Les derniers avis commentaires et témoignages de clients sur le laboratoire Biologiquement

“Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et d’un régime alimentaire varié et équilibré. Nous souhaitons que vous trouviez notre site Biologiquement informatif et utile.
Nous nous permettons ici de respectueusement rappeler aux utilisateurs que le recours à ce site et à internet en général est de leur propre responsabilité, et qu’aucune information sur ce site ne constitue un conseil ou avis médical ou autre et que les informations sur nos produits ne sont jamais destinées à remplacer un professionnel de santé qualifié.”

  • Maréchal Justine 6 mai 2021 à 15:39 dans Les bienfaits de la graine de Papaye sur la santéRebonjour Encore une question svp concernant une posologie dans le cadre d une action vermifuge curative de la graine de papaye : je lis en réponse aux commentaires à la fois " 3 graines /j pour des enfants de 5 et 8 ans soit environ 15 à 20kg et" 30 graines par jour pendant 3 mois pour un adulte ". Le delta en quantité et en durée est assez surprenant. Que conseilleriez vous svp pour une personne de moins de 50 kilos svp souffrant d une infestation rebelle? Merci.
  • Maréchal Justine 6 mai 2021 à 15:28 dans Les bienfaits de la graine de Papaye sur la santéQuelle posologie et durée pour une action vermifuge en cas d infestation avérée pour un chien de 14kgs et quelle posologie, durée et fréquence pour une action preventive svp ? Merci
  • Maréchal Justine 6 mai 2021 à 09:22 dans Les bienfaits de la graine de Papaye sur la santéAutre question svp : existe t il des effets secondaires à la prise de graines de papaye ? Merci
  • Maréchal Justine 6 mai 2021 à 09:21 dans Les bienfaits de la graine de Papaye sur la santéBonjour, Vous citez le gremil. Comment en faire usage svp (dose, durée...)? Pouvez vous svp me renseigner ou me donner des liens vers les sources qui vous inspirent ? Merci
  • Maréchal Justine 6 mai 2021 à 09:20 dans Les bienfaits de la graine de Papaye sur la santéBonjour, Vous citez le gremil. Comment en faire usage svp (dose, durée...)? Pouvez vous svp me renseigner ou me donner des liens vers les sources qui vous inspirent ? Merci
  • [email protected] 30 avril 2021 à 23:53 dans PromotionsMon dieu je veux sauver ma nièce cancer des poumons stade 4.
  • Biologiquement.com 28 avril 2021 à 16:33 dans Les bienfaits du Graviola Corossol sur la santéBonjour Rita, la poudre de feuilles de Graviola, la poudre de Moringa, et la poudre de Artemisia annua sont des produits compatibles et complémentaires, vous pouvez tout à fait les prendre en même temps et au même moment. Vous pouvez les délayer tous les trois dans un verre d'eau fraîche, ou dans un jus de fruits bio sans sucre ajouté. Effectivement il est préférable de prendre le traitement une demi-heure avant le repas pour éviter que les plantes soient mélanger avec d'autres aliments (viande, féculant qui mettent beaucoup de temps à être digérés), et ne stagne trop longtemps dans les acides de l'estomac. Si vous avez l'estomac fragile par contre, nous allons tout de même vous conseillez de prendre la feuille de Graviola pendant le repas, c'est le seul produit qui peut avoir des effets un peu indésirables pour les personnes très sensible de l'estomac. D'ailleurs si vous avez ce genre de sensibilité il faut absolument prendre la poudre de fruit de baobab et le curcuma en complément, pour s'en défaire. Cordialement L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • Biologiquement.com 28 avril 2021 à 16:27 dans Les bienfaits du Graviola Corossol sur la santéBonjour Rita, Effectivement pendant un traitement naturel contre le cancer il est aussi indispensable de continuer à prendre des antioxydants, ils peuvent avoir une interaction au niveau cellulaire, mais elle est infime. La littérature scientifique relève une interaction entre les antioxydants et les principes actifs de l’armoise au niveau de la cellule cancéreuse. Par contre les études ne précise pas que c’est une interaction si négative, et quoi qu’il arrive il ne faut pas se focaliser sur ce qui se passe au niveau cellulaire (quoique les spécialistes en disent, ils n’y comprennent pas grand-chose), il faut prendre le métabolisme dans son ensemble, et quand vous êtes face à la maladie il est indispensable d’avoir un apport constant en antioxydants comme la vitamine C par exemple. Concernant le goût de la poudre de feuille de Graviola, gustativement cela n'a rien d'exceptionnel, ce n'est pas un sorbet aux fruits de la passion, pour vous dire on compare souvent le goût de la poudre avec du henné. C'est pour cela que beaucoup de nos clients achète le produit en gélules, pour ne pas avoir le goût en bouche. Malgré tout, nous avons aussi beaucoup de clients qui achète la poudre, c'est beaucoup plus économique, et quand on a l'habitude de consommer ce genre de poudre, c'est pas pire qu'une autre poudre de feuilles. Un petit conseil si vous voulez couvrir le goût efficacement, vous pouvez mélanger la poudre avec le miel, la consistance du miel va devenir beaucoup plus ferme, et avec une petite cuillère, vous pouvez vous servir quotidiennement, et là le goût devient subitement beaucoup plus agréable. La poudre de fruit de Graviola où le jus de fruits sont par contre délicieux. Au plaisir de vous servir L'équipe de laboratoire Biologiquement
  • Rita 28 avril 2021 à 11:30 dans Les bienfaits du Graviola Corossol sur la santéBonjour, Est-ce qu’on peux mélanger la poudre de Graviola et de Moringa dans le même verre d’eau en même temps que l’artemesia, les 3 une demi-heure avant repas ou plus éloigné (c’est pour faire simple)?
  • Rita 28 avril 2021 à 11:23 dans Les bienfaits du Graviola Corossol sur la santéJ’ai aussi réfléchi à la combinaison pro-oxydant et antioxydant et j’en ai conclu que le pro-oxydant était réservé aux cellules cancéreuses qui les attirent ce qui n’empêche que l’antioxydant est toujours indispensable pour préserver les cellules saines? Juste une question, quel goût a la poudre de feuilles de Graviola?
  • Biologiquement.com 26 avril 2021 à 16:00 dans L’Artemisia Annua armoise annuelle contre le coronavirus COVID-19Bonjour Emmanuelle, L’allergie, aussi appelée hypersensibilité, est en fait une réaction anormale du système immunitaire qui réagit suite à une agression par des éléments étrangers. Dans le cadre de l’allergie au pollen, le système immunitaire réagit aux protéines du pollen, qui sont en soi inoffensives. Le corps libère alors de l’histamine, ce qui déclenche une inflammation des muqueuses nasales et au niveau des yeux. Pour résister aux agents que le corps détecte comme un potentiel risque à son bon fonctionnement, l’organisme réagit de telle sorte qu’il empêche leur pénétration qu’on appelle « antigène ». Ceci se traduit par un écoulement du nez ou des yeux (pour évacuer l’antigène) ou par le gonflement des tissus et des muqueuses qui vont alors constituer une sorte de barrière. Mais toujours est-il qu’en empêchant l’entrée des agents extérieurs, l’organisme peut occasionner des gênes tels des démangeaisons ou des difficultés respiratoires. Pour soulager ces manifestations, on prend des antihistaminiques. Les médicaments antiasthmatiques existants ne constituent pas un remède, et ne permettent pas de modérer les complications liées à l’asthme. Cependant l’ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, préconise depuis des milliers d’années l’utilisation du moringa, l’« arbre miracle » ou « arbre de vie », dans le traitement de l’asthme. Les feuilles du moringa sont connues pour soulager les enfants souffrant d’infection de la peau et des voies respiratoires supérieures. En outre, on a découvert l’activité purgative, antipyrétique, antispasmodique, anti-inflammatoire et diurétique des graines du moringa. Les produits naturels participent à diminuer les symptômes de l’allergie mais aussi à faire reculer l’allergie. L’alimentation anti-allergie est en fait une alimentation riche en antioxydants et en aliments anti-inflammatoires. De plus, le curcuma est une épice excellente pour la santé car elle possède des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Bref, elle a tout ce qu’on recherche dans le cas d’une alimentation anti-allergie. En plus de vous aider à lutter contre les symptômes de l’allergie. Enfin l'aloe vera est une plante connue par ses multiples et extraordinaires vertus , parmi ses bienfaits , cette plante a un grand pouvoir anti allergique naturel et cela a été bien confirmé par les gens qui souffraient des allergies et qui ont fait une cure d'aloé et par conséquent qui ont trouvé des résultats surprenants. Il est conseillé de le prendre en cure, de gélules en cure de 3 mois pour voir des résultats probants. L’Aloe Vera réduit cette réaction excessive de l’organisme face à ces agents externes qu’il considère à tort comme menace. Tous ces produits sont disponibles sur la boutique du laboratoire biologiquement.com Biologiquement vôtre L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Emmanuelle MEZERETTE 26 avril 2021 à 14:29 dans L’Artemisia Annua armoise annuelle contre le coronavirus COVID-19Merci pour votre retour rapide et efficace ! Puis-je vous demander un autre renseignement ; je vois sur votre site le bénéfice des plantes, également pour soulager les allergies saisonnières Que puis-je prendre et commander pour ma fille qui , chaque année est en difficulté avec ses allergies ?
  • Biologiquement.com 26 avril 2021 à 14:14 dans L’Artemisia Annua armoise annuelle contre le coronavirus COVID-19Bonjour Emmanuelle, Effectivement le dosage idéal de la poudre de fruit de baobab au quotidien, c'est 2 cuillères à café. Le fruit du baobab contient beaucoup de pectine, donc la poudre est un peu difficile à délayer dans l'eau, il suffit de bien touiller avec une fourchette, ou d'utiliser un de nos petits mixeur, ils sont vraiment très pratique (et pas cher), et votre boisson énergisante est prêt en 4 secondes.Vous pouvez tout à fait délayer la poudre de fruit de baobab dans un jus de fruit, idéalement il faut le faire dans un jus bio et sans sucre ajouté. Au plaisir de vous servir L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • Emmanuelle MEZERETTE 26 avril 2021 à 14:08 dans L’Artemisia Annua armoise annuelle contre le coronavirus COVID-19Bonjour ! Je viens de recevoir ma commande en préventif pour toute la famille Concernant la dose journalière de pour la poudre de Baobab , il s'agit bien de 2 cuill à café par jour dans un peu d'eau ? Est-il possible de la prendre dans un jus de fruit ? Merci encore pour votre attention
  • Biologiquement.com 26 avril 2021 à 11:14 dans Les bienfaits de la Vitamine C sur la santéBonjour Hélène, L'acide ascorbique porte bien son nom et est donc acidifiant. Deux solutions : utiliser du bicarbonate de sodium (disponible dans tous les supermarché au rayon du sel) ou du lithotamne pour neutraliser l'acidité. Vous faites bien de consommer ce produit régulièrement, la vitamine C, de son vrai nom acide ascorbique, est un nutriment indispensable à notre organisme. Il agit comme un antioxydant, contribuant à protéger nos cellules des dégâts causés par les radicaux libres. Cordialement L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • helene.moser 26 avril 2021 à 08:30 dans Les bienfaits de la Vitamine C sur la santéBonjour, J’avais commandé la vitamine C en poudre mais je n’ai pu la prendre, trop piquant et acide pour moi, est ce normal ? J’en ai fait profiter une amie qui ne craint pas l'acidité mais elle n’a pu continuer car ça piquait trop pour elle. Merci de me dire si cette acidité est normale, Bonne journée Cordialement Hélène
  • Biologiquement.com 25 avril 2021 à 05:57 dans Bienfaits de la poudre de graines de Moringa 100% naturelle (moringa oleifera)Bonjour Sabeth, vous avez choisi des produits qui sont excellentes dans votre cas, voici les différents conseils que nous pouvons aussi vous donner pour la perte de poids et pour la fragilité de votre intestin. Ce sont des liens vers des commentaires qui répondent à vos interrogations, si vous avez besoin de plus de détails n'hésitez pas à revenir vers nous. Conseil pour maigrir naturellement et durablement : https://www.biologiquement.com/baie-acai-bio/#comment-960953 Pour votre problème d'intestin irritable et fragile: https://www.biologiquement.com/graviola-corossol/#comment-865090 Au plaisir de vous servir Biologiquement vôtre L'équipe du laboratoire Biologiquement
  • sibieude 24 avril 2021 à 18:46 dans Bienfaits de la poudre de graines de Moringa 100% naturelle (moringa oleifera)Bonjour,j ai eu une thyroidectomie il y a 15 ans.Jai ete victime du changement levothyrox ancienne formule,euthyroX..etc.je suis sous TCAPS.J ai beaucoup grossi .et ai probleme d intestins tres fragiles.Puis je prendre Maca,Moringa Baobab?pour m aider a perdre un peu de poids et réguler mes intestins et mes ballonements? merci de vos précieux conseils.
  • Biologiquement.com 23 avril 2021 à 12:55 dans Les bienfaits de l’Artemisia annua bio sur la santéBonjour Sophie, les produits que l'on vous a conseillé n'en vont pas suffire à vous débarrasser de ce parasite efficacement et durablement, et il faut être sûr qu'il n'y a pas de rechute, pour cela il faut faire un traitement de minimum 3 mois pour briser le cycle du parasite, il vaut mieux prendre l'Artemisia en teinture mère c'est un produit plus concentré. Nous avons déjà répondu à votre interrogation, voici le lien vers le commentaire: https://www.biologiquement.com/tisane-artemisia-annua-armoise-annuelle/#comment-888722 Au plaisir de vous servir L'équipe du laboratoire biologiquement
  • Sophie 23 avril 2021 à 11:39 dans Les bienfaits de l’Artemisia annua bio sur la santéBonjour, je sollicite votre avis au sujet de l'Artemisia: J'ai été diagnostiquée positive à la maladie de Lyme et mon médecin traitant me prescrit vos gélules d'Artemisia pour lutter contre une co-infection: la Babesia. Sa posologie est de 4 gélules 2X par jour en traitement d'attaque ( je ne prend rien le matin parce que je jeûne). Si je calcule bien, je consomme donc 8 gélules X 250mg = 2grs d'Artemisia. Or, la tisane étant préparée avec 5grs d'Artemisia, n'aurais-je pas intérêt à prendre plutôt de la tisane, le but étant de consommer le maximum de principes actifs en une journée pour neutraliser autant que possible le parasite? Mon médecin n'a pas su me répondre à ce sujet. Qu'en pensez-vous?
  • Biologiquement.com 22 avril 2021 à 05:03 dans Les bienfaits du Cannabidiol CBD sur la santéBonjour, Avec l’âge, la microcirculation a tendance à fonctionner au ralenti. Les yeux sont moins bien oxygénés, nourris et les déchets s’accumulent Conséquences ? Les maladies s’installent. Ce processus est naturel de faire une gymnastique des yeux, va booster la microcirculation, permettant ainsi aux principes actifs d’être transportés efficacement aux cellules des yeux et de les réparer. Appelée aussi yoga des yeux, la gymnastique oculaire sollicite les muscles des yeux en les tonifiant ou en les relaxant. Un meilleur confort visuel se fera alors ressentir ! Pour que les muscles soient bien détendus, une régularité est nécessaire puisque le but premier est de pouvoir réhabituer ses yeux à regarder sans tension. Mais pas d’inquiétude, les exercices ne prennent pas beaucoup de temps ! De plus, on peut s’exercer vraiment partout : au travail, à la maison, dans les transports en commun... Faites ces mouvements régulièrement, installez-vous confortablement, en position assise, détendez vous… Voici quelques exercices : Le palming pour apaiser vos yeux : Mettez vos coudes sur votre bureau pour garder votre dos droit ainsi que votre tête. Chauffez les paumes de vos mains en les frottant puis posez-les sur vos yeux sans mettre de pression. Fermez également vos yeux pour que la lumière environnante ne puisse pénétrer. L’obscurité et la chaleur de vos mains vont permettre à vos yeux de se détendre et de ressentir un bien être. En fonction de vos besoins et de la fatigue ressentie, vous pouvez rester entre 2 à 5 minutes. L’infini pour assouplir vos muscles oculaires et améliorer votre vision périphérique : Décrivez la forme de l’infini – ou huit couché - avec vos yeux pendant une vingtaine de secondes et 3 fois de suite. Si vous avez quelques difficultés, vous pouvez dessiner dans l’air avec votre index le signe en partant du centre et suivre le mouvement des yeux. "Cligner des yeux" : Activer les glandes lacrymales. En vision rapprochée soutenue, par exemple regarder longtemps un écran. La fatigue oculaire ressentie est souvent liée à une insuffisance de l'œil à larmoyer. Clignez des yeux durant 30 secondes en exagérant le mouvement. Vous activez ainsi les glandes lacrymales qui vont produire des larmes et humidifier l'œil. Simple, rapide et efficace, cet exercice peut se faire également en échauffement des exercices précédents. "Le crayon" : Rééduquer les yeux fatigués.L'exercice renforce les muscles qui interviennent lorsque les yeux sont en mouvement. Tendez votre index ou un crayon, face à votre visage, à hauteur des yeux, le bras tendu et fixez-le du regard. Sans jamais cesser de fixer votre index ou votre crayon, expirez et rapprochez-le de votre nez. En inspirant, éloignez-le doucement le plus loin que votre bras vous le permet, en continuant de le fixer. Répétez lentement ce va-et-vient 25 fois, au rythme de votre respiration La gym oculaire consiste à faire travailler les muscles des yeux pour apporter un meilleur confort visuel, et régule la pression oculaire. Nous possédons en effet, autour de chaque œil, six muscles qu’il est possible d’exercer comme n’importe quel muscle de notre corps. De plus, les scientifiques ont prouvé que des cannabinoïdes comme le CBD peuvent cibler les tissus oculaires et réduire la pression oculaire pour prévenir les dégâts permanents sur les cellules de la rétine qui peuvent entraîner la cécité. Les produits CBD (huile de cannabis) contiennent un principe actif vasorelaxant. Il peut aider à favoriser la circulation sanguine dans les yeux. De nombreuses études ont prouvé jusqu'à présent que le traitement avec les gélules de CBD ou d'autres produits à base de cannabis diminue la pression interne des yeux et réduit ainsi les lésions oculaires. Le glaucome provoque des lésions oculaires dues à la libération excessive de la substance chimique glutamate. Ce composé chimique est responsable de la mort des neurones dans la rétine après la formation du peroxynitrite. Dans des études, il a été reconnu que Cannabidiol (CBD huile de chanvre) peut bloquer la formation de peroxynitrite et protège donc les nerfs des neurones de la mort cellulaire induite par le glutamate. L’huile de Cannabidiol (CBD) en capsules peut également aider contre certains facteurs de risque. Les antioxydants présents dans la papaye sont appréciés pour lutter efficacement contre le cancer. Consommer régulièrement de la feuille de papaye apporte des bienfaits très positifs à votre santé oculaire. Ces effets sont dus à sa grande teneur en antioxydants, tels que la lutéine et la zéaxanthine, ou les bêta-carotènes et la bêta-cryptoxanthine, qui sont des précurseurs de la vitamine A. Aussi l'enzyme papaïne dans la chair, la peau de la papaye et ces feuilles (encore plus concentrée que dans le fruit) peuvent aussi protéger contre les cataractes, le glaucome. Grâce à ces nutriments, la papaye prévient les maladies oculaires telles que la cataracte, le glaucome ou la dégénérescence maculaire. En outre, en mangeant régulièrement de la papaye, vous aiderez également à protéger vos yeux des dommages provoqués par les rayons ultraviolets du soleil. La myrtille est une petite baie bleue foncée comestible, fruit du myrtillier, arbuste de la famille des éricacées, comme le bleuet, poussant dans les régions montagneuses. La récolte se passe pendant l’été et une partie de l’automne. Si les feuilles ou les baies de cet arbrisseau sont utilisées depuis des siècles pour traiter les diarrhées ou les troubles de la circulation veineuse, elles permettent surtout d’améliorer de nombreux problèmes de vision. La myrtille favorise la production de rhodopsine ou pourpre rétinien, présent dans les bâtonnets, qui sont avec les cônes l’un des deux types de cellules photoréceptrices présents dans la rétine. La myrtille réduit les risques de glaucome, de cataracte et de la dégénérescence maculaire, cela s’explique par le fait qu’elle agit sur la composante vasculaire des yeux en les tonifiant. Toutes ces actions ont été prouvées par des preuves scientifiques datant des années 80. La myrtille est un fruit aux pouvoirs curatifs immenses pour la vision : amélioration de la vue la nuit, prévention de la DMLA, de la cataracte, du glaucome. La myrtille contient également des anthocyanosides (variété de (bio) flavonoïdes, qui sont des petits pigments végétaux) à vertu anti oxydante, ralentissant ainsi le vieillissement prématuré de la rétine. Ces substances permettent notamment une protection des artères et renforcent les vaisseaux sanguins. La consommation de myrtille est bienfaitrice pour la vue, amélioration de la vision nocturne, en augmentant la capacité à mieux voir dans l’obscurité, protection contre les dangers d’une exposition prolongée aux écrans d’ordinateur ou de télévision, action en faveur de la microcirculation oculaire, comme l’hamamélis, diminution de la fatigue visuelle, prévention de la dégénérescence maculaire, comme le bleuet, prévention et correction des cataractes, protection contre les glaucomes. Nos produits naturels sont compatibles avec des anticoagulants chimique, si vous respectez les doses indiqué sur le sachet. Biologiquement vôtre L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Brossard 22 avril 2021 à 01:18 dans Les bienfaits de l’Artemisia annua bio sur la santéBiologiquement est une pépite après avoir essayé plusieurs de ces produits , je ne peux que les féliciter et les remercier . J’utilise l’Artemisine contre le paludisme et aujourd’hui, la Covid 19. Vraiment , merci pour le travail engagé et le respect que vous vouez à la nature . Je n’hésite pas à parler de vous autour de moi car des produits de cette qualité avec une éthique vraie , c’est un luxe .
  • Mcécile de Grenoble 21 avril 2021 à 16:23 dans Les bienfaits du Cannabidiol CBD sur la santéBonjour, Est-ce que tous vos conseils pourraient ralentir la perte de vue pour une dame de 92ans ? Le champs visuel se rétrécissant à cause de la perte du nerf optique (ma mère a eu glaucome et cataractes...) Ou est-ce trop tard ? (elle a abandonné lecture et jeux de lettres car ça l'épuise) Est-ce que l'ensemble de vos produits sont compatibles avec les traitements anticoagulants traditionnels (que vous déconseillez fortement, mais je ne ferai pas changer toutes les habitudes de mes parents âgés !) ?
  • Biologiquement.com 21 avril 2021 à 13:30 dans Les bienfaits de la capsaïcine et ses effets bénéfiques sur votre santéBonjour, en général il faut du temps pour réguler les problèmes hormonaux, car il faut aussi passer par une détox, mais 6 mois de traitement devrait suffire. Voici quelques informations complémentaires pour retrouver l'équilibre de votre système endocrinien. Certaines hormones lorsqu'elles sont synthétisées en excès favorisent la prise de poids et le stockage des nutriments dans l'organisme. Par exemple, c'est le cas de la ghréline. Son action antagoniste à celle de la leptine stimule la faim. En principe, son taux augmente progressivement avant le repas lorsque l'estomac est vide et diminue naturellement après la prise alimentaire. Chez les personnes en surpoids ou en cas de régime restrictif, la sécrétion de ghréline peut être profondément perturbée et induire des troubles du comportement alimentaire. De même, le cortisol est une hormone qui favorise l'hyperinsulinisme et le stockage excessif du sucre dans le tissu adipeux sous forme de triglycérides. Certaines études démontrent d'ailleurs que des taux de cortisol trop élevés pourraient être directement liés à une augmentation du tour de taille et de l'IMC (Indice de masse corporel). Une élévation du taux de cortisol peut être imputable à un état de stress exacerbé et chronique. Enfin, l'insuline est une des hormones dont le taux excessif est le plus dangereux pour la santé de l'organisme ainsi que pour la ligne. En effet, une sécrétion trop importante d'insuline est responsable à long terme de la résistance à l'insuline, de la fatigue du pancréas et de l'apparition du diabète de type 2. L'insuline stimule aussi le stockage du sucre sous forme de triglycérides dans le tissu adipeux et la prise de poids. Le système endocrinien est composé de glandes qui ne sont pas dotées de canaux et d'autres structures semblables. Le système endocrinien comprend les ovaires, les testicules, les glandes thyroïde, parathyroïdes et surrénales, l'hypophyse, l'épiphyse cérébrale, le pancréas ainsi que les cellules sécrétrices d'hormones situées dans le tube digestif, les reins, le cœur et le placenta. Les glandes endocrines sécrètent des substances chimiques appelées hormones, alors que les autres glandes de l'organisme produisent d'autres substances ou liquides; par exemple, les glandes lacrymales sécrètent les larmes, les glandes salivaires produisent la salive et les glandes sudoripares sécrètent la sueur. Le pancréas est un organe long et mince situé dans la partie supérieure gauche de l’abdomen. Il se trouve sous l’estomac, entre le foie et la rate. Le pancréas fait partie de l’appareil digestif et du système endocrinien. Le pancréas fabrique des enzymes qui sont libérées directement dans l’intestin grêle afin d’aider à digérer la nourriture. Il fabrique aussi des hormones qui aident à la digestion et qui contrôlent les taux sanguins du sucre (glucose), comme l’insuline. Les hormones sont fabriquées dans de petits groupes de cellules spécialisées appelés îlots pancréatiques. Cette partie du pancréas qui fabrique des hormones est appelée pancréas endocrine. Une substance peut perturber le fonctionnement normal du système endocrinien de trois façons : La substance peut imiter une hormone naturelle et se fixer sur le récepteur cellulaire. Le signal émis par la substance perturbatrice peut alors être plus fort que celui de l'hormone naturelle ou se manifester au « mauvais » moment. La substance peut se lier à un récepteur cellulaire, ce qui empêche la bonne hormone de se lier au récepteur. Le signal normal n'est pas émis et l'organisme ne réagit pas comme il le devrait. La substance peut gêner ou bloquer le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs. Cette perturbation, ou entrave, survient seulement en présence de doses relativement importantes de la substance. Lorsque la substance perturbatrice stimule ou inhibe le système endocrinien, la quantité d'hormone produite peut être supérieure ou inférieure à la normale. Dans certains cas, même une dose infime du perturbateur endocrinien peut avoir un effet détectable. En outre, de petites quantités de diverses substances chimiques qui perturbent le système endocrinien peuvent avoir un effet cumulatif. Dans certains cas, les sous-produits peuvent avoir un effet plus nocif que la substance chimique d'origine. L'éventail des substances qui perturbent le système endocrinien est large et varié et il comprend des substances naturelles ou synthétiques. Des perturbateurs du système endocrinien présents dans l'environnement peuvent avoir des conséquences même à de très faibles concentrations. Nombre de végétaux et d'animaux produisent des substances qui agissent sur le système endocrinien. Bien que certaines de ces substances soient toxiques, elles peuvent avoir des effets bénéfiques dans quelques cas. Par exemple, certains « perturbateurs endocriniens » ont été utilisés dans la régulation des naissances (pilule anticonceptionnelle) et dans le traitement du cancer (corticostéroïdes), des troubles psychiatriques ou autres. Des concentrations anormalement élevées de substances naturelles, comme les hormones sexuelles ou les phytoestrogènes (substances végétales ayant des effets semblables à ceux de l'œstrogène), peuvent être présentes dans les déchets industriels, agricoles et municipaux. L'exposition à ces déchets peut provoquer des réactions chez l'être humain et la faune (poissons ou oiseaux). Des perturbateurs du système endocrinien sont présents également dans les substances chimiques synthétiques utilisées comme solvants industriels, les lubrifiants et leurs sous produits. Ces substances englobent les polychlorobiphényles (PCB), les polybromobiphényles (PBB) et les dioxines. Le bisphénol A (BPA) des plastiques, le dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) des pesticides, la vinclozoline des fongicides et le diéthylstilbestrol (DES) des agents pharmaceutiques sont d'autres exemples de perturbateurs endocriniens. Certains métaux, p. ex. le cadmium, le mercure, l'arsenic, le plomb, le manganèse et le zinc, perturbent également le système endocrinien. De nombreux produits de consommation comme les cosmétiques, les produits d'hygiène personnelle et les produits nettoyants (en particulier les produits parfumés) contiennent des mélanges complexes de substances chimiques qui ont des propriétés responsables d'une perturbation du système endocrinien. Les préoccupations les plus importantes et les plus documentées en matière de santé liées à l'exposition à des perturbateurs endocriniens concernent les effets sur le développement et les effets pour la reproduction. Certains des troubles qui ont été observés dans les études chez les animaux comprennent ce qui suit : oligospermie (faible quantité de spermatozoïdes), cancer des testicules et hyperplasie de la prostate chez les mâles adultes; adénocarcinome du vagin, troubles de l'ovulation, cancer du sein et fibromes utérins chez les femelles adultes. La perturbation des fonctions thyroïdiennes, l'obésité, le métabolisme osseux et le diabète sont également liés à une exposition à des perturbateurs endocriniens. Liste (non exhaustive) des perturbateurs endocriniens Il n'existe pas de liste des perturbateurs endocriniens à l'heure actuelle mais le ministère de la Santé a confié cette mission à l'Anses le 3 septembre 2019. Dans un communiqué, celui-ci annonce que dès 2020, une liste de perturbateurs endocriniens sera publiée et partagée avec les partenaires européens. Parmi les perturbateurs endocriniens dont on parle le plus : Alkyphénols BHA et BHT Bisphénol A (BPA) Cadmium Ignifuges bromés (PBDE) Mercure Parabènes Phtalates Plomb Téflon et composés perfluorés Triclosan Facteurs de contamination Certains perturbateurs endocriniens sont naturels alors que d'autres, présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les produits d'hygiène personnelle et les cosmétiques, sont synthétiques. Certains additifs alimentaires ou contaminants présents dans l'alimentation sont également susceptibles de perturber le système endocrinien. En septembre 2019, le premier volet d'une étude baptisée ESTEBAN servant à mesurer la présence des perturbateurs endocriniens dans l'organisme a montré que tous les Français étaient contaminés à différentes échelles. Les niveaux d'imprégnation des enfants étant plus élevés que ceux des adultes. Phtalates, bisphénols, parabens : nous sommes tous contaminés ! Savon, gel douche, emballage, jouet... Des polluants dangereux cachés dans les produits du quotidien sont présents dans l'organisme de tous les Français, surtout les enfants, annonce Santé publique France. Quelles sont les pires sources d'exposition ? • Aliments Les aliments peuvent contenir des perturbateurs endocriniens. Première source : les emballages alimentaires, notamment en matière plastique. Parmi eux, les phtalates. Ils peuvent migrer dans les aliments, notamment lors d'un passage au micro-onde. Il s'agit d'une substance classée cancérigène et reprotoxique (toxique pour les organes reproducteurs ou pour la descendance). Ils ont été interdits dans les jouets et les objets de puériculture, les dispositifs médicaux et les cosmétiques. Autre perturbateur endocrinien dans le plastique : le BPA, pour bisphénol A, un composé intéressant de par sa grande résistance et sa durabilité. Ce dernier a largement fait parlé de lui jusqu'en janvier 2015, date de son interdiction dans les contenants alimentaires et les tickets de caisse, après avoir déjà été banni des biberons en 2011. Les études scientifiques suspectent de plus en plus de liens entre bisphénol A et cancers du sein, maladies cardiovasculaires ou encore diabète et obésité. C'est son cousin, le bisphénol S, qui lui a emboîté le pas. Pourtant, celui-ci pourrait lui aussi affecter notre santé, et notamment le développement du système nerveux. Certains aliments eux-mêmes contiennent un polluant industriel fabriqué dans les années 1930 et utilisé comme isolant électrique, le PCB (pour polychlorobiphényles). C'est le cas notamment des poissons et autres produits de la pêche. Ils sont en plus forte quantité chez les poissons gras comme le saumon car les PCB se logent dans les graisses. Les poissons carnivores (truite, saumon, raie, sole…) contiennent également plus de PCB car ceux-ci s'accumulent au fur et à mesure de la chaîne alimentaire. Sur terre, les PCB présents dans le sol sont absorbés par les plantes et contaminent les herbivores (vache, chèvre, volaille…). Ils se retrouvent alors dans la viande, le lait et les œufs. Pourtant, les PCB ont été interdits dans l'industrie en 1987 mais leur très grande pérennité explique leur présence encore massive, causant des stérilités, des anomalies de croissance, des malformations chez les nouveau-nés et des dérèglements de la fonction immunitaire. Enfin, le soja, quant à lui, contient des isoflavones, des substances phyto-oestrogènes pouvant augmenter le risque de cancer du sein. • Cosmétiques Les déodorants, vernis, lingettes jetables, crèmes à raser, gels douche, shampoings ou encore produits de coloration pour les cheveux contiennent des perturbateurs endocriniens. On compte notamment les phtalates, composés qui modifient l'équilibre des hormones thyroïdiennes, sont toxiques pour le système nerveux et entraînent des problèmes de fertilité. Mais aussi des parabènes et des alkyphénols ou encore du triclosan qui est toxique pour le foie et les voies respiratoires. Parabens : Utilisés pour éviter le développement de nombreux champignons et bactéries et ainsi permettre à un produit de beauté ou d'hygiène de se conserver plusieurs mois après ouverture, les parabènes ont longtemps envahi les flacons. Il a été interdit dans les produits cosmétiques pour enfants de moins de 3 ans en 2011 par la Commission Européenne. Ce perturbateur endocrinien est suspecté d'avoir un effet proche des œstrogènes, une des hormones féminines, et donc de posséder un rôle dans certains cancers hormono-dépendant comme le cancer du sein. La fameuse inscription "sans parabène" ne signifie pas qu'il n'y a pas d'autres conservateurs toxiques. Il est en effet très souvent remplacé par le phénoxyéthanol, un autre composé au caractère allergène et potentiellement cancérogène. Voici la liste des produits naturels pour détoxifier votre métabolisme des métaux lourds ou de toute la surcharge chimique que notre corps accumule au quotidien. Le Lapacho permet d'éliminer les toxines, de stimuler le Système Immunitaire, de soulager l'asthme. Il est utilisé en phytothérapie. Le lapacho contient du potassium, du calcium, du fer, du baryum, du strontium et de l’iode, mais pas de caféine. Il contient aussi un puissant antibiotique, le lapachon. Quand les organes sont surchargés, il faut se détoxifier. C’est-à-dire quand la quantité de toxines est supérieure à la capacité d’élimination. Il devient alors indispensable de se débarrasser de tous ces déchets, pour cela le lapacho et le desmodium sont excellents. D’importance fondamentale, le nettoyage de notre terrain reste une des règles de base de l’hygiène de vie, chère aux naturothérapeutes. Indispensable en cas de problème physique, la cure de désintoxication est conseillée régulièrement à tous les changements de saison, en particulier à l’automne et au printemps. 5 organes-filtres, appelés émonctoires, se répartissent l’élimination de nos déchets et toxines, en fonction de leur composition : le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau. Les graines de papaye bio sont utilisées pour guérir les dommages au rein pendant le processus de filtrage. En mâchant des graines ou en les prenant en gélules, les produits chimiques médicinaux importants présents dans la graine atteignent directement la circulation sanguine et augmentent l’efficacité du traitement 50 fois. Il éradique facilement les toxines produites pendant le métabolisme dans tout le corps et excrète les toxines par l’urine. La carpaine est un alcaloïde présent dans les graines de papaye qui détoxifie les toxines en fabriquant un chélate facilement excrété. Véritables vecteurs de détoxification naturelle, certaines des molécules du thé vert en gélules agissent ainsi tels des pièges à l’encontre des radicaux libres et engendrent une diminution du stress oxydatif, principal responsable du vieillissement des cellules. Un autre élément à souligner est l’effet positif des composés chimiques amers et de polyphénols du thé sur le foie. Le thé vert ainsi que la poudre de thé vert Matcha ont un puissant effet detox sur le foie. En Chine, c’est une règle domestique ancestrale que chaque maison doit avoir un bon thé amer à disposition. Le Café Vert va permettre l’élimination de toutes les toxines, acides, produits chimiques, pesticides, métaux lourds et polluants, qui empêchent le bon fonctionnement des organes. Le Café Vert en gélules renforce très efficacement l’action des organes digestifs et éliminatifs importants pour la détoxination. Il améliore ainsi le fonctionnement des reins, des intestins, du foie, de la vessie, et de l’estomac, pour augmenter l’élimination des principaux produits néfastes. La poudre de Café Vert en gélules renforce très efficacement l’action des organes digestifs et éliminatifs importants pour la détoxination. Il améliore ainsi le fonctionnement des reins, des intestins, du foie, de la vessie, et de l’estomac, pour augmenter l’élimination des principaux produits chimiques toxiques. De plus vous devez aussi consommer au quotidien de la poudre de fruit de baobab Baomix car elle aide à favoriser la synthèse du collagène et donc la santé des vaisseaux sanguins. Le fruit du baobab contribue à une circulation sanguine normale dans le corps humain en aidant à conserver l'élasticité des vaisseaux sanguins, par cette action, il contribue aussi à détoxifier le corps. Afin de restaurer la flore intestinale et l’équilibre du système immunitaire, les probiotiques de la poudre de fruit de baobab revêtent une importance extrême. Ils sont essentiels si un enfant a connu une réaction indésirable à un vaccin (comme l’eczéma, les infections de l’oreille, l’arthrite, le diabète, les maladies gastro- intestinales, etc.). Le pissenlit est une plante médicinale très utile pour nettoyer l'organisme, puisqu'il purgera tout en éliminant les toxines accumulées par une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes, le sédentarisme, etc. Il sera tout particulièrement bien adapté aux personnes qui souffrent d'hypertension, de la goutte, de problèmes cutanés puisque le pissenlit contient, entre autres, des vitamines A, B et C, des acides foliques (ou B9), du fer et des tanins. Le Desmodium est une plante sauvage et vivace originaire d’Afrique de l’Ouest. Elle est également très répandue en Amérique latine, au Pacifique et dans les zones équatoriales humides. Il s’agit d’une plante grimpante qui s’enroule autour des troncs des cacaoyers ou des palmiers à huile. Le Desmodium a été introduit en France dans les années 1970 par les docteurs Pierre et Anne-Marie Tubéry. Les chercheurs se sont alors penchés sur les vertus intéressantes de la feuille. Ils ont mis en évidence que le Desmodium aidait à la protection du foie et à son bon drainage. Si vous ne souffrez pas d’une maladie hépatique, il peut s’avérer tout de même judicieux de donner un coup de fouet à votre foie. En effet, le ralentissement de son fonctionnement peut se manifester par une fatigue inhabituelle, parfois associée à une diminution d’appétit ou un inconfort digestif. Le Desmodium se prête alors parfaitement à un programme de détoxification car il stimule les fonctions de drainage hépatique. Ainsi débarrassé de ces toxines, votre foie pourra se remettre sereinement au travail. Grâce à tous ses micronutriments, ses antioxydants, mais aussi à sa concentration en chlorophylle et en acides aminés comme la méthionine, la feuille de moringa est idéale pour détoxifier les cellules de l'organisme sans perdre en nutriments. Pour rappel, la méthionine entre dans la composition des protéines et ne peut être obtenue que par l’alimentation. « Très répandu dans le monde végétal, ce pigment a des vertus considérables sur la purification de l'organisme, poursuit notre expert. La chlorophylle, qui donne aux végétaux leur belle couleur verte, favorise ainsi la détoxification des cellules de l'organisme et fait partie intégrante des cures détox. » Le moringa est aussi très riche en micronutriments. « La poudre de feuille renferme protéines, glucides et bons acides gras, notamment des oméga-3. Elle apporte aussi des vitamines (C, E et provitamine A), de nombreux minéraux (calcium, fer, potassium), des polyphénols et des fibres. » Aussi les graines de Moringa ont des actions dépolluantes. Elles sont même employées pour purifier l’eau dans certaines parties de l’Afrique. Présentes dans les formules de nombreux soins antipollution ou détoxifiants, elles ont la capacité de limiter l’adhérence des microparticules polluantes, de favoriser leur élimination, et de lutter contre les radicaux libres. Les graines de moringa en gélules doivent leur action dépolluante à une protéine connue pour éliminer les bactéries. En Afrique, elles sont même employées pour purifier l'eau. Cet actif est présent dans les formules de nombreux soins anti-pollution ou détoxifiants. Avec un triple objectif : limiter l'adhérence des microparticules polluantes, favoriser leur élimination (un peu comme un purificateur d'eau) et, enfin, lutter contre les radicaux libres. Appelée corossol, graviola, sapotille ou encore guanabana selon les pays, une seule et même plante se cache derrière ces appellations : l’Annona muricata, de la famille des Annonaceae. Toutes les parties de l’arbre sont utilisées : feuilles, fleurs racines, graines, fruits, écorce. Très prisée, la pulpe blanche de ses gros fruits hérissés d’excroissances, au goût de litchi, est consommée sous forme de jus de fruit, de smoothie, de beignets ou de sorbet. Le fruit du corossolier (l’arbre est parfois appelé Graviola ou Guanabana) est un aliment riche en vitamines, en minéraux, en acide aminés et en alcaloïdes. Il est également plein de glucides (surtout du fructose), ce qui en fait une source nutritionnelle très appréciée par les populations locales. Sa composition peut se décomposer ainsi (source) : protéines, de la vitamine C, glucides, fibres, magnésium, du potassium, de la vitamine B1, de la vitamine B2, du Fer, du Phosphore... Avec de tels éléments, le fruit est capable d’agir sur l’organisme de différentes façons : c’est un puissant diurétique, il joue un rôle dans la réduction de la tension, il aide à stabiliser le taux de sucre dans le sang, il agit comme un aliment detox en boostant les capacités du foie, il facilite le transit et agit comme un antispasmodique. Hippocrate (460 av J.-C. – 377 av. J.-C.) vantait déjà à cette époque les propriétés emménagogues de l’armoise. Cette plante du féminin a donc la particularité de favoriser l’arrivée des règles, d’harmoniser le flux sanguin ainsi que d’en faciliter l’écoulement. Par ailleurs, l’armoise aide également à la détoxification du foie, calmant de ce fait les inconforts liés à cette période particulière. L'armoise annuelle est une plante fabuleuse pour un travail de détoxification en profondeur. La décoction d'artemisia annua nettoie le système hépatique, les intestins et les reins. Aussi, le jeûne active un mécanisme de nettoyage et de recyclage cellulaire, appelé autophagie. Il permet en quelque sorte de se débarrasser des structures cellulaires non indispensables ou en mauvais état, ou encore infectées par des virus ou autres micro-organismes, et de les réutiliser à bon escient ou pour aider le corps à éliminer les agents infectieux. Le jeûne consiste en un arrêt total d’alimentation, avec maintien ou non d’une consommation d'eau. Le jeûne est sans doute l'une des plus anciennes approches d'autoguérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Le jeûne complet consiste à s'abstenir de tout aliment (solide et liquide), à l'exception de l'eau, pendant une période plus ou moins longue dans le but de reposer, détoxiquer et régénérer l'organisme. Cordialement L’équipe du laboratoire Biologiquement
  • Mcécile de Grenoble 21 avril 2021 à 12:22 dans Les bienfaits de la capsaïcine et ses effets bénéfiques sur votre santéMerci infiniment. Voilà qui complète et précise tout ce que j'avais glané dans vos blogs. Mais surtout quelle découverte que le Système Endocannabinoïde (sur lequel je viens de me documenter). Son disfonctionnement expliquerait tout ce qui m'encombre depuis toujours de la gestion des émotions, difficultés d'apprentissage et de concentration, appétit à la fragilité de toutes mes muqueuses . . . Je vous suis infiniment reconnaissante pour cette révélation qui m'aide à me comprendre...et je vais donc tester (à mon corps défendant !!!) votre cannabidiol !!! Pour la posologie, j'ai compris le mode de calcul. Mais combien de temps, rééquilibrer mon système endocrinien svp ? 1an, 5ans ou à vie avec pause d'1mois tous les 3mois ??? Cordialement.

Logo facture Biologiquement

Le laboratoire Biologiquement.com est spécialisé dans la promotion et la distribution de produits naturels de santé.
Une gamme de produits riches en antioxydants anti cancer naturels puissants pour retrouver ou garder la vitalité, recommandés aux enfants en phase de croissance, aux étudiants, aux sportifs et aux seniors.
Tous ces produits sont issu du commerce équitable.

La phytothérapie : Traitement ou prévention des maladies par l’usage des plantes.
La phytothérapie fait partie des médecines parallèles, ou médecines douces. Dans la plupart des pays, notamment en Occident, seuls les laboratoires ont le droit de pratiquer la phytothérapie sous forme de consultation, et seuls les pharmaciens et les herboristes sont habilités à donner des conseils au moment de l’achat.

L’herboristerie correspond à la méthode de phytothérapie la plus classique et la plus ancienne. Après être tombée en désuétude, elle est de nos jours reprise en considération. L’herboristerie se sert de la plante fraîche ou séchée ; elle utilise soit la plante entière, soit une partie de celle-ci (écorce, fleur, fruit, racine). La préparation repose sur des méthodes simples, le plus souvent à base d’eau : décoction, infusion, macération. Ces préparations sont bues ou inhalées, appliquées sur la peau ou ajoutées à l’eau d’un bain. Elles existent aussi sous forme plus moderne de gélules de poudre de plantes sèches, que le sujet avale. Cette présentation a l’avantage de préserver les principes actifs, qui sont fragiles. Pour que le traitement soit efficace en profondeur, les prises doivent s’étaler sur une période allant de 3 semaines à 3 mois.

La phytothérapie se donne un champ d’action sur de nombreux troubles, à titre préventif et curatif, dans des cas aigus ou pour modifier des terrains (tendances générales à être victime d’un type de maladie). Elle s’attache à traiter la cause du mal et non pas seulement ses symptômes. Son emploi s’appuie sur les connaissances traditionnelles, sur l’analyse des principes actifs des plantes et la compréhension de leur mode d’action, ainsi que sur les résultats constatés par les malades.

Addictions
Alcool
Binge drinking
Cannabis
Cigarette électronique
Drogues
Hyperconnectivité
Jeu excessif
Tabac

– Alimentation et nutrition
Alimentation et enfants
Alimentation et grossesse
Anémie
Anorexie
Ballonnements
Boulimie
Café et chocolat
Cancer et alimentation
Carences et vitamines
Chirurgie de l’obésité
Cholestérol
Compléments alimentaires
Constipation
Gluten
Intolérances alimentaires
Intoxication et empoisonnement
Jeun
Mécanismes de l’alimentation
Microbiote
Mieux-manger
Reflux gastro oesophagien
Regimes
Remèdes naturels
Sous-poids
Sucre, sel et graisses
Surpoids et obésité
Syndrome de l’intestin irritable
Troubles alimentaires atypiques

– Troubles digestifs
Autour de la maladie
Acariens et animaux
Allergie médicamenteuse
Allergies (autres)
Alzheimer et démences
Antidiabétiques et insuline
Appendicite
Arthrose
Asthme
Autisme
BPCO
Calculs rénaux et biliaires
Cataracte
Cécité
Dépression
Diabète de type 1
Diabète de type 2
DMLA
Eczéma
Epilepsie
Fibromyalgie
Glaucome
Grippe
Gros plan sur l’hypothyroïdie
Handicap
Hépatite
Hernie discale
Herpès
Infection urinaire
Infections nosocomiales
Insuffisance rénale
Lupus
Maladie de Crohn
Maladie de Parkinson
Maladies congénitales
Maladies des vaisseaux
Maladies génétiques
Maladies infectieuses
Maladies rares
Méningite
Migraines
Mucoviscidose
Ostéoporose
Prévention du diabète
Proches aidants
Psoriasis
Rhumatismes
Rhume des foins
Rougeole
Schizophrénie
Sciatique
Sclérose en plaques
Scoliose
Toxoplasmose
Traumatisme crânien
Trisomie
Tuberculose
Urticaire
VIH/Sida
Virus Zika
Vivre avec le diabète
Zona

– Bébés, enfants et adolescents
Accidents
Acné
Alimentation et enfants
Allaitement
Autisme
Binge drinking
Caries
Coliques
Croissance
Douleurs chez l’enfant
Dyslexie
Ecrans et jeux vidéo
Être parent
Harcèlement
Haut potentiel
Hyperactivité
Maladies congénitales
Maladies infantiles
Pipi au lit
Prématuré
Puberté et adolescence
Soins du bébé
Sommeil des enfants
Sport et enfants
Trisomie
Troubles de l’apprentissage

– Cancer
Cancer colorectal
Cancer de l’estomac
Cancer de la gorge
Cancer de la peau
Cancer de la prostate
Cancer du cerveau
Cancer du côlon
Cancer du foie
Cancer du poumon
Cancer du sein
Cancer et alimentation
Cancer et génétique
Cancer et sexualité
Cancers (autres)
Cancers gynécologiques
Dépistage du cancer
Leucémie
Mélanome
Recherche anticancer
Traitement anticancer
Vivre avec le cancer

– Cardiovasculaire
Angine de poitrine
Arrêt cardiaque
AVC
Chirurgie cardiaque
Cholestérol
ECG
Embolie
Hypertension
Infarctus du myocarde
Maladies cardiovasculaires
Médicaments cardiovasculaires
Prévention cardiovasculaire
Thrombose et varices

– Ethique, politique et droit
Caisse et assurance maladie
Directives anticipées
Don d’organe
Don du sang
Dossier médical
Droits du patient
Ethique
Fin de vie et soins palliatifs
Génétique
Hôpital et cabinets médicaux
Médecine humanitaire
Médecine légale
Politiques de santé
Relation patient – médecin
Santé personnalisée

– Grossesse
Accouchement
Alcool, tabac et grossesse
Alimentation et grossesse
Allaitement
Césarienne
Dépression périnatale
Diabète gestationnel
Diagnostic prénatal
Grossesse et désir d’enfant
Infertilité et PMA
Interruption de grossesse (IVG)
Maux de grossesse
Médicaments et grossesse
Péridurale
Prématuré
Toxoplasmose
Gynécologie
Autres méthodes contraceptives
Cancer du sein
Cancers gynécologiques
Chlamydia
Contraception naturelle
Endométriose

– Gynécologie
Gonorrhée
Herpès
Implant contraceptif
Incontinence
Infection urinaire
Infertilité et PMA
Interruption de grossesse (IVG)
Ménopause
Papillomavirus (HPV)
Pilule contraceptive
Pilule d’urgence
Santé sexuelle
Sexualité féminine
Stérilet
Syndrome prémenstruel
Syphilis

– Médicaments, examens et traitements
Allergie médicamenteuse
Amputation
Anesthésie
Anti-inflammatoires
Antibiotiques
Antidépresseurs
Antidiabétiques et insuline
Aspirine
Automédication
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l’obésité
Chirurgie plastique et reconstructive
Coloscopie
Compléments alimentaires
Dépistage du cancer
Effet placebo
Examens médicaux
Génétique
Hypnose
Médicaments cardiovasculaires
Médicaments et grossesse
Méditation de pleine conscience
Paracétamol
Péridurale
Prothèses, implants et greffes
Psychothérapie et autres traitements
Psychotropes
Recherche et nouveaux traitements
Rééducation
Remèdes naturels
Stimulation cérébrale profonde
Technologie
Technologie en chirurgie
Thérapies alternatives
Traitement anticancer
Tranquillisants et somnifères
Vaccins
Viagra

– Personnes âgées
Alimentation des seniors
Alzheimer et démences
Arthrose
Bien vieillir
Canicule
Cataracte
DMLA
Fin de vie et soins palliatifs
Glaucome
Maladie de Parkinson
Médecine anti-âge
Mémoire
Ostéoporose
Proches aidants
Rhumatismes
Soins des aînés
Vieillir chez soi

– Psycho et cerveau
Addiction au travail
Alzheimer et démences
Anorexie
Antidépresseurs
Anxiété et crise psychique
Aphasie
Autisme
Borderline
Boulimie
Burnout
Dépression
Dépression périnatale
Déprime hivernale
Deuil
Douleurs chroniques
Dyslexie
Ecrans et jeux vidéo
Effet placebo
Emotions
Harcèlement
Haut potentiel
Hyperactivité
Hyperconnectivité
Hypnose
Libido
Mécanismes du cerveau
Méditation de pleine conscience
Mémoire
Phobie
Psychothérapie et autres traitements
Psychotropes
Santé du couple
Schizophrénie
Sexothérapie
Stimulation cérébrale profonde
Stress
Suicide
Troubles alimentaires atypiques
Troubles bipolaires
Troubles de l’apprentissage
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
Troubles psychiques
Violence domestique

– Santé au masculin
Andropause
Appareil génital masculin
Cancer de la prostate
Ejaculation précoce
Infertilité et PMA
Sperme et infertilité
Transpiration
Troubles de l’érection
Troubles sexuels
Viagra

– Santé au quotidien
Acariens et animaux
Accidents
Acné
Allergie médicamenteuse
Allergies (autres)
Anémie
Bactéries résistantes
Ballonnements
Blessures
Bronzage et coup de soleil
Brûlure
Canicule
Carences et vitamines
Caries
Conjonctivite
Constipation
Diarrhée
Douleurs du genou
Douleurs musculaires
Environnement
Fatigue
Froid et santé
Gastro-entérite
Gencives
Grippe
Handicap
Hémorroïdes
Incontinence
Intoxication et empoisonnement
Jetlag
Mal de dos
Mal de tête
Mécanismes du corps
Médecine anti-âge
Médecine humanitaire
Microbiote
Migraines
Migration et santé
Mycose des ongles
Perte de cheveux
Perturbateurs endocriniens et polluants
Pieds
Piqûres d’insectes
Piqûres de tique
Pollution
Problèmes de peau
Problèmes respiratoires
Rééducation
Reflux gastro-œsophagien
Rhume des foins
Rhume et refroidissement
Ronflements
Santé au travail
Santé bucco-dentaire
Sécheresse oculaire
Syndrome de l’intestin irritable
Tatouage et piercing
Toux et maux de gorge
Transpiration
Troubles auditifs et surdité
Troubles de l’odorat
Troubles de la vision
Troubles de la voix
Troubles vestibulaires
Urgences
Urticaire
Verrue
Vertiges

– Sexualité et couple
Cancer et sexualité
Chlamydia
Ejaculation précoce
Gonorrhée
Herpès
Libido
Maladies sexuellement transmissibles
Papillomavirus (HPV)
Santé du couple
Santé sexuelle
Sexothérapie
Sexualité féminine
Syphilis
Troubles de l’érection
Troubles sexuels
Viagra
VIH/Sida

– Sommeil et insomnies
Apnée du sommeil
Fatigue
Insomnies
Jetlag
Ronflements
Sommeil
Sommeil des enfants
Somnambulisme
Tranquillisants et somnifères