Die Vorteile von Moringa Blättern organische Gesundheit

Die therapeutischen Wirkungen von Moringa-Blättern:

• Erhöhen Sie die Energie
• Reguliert Stress und Schlaflosigkeit
• Füllt Vitamin- und Mineralstoffmängel
• Fördert die Verdauung und den Transit
• Stärkt das Immunsystem
• Hilft gegen das Altern zu kämpfen
• Reguliert den Blutzucker und senkt den Cholesterinspiegel
• Reich an Antioxidantien, Anti-Aging
• Beseitigung von Toxinen aus der Leber
• Bei Schilddrüsenproblemen
• Vorbereitung zum Fasten
• Zur Behandlung von Dengue-Fieber
• Gegen die Parkinson-Krankheit

Moringa-Blätter enthalten dreimal mehr Eisen pro Gramm als Spinat und so viel Eiweiß wie Eier. Es enthält 7-mal mehr Vitamin A als Karotten, 3-mal mehr Kalium als Bananen und 4-mal mehr Kalzium als Milch. Ebenso enthält Pulver aus Moringa-Blättern 25-mal mehr Eisen als Spinat 4-mal mehr Eiweiß als Eier, mehr 0,75% Vitamin C als Orangen, 10-mal mehr Vitamin A als Karotten, 15-mal mehr Kalium als Bananen, 17-mal mehr Kalzium als Milch.

Beachten Sie auch, dass Moringa Selen, Zink und die 10 Aminosäuren enthält. Darüber hinaus kann Moringa zur Reinigung von Wasser verwendet werden, indem 90 bis 99% der Bakterien zerstört werden. Der Extrakt aus Moringa oleifera ist reich an Mineralien, Vitaminen und Proteinen, die das Immunsystem verbessern und den Stoffwechsel optimieren. . Diese Pflanze gibt Energie und gibt jedem, der sie konsumiert, ein Gefühl der Verjüngung. Dank der darin enthaltenen natürlichen Nährstoffe trägt Moringa oleifera zur ordnungsgemäßen Funktion der Zellen, zur Regeneration der Haut und zur Verbesserung des Sehvermögens bei. Es ist auch gut für das Herz und die Durchblutung. Es wirkt im Allgemeinen effektiv auf den Körper, da es mehr als 46 Antioxidantien gibt.

Bio Moringa Blätter, Pulver und Kapseln

Der Konsum von ein paar Gramm Moringa-Blattpulver deckt Ihren täglichen Vitamin- und Mineralstoffbedarf. Sie müssen nicht nach anderen Lebensmitteln suchen, die Sie bereits in Moringa haben. Das Wenige, das du isst, wird dir reichen.

Erfahren Sie mehr: Moringa oder Moringa Olifeira für Botaniker ist einer der reichsten und vielseitigsten tropischen Bäume der Erde. In Benin ist diese natürliche Ressource unter dem Namen "kpatiman" bekannt. Bio-Moringa, auch weiße Akazie genannt, ist ein in Indien beheimateter Baum in den Tälern im Süden des Himalaya. Es ist in den Tropen und Subtropen zu finden. Seine Schoten und Blätter sind für den sofortigen Gebrauch. Bio-Moringa ist von seltener Kraft und hat ein enormes Potenzial.

MORINGA UND HOCHBLUTDRUCK: Die wichtigen Nährstoffe, die eine Person mit hohem Blutdruck benötigt, sind Kalzium, Magnesium, Kalium, Zink und Vitamin, und Moringa enthält all diese. Moringa enthält Vitamin C, das die Produktion von Stickoxid unterstützt, das für die normale Funktion der Blutgefäße unerlässlich ist. Calcium ist notwendig für die Entspannung der glatten Muskeln und deren Kontraktion. Der Verzehr von Moringa wirkt sich direkt auf die Blutgefäße aus

Schilddrüsenprobleme Im Gegenteil, Hyperthyreose beschleunigt den Stoffwechsel: Gewichtsverlust, Zittern, Beschleunigung des Darmtransits. Natürliche Heilmittel und Behandlungen zur Bekämpfung von Schilddrüsenproblemen, die zum Verkauf angeboten werden, helfen biologisch, die Schilddrüse zu stimulieren und die Hormonsekretion zu regulieren.

Die medizinischen und ernährungsphysiologischen Anwendungen von Moringa umfassen: Anämie und Unterernährung, Entzündungs- und Arthritisschmerzen, Asthma, Herzprobleme und Bluthochdruck, Verdauungs- und Darmschmerzen, Kopfschmerzen, Nierensteine, Flüssigkeitsretention, bakterielle, virale, parasitäre und Pilzinfektionen sowie Schilddrüsenerkrankungen. Und vieles mehr ... Das Blatt übt eine regulierende Wirkung auf die Schilddrüse aus. In-vivo-Studien haben gezeigt, dass das Blatt vor Strahlung wie Ginkgo biloba-Kapseln schützt.

Moringa-Blätter enthalten Aminosäuren, darunter 8 essentielle Aminosäuren, die vom Körper nicht synthetisiert werden können. Daher müssen sie durch Nahrung oder Nahrungsergänzungsmittel gefunden werden. Das im organischen Moringa-Blatt enthaltene Phenylalanin spielt eine Rolle im Nervensystem, insbesondere indem es die Schilddrüse stimuliert, Schmerzen lindert und an der Synthese bestimmter Neurotransmitter teilnimmt. Es wird auch als intellektuelles Stimulans angesehen. Das Naturprodukt, das auch bei Schilddrüsenproblemen sehr hilfreich sein kann, ist Bio-Maca (Lepidium meyenii). Es ist eine Pflanze, die in den peruanischen Anden wächst. und deren medizinische Eigenschaften seit mehr als 5.000 Jahren bekannt sind.

Jüngste Forschungsergebnisse zeigen, dass Maca eine stimulierende Wirkung auf Hypophyse und Hypothalamus hat, was seine beträchtliche Rolle für das reibungslose Funktionieren anderer endokriner Drüsen wie Eierstöcke, Hoden, Nebennieren, Bauchspeicheldrüse sowie erklärt Die Schilddrüse Die Anti-Ermüdungswirkung von Maca manifestiert sich schnell (innerhalb von 72 Stunden), und es wird angenommen, dass dieser Anstieg der Energie auf die regulatorische Wirkung zurückzuführen ist, die Maca auf die Schilddrüse ausübt.

Moringa fördert das Stillen (erhöht die Laktation) und ist ein ausgezeichnetes Nahrungsergänzungsmittel für schwangere Frauen. Die natürlichen Bestandteile von Moringa-Blättern sind die Antwort der Natur darauf, Müttern dabei zu helfen, große Mengen hochnahrhafter Milch für ihre Kinder zu produzieren. Der Begriff für ein Kraut oder Lebensmittel, das den Fluss oder die Produktion von Muttermilch erhöht, ist Galactogogue.

ORAC feuille de moringa du laboratoire Biologiquement
ORAC Moringa Blatt aus dem Labor Biologisch

Es ist klinisch erwiesen, dass Moringa die Produktion von Muttermilch erhöht, unabhängig davon, ob sie vor oder nach der Geburt eines Babys konsumiert wird. Es wurde gezeigt, dass Mütter, die Moringa einnahmen, mehr als die doppelte Menge Muttermilch produzierten als diejenigen, die dies nicht taten. Wir alle wissen instinktiv, dass Muttermilch das letzte von der Natur für Kleinkinder verschriebene Lebensmittel ist und Moringa dazu beitragen kann, dass Mütter mehr von diesem kostbaren Gut produzieren.

Die gesundheitlichen Vorteile von Moringa sind legendär und es ist nicht schwer zu verstehen, dass dies ein wichtiger Schritt für jede Mutter sein könnte, die Moringa einnehmen könnte, um ihren Ernährungsbedarf zu decken und dem wachsenden Fötus essentielle Nährstoffe zuzuführen. unerlässlich für eine gute Gesundheit des Babys während der Geburt.

Moringa ist ein Nährstoffreservoir. Es enthält:

Vitamin A, das als Schutzschild gegen ophthalmologische und kardiovaskuläre Erkrankungen dient, Vitamin C, das eine Vielzahl von Krankheiten wie Erkältungen und Grippe bekämpft, Kalium, das für die Funktion des Gehirns und der Nerven sehr wichtig ist, Kalzium , dieser Nährstoff, der verwendet wird, um starke Knochen und Zähne aufzubauen und Osteoporose vorzubeugen, sowie die Proteine, die alle Zellen in unserem Körper erhalten.
Abgesehen von allen oben genannten Reichtümern enthalten frische Moringa-Blätter pro Gramm:

3 mal mehr Eisen als Spinat
so viel Eiweiß wie Eier.
7 mal mehr Vitamin A als Karotten,
3 mal mehr Kalium als Bananen
und 4 mal mehr Kalzium als Milch.

Ebenso enthalten getrocknete Moringablätter

25 mal mehr Eisen als Spinat
4 mal mehr Eiweiß als Eier,
mehr 0,75% Vitamin C als Orangen,
10 mal mehr Vitamin A als Karotten,
15 mal mehr Kalium als Bananen,
17 mal mehr Kalzium als Milch.
enthält Selen, Zink und alle 10 Aminosäuren.

Empfehlungen

Dieses Nahrungsergänzungsmittel ist 100% natürlichen Ursprungs. Es ist für Menschen geeignet, die Pflanzen essen, und für Menschen mit Allergien. Ohne andere Zusätze Enthält es keinen Zucker oder Gluten. Nehmen Sie Pulver vorzugsweise eine halbe Stunde vor den Mahlzeiten ein Täglich.

Moringa ist sehr komplementär, wenn es mit Graviolablatt oder einjährigem Beifuß behandelt wird.

HIER SIND 12 VORTEILE DES VERBRAUCHS VON MORINGA OLEIFERA

Moringa oleifera liefert mehrere Dutzend Nährstoffe, die Ihr Immunsystem stärken.

Untersuchungen an Moringa oleifera zeigen, dass dies das reibungslose Funktionieren des Kreislauf-, Blut- und Herz-Kreislaufsystems unterstützen würde.

Moringa oleifera bietet eine breite Palette von Nährstoffen, die zur Stabilisierung des Blutzuckerspiegels beitragen.

Wissenschaftliche Untersuchungen zeigen, dass Moringa oleifera sehr reich an Enzymen ist.

Laufende Forschungen, die von angesehenen medizinischen und wissenschaftlichen Institutionen sowie weltweit anerkannten Gesundheitsverbänden durchgeführt werden, zeigen, dass Moringa oleifera eine Vielzahl von therapeutischen Elementen aufweist.

Eine Reihe von antioxidativen Nährstoffen in Moringa schützt die Körperzellen und verlangsamt das Altern.

Mehrere in Moringa gefundene Verbindungen wirken entzündungshemmend.

Gedächtnis und Konzentration können sich dank der in Moringa enthaltenen B-Vitamine und Aminosäuren verbessern.

Die in Moringa enthaltenen nützlichen Nährstoffe verbessern im Laufe der Zeit die Stoffwechselprozesse des Körpers aufgrund essentieller Nährstoffe.

Hat eine lange ayurvedische Vergangenheit. Zahlreiche medizinische und historische Bücher zeigen, dass östliche ayurvedische Heiler Moringa seit Tausenden von Jahren verwenden.

Bietet Nährstoffe, die in modernen Diäten fehlen. Die Moringa-Pflanze bietet die ernährungsphysiologischen Vorteile, die in einer sehr großen Anzahl von Diäten nicht zu finden sind.

Es ist die nährstoffreichste Pflanze, die jemals entdeckt wurde. Viele Experten glauben, dass Moringa Oleifera die größte Menge an essentiellen Nährstoffen aller bekannten Botanik auf dem Planeten enthält.

Nehmen Sie ein paar Kapseln Moringa-Blätter und trinken Sie sie mit einem Glas Wasser oder nehmen Sie das Pulver zweimal täglich kalt oder heiß in die Mahlzeit, oder andere Getränke wirken sehr effektiv gegen die folgenden Krankheiten und Störungen:

Störungen im Zusammenhang mit Sichelzellenanämie.
Hypertonie, Hypotonie, Diabetes.
HIV / AIDS-bedingte Störungen.
Augen- und Ohrenentzündungen.
Durchfall, Ruhr, Darmwürmer.
Erkältungen, Bronchitis, Schwindel, Ohnmacht, Müdigkeit.
Nerven- und Zelldegeneration.
Verschiedene Tumoren und Krebsarten.
Innere und äußere Wunden.
Schwaches Immunsystem und Anämie.
Herzklopfen und Herzerkrankungen.
Drüsenentzündung.
Der AV C.
Syphilis, Herpes.
Fettleibigkeit, Unterernährung.
Krämpfe, Stress.
Rheuma, Gicht.
Hepatitis A, B, C.
Zyste, Fibrom-Myom.
Anämie.
Innere Wunden Leber- und Nierenprobleme.
Pilzbefall.
Osteoporose.
Kopf- und Halsschmerzen.

Vorbereitung auf das Fasten
Vorbereitung, der Schlüssel zu einem erfolgreichen Fasten.
Sie können sich auf die Synergie der Pflanzen verlassen, um Ihre Vorbereitung auf das Fasten zu optimieren.

  1. Desmodium die Leber tonen
  2. Synergy Hibiscus tea-Curcuma-Ginkgo biloba die Entfernung von Toxinen und Entwässerung zu erleichtern
  3. Das Blatt aus Moringa und Affenbrotfruchtpulver, die Mineralien und Spurenelemente bringen zelluläre Funktion zu unterstützen. Sie Remineralisierung des Körpers arbeiten die Zellen besser und Vitalität erhöht.
Nährwerte, Nährwert von Blattpulver (oder Kapseln)
Kalorien 205
Protein (g) 27.1
Fett (g) 2.3
Kohlenhydrate (g) 38.2
Faser (g) 19.2
Ca Calcium (mg) 2,8
Cu-Kupfer (mg) 0,57
Fe Eisen (mg) 32,30
K Kalium (mg) 1,324
Mg Magnesium (mg) 825
S Schwefel (mg) 870
Se Selen (mg) 0,09
Zn-Zink (mg) 3,29
Oxalsäure (mg) 1.600
Vitamin A (mg) 18.9
Vitamin B (mg) 423
Vitamin B1 (mg) 2,64
Vitamin B2 (mg) 20,5
Vitamin B3 (mg) 8.2
Vitamin C (mg) 17.3
Vitamin E (mg 113
Animierte Säuren
Arginin (mg) 1,325
Histidin (mg) 613
Isoleucin (mg) 825
Leucin (mg) 1,950
Lysin (mg) 1,325
Methionin (mg) 350
Phenylalanin (mg) 1,388
Threonin (mg) 1,188
Tryptophan (mg) 425
Valin (mg) 1,063

Vitamine

Vitamin A: Das in Moringa enthaltene fettlösliche Vitamin A besteht hauptsächlich aus Carotinen. Der tägliche Bedarf nach FAO und WHO beträgt 2400 IE für Frauen und 3400 IE für Männer (IE: internationale Einheit, d. H. Zwischen 0,7 und 1 mg). Es spielt eine wesentliche Rolle bei der Vorbeugung von Sehstörungen, hält die Haut länger mit Feuchtigkeit versorgt, stimuliert die Melaninproduktion, stärkt das Wachstum des menschlichen Körpers und erhält das Immunsystem. Es ist zu beachten, dass ein schwerer Vitamin-A-Mangel zu Erblindung oder sogar zum Tod führen kann (die meisten der aufgeführten Fälle befinden sich in den am wenigsten entwickelten Ländern und leiden unter chronischer Unterernährung oder sogar Hungersnot).
Vitamin B1 (Thiamin): wasserlöslich, spielt eine wichtige Rolle im Stoffwechsel von Kohlenhydraten und im ordnungsgemäßen Funktionieren des Nervensystems. Es ist die Leber, die das von unserem Körper aufgenommene Thiamin in Thiaminpyrophosphat (TTP) umwandelt, die aktive Form von Vitamin B1. Letzteres erscheint in der Liste der essentiellen Nährstoffe, die von der WHO und dem US-amerikanischen Institut für Medizin bereitgestellt werden. Der empfohlene Tagesbedarf liegt in der Größenordnung von 0,9 mg bis 1 mg pro Tag für einen Erwachsenen und 1,4 mg pro Tag für eine schwangere Frau.
Vitamin B2 (Riboflavin): Es wird nicht von unserem Körper gespeichert, sondern liegt in Form von 2 Coenzymen vor: FAD (Flavinadenindinukleotid) und FMN (Flavinmononukleotid). Sie fangen Wasserstoff für eine bessere zelluläre Sauerstoffversorgung und die Freisetzung von Energie ein. Wie Vitamin B1 ist es auch wasserlöslich und erleichtert die Umwandlung von Lebensmitteln in Energie. Es beschleunigt die Heilung von Muskelschäden und wird zur Behandlung bestimmter Krankheiten wie Neugeborenen-Gelbsucht eingesetzt. Die sichtbarste Wirkung bleibt jedoch auf Haut und Haar, wodurch ein gesundes, verjüngtes und belebtes Aussehen wiedererlangt wird.
Vitamin B3 (Niacin): kurz Niacin genannt, besteht eigentlich aus 2 Elementen: Niacin (Nikotinsäure) und Niacinamid (Nikotinamid). Es wird zur Behandlung von Menschen mit hohem Cholesterinspiegel oder bei Pellagra angewendet. Ein Mangel an Vitamin B3 kann auch Übelkeit, Haut- oder Schleimhautschäden, Anämie oder Müdigkeit verursachen. Die Mehrzahl der Fälle findet sich jedoch in den am wenigsten entwickelten Ländern, die stärker von Unterernährung und Hungersnot betroffen sind. Die täglichen Verzehrempfehlungen betragen 11 bis 11 mg pro Tag für einen Erwachsenen und 18 mg pro Tag für eine schwangere Frau.
Vitamin B6: Von allen Vitaminen in der B-Gruppe ist dies zweifellos das berühmteste und das aus gutem Grund! Es ist ein sogenanntes essentielles Vitamin, weil unser Körper nicht weiß, wie er es produzieren oder speichern soll. Sein Beitrag kommt daher notwendigerweise durch die Ernährung, und hier spielt der Konsum von Produkten wie Moringa eine wichtige Rolle. Eine groß angelegte epidemiologische Studie der Nurses Health Study an 80.000 Frauen zeigte die Vorteile von Vitamin B6 bei der Prävention von Herz-Kreislauf-Erkrankungen. Es hilft auch, Nierensteine ​​zu verhindern und stärkt das Immunsystem und die Hormonproduktion. Der von der WHO und der FAO empfohlene tägliche Verzehr liegt zwischen 1,0 mg und 1,3 mg pro Tag für einen Erwachsenen, 1,9 mg pro Tag für eine schwangere Frau und 2,0 mg für die Stillzeit.
Vitamin B5 (Pantothensäure): ist auch ein essentieller Nährstoff für den Körper und essentiell für seinen Stoffwechsel. Es ist an einer Vielzahl von biologischen Schlüsselrollen beteiligt, beispielsweise an der Synthese von Coenzym A (CoA) oder der Herstellung roter Blutkörperchen (University of Maryland). Konkret hilft Vitamin B5 dabei, den gesunden Verdauungstrakt zu erhalten, gutes Cholesterin zu synthetisieren und gleichzeitig Triglyceride und Fette zu reduzieren. Es hat auch positive Auswirkungen auf die Haut und fördert eine bessere Heilung von Hautläsionen. Die von der WHO empfohlene Tagesdosis beträgt 5 mg pro Tag für Erwachsene, 6 mg für schwangere Frauen und 7 mg für stillende Frauen.
Vitamin C (L-Ascorbinsäure): Bekannt für seine antioxidative Kraft, hilft es dank seiner Rolle bei der Stärkung des Immunsystems und l, vielen Krankheiten wie Krebs, Charcot-Marie-Tooth-Krankheit oder Skorbut vorzubeugen Vernichtung der schädlichen Wirkungen freier Radikale. Es wird auch häufig bei Erkältungen, Müdigkeit oder Erschöpfung eingesetzt. Von der WHO als essentielles Medikament gelistet, ist es für die Biosynthese von Kollagen, L-Carnitin und bestimmten Neurotransmittern erforderlich. Die empfohlene tägliche Nahrungsaufnahme von Vitamin C beträgt 125 mg pro Tag für erwachsene Raucher und 90 mg für Nichtraucher (Raucher neigen eher dazu, freie Radikale zu produzieren, die für ihre Gesundheit schädlich sind). Die verschiedenen Studien haben auch gezeigt, dass in Lebensmitteln enthaltenes Vitamin C viel wirksamer ist als synthetisches Vitamin C. Letzteres, erhältlich in Form von Brausetabletten, enthält hohe Dosen Natriumchlorid, die für unseren Körper schädlich sind.
Moringa enthält auch einen signifikanten Prozentsatz an Vitamin D, E und K, die für die Zellregeneration und die Stärkung der Knochen- und Muskelstrukturen unerlässlich sind.

Essentielle Aminosäuren

Eine essentielle Aminosäure kann im Wesentlichen nicht von unserem Körper synthetisiert werden (oder nicht genug) und muss unserem Körper notwendigerweise über die Nahrung zugeführt werden. Für jeden Erwachsenen sind jedoch 8 Aminosäuren essentiell: Tryptophan, Methionin, Valin, Leucin, Lysin, Phenylalanin, Threonin und Isoleucin. Hinzu kommen Aminosäuren für Kinder: Arginin und Histidin.
 
Moringa Oleifera enthält jedoch in ausreichender Menge alle für unseren Organismus essentiellen Aminosäuren sowie andere sogenannte "bedingt essentielle" Aminosäuren wie Tyrosin, Prolin oder Glycin. Besser noch, Moringa ermöglicht es, die von der WHO, der FAO und der UNU empfohlenen Tagesdosen zu füllen. Somit hat jede von Moringa bereitgestellte Aminosäure eine ganz bestimmte Rolle:
 
Tryptophan (Trp): wird in der Proteinbiosynthese und als biochemische Vorstufe für Dinge wie Serotonin, Niacin oder Auxin verwendet. Es wirkt auf den menschlichen Körper als natürliches Antidepressivum und starkes Entspannungsmittel. Es verbessert auch die Qualität unseres Schlafes und beugt Stress und Angst vor. Es ist besonders für übergewichtige Menschen aufgrund seiner appetitunterdrückenden Eigenschaften zu empfehlen. Die von der WHO empfohlene Tagesdosis beträgt 4 mg / kg (Beispiel: Wenn Sie 70 kg wiegen, sollte dieser Wert mit 70 oder 280 mg pro Tag multipliziert werden).
Methionin: Es ist wichtig für die Angiogenese (das Wachstum neuer Blutgefäße aus vorhandenen Gefäßen) und verbessert die Bedingungen für Menschen mit Parkinson, Asthma, Allergien, Alkoholismus oder Depressionen. Es revitalisiert die Haarfollikel und die Talgdrüsen und verzögert so das Auftreten von weißem Haar aufgrund von Senilität. Die von der WHO empfohlene Tagesdosis beträgt 15 mg pro kg.
Threonin: Eine weitere Aminosäure, die bei der Biosynthese von Proteinen verwendet wird. Es ist eine Vorstufe von Glycin und der Erhöhung seines Spiegels im Gehirn. Es beugt auch Fettlebererkrankungen vor, indem es die Ansammlung von Fett in der Leber begrenzt und eine bessere Darmverdauung fördert. Die von der WHO empfohlene Tagesdosis beträgt 15 mg pro kg.
Valin: Der Name stammt von Valerian, einer antioxidativen Pflanze, die auch als natürliche Schlaftablette fungiert. Es ist zusammen mit Leucin und Isoleucin eine verzweigtkettige Aminosäure. Die Vorteile konzentrieren sich auf die Gesundheit der Muskeln (Reparatur von Gewebe und Wunden), die Regulierung des Immunsystems und den Schutz von Leber und Gallenblase. Es hilft auch, einen angemessenen Stickstoffgehalt für den Körper aufrechtzuerhalten. Der von der WHO empfohlene Tagesverbrauch beträgt 26 mg pro kg.
Histidin: Es ist ein Vorläufer von Histamin, einem lebenswichtigen Entzündungshemmer bei Immunantworten. Es ist besonders wirksam im Kampf gegen Allergien und beugt Anämie vor, indem es den Sauerstofftransport in roten Blutkörperchen erleichtert. Bei Menschen mit rheumatoider Arthritis (einer Form von chronisch entzündlichem Rheuma) wurde ein Histidinmangel festgestellt. Die von der WHO empfohlene Tagesdosis von Histidin beträgt 10 mg pro kg.
Isoleucin: Es ist sowohl eine glucogene als auch eine ketogene Aminosäure, die zur Aufrechterhaltung eines konstanten Blutzuckerspiegels im Blut beiträgt. Isoleucinmoleküle können von unserem Körper nicht abgebaut und aufgenommen werden, ohne dass Biotin (Vitamin H oder B7) vorhanden ist, das Teil der Vitamine ist, aus denen Moringa-Blätter bestehen. Der von der WHO empfohlene Tagesverbrauch beträgt 20 mg pro kg.
Lysin: Es spielt eine wichtige Rolle bei der Absorption und Konservierung von Kalzium durch unseren Körper sowie bei der Produktion von Proteinen. Es ist unter Spitzensportlern besonders bekannt für seine Eigenschaften bei der Genesung, Heilung von Muskelschäden sowie der Produktion von Hormonen, Enzymen und Antikörpern. Klinische Studien haben auch positive Auswirkungen auf den Blutdruck und eine erhebliche Verringerung des Schlaganfallrisikos gezeigt. Der von der WHO empfohlene Tagesverbrauch beträgt 30 mg pro kg.
Leucin: Es ermöglicht in der Linie von Lysin die Synthese von Muskelproteinen. Mit seinem natürlich süßen Geschmack wird es häufig als Geschmacksverstärker in der Lebensmittelindustrie verwendet (unter dem Namen E641) und erleichtert die Einarbeitung von Moringa oleifera-Blättern in verschiedene kulinarische Rezepte. Der von der WHO empfohlene Tagesverbrauch beträgt 39 mg pro kg.
Phenylalanin: Es hat eine höhere Süßkraft als Saccharose und eine geringere Energieaufnahme. Es kommt auf natürliche Weise in der Muttermilch vor und ist ein Vorläufer von Tyrosin und Monoaminen (Neurotransmitter, die von Aminosäuren abgeleitet sind), Elementen, die das Gedächtnis dank einer besseren neuronalen Verbindung unseres Gehirns stärken. Der von der WHO empfohlene Tagesverbrauch beträgt 25 mg pro kg.

Mineralien und Proteine

Der Spitzname Wunderpflanze, der Moringa gegeben wurde, ist durch seinen hohen Gehalt an Mineralien und Proteinen gerechtfertigt, die für das reibungslose Funktionieren unseres Körpers wesentlich sind. Die Liste der Mineralien ist reichhaltig und deckt den täglichen Bedarf unseres Körpers mit Kalzium, Eisen, Magnesium, Mangan, Phosphor, Kalium, Natrium und Zink. Zum Beispiel enthalten Moringa-Kapseln x 36-mal mehr Magnesium als Eier und x 4-mal mehr Kalzium und Kalium als Milch oder Bananen.
 
Proteine ​​werden nicht ausgelassen und bilden einen weiteren Reichtum von Moringa Oleifera. Mit einem Gehalt von 28 g pro 100 g getrocknetem Blattpulver liefert es mehr Protein als jedes pflanzliche Lebensmittel oder sogar die meisten Lebensmittel tierischen Ursprungs. Darüber hinaus ist es eines der seltenen natürlichen Proteine ​​mit einem hohen Anteil an verzweigtkettigen Aminosäuren (BCAA - Branched Chain Amino Acid). Aus diesem Grund wird Moringa von Sportlern für seine positiven Auswirkungen auf die Muskulatur geschätzt, aber auch von Vegetariern, die keine Proteine ​​tierischen Ursprungs konsumieren können und eine wirksame und vorteilhafte Alternative für ihre Gesundheit finden müssen.
 
Fasern
Moringa-Blätter und -Samen (aus Schoten extrahierte Samen) sind eine signifikante Quelle für lösliche Ballaststoffe mit einem Gehalt von 3,2 g / 100 mg (in den Blättern enthalten), d. H. X4-mal mehr als beispielsweise Hafer . Das Interesse der Fasern für den Körper zeigt sich in erster Linie in einer guten Verdauungsfunktion dank eines besseren Darmtransits. Ballaststoffreiche Lebensmittel, insbesondere Moringa, stimulieren Magenkontraktionen und fördern die bakterielle Aktivität im Dickdarm. Menschen mit ballaststoffarmer Ernährung wissen dies, mit wiederholter Verstopfung und Durchfall.
 
Lösliche Ballaststoffe sind dank ihrer appetitunterdrückenden Wirkung, die das Risiko von übermäßigem Essen begrenzt, auch im Kampf gegen Fettleibigkeit wirksam. Darüber hinaus verhindern sie verschiedene Krankheiten wie Herz-Kreislauf-Erkrankungen oder die Bildung von Steinen in der Gallenblase.

25 avis / commentaires / témoignages sur “Die Vorteile von Moringa Blättern organische Gesundheit"

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, il n’y a pas de double emploi à prendre de la poudre de fruit de baobab et de la poudre de feuilles de Moringa. Elles sont souvent conseillé pour la même pathologie mais c’est leur complémentarité qui leur confère cette efficacité. Ces des produits naturels peuvent t’avoir certaines qualités nutritives équivalente, mais ils ont aussi leur particularité et leurs principes actifs bien distinctes.
      Nous ne sommes pas tous égaux devant tel ou tel principe actif, il est souvent donc plus intéressant de prendre plusieurs produits naturels pour le traitement d’une maladie, et même en petite quantité, plutôt que se focaliser sur une plante.
      C’est un peu comme la nutrition la diversité est toujours plus profitable pour la santé.
      Pour les compléments alimentaires le concept de double emploi n’a donc pas de valeur, on peut vous donner comme exemple le ginkgo biloba et la myrtille qui sont deux produits excellents quand on a des problèmes de vue, ou des maladies de l’ œil en général, mais pour accélérer la guérison il est conseillé de consommer c’est deux produits en même temps.
      au plaisir de vous servir
      l’équipe du laboratoire Biologiquement
      L’équipe de Biologiquement

    • Zouina :

      Bonsoir,
      Peut-on donner le moringa à un enfant de 8ans ? Pour la concentration et surtout elle couvre bien tout les apports en vitamine journalier.
      Peut on ajouter en plus la gelule de baobab?
      Combien de gélule par jour et pendant combien de temps Svp?
      Merci d’avance

      • Biologiquement.com :

        Bonjour, vous pouvez tout à fait associés la feuille de Moringa en gélules et la poudre de pulpe de fruit de baobab bio en gélules pour renforcer le système immunitaire de votre enfant, et faciliter sa croissance.
        Ces des produits naturels vont aussi beaucoup l’aider pour la concentration et améliorer ses performances à l’école comme ils le font sur les performances sportives.
        Vous pouvez donner ce traitement à votre enfant un mois sur deux à raison de deux gélules de chaque produit par jour.
        Bien à vous
        l’équipe du laboratoire de Biologiquement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Merci pour votre message, le contenu des gélules est exactement le même produit que les sachets de poudre de 100 g, la gélule est juste une façon plus facile de consommer le produit.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      pour une décoction de feuilles de moringa, vous allez extraire les composants de la feuille dans l’eau. Vous devez faire sortir les composants des feuilles, et ensuite vous allez boire le liquide. vous n’absorbez pas les feuilles directement,les feuilles restent dans la casserole. Mais vous buvez le liquide.
      Par contre, si vous consommez directement la poudre de la feuille, votre système digestif va maintenant pouvoir s’attaquer à la plante. Et au lieu de faire une infusion dans de l’eau, une fois que vous avez absorbé la poudre, vous allez faire une infusion dans vos sucs digestifs.
      Et ces sucs sont d’une incroyable diversité. Dans l’estomac, on va travailler dans un environnement très acide. Puis après plus bas dans l’intestin on va passer à un pH relativement neutre. Il va y avoir les sécrétions gastriques, pancréatiques, biliaires. Et tout ce petit monde va faire une extraction qui est largement plus efficace que l’eau.
      Voilà pourquoi dans tous les livres et dans toutes les traditions du monde, la plante en poudre, que ce soit de la poudre prise comme ça dans du miel, du beurre clarifié, un potage, une compote ou dans une gélule, le dosage nécessaire pour une action thérapeutique est toujours bien inférieur au dosage sous forme d’infusion ou de décoction.
      Alors est-ce que ça veut dire qu’on doit toujours prendre les plantes sous forme de poudre ? Est-ce que ça veut dire que l’infusion ou la décoction ne sont pas des formes efficaces ? Non, pas du tout, c’est beaucoup plus nuancé que ça. Car on ne peut pas pulvériser toutes les plantes, on peut les abimer au passage. Mais pour certaines, comme le moringa, on peut le faire. Et donc oui, c’est une meilleure utilisation de la plante car on peut en utiliser moins.
      Pour information, en moyenne, vous verrez que les dosages pour les infusions ou décoction tournent autour des 30 g par litre. Si vous regardez tes ouvrages de référence, vous allez voir que c’est une bonne moyenne.
      Et pour les plantes sous forme de poudre, vous verrez qu’en moyenne, on tourne autour de quelques grammes par jour là encore selon les plantes.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  1. Coronavirus Prävention ::

    Bonjour. Certaines publications, bien cachées par nos gouvernements et les laboratoires pharmaceutiques, semblent indiquer que la chloroquine serait un très bon traitement contre le coronavirus. J’ai fait des recherches, mais je ne trouve pas de plante contenant de la chloroquine. Artémisia annua contient de l’artémisine, mais est-ce aussi efficace que la chloroquine contre ce virus ? Sinon, que pouvez-vous conseiller en préventif et éventuellement en curatif, contre ce virus. Merci de votre réponse.

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, effectivement il s’avère que les traitements contre le paludisme sont efficaces pour prévenir pour guérir du coronavirus. La chloroquine est un antipaludique de la famille des amino-4-quinoléines. C’est avec la quinine le traitement qui a été le plus employé en préventif comme en curatif contre le paludisme. Plutôt que d’utiliser de la chloroquine contre le coronavirus, il est préférable d’utiliser un produit naturel tel que l’armoise annuelle (Artemisia annua) pour combattre ce virus. Donc en préventif ou curatif vous pouvez utiliser de l’armoise annuelle qui est un antiparasitaire est un antiviral très puissant, pour avoir des résultats plus rapide il est conseillé de prendre de la teinture mère qui est un concentré des principes actifs de la plante. Dans le même temps il faut penser à renforcer le système immunitaire, pour cela nous vous conseillons de prendre quotidiennement en même temps que l’armoise de la poudre de fruit de baobab et de la feuille de Moringa en poudre ou en gélules.
      Au plaisir de vous servir
      L’équipe du laboratoire biologiquement

  2. Laurence de Nancy ::

    Bonjour, j’ai régulièrement des infections vaginales, des mycoses, je me suis déjà beaucoup traité avec les antibiotiques, mais cela revient à chaque fois, j’ai entendu dire aussi que les traitement aux antibiotiques plutôt que de m’aider détruiraient mon système immunitaire et surtout celui de mon colon.
    Est-ce que vous auriez des conseils pour dans un premier temps m’aider à renforcer mon système immunitaire, ma flore intestinale qui joue un rôle essentiel dans toutes les infections du corps à ce que je crois, et trouver enfin une solution pour mettre un terme à ce problème de mycose vaginale pour longtemps.
    Merci d’avance
    Laurence de Nancy

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Tout d’abord la flore vaginale, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un ensemble de micro-organismes, bactéries et levures, qui sont établis dans le vagin. Quelques centaines de millions de ces germes physiologiques par millilitre constituent un biofilm protecteur sur la muqueuse vaginale et sont garants de l’équilibre local. C’est en quelque sorte un écosystème qui va vous protéger des agressions infectieuses et physico-chimiques. Les lactobacilles ont en particulier un rôle essentiel, permettant le maintien de l’acidité normale dans le vagin et bloquant la prolifération des microbes minoritaires
      Il y a 3 grandes causes de modification de ces germes protecteurs :
      Le déséquilibre hormonal, qui va modifier la muqueuse vaginale : ménopause, utilisation de progestatifs, pilule oestro-progestative minidosée (dans certains cas), diabète. Selon le Professeur Philippe Judlin, chef du service de gynécologie de la maternité régionale de Nancy, “les oestrogènes jouent un rôle essentiel dans l’obtention et le maintien de l’équilibre de la flore vaginale “.
      Un excès d’hygiène (toilette intime trop fréquente, douches vaginales internes) : les lactobacilles protecteurs sont stockés dans le rectum et vont se déplacer jusqu’au vagin pour constituer la majeure partie de la flore. Or les savons antiseptiques usuels les détruisent et modifient l’acidité du vagin !
      La prise de médicaments, antibiotiques en particulier, ce qui est logique puisque ces médicaments sont destinés à détruire certaines bactéries.
      Il faut également savoir que le stress et le tabac diminuent l’immunité locale vaginale.
      Le pH vulvaire et vaginal est idéalement compris entre 4 et 4,7, il peut alors devenir plus basique et tendre vers 5, d’où un déséquilibre de la flore vaginale et vestibulaire (espace entre les petites lèvres).
      Le rôle de certaines pratiques vestimentaires dans les infections génitales a été précisé par l’étude italienne SOPHY (Study On pH and Hygien). Si elle a confirmé que les mycoses vaginales sont plus fréquentes avec des sous-vêtements en matières synthétiques comparé aux matières naturelles (25,5% contre 15,7%), elle révèle aussi que le premier ennemi, c’est le protège-slip ! D’où un conseil : portez-en mais occasionnellement. Il augmente le risque de mycoses et d’infections vaginales s’il est porté chaque jour, de près de 35% contre 25%. SOPHY confirme de plus, que porter un jean très serré et moulant accroît, du fait des frottements, le risque d’infections mycosiques. Les collants n’ont, quant à eux, eu aucun impact négatif.
      Pr Boiteux: « Dans un pantalon serré, cela paraît assez logique, sans pour autant posséder de preuves expérimentales, que la transpiration et le frottement accentuent le développement et le passage de ce germe pathogène de l’anus au vagin. L’idéal est d’aérer cette région, de porter des vêtements larges, a fortiori chez les femmes sujettes aux cystites récidivantes ».
      Quelle que soit la raison de leur utilisation, certains produits d’hygiène intime pourraient faire plus de mal que de bien. C’est ce que suggère une étude qui montre une augmentation du risque d’infections vaginales en cas d’utilisation trop fréquente de certains de ces produits
      Pour mener cette recherche, les scientifiques ont interrogé 1 500 Canadiennes. Ils se sont intéressés à leurs habitudes en termes d’hygiène vaginale, aux produits qu’elles utilisent, et à la fréquence de leurs problèmes vaginaux.
      La plupart des produits cités étaient des lingettes, des gels nettoyants, des crèmes anti-démangeaisons, des crèmes hydratantes et des lubrifiants. Les femmes utilisant des gels nettoyants ont un risque huit fois plus élevé d’avoir une mycose, et 20 fois plus de risques de développer une infection bactérienne.
      Aussi incroyable soit-il, il est possible de trouver dans le commerce des déodorants intimes. Même sans alcool et sans parfum, ces produits sont à éviter car ils peuvent, en plus de déséquilibrer votre flore vaginale, déclencher des irritations, des brûlures ou des irritations.
      Certaines serviettes contiennent des gels dits « super-absorbants ». Il s’agit de cristaux de polyacrylate de sodium (ceux-là mêmes présents dans les couches ou les lingettes pour bébés), un polymère absorbant qui devient gel une fois humide et peut absorber jusqu’à 800 fois son poids en eau – on le trouve aussi dans les petits sachets blancs qui absorbent l’humidité.
      Les tampons sont composés d’un mélange de coton (cultivé à grand renfort de pesticides toxiques) et de viscose (ou rayonne en anglais), une matière artificielle très absorbante, obtenue à partir de la pâte de cellulose des arbres.
      De nos jours, les ingrédients toxiques contenus dans les tampons et les serviettes jetables incluent de l’aluminium, des alcools, des additifs de parfum (particulièrement irritants) et des hydrocarbures, sans oublier les pesticides. Pire encore, certains procédés de blanchiment des tampons laissent des résidus de dioxine.
      La paroi vaginale étant très absorbante, les substances chimiques qui composent ces produits jetables n’ont alors aucune difficulté à pénétrer l’organisme. Le problème est que le corps ne sait pas s’en débarrasser et qu’il accumule au fil du temps, toutes ces toxines dangereuses pour la santé.
      Des protections périodiques bio sont aujourd’hui disponibles pour les femmes au moment de leurs règles, optez pour des tampons et serviettes en coton bio sans chlore, sans additifs chimiques et en matières naturelles.

      Dans le vagin, on trouve ce qu’on appelle une “flore vaginale physiologique”, le “microbiote vaginal”, c’est-à-dire un ensemble de “bonnes” bactéries. Leur rôle est de protéger le vagin des infections avec les mauvaises bactéries, mais aussi les champignons.

      Les probiotiques ont des bénéfices démontrés sur la prévention des récidives, mais aussi sur la réduction des symptômes des mycoses.

      L’équilibre de la flore bactérienne intestinale est gage de bonne santé. En effet, la flore intestinale joue trois rôles fondamentaux : un rôle nutritionnel, un rôle de barrière contre les micro-organismes pathogènes, un rôle fondamental dans “l’éducation” et la stimulation du système immunitaire. Les probiotiques, bactéries vivantes, bénéfiques, font partie de la flore intestinale une fois ingérées. Les prébiotiques stimulent de façon sélective la croissance et/ou l’activité biologique d’une ou plusieurs espèces bactériennes (probiotiques)

      le baobab est une excellente source de prébiotiques. Les prébiotiques «hébergent» les bactéries probiotiques et stimulent leur croissance en les nourrissant.

      Les prébiotiques sont des substances qui bonifient l’environnement interne de l’intestin. Ce faisant, ils aident à nourrir et à conserver les bonnes bactéries déjà présentes dans l’organisme, et permettent aux probiotiques d’agir dans des conditions optimales.

      Vous pouvez prendre une cuillère à soupe de poudre par jour pendant 1 mois.

      L’huile de baobab est un anti-levure naturel. Elle agit à la fois comme antifongique, et antibactérien. Elle diminue l’inflammation et permet en plus de stimuler le système immunitaire.
      L’huile de baobab bio possède de nombreuses vertus “santé”, qui lui permettent – en plus d’être surnommée la pharmacie en bouteille – d’apaiser plusieurs problèmes gynécologiques comme la sécheresse vaginale et les mycoses.
      L’huile de baobab bio est un “truc” beauté bien connu dans l’univers des cosmétiques. Elle est aussi bien utilisée pour doper les cheveux en petite forme que pour nourrir la peau. Toutefois, elle ne se résume pas uniquement à cela. La gynécologue et phytothérapeute Bérengère Arnal explique “L’huile de baobab est surnommée la pharmacie en bouteille. Grâce à sa forte teneur en acide gras saturé, elle est anti-microbienne, anti-fongique, anti-colibacille, anti-streptocoque, anti-staphylocoque, antiseptique, antivirale ou encore hydratante”.
      Vous pouvez en appliquer sur la vulve le soir avant d’aller vous coucher.
      Ou l’utiliser régulierement comme lubrifiant pour vos rapports sexeuels.

      Le moringa est une plante qui contient de nombreux éléments bénéfiques pour la santé. Les feuilles, surtout, constituent un véritable trésor pour notre organisme. Cette plante aide à faire baisser la pression artérielle, stimuler le système immunitaire, améliorer la digestion, réduit l’inflammation, aide à baisser le taux de sucre dans le sang et le cholestérol.
      Les propriétés anti-bactériennes, anti-inflammatoires et antifongiques du moringa aident à combattre les infections et beaucoup de maladie. Le laboratoire Biologiquement le vend sous forme de poudre ou de gélules, ici on recommande la poudre de feuilles de moringa, c’est facile à conserver et elle peut s’utiliser comme complément alimentaire ou simplement saupoudrée sur les aliments.

      La toilette intime doit être externe : jamais elle ne doit concerner l’intérieur de l’utérus.
      Sur l’extérieur, au niveau de la vulve, votre corps sait très bien se défendre. Au niveau de la peau, elle est imperméable aux bactéries. Au niveau de la muqueuse entre les petites lèvres, la muqueuse est plus fragile, mais son humidité est pleine d’anticorps et de défenses (bactéries de la flore) destinées à vous défendre.
      Préférez l’eau chaude pour laver la zone génitale (sans savon). Sinon, utilisez des savons sans savon. Ne cherchez pas à masquer les odeurs avec des déodorants ou des produits parfumés, ceux-ci fragilisent les muqueuses et entraînent des sensations de brûlure.

      Le fait de profiter d’un bain d’eau salée peut également soulager les démangeaisons vaginales. Le sel contrôlera la croissance des microbes causant l’infection et, à son tour, réduira les démangeaisons et autres inconforts.
      Méthode de préparation
      Ajouter 1 cuillère à soupe de sel de Guérande à un verre d’eau de tisane de feuille de baobab et l’utiliser pour laver votre vagin chaque fois que vous ressentez la démangeaison. Cela vous donnera un soulagement instantané.
      Sinon, remplissez votre baignoire avec de l’eau chaude, des feuilles de baobab et ajoutez ½ tasse de sel. Asseyez-vous dans l’eau dans une position d’accroupissement pendant 10 à 15 minutes. Répétez 2 ou 3 fois par jour pendant quelques jours pour obtenir les meilleurs résultats.

      Toilette intime avec les feuilles de baobab, elles sont apaisantes, désinfectantes, jouent un rôle dans l’hygiène intime et certains végétaux favorisent le resserrement du vagin et soignent la sécheresse vaginale. L’hygiène intime préserve la flore vaginale. La flore composée de lactobacilles, des bactéries naturelles du vagin préserve des infections.

      Enfin l’oseille de guinée de son nom scientifique Hibiscus sabdariffa, aussi appelé Bissap ou Roselle) est une plante herbacée de la famille des Malvacées qui pousse en zone tropicale, notamment en Guinée d’où elle vient puis s’est ensuite propagée dans le reste de l’Afrique de l’Ouest (Sénégal, Burkina Faso, Mauritanie, Bénin, Togo, Niger, sud du Mali, nord de la Côte d’ivoire), au Botswana, et au Congo. Cette plante est aussi connue en Egypte, au Soudan, en Centrafrique (appelé karakandji), au Cameroun (appelée folere) et au Mexique où on l’appelle flor de Jamaica. En Martinique et en Guadeloupe, elle est appelée Groseille pays (Gwozey peyi en Créole) ou simplement Groseille ainsi qu’en Asie du Sud Est.
      Le karkadé – parfois orthographié « carcadet » -, ou bissap, est la boisson préparée à partir des fleurs de cet Hibiscus à fleurs rouges et les feuilles bouillis servent à la toilette intime.
      Préparation de la décoction de Feuille de Bissap et de feuille de baobab ; Faire bouillir quelques feuilles pendant 20 minutes, laisser tiédir, ajouter un peu de miel faire bouillir et faire sa toilette intime avec le mélange obtenu. Ce lavage est réputée pour rafraîchir le vagin, le resserrer le vagin et lui une odeur agréable.
      Biologiquement vôtre
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  3. Catherine d'Albi ::

    Merci beaucoup pour tout vos messages, merci pour votre sérieux, je suis vraiment satisfaite de votre produit, trés heureuse d’avoir pu les recevoir aussi rapidement malgré le coronavirus covid-19
    Cordialement Catherine d’Albi

  4. Balin ::

    Bonjour je prend deja du moringa depuis 6 mois pour des douleurs lombaires avec de tres bon resultat, il faut le prendre en cure ou peut on en prendre continuellement , y a t il un maximun de temps de prise, ma fille est enceinte et mange tres peut de viande comme moi et j ai lu sur internet que le moringa etait déconseillé merci pour vos reponses bonne journée cdlt

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, pour une personne enceinte, nous pouvons lui conseiller de prendre plutôt des feuilles de Moringa plutôt que des graines de Moringa, et pour la croissance du fœtus il est conseillé de prendre de la poudre de fruit de baobab bio, ces duex produits naturel vont donner à votre fille tous les nutriments et les vitamines qu’il faut pour pouvoir nourrir son enfant et lui offrir un développement optimum.
      C’est des produits qui sont aussi excellents pour l’allaitement, ils ont vraiment grandement la qualité du lait de la maman.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire biologiquement

  5. Corinne aus Nizza ::

    Bonjour, ma mère a un problème d’hypertension, le docteur lui a déjà prescrit des médicaments qu’elle ne supporte pas, auriez-vous un traitement naturel pour traiter l’hypertension artérielle.Merci d’avance pour votre réponse et pour tous les conseils santé que j’ai pu lire sur votre site, très instructif
    Corinne de La Jonquière près de Nice dans les Alpes-Maritimes

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      L’hypertension est un problème sérieux qui a des conséquences directes sur le reste de notre organisme. Parce que le sang circule dans tous les organes (coeur, reins) et dans toutes les artères des bras et des jambes à une tension supérieure à la normale. Cela peut leur causer des lésions sévères.
      La pression artérielle s’exprime par deux chiffres. Le premier, le plus élevé, correspond à la pression dite « systolique », c’est-à-dire la pression exercée sur les parois des artères quand le cœur se contracte. Le second, le plus faible, correspond à la pression « diastolique », pression lors de la phase de relâchement du cœur. L’unité de mesure utilisée est le centimètre de mercure, ou cmHg.
      On considère qu’une personne est atteinte d’hypertension artérielle lorsque la mesure de la pression artérielle au repos est supérieure ou égale à 14 cmHg pour la pression systolique et 9 cmHg pour la diastolique (soit ≥ 14/9 cmHg), et ce à plusieurs reprises lors de 3 consultations successives dans une période de 3 à 6 mois.
      Lorsqu’on souffre d’hypertension, il est courant de se voir conseiller quatre consignes à appliquer :
      limiter son surpoids ;
      ne pas s’exposer au stress ;
      refuser l’inactivité ;
      fuir la mauvaise alimentation.
      Pour un traitement naturelle de l’hypertension artérielle, voici nos conseils.
      Le ginkgo biloba facilite et améliore la circulation sanguine artérielle, veineuse et capillaire. Il optimise l’oxygénation du cerveau, ralentit le vieillissement cellulaire, permet de lutter contre les troubles de la mémoire et participe à soulager les personnes présentant des symptômes liés à la démence sénile.
      De nombreuses études indiquent que le ginkgo biloba réduit le risque cardiovasculaire. C’est ici la feuille qui nous intéresse. « Elle abrite des flavonoïdes, des triterpènes et des actifs – des sécoiridoïdes – légèrement hypotenseurs et hypolipémiants ».
      Le ginkgo peut stabiliser une hypertension artérielle débutante liée à un surpoids ou à un syndrome métabolique (surpoids, diabète, triglycérides élevés et/ou hypertension). En complément, bien sûr, de mesures diététiques et de la reprise d’une activité physique.
      Le ginkgo biloba est un puissant vasodilatateur, ce qui en fait l’un des meilleurs remèdes pour améliorer la circulation sanguine. De même, il inhibe la sédimentation des plaquettes dans les artères et fluidifie le sang.

      Il a été prouvé en l’an 2000 que les feuilles de moringa diminuent les taux de cholestérol des patients. Bien que n’ayant pas d’incidence directe sur la tension artérielle, cette plante peut contribuer à réduire les dommages causés par l’hypertension sur vaisseaux sanguins.
      Les feuilles de moringa en poudre ont des vertus diététiques et médicinales. Cette ressource végétale est utilisée pour soigner: le diabète, l’hypertension, les infections de la peau, l’ulcère à l’estomac, les douleurs gastriques, la gale, les mycoses qui sont des affections dues à des champignons parasites.
      Cosommez de la poudre de feuille de Moringa tous les jours, car ses nutriments activent le catabolisme lipidique, glucidique et protéique. D’autre part, la riboflavine dans les feuilles de Moringa transforme le gras en énergie. Enfin, des études scientifiques récentes mettent en évidence que le Moringa permet de diminuer la tension artérielle des hypertendus.
      Et voilà pourquoi. Le moringa contient :
      La vitamine C qui soutient la production d’oxide azotique qui aide soutient la fonciton correcte des artères et qui peut empêcher le développement du cataract causé par le diabète
      Le calcium qui détend les muscles
      Quatre fois plus du potassium que les bananes (par le même poids), ce qui aide à abaisser la pression artérielle en diminuant la quantité du sodium dans l’organisme
      Le magnesium, le zinc et la vitamine E qui aident à détendre les muscles de paroi des artères
      La vitamine D qui est nécessaire pour la production d’insuline dans le pancréas
      La vitamine A, l’antioxydant qui diminue le risque d’aveuglement causé par le diabète
      La vitamine B qui es effectif dans le traitement de la neuropathie diabétique
      Plus que 90 nitriments et 46 antioxydants qui soupportent la santé et le bien-être
      Le fruit du Baobab contre l’hypertension artérielle.
      le Potassium contenu dans le fruit du baobab (il en contient 6 fois plus que la banane !), est nécessaire au bon maintien de l’équilibre sodium/potassium et donc de la tension artérielle.
      Ce fruit venu tout droit d’Afrique est ainsi reconnu pour ses actions bénéfiques sur la tension artérielle, le cholestérol, mais aussi pour son fort pouvoir antioxydant et ses multiples fonctions au sein de l’organisme (protection du système immunitaire, équilibre de la flore intestinale, synthèse du collagène, amélioration de l’absorption du fer alimentaire, etc.). Il revêt par ailleurs des propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antipyrétiques (qui luttent contre la fièvre).
      Consommer de la poudre de fruit de baobab Augmente l’énergie et vivacité d’esprit et aide à normaliser la tension artérielle.
      Les feuilles de corossol sont des validateurs qui peuvent élargir les vaisseaux sanguins bloqués. Un moyen simple de fabriquer des médicaments à partir d’ingrédients naturels à l’aide de feuilles de corossol, de préparer 5 morceaux de feuilles et de les faire bouillir dans de l’eau bouillante, d’attendre que l’eau change de couleur. Après avoir changé la couleur de la médecine naturelle, les feuilles de corossol peuvent être consommées immédiatement dans un état chaud.
      Le corossol ou graviola (Annona Muricata) est une plante alimentaire connue pour avoir des propriétés hypotensives. La tisane de corossol provoque une réduction significative de la pression sanguine, sans affecter le rythme cardiaque.
      Enfin le fruit du corossol en poudre ou en gélule aide à prévenir les dommages causés dans les nerfs et à garder un cœur sain. Grâce à sa forte teneur en vitamine B1, elle est capable d’accélérer le métabolisme, ce qui nous garantit une bonne circulation sanguine et une bonne pression artérielle.
      De plus, son apport en vitamine B2 est nécessaire à la production d’énergie du corps, aux fonctions du système nerveux et à l’entretien du cœur.
      Ses grandes quantités de vitamine C en font un excellent antioxydant. De cette manière, elle aide à augmenter la résistance du corps et à retarder le processus de vieillissement.
      Bien à vous
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  6. Mimi ::

    Bonjour,
    Polyarthrite Rhumatoïde, avec dysbiose, candidose digestive et onychomycose chroniques, associée à de la constipation : quelles plantes me conseillez-vous ? Je suis une femme de 70 ans.
    N.B. Régime hypotoxique strict dit “SEIGNALET” depuis 17 ans et aucune thérapeutique conventionnelle….vu les désastres !
    Merci pour votre réponse et bravo pour votre Labo !

  7. ingrid.ovois :

    bonjour
    je souffre depuis quelques mois de douleurs abdominales de chaque côté comme les points de coté ; j’ai passé un scanner pourrais avoir votre avis et vous envoyer mes résultats, le médecin m’a juste laisser un antispasmodique qui ne me soulage pas!
    conclusion du scan: encombrement stercoral colique plus ou moins diffus associé à une aérocolie surtout angulaire à droite et une position basse ectopique du colon transverse rentrant dans le cadre d’une variante de la normale; il parle aussi de formation kystique biliaire simple au niveau du segment 1 hépatique de taille centimètrique au niveau du foie .
    Pouvez vous m’aider car je suis anti médicament et me refuse de nouveau a consulter par manque de confiance
    Merci de votre aide bien à vous

    • Biologiquement.com :

      Bonjour, nous sommes ravis suite à votre commentaire d’avoir pu échanger avec vous au téléphone, nous allons malgré tout répondre à votre commentaire en donnant le plus de détails, pour que cela aide aussi de futurs lecteurs.
      Comme je vous le disais donc à partir d’une trentaine d’années si nous passions tous un scanner on pourrait trouver des grosseurs un peu partout dans le corps, c’est quelque chose de tout à fait normal, donc il ne faut pas s’inquiéter.
      Quand on fait ce genre de traitement scanner IRM… Cela va toujours dans le sens de la médecine allopathique qui très rapidement peut mettre l’étiquette CANCER sur n’importe quelle grosseur, vous n’avez de toute façon pas le choix, vous êtes obligé d’y croire puisque vous adresser à de soi-disant spécialistes.
      Ces grands spécialistes ne comprennent strictement rien au fonctionnement du métabolisme, on pourrait réunir tous les grands spécialistes du monde qui ne sont pas aussi intelligent que notre corps.
      Il ne faut donc pas passer son temps à vouloir tout intellectualiser, pour garder la bonne santé ça fait des milliers d’années qu’on a la recette, il faut une nourriture saine idéalement sans viande et très peu de produits laitiers, il faut suer au moins une fois par jour, et penser à lâcher prise le plus souvent possible, avec des grimaces devant le miroir, et des chansons sous la douche.
      Et quand vous avez besoin de renforcer le métabolisme de l’équilibrée, il suffit de consommer des produits naturels expérimenté depuis des milliers d’années par la pharmacopée chinoise, africaine ou amérindienne, tel que les produits que nous conseillons sur la boutique.
      Les probiotiques et les prébiotiques aident à rééquilibrer la flore intestinale, la pulpe de baobab Baomix est efficace pour prendre soin de votre flore intestinale.Pour le traitement naturel de votre côlon irritable ou intestin irritable nous vous conseillons donc de consommer quotidienne de la poudre de fruit de baobab Baomix bio. Ce qui est très intéressant dans la poudre de fruit de baobab, c’est la teneur en fibres de ce fruit (4g pour 10g de poudre) et notamment en fructo-oligosaccharides (FOS). Ce sont des fibres prébiotiques, c’est-à-dire qu’elles vont nourrir notre microbiote intestinal et participer notamment à la régulation du transit et à réduire l’inflammation du côlon. Or, notre alimentation occidentale manque de ce type de fibres. Pour les personnes souffrant d’un syndrome du côlon irritable, c’est donc une aide précieuse. La prise quotidienne est généralement préconisée à 10 grammes par jour (deux cuillères à café), dans un verre.Si l’on tient compte des granulations appelées microzymas par A. Béchamp qui sont capables en fonction du terrain de s’associer pour former nos cellules ou des bactéries et autres micro-organismes connus.Nous en sommes entièrement constitués. Et comme pour le microbiote connu (en particulier), c’est le milieu ou le terrain qui favorisera un fonctionnement sain ou pathologique.Le microbiote représente l’ensemble des micro-organismes – bactéries, virus, parasites, champignons non pathogènes, dits commensaux – qui vivent dans un environnement spécifique. Dans l’organisme, il existe différents microbiotes, au niveau de la peau, de la bouche, du vagin… Le microbiote intestinal est le plus important d’entre eux, avec plus de 100.000 milliards de micro-organismes : 10 fois plus que le nombre de cellules qui constituent notre corps, pour un poids de 2 kilos !La feuille de moringa bio en poudre ou en gélules peut aussi vous aider à régler cela, c’est aussi un aliment probiotique.Enfin pour la colopathie-fonctionnelle, le système immunitaire est bien souvent remis en cause. Et la feuille de graviola corossol Annona muricata contribue à renforcer votre système immunitaire. Tous ces produits sont tout à fait compatibles et peuvent être consommé en même temps, ils très complémentaires et vous aideront à guérir rapidement.
      La capsaïcine a aussi un effet protecteur sur la paroi de l’estomac. Il faut toutefois dans votre cas en consommer une quantité raisonnable, une gélule par jour est suffisante pour profiter des ces propriétés thérapeutique, sans pour autant accentuer votre pathologie.
      Manger de la viande exceptionnellement et de préférence blanche, dans des plats où celle-ci n’est pas l’ingrédient principal. Priorité aux légumineuses (attention au mode de cuisson, qui doit rester léger), avec des petites bouchées de viande. C’est aussi ainsi que l’on se nourrit encore dans les pays les plus démunis et l’on ne s’en porte pas plus mal malgré la pauvreté.Se gaver de produits laitiers, c’est donc se gaver d’hormones de croissance inadaptées à notre organisme. Ce n’est pas un hasard si les nouveaux traitements en cancérologie passent pas des thérapies ciblées sur le tissu tumoral, des anti-angiogéniques, autrement dit des anti-facteurs de croissance. Le gluten des produits à base de blé, de maïs, de seigle, d’orge, mais aussi de kamut ou d’épeautre favorise la porosité intestinale. Autrement dit l’intoxication générale de nos organes : les mauvaises molécules comme celles du lait, au lieu d’être évacuées par notre côlon, vont aller réveiller nos cellules à potentiel de cancérogénicité. Et détruire notre système immunitaire, d’où l’explosion des maladies auto-immunes.Je vous conseil pour cette pathologie, de consommer régulièrement du ginkgo biloba, de la poudre de baobab bio Baomix et de la feuilles de moringa bio.
      Le gel contenu dans les gélules de plante d’aloe vera contient de la vitamine B, des mucilages et des acides aminés essentiels qui aident à réduire l’irritation de l’œsophage et du tube digestif.Sa consommation contrôle la production excessive de jus acides et protège la muqueuse gastrique contre les irritations qui peuvent produire des ulcères. Enfin, des chercheurs du Centre de recherche sur le cancer de l’Université de Cork, ont traité des cellules oesophagiennes cancéreuses avec un composé chimique provenant du curcuma : la curcumine. Celle-ci ont alors commencé à détruire les cellules cancéreuses après 24h d’exposition. La curcumine attaque les cellules par un système de signaux cellulaires alternatif, tout comme la feuille de graviola corossol.
      Amicalement
      L’équipe du laboratoire Biologiquement

  8. plaineroyal :

    Bonjour,
    J’ai une amies qui souffre de fibrome saignant elle compte se faire opérer en décembre que me conseiller vous?
    Merci pour cette grande aide

    • Biologiquement.com :

      Bonjour,
      Tumeur bénigne, le fibrome utérin s’installe sur la paroi de l’utérus, notamment lors de la préménopause. Pour les enlever, de nombreuses femmes supportent une intervention chirurgicale. La phytothérapie, en ciblant la balance œstrogène-progestérone, peut en venir à bout.
      De 20 à 40 % de femmes dès l’âge de 40 ans développent un ou plusieurs fibromes. Souvent sans même le savoir puisqu’elles n’auront aucun symptômes. Cette excroissance bénigne du muscle lisse de l’utérus peut varier grandement en taille et quant à sa position dans le muscle ou à l’intérieur de l’utérus. Un fibrome peut être asymptomatique, ou encore plus dérangeant s’il cause une augmentation des saignements menstruels, un inconfort dans l’abdomen, ou des douleurs pendant les relations sexuelles ou autres.
      En phytothérapie, un traitement bien mené donnera d’excellents résultats dans le traitement des fibromes, hémorragiques ou non, sous l’effet des dérivés progéstéroniques ou d’une amélioration du rapport œstrogène-progestérone. Le yam en gélules (Dioscorea mexicana), par exemple, renferme un principe actif, la diosgénine, qui permet au corps de la femme de produire de la progestérone naturelle. D’autres plantes participeront à la diminution de la taille d’un fibrome par leur effet anti-inflammatoire et antioxydant sur le petit bassin et renforceront l’insuffisance veineuse et hémostatique. D’autres encore auront une action antidouleur.
      Pour aider le foie à l’élimination des oestrogènes endogènes et exogènes et ainsi rétablir un équilibre hormonal et ralentir voir freiner la croissance des fibromes. On peut alors utiliser des plantes comme le rhizome de curcuma en gélules (Curcuma longa) ou les racines de pissenlit (Taraxacum officinale) en gélules. Ces plantes médicinales seront aussi utiles s’il y a constipation. Pour aider à la régénération des cellules du foie, le Desmodium ascendens est une plante incontournable. Le foie qui est l’organe en charge d’évacuer les déchets (et notamment ceux de la dégradation hormonale). Il faut donc prendre des gélules de plantes de Desmodium pour soutenir son activité et engager une détox (3 gélules par jours). Dans le cas d’une tendance à la constipation chronique, on pourra alors ajouter en plus de la poudre de fruit de baobab et des baies de goji en fruit séché. En effet, une bonne régularité au niveau des selles est essentielle à l’élimination des déchets. Les hormones envoyées par le foie dans les intestins via la bile pour être éliminées peuvent être réabsorbées s’il y a constipation chronique, ou hyperperméabilité intestinale à cause d’intolérances alimentaires non traitées.
      Vitamine E pour vous aider, elle viendra compléter ces actions. Composée de plusieurs fractions dont l’alpha-tocophérol est la plus importante. Antioxydante, elle agit en régularisant les troubles hormonaux déclencheurs des fibromes. Elle s’oppose à la fibrose en général et combinée aux plantes intensifie leur action. Elle assure la stabilité des structures cellulaires. Son action sur la fibrose a été documentée notamment lors fibroses dues à l’exposition aux radiations. Son absence de toxicité, même à forte dose et son efficacité en font un complément de choix dans le traitement des fibromes. L’huile de nigelle contient des acides gras, polyinsaturés, monoinsaturés et saturés. Elle est riche en acide oléique, en acide palmitique, en oméga 3 et en vitamine E, ce qui fait d’elle un puissant antioxydant. Elle aide par ailleurs à l’élimination des toxines et active la microcirculation sanguine.
      Enfin vous pourriez consommer régulièrement des anti-cancer naturel tel que la feuille de Graviola, les amandes amères d’abricot, Artemisia annua.
      Cordialement
      L’équipe du laboratoire biologiquement.com

Hinterlassen Sie einen Kommentar / Kommentar / Zeugnis

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *