la banane !), est nécessaire au bon maintien de l’équilibre sodium/potassium et donc de la tension artérielle.
      Ce fruit venu tout droit d’Afrique est ainsi reconnu pour ses actions bénéfiques sur la tension artérielle, le cholestérol, mais aussi pour son fort pouvoir antioxydant et ses multiples fonctions au sein de l’organisme (protection du système immunitaire, équilibre de la flore intestinale, synthèse du collagène, amélioration de l’absorption du fer alimentaire, etc.). Il revêt par ailleurs des propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antipyrétiques (qui luttent contre la fièvre).
      Consommer de la poudre de fruit de baobab Augmente l’énergie et vivacité d’esprit et aide à normaliser la tension artérielle.
      Les feuilles de corossol sont des validateurs qui peuvent élargir les vaisseaux sanguins bloqués. Un moyen simple de fabriquer des médicaments à partir d’ingrédients naturels à l’aide de feuilles de corossol, de préparer 5 morceaux de feuilles et de les faire bouillir dans de l’eau bouillante, d’attendre que l’eau change de couleur. Après avoir changé la couleur de la médecine naturelle, les feuilles de corossol peuvent être consommées immédiatement dans un état chaud.
      Le corossol ou graviola (Annona Muricata) est une plante alimentaire connue pour avoir des propriétés hypotensives. La tisane de corossol provoque une réduction significative de la pression sanguine, sans affecter le rythme cardiaque.
      Enfin le fruit du corossol en poudre ou en gélule aide à prévenir les dommages causés dans les nerfs et à garder un cœur sain. Grâce à sa forte teneur en vitamine B1, elle est capable d’accélérer le métabolisme, ce qui nous garantit une bonne circulation sanguine et une bonne pression artérielle.
      De plus, son apport en vitamine B2 est nécessaire à la production d’énergie du corps, aux fonctions du système nerveux et à l’entretien du cœur.
      Ses grandes quantités de vitamine C en font un excellent antioxydant. De cette manière, elle aide à augmenter la résistance du corps et à retarder le processus de vieillissement.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  94. Danie :

    Bonjour à toute l’équipe,
    J’espère que vous vous portez tous bien.
    J’aimerai aider à l’aide de vos produits une amie qui souffre de polyarthrite ou de spondyarthrite
    Qu’elles sont les causes, les produits à éviter et la posologie à faire svp ?
    Et comment soigner naturellement le stress ?
    Vous en remerciant par avance
    Crdlt,
    Danie.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      La polyarthrite rhumatoïde, ou encore polyarthrite rhumatoïde chronique évolutive, est une maladie inflammatoire qui s’aggrave progressivement. L’inflammation atteint peu à peu la membrane synoviale située à l’intérieur des articulations et qui assure le glissement des surfaces articulaires. Déclenchant douleurs et destruction des os, déchirures des tendons, elle atteint plus souvent les femmes de trente ans et plus, on lui attribue une origine immunitaire en médecine occidentale, d’où l’importance d’une bonne alimentation.
      De nombreuses personnes souffrant de douleurs articulaires évitent de bouger par crainte d’aggraver les problèmes.
      Cependant, l’exercice physique pratiqué correctement a exactement l’effet inverse.
      Non seulement cela permet de renforcer les articulations, mais l’exercice physique est aussi capital pour conserver votre poids optimal.
      Le surpoids a des effets catastrophiques sur l’arthrose. La pression supplémentaire sur le cartilage aggrave l’inflammation.
      On a coutume de considérer que chaque kilo que vous perdez réduit de 4 kilos la pression sur vos genoux, et de 6 kilos sur vos hanches.
      Il est très important de s’échauffer avant de bouger. Faire des mouvements doux comme hausser les épaules, tourner la tête, faire des cercles avec les bras, se pencher doucement en avant et sur les côtés, permet de se mettre tranquillement en route. Répétez chaque mouvement 3 à 5 fois.
      Les exercices de stretching, où vous faites des étirements de tous vos membres, sont particulièrement adaptés contre les douleurs articulaires.

      Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.
      Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance.
      Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.
      Je vous conseil pour cette pathologie, de consommer régulièrement du ginkgo biloba, de la poudre de baobab bio Baomix et de la feuilles de moringa bio.
      Contre le stress et l’anxiété, on recommande la baie de goji de l’Himalaya, la poudre de racine de maca, la poudre de fruit de baobab, l’extrait du cannabis le CBD.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  95. Abderrahim El Asraoui :

    Bonjour et merci pour vos efforts, J’aimerai prendre la tisane d’Artemisia à titre préventif a vie. S’il vous plais c’est quoi les doses. Est ce que je dois la prendre chaque jours ou bien je dois de temps en temps faire des arrêts.???Merci.
    Abderrahim

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, idéalement il faut consommer des produits naturels pour ne pas tomber malade, en Europe on attend souvent de tomber malade pour commencer à se soigner, c’est déjà trop tard.
      Avec les produits naturels la prévention est la base d’une bonne santé, vous pouvez consommer l’Artemisia annua en cure d’un mois, entre chaque saison, c’est-à-dire que vous faites une cure pendant un mois puis vous arrêter pendant 3 mois puis vous reprenez un mois et ainsi de suite. On conseille de faire la cure entre les saisons car c’est à ce moment-là que le corps a le plus de mal à garder l’équilibre.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

      • pirfon :

        bonjour,

        Je voudrais savoir combien de temps la poudre d’artémisia annua peut se conserver dans vos sachets hermétiques (non ouverts) de 100 grammes.
        Je vous remercie pour votre réponse.
        Gilles

        • Biologiquement.com :

          Bonjour Gilles, si vous conservez la poudre d’Artémisia annua à l’abri de l’humidité et de la lumière, vous pouvez la conserver plusieurs années, c’est un produit qui a été sécher naturellement, et qui comme le thé ne perds pas ses propriétés avec le temps.
          Au plaisir de vous servir
          L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  96. Danie :

    Bonjour,
    Je vous remercie infiniment pour vos précieux conseils, pour la qualité de vos produits, et surtout pour votre professionnalisme.

    À bientôt
    Crdlt,
    Danie

  97. Jean-Marc DOUCET :

    Bonjour,
    Grâce à vous, j’ai appris à connaître l’Artemisia. Etant atteint par une maladie de Lyme chronique, je ne dormais pratiquement plus. J’ai commencé à prendre Artemisia TM associée à Cardère TM. J’ai retrouvé le sommeil en quelques jours et beaucoup de symptômes ont disparu ou se sont améliorés. Mais deux mois et demi s’étant écoulés, mon sommeil recommence à devenir extrêmement perturbé, comme si la maladie effectuait une résurgence. La posologie que j’ai adoptée jusqu’à présent: 20 gouttes Cardère TM 2 fois par jour et 10 gouttes Artemisia TM par jour. Y a-t-il une erreur de posologie que j’aurais pu faire pour que l’amélioration spectaculaire constatée les premières semaines disparaisse? Y aurait-il une accoutumance possible?
    Merci d’avance pour vos conseils.
    Jean-Marc

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, effectivement il peut avoir de l’accoutumance à la prise de traitement naturel, contre la maladie de Lyme il faut faire au moins un traitement de 3 mois pour briser le cycle du parasite. Par la suite il faut faire une pause thérapeutique de 10 jours c’est-à-dire que vous arrêter complètement tous les produits pendant 10 jours, et ça pour recréer le manque et éviter l’accoutumance.
      Pour combattre efficacement la maladie de Lyme il faut associer à la teinture mère d’Artemisia annua à de la poudre de fruit de baobab, et de la poudre de feuilles de Moringa.
      Et effectivement il y a un problème dans la posologie de votre traitement, pour la teinture mère vous ne prenez que 10 gouttes par jour, et cela correspond à de la prévention pas pour la guérison, pour éradiquer complètement le parasite les trois premiers mois il faut prendre au moins 30 gouttes de teinture mère d’Artemisia annua par jour.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

  98. JANINE MERIEUX :

    Bonjour,
    Je m’apprête à vous commander le l’Artemisia pour le covid 19. Je pense que ce n’est plus d’actualité (malgré tout ce que l’on veut nous faire croire.) Mais il peut revenir (lui ou un autre) l’hiver prochain. Ma question est :
    1/ Quand commencer la prévention ?
    Réponse: effectivement il ne faut pas attendre de tomber malade prendre des produits naturels, la prévention c’est la base d’une bonne santé, pour prévenir le coronavirus covid-19 vous pouvez faire des cures de 1 mois entre chaque saison, car c’est à ce moment-là que le corps a le plus de mal à s’adapter à son environnement et à garder l’équilibre. Vous pouvez donc faire une cure d’un mois puis arrêter pendant 3 mois puis faire une cure d’un mois et ainsi de suite.
    2/ Quels produits prendre en plus de l’Artemisia ? Je crois : Moringa, fruit de baobab et Lapacho ? A quel dosage ?
    Réponse: vous pourriez associée à ces produits de la vitamine C liposomale.
    3/ Faut-il faire des fenêtres thérapeutiques et comment ?
    Réponse: pour ceux qui ne le savent pas une fenêtres thérapeutiques c’est une interruption provisoire d’un traitement en cas d’intolérance ou d’insuccès, ou dans le but d’éviter une accoutumance de l’ organisme et donc une moindre efficacité du traitement. La pose de 3 mois entre chaque tueur fera office la fenêtre thérapeutique.
    4/ Quelle prévention à partir de l’automne pour les autres maux de l’hiver ?
    Réponse : si vous voulez aussi vous protéger de pathologie lourde comme le cancer l’arthrose exetera, vous pouvez consommer ses produits en petite quantité tout au long de l’année.
    5/ Puis-je acheter l’Artémisia en teinture mère dès maintenant ou vaut-il mieux attendre ? (au risque que vous soyez dévalisés !)
    Réponse : effectivement vous pouvez acheter de l’Artemisia annua en teinture mère des maintenant c’est un produit qui se conserve très bien, et nous n’en n’avons pas toujours en stock, il arrive assez souvent comme vous le dites que nous soyons dévaliser 😉
    6/ Je suis âgée (88 ans) mais en excellente santé : je ne prends aucun médicament chimique mais vitamine C, vitamine D, magnésium et des compléments pour mes yeux un peu fragiles. Que me conseilleriez-vous pour me maintenir en bonne santé ?
    Réponse : vous pourriez prendre de la poudre de fruit de baobab et de la feuille de Moringa toute l’année regarder la santé et la vitalité, idéalement il faudrait l’associé avec des gélules de ginkgo biloba, ce produit naturel facilite la microcirculation et l’acheminement des nutriments et antioxydant dans les organes ou les parties du corps qui en ont le plus besoin.
    Excusez-moi pour ce courrier un peu long et merci d’avance pour votre réponse
    Réponse: c’est avec grand plaisir que nous vous apportons toutes ces explications détaillées.
    Janine

  99. platine87 :

    bonjour,
    j’ai des graines d’ artemisia annua , j’ai vu sur une video pour les conserver il faut les mettre au congelateur !!!
    pouvez vous me dire comment conservez vos graines que je viens de recevoir
    Mansté

    • Biologiquement.com :

      Bonjour Mansté,
      Il est tout à fait possible de congeler les graines d’armoise annuelle.
      Cela n’altère aucunement leurs capacités germinatives lorsqu’on les laisse décongeler naturellement par la suite afin de les planter. Au contraire, certaines études montrent que cela permet de lever la dormance de certaines semences, augmentant par la même leur taux de germination.
      Vos semences germeront ! Sauf, bien sûr, si elles n’étaient pas sèches au moment de leur congélation, pas de soucis car le laboratoire Biologiquement vous les vend déjà séchées naturellement.
      Procurez-vous des sachets hermétiques de congélation. Chassez l’air : les graines ne seront pas en contact avec l’oxygène, ne s’oxyderont pas et se conserveront plus longtemps. Préparez de petites doses pour ne pas décongeler et recongeler ensuite les graines. Sachez donc qu’il est possible de semer des graines congelées après 3 à 5 ans de conservation au froid.
      Cordialement
      L’équipe de laboratoire de Biologiquement.com

  100. platine87 :

    bonjour,
    je vous remercie pour votre réponse , je voulez vous signaler que c’est grace à Julien un Français qui habite en Corée , qui m’a donné votre site..
    Cordialement
    Manasté

  101. MARTIN :

    bonjour mes amis, juste un petit bonjour de visite sur cette page et en passant je vous faire une demande. Svp, pourriez vous vous procurer de l’huile de ricin bio? pour nettoyer le corps en profondeur.
    Par avance MERCI beaucoup 🙂 et courage…nous sommes là vous êtes là aussi 😉

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, désolé nous ne faisons pas l’huile de ricin bio mais voici la liste des produits naturels pour détoxifier votre métabolisme des métaux lourds ou de toute la surcharge chimique que notre corps accumule au quotidien.
      Le Lapacho permet d’éliminer les toxines, de stimuler le Système Immunitaire, de soulager l’asthme. Il est utilisé en phytothérapie. Le lapacho contient du potassium, du calcium, du fer, du baryum, du strontium et de l’iode, mais pas de caféine. Il contient aussi un puissant antibiotique, le lapachon. Quand les organes sont surchargés, il faut se détoxifier. C’est-à-dire quand la quantité de toxines est supérieure à la capacité d’élimination. Il devient alors indispensable de se débarrasser de tous ces déchets, pour cela le lapacho et le desmodium sont excellents. D’importance fondamentale, le nettoyage de notre terrain reste une des règles de base de l’hygiène de vie, chère aux naturothérapeutes. Indispensable en cas de problème physique, la cure de désintoxication est conseillée régulièrement à tous les changements de saison, en particulier à l’automne et au printemps. 5 organes-filtres, appelés émonctoires se répartissent l’élimination de nos déchets et toxines, en fonction de leur composition : le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau.

      Les graines de papaye bio sont utilisées pour guérir les dommages au rein pendant le processus de filtrage. En mâchant des graines ou en la prenant en gélules, les produits chimiques médicinaux importants présents dans la graine atteignent directement la circulation sanguine et augmentent l’efficacité du traitement 50 fois.
      Il éradique facilement les toxines produites pendant le métabolisme dans tout le corps et excrète les toxines par l’urine. La carpaine est un alcaloïde présent dans les graines de papaye qui détoxifie les toxines en fabriquant un chélate facilement excrété.

      Les gélules de thé vert bio sont aussi excellente contre l’insuffisance rénale. Un groupe de médecins de Nagoya City University Graduate School of Medical Sciences a mené une étude en 2005 sur les effets préventifs de thé vert à la formation de calculs rénaux. L’étude a montré que les propriétés antioxydantes du thé vert fait baisser la formation de dépôts d’oxalate de calcium, empêchant ainsi l’oxalate de calcium lithiase urinaire. Optez pour le thé vert en gélules, et de prendre au moins 2-4 gélules par jour.

      Aussi, le jeûne active un mécanisme de nettoyage et de recyclage cellulaire, appelé autophagie. Il permet en quelque sorte de se débarrasser des structures cellulaires non indispensables ou en mauvaises états, ou encore infectées par des virus ou autres micro organismes, et de les réutiliser à bon escient ou pour aider le corps à éliminer les agents infectieux.
      Le jeûne consiste en un arrêt total d’alimentation, avec maintien ou non d’une consommation d’eau.
      Le jeûne est sans doute l’une des plus anciennes approches d’autoguérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Le jeûne complet consiste à s’abstenir de tout aliment (solide et liquide), à l’exception de l’eau, pendant une période plus ou moins longue dans le but de reposer, détoxiquer et régénérer l’organisme.

      De plus vous devez aussi consommer au quotidien de la poudre de fruit de baobab Baomix car elle aide à favoriser la synthèse du collagène et donc la santé des vaisseaux sanguins. Le fruit du baobab contribue à une circulation sanguine normale dans le corps humain en aidant à conserver l’élasticité des vaisseaux sanguins, par cette action, il contribue aussi à détoxifier le corps.

      Enfin le Desmodium est une plante sauvage et vivace originaire d’Afrique de l’Ouest. Elle est également très répandue en Amérique latine, au Pacifique et dans les zones équatoriales humides. Il s’agit d’une plante grimpante qui s’enroule autour des troncs des cacaoyers ou des palmiers à huile.

      Le Desmodium a été introduit en France dans les années 1970 par les docteurs Pierre et Anne-Marie Tubéry. Les chercheurs se sont alors penchés sur les vertus intéressantes de la feuille. Ils ont mis en évidence que le Desmodium aidait à la protection du foie et à son bon drainage.

      Si vous ne souffrez pas d’une maladie hépatique, il peut s’avérer tout de même judicieux de donner un coup de fouet à votre foie. En effet, le ralentissement de son fonctionnement peut se manifester par une fatigue inhabituelle, parfois associée à une diminution d’appétit ou un inconfort digestif. Le Desmodium se prête alors parfaitement à un programme de détoxification car il stimule les fonctions de drainage hépatique. Ainsi débarrassé de ces toxines, votre foie pourra se remettre sereinement au travail.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  102. MARTIN RACHEL :

    Bonjour, j’espère que vous allez tous bien mes amis de Baomix ;)…
    svp, un homme d’une cinquaine à une leucémie quelle plante puis je lui conseiller. Par avance je vous remercie de vos réponses et toujours fidèle à vous. 🙂
    a bientôt cher amis

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Il existe plusieurs formes, notamment la leucémie myéloïde et la leucémie lymphoïde. La différence entre ces deux cancers du sang réside dans le type de cellule souche touchée. Les cellules souches sont les cellules mères qui donnent naissance aux autres cellules de l’organisme.
      La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer qui prend naissance dans les cellules souches du sang. Les cellules souches sont des cellules de base qui se transforment en différents types de cellules qui ont des fonctions distinctes. En se développant, les cellules souches du sang deviennent des cellules blastiques (blastes), qui sont des cellules sanguines immatures. Dans le cas de la leucémie, il y a une surproduction de cellules blastiques. Ces cellules blastiques se développent anormalement et ne deviennent pas des cellules sanguines matures. Avec le temps, les cellules blastiques prennent la place des cellules sanguines normales, les empêchant ainsi d’accomplir leurs tâches. Quand on diagnostique une leucémie, ces cellules blastiques peuvent être appelées cellules leucémiques.
      La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une maladie touchant des cellules du sang appelées les lymphocytes B. Ces cellules sont produites par la moelle osseuse. Elles jouent un rôle important au niveau du système immunitaire, c’est-à-dire de l’ensemble des mécanismes assurant la défense contre les agents extérieurs (bactéries, virus, champignons…).
      Comme toutes les cellules, les lymphocytes B ont normalement une durée de vie limitée, de l’ordre de quelques jours à quelques mois. Passé ce délai, ils meurent et sont remplacés par de nouvelles cellules, la production des lymphocytes étant continue.

      Au cours de la LLC, une partie des lymphocytes B ne meurt plus. Leur cycle de vie est en quelque sorte bloqué lorsqu’ils parviennent à maturité. Comme leur production se poursuit, ces lymphocytes B finissent par s’accumuler dans le sang, dans les ganglions*, la rate et la moelle osseuse, ce qui explique l’augmentation de volume des ganglions et de la rate.
      Une alimentation saine est essentielle pour une personne subissant un traitement contre la leucémie lymphoïde chronique.

      Le régime alimentaire peut être une arme puissante dans la lutte contre la leucémie.

      Il est important pour les patients de manger des aliments pleins d’antioxydants qui aident à combattre le cancer et donne la force au corps pour continuer le combat.
      Armez-vous des bons aliments lorsque vous souffrez d’une leucémie :

      Sachez qu’une alimentation saine pour quelqu’un atteint de leucémie lymphoïde chronique, est assez similaire à une alimentation saine pour n’importe quelle personne en général, néanmoins avec la leucémie il est encore plus important de suivre les directives alimentaires saines et riche en antioxydants naturels puissants, car le traitement de la leucémie peut affaiblir les patients en les rendant nauséeux et en réduisant leur appétit…etc.

      Les vitamines, minéraux, antioxydant…etc, qu’on trouve dans la spiruline, le fruit de baobab Baomix, le moringa en poudre et la baie de goji sont connus pour combattre les cellules cancéreuses, et les personnes atteintes de leucémie ont besoin de les consommer en plus grande quantité.

      Il existe a ce jour 655 études publiée sur les effet anticancéreux du curcuma et de la feuille de graviola corossol dont 78 uniquement au sujet de la leucémie. Sur ces 655 études 584 ont été réalisées il ya moins de 10 dans. Et il en sort au moins 2 ou 3 par semaines aujourd’hui. Pourquoi un tel intérêt? la curcumine et les acétogénines sont des molécules non toxique les plus efficaces contre le cancer connue à ce jour.
      Les 3 effets principaux connu de la curcumine et des acétogénines
      Anti Angiogénique: il réduit la vascularisation tumorale. Ce n’est pas l’effet le plus décisif contre les leucémies mais il pourrait s’avérer utile pour des cancers très vascularisés comme le cancer du côlon par exemple.
      Pro Apoptotique: il peut provoquer le suicide des cellules cancéreuses… et seulement des cellules cancéreuses. De nombreuses études confirment cet effet sur les différents type leucémies.
      Anti MDR: (excusez le néologisme, on dit aussi chimiosensibilisant) le phénomène MDR (pour Multi Drug Resistance) est l’une des difficulté les plus sérieuses des chimiotherapie. Certaine cellules cancéreuse développent une protéine qui leur donne la capacité d’expulser les éléments toxiques et donc d’être protégées contre les molécules de chimiothérapie. C’est le facteur qui assombrit le pronostic en cas de récidive. La curcumine et les acétogénines contenu dans la feuille de graviola corossol abaissent la production de cette protéine et peuvent donc permettre une amélioration des effet des chimiothérapies conventionnelles.
      Il est conseillé d’associer le curcuma à la bromélaïne d’ananas en gélules pour favoriser l’absorption et la biodisponibilité de la curcumine.
      Le biochimiste de l’Université de Windsor, Siyaram Pandey, a en effet reçu l’autorisation de Santé Canada pour tester de la racine de pissenlit pour soigner des patients atteints de cancer en phase terminale.
      La possibilité de lutter contre le cancer grâce à des gélules de pissenlit a déjà fait ses preuves en laboratoire.
      M. Padney et son équipe ont montré que l’extrait de pissenlit déclenche chez les cellules cancéreuses le processus d’apoptose, ou mort cellulaire programmée, sans atteindre les cellules saines.
      Il a ainsi été démontré que les gélules de pissenlit, pouvait tuer les cellules cancéreuses causant la leucémie, le mélanome, et le cancer du pancréas chez les souris.
      Enfin ce traitement naturel doit être complété avec du thé vert et de l’armoise annuelle (artemisia annua).
      L’armoise. L’armoise annuelle (artemisia annua), est une plante traditionnelle de la médecine chinoise ayant un effet prouvé pour lutter contre les maladies parasitaires du sang, en particulier le paludisme. Les études in vitro démontrent une efficacité dans les cas de leucémie.
      Après avoir démontré son efficacité sur le paludisme, depuis 30 ans la plante est aussi utilisée contre la malaria et s’avère intéressante sur certains patients atteints de leucémie ou de Bilharziose.
      D’autres études, menées par l’Université de Washington, mettent en évidence l’action puissante de l’armoise annuelle contre un grand nombre de cancers, notamment celui du sein, de la prostate ou des cellules de la moelle osseuse, leucémie.
      Est-ce un hasard si, à la charnière entre le 2° et le 3° Millénaire, on découvre que l’Armoise annuelle, et possiblement d’autres Armoises, possèdent des propriétés anticancéreuses.
      Ainsi, la Dihydroartémisinine a, in vitro, une cytotoxicité sur les cellules d’un cancer du sein radio-résistant, qui est exacerbée en présence d’ion ferreux. Ces cellules cancéreuses préalablement incubée en présence d’Holotransferrine deviennent beaucoup plus sensibles à l’action des dérivés d’Artémisinine (SINGH, 2001).
      Cette Dihydroartémisinine entrave aussi la prolifération de cellules leucémiques lymphoblastoïdes humaines (Molt 4), chez qui elle induisent l’apoptose, c’est-à-dire la mort cellulaire. Celle-ci est encore accentuée, si les cellules ont été enrichies en Holotransferrine (SINGH, 2004).
      En fait, il a été découvert que l’Artémisinine et ses dérivés comportent un « pont endoperoxyde » qui est activé par le fer de l’hème du Plasmodium falciparum. D’une façon similaire, l’Artémisinine et ses dérivés vont cibler d’avantage les cellules cancéreuses dont beaucoup possèdent en surnombre des récepteurs à la transferrine à leur surface et une charge en ion ferreux plus importante (NAKASE, 2008).
      Les Polyphénols de l’Artemisia annua inhibent aussi, in vitro, les cellules d’un cancer du sein hautement métastatique ; en empêchant leur adhésion à l’endothélium et la transition épithélio-mésenchymateuse (effraction tissulaire). Par ses polyphénols, l’Armoise annuelle entraverait le processus métastatique (KO, 2016).
      La Dihydroartémisinine et l’Artésunate, in vitro, et in vivo en clinique humaine, exercent une synergie avec la Cytarabine, qui est un antinéoplasique utilisé dans la Leucémie myéloïde aiguë. Cependant l’administration pluriquotidienne d’Artésunate associée à la Cytarabine n’est pas bien tolérée. Il y a une amélioration initiale, mais la survie reste la même (DRENBERG, 2016).
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  103. francis :

    Bonjour,

    jai pu lire que l’Artemisia Annua était efficace contre l’excès de fer dans le sang, type hémachromatose.
    j’ai moi même du fer en excès, je n’ai à priori, après test génétique, pas d’hémachromatose, mais je subis des saignées pour palier à ce dysfonctionnement.
    Je cherche une solution alternative et me suis procuré de l’Artemisia Annua en poudre et en teinture mère à travers votre laboratoire.
    Qu’en pensez-vous et quelle posologie devrais-je appliquer ?
    Merci

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’excès de fer dans le sang est un phénomène moins répandu que sa carence, l’anémie. Pourtant, ce dysfonctionnement est à l’origine de nombreuses maladies. Le fer en surdose oxyde les tissus des différents organes et provoque une dégénérescence prématurée de l’organisme.
      En quantité normale, le fer est un antioxydant. En excès, il devient pro-oxydant et accélère la dégénérescence des tissus. Différents organes sont alors atteints, en particulier le foie, le cœur et les glandes endocrines. Les principales conséquences sont donc une faiblesse cardiaque, des problèmes articulaires, une atteinte biologique hépatique voire un cancer du foie. Mais cet excès de fer fait aussi le lit d’un grand nombre de maladies pour lesquelles la médecine conventionnelle ne recommande malheureusement pas systématiquement la mesure de la ferritine. C’est le cas des pathologies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, des problèmes d’obésité (syndrome métabolique) ou encore de la mononucléose aiguë qui seraient également liés à un excès de fer. Quant au diabète, il a été observé que lors d’une augmentation de la ferritine, le risque de diabète de type II est sept fois plus élevé !
      Il faut stopper immédiatement la consommation de viande rouge, de fruits de mer et d’alcool. Enfin, il faut consommer des plantes riches en tanins (pin, vigne, aubépine, sainfoin, lotiers) qui, comme le thé, diminuent l’absorption intestinale du fer.

      Nous avons des clients qui utilisent avec succès l’artemisia annua en gélules pour faire baisser ma ferritine. Cela s’applique pour une personne dont le taux de ferritine est trop élevé mais qui a trop peu de globules rouges pour permettre la saignée. Dans ce cas précis la médecine officielle n’a rien à proposer.
      L’Artemisia annua a de nombreuses autres propriétés. Elle permet de traiter l’hémochromatose (excès en fer) et est proposé dans les protocoles de traitement naturel du cancer, sur conseil de professionnels compétents.
      L’idée de l’utilisation de l’armoise annuelle Artemisia annua dans le traitement du cancer repose sur le fait que les cellules pathogènes, tout comme le plasmodium sont beaucoup plus riche en fer que ne le sont les cellules saines d’un corps humain. Certes les cellules cancéreuses sont moins riches en fer que les Plasmodia mais elles concentrent en leur sein tout de même beaucoup plus fer que des cellules saines. Chez les cellules cancéreuses, cette forte concentration est due à la dérégulation du trafic du fer et notamment à la sur-expression de récepteurs à transferrine (TfR1) qui va contribuer à l’augmentation de la quantité de fer dans la cellule cancéreuse.
      Cette sur-expression est très importante pour la cellule cancéreuse qui présente une réplication beaucoup plus rapide et intense qu’une cellule saine. De ce fait, son besoin en fer en est accru. En effet, le fer est indispensable à de nombreux processus biochimiques comme notamment la réplication de l’ADN. Ici aussi, la mort des cellules est liée à la réaction chimique entre le fer et la fonction peroxyde de l’artémisinine. Comme dans le cas du plasmodium, cette réaction va créer des nombreux radicaux qui vont entraîner la mort cellulaire.
      Vous pouvez tout à fait continuer à consommer régulièrement de la feuille de Graviola corossol pour votre traitement contre le cancer, cela n’augmentera pas de façon significative la concentration de fer dans votre sang
      pour complimenter l’action anticancer de l’armoise et du Graviola vous pourriez aussi prendre de la racine de pissenlit en gélules, et pour renforcer votre système immunitaire, car c’est lui qui combat le plus efficacement le cancer, vous pourriez prendre de la poudre de pulpe de fruit de baobab Baomix.
      Cordialement
      L’équipe de Biologiquement

  104. Monique :

    Bonjour, j’ai été en contact avec beaucoup de personnes hier et ce matin, ma température est plus haute. Je voudrais acheter de l’artémisia. Sous quelle forme et quelle posologie, sachant que j’ai 70 ans et pèse 35 kgs ? je prends en ce moment des poudres indiennes ayurvédiques, y a t-il contre indication ? Merci

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, pour combattre une charge virale rapidement vous pourriez prendre de l’armoise en teinture mère ou en gélules te complimenter avec des tisanes (deux à trois par jours), il faudra dans le même temps renforcer votre système immunitaire en prenant de la poudre de fruit de baobab, une cuillère à café par jour, et de la feuille de Moringa, une petite cuillère à café par jour, ou 4 gélules.
      Il n’y a pas de contre-indication médicale connu à la prise de nos produits naturels en même temps que des produits ayurvédiques.
      Les conseils sur les sachets sont donnés pour une personne de 70 kg, le minimum conseillé c’est pour la prévention et le maximum quand on est face à la maladie.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  105. monique :

    J’aimerais avoir votre avis également sur le fait que j’ai fait deux pneumonies dans la dernière décennie, et que depuis, j’ai une dilatation des bronches et que je tousse, avec des microbes dans mes crachats, notamment du staphylocoque doré. Que me conseillez-vous ? merci

  106. catherine.nicolas :

    Bonjour,
    Je découvre votre site un peu ébahie. Apres avoir entendu le Pr. Joyeux recommander les yeux fermés cette merveilleuse plante qu est Artemisia (merci à Tu Youyou) et sur le point de partir au Togo je vais utiliser la TM pratique pour voyager.
    Ici en France je suis touchée par une MAI Goujerot Schoegren, une candidose digestive que je réussis tant bien que mal à endiguer avec différents produits naturels, idem pour une gastrite qui semble bien régresser avec la prise de propolis pure, j aimerais savoir quels bienfaits artemisia pourrait m apporter en dehors de ma problématique paludisme ?
    merci pour vos conseils.
    Catherine

  107. Chiara :

    Bonjour,
    je termine une année d’immunothérapie pour un lymphome non hodgkinien indolent de la zone marginale (splenomegalie) avec développement de crises d’angio-oedeme graves.
    Le traitement fonctionne tres bien mais l’épée de Damoclès est bien là puisque la seule chose sur laquelle tous les médecins sont d’accord c’est la rechute assurée… Je pense puisqu’il y a infiltration de la moelle osseuse.
    A ce jour je n’ai plus aucun symptôme, si ce n’est des bouffées de chaleur depuis 7 ans (dont on ignore l’origine meme si ménopausée) qui me mettent à plat, m’empêchent de dormir, etc. Peut-être la piste de l’EBV et de l’Herpès.
    Je viens de recevoir Artemisia en TM et Moringa. Je vais commencer à les prendre. Toutefois, à lire tous les commentaires, sont aussi régulièrement cités : Graviola, Baomix, Pissenlit.
    Depuis 3 ans je me soigne en parallèle avec tant de produits “naturels” que je pourrais ouvrir une boutique…😉
    Pourriez-vous me conseiller si je dois prendre autre chose que Moringa + Artemisia pour prévenir une rechute ? Le moins possible de choses différentes sinon je risque de ne pas le prendre sur la durée.
    Merci pour votre retour et surtout pour la qualité de vos produits et accompagnement.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, pour une rémission naturelle, nous vous conseillons d’associer la feuille de graviola, l’artemisia annua, la racine de pissenlit, les noyaux amères d’abricots, le desmodium (pour prévenir la destruction du foie si il y a des traitements chimiques) les gélules de curcuma et les gélules de capsaïcine.
      Tous les produits du laboratoire Biologiquement sont compatibles et complémentaires, ils ont aussi été sélectionnés car ils n’ont pas d’interaction négative et travaillent en synergie avec des traitements chimiques.
      Ces produits naturels renforcent le métabolisme et s’attaquent aussi aux cellules tumorales résistantes à la radiothérapie ou à la chimiothérapie, ils protègent de toutes rechutes futur.
      Dans le même temps, il faut renforcer le système immunitaire car c’est lui qui combat le plus efficacement le cancer.
      Il faut donc prendre pour le système immunitaire de la poudre de fruit de baobab Baomix et de la poudre de feuilles de moringa (elle est riche en fer pour faciliter l’action de l’artemisia annua).
      Pour la guérison complète il faut du temps, la maladie a mis du temps à s’installer, il faut du temps pour qu’elle disparaisse.
      La vitamine C Acide L-Ascorbique pure est aussi un bouclier pour les cellules cancéreuses. L’apport en vitamine C Acide L-Ascorbique pure par l’alimentation est connu pour être fondamental en raison de ses propriétés antioxydantes. Mais des chercheurs chiliens viennent de démontrer qu’il sert également de bouclier aux cellules tumorales dans différents types de cancer.
      En général une cure doit durer 3 mois, vous pouvez par la suite faire une pause thérapeutique d’une semaine et reprendre, si besoin, cela dépend de votre état général.
      Nous vous conseillons de respecter les dosages indiqués sur les sachets (dose minimum pour la prévention, dose maximum conseillée pour la guérison).
      Avec les produits naturels, c’est la régularité qui importe et moins la quantité.
      Il faut en plus arrêter tout ce qui donne le cancer, le sucre (tout ce qui est sucré à part le miel bio et les fruits), la viande, qui est chargée en hormones, produits chimiques ingéré par l’animal, antibiotiques… et les produits laitiers, qui sont des matières grasses, qui concentrent encore plus tous ces agents cancérigènes.
      Mangez un maximum de légumes de préférence crus ou cuits à la vapeur, et des fruits, moins que les légumes.
      Il faut aussi vous forcer à faire des exercices tous les jours, pour activer le système lymphatique, qui n’est stimulé que par le travail des muscles, contrairement au sang qui est véhiculé par les contractions du cœur.
      Le système lymphatique constitue l’une des parties les plus importantes du système immunitaire, car il protège le corps des maladies et des infections.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement.com

Hinterlassen Sie einen Kommentar / Kommentar / Zeugnis

Ihre Email-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *